Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 09:18
Repost 1
Published by El Diablo
commenter cet article
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 09:12

Le blog de Liliane Held-Khawam

Les Suisses ont accepté par 78,7% de compléter la Constitution par un article sur la sécurité alimentaire. Les Romands ont été les plus enthousiastes.

Les Suisses sont très attachés à la sécurité alimentaire. Dimanche, 78,7% d’entre-eux ont dit «oui». Aucun canton n’a refusé.

Environ 1’943’000 citoyens ont déposé un «oui» dans l’urne, contre un peu moins de 525’000 «non». Les cantons les moins convaincus ont été Schwyz (69,1%), Glaris (69,1%) et Appenzell Rhodes-extérieures (70,4%).

 

Les Latins ont eu le moins de doutes. Le nouvel article a été plébiscité par les Vaudois sur le score quasi soviétique de 92%. Ils sont suivis des Jurassiens (89,8%), des Genevois (88,3%) et des Neuchâtelois (88,1%). Le Tessin a accepté l’arrêté par 87,7%, Fribourg par 85,2%, le Valais par 84,3% et Berne par 76%. [...]

Lire la suite ci-dessous :

Repost 0
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 20:15

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Repost 1
Published by Jean Lévy
commenter cet article
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 20:08

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Repost 1
Published by El Diablo
commenter cet article
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 19:55

Et ce sont ces multinationales qui pourront procéder à des licenciements plus facilement en France, même si leurs dividendes sont très élevés ... grâce aux ordonnances Macron.

15/09/2017

Dans son dernier rapport, la Conférence des nations pour le commerce et le développement (Cnuced) s'inquiète de la «disparition de la ‘classe moyenne’ des entreprises», fragilisées par l'essor de ces multinationales. Une tendance d’autant plus dommageable que ces «géants» créent relativement peu d’emplois, explique Rachid Bouhia, co-auteur du rapport de la Cnuced.

Rachid Bouhia, économiste à la Cnuced

Voir la vidéo sur le site ci-dessous

 

Repost 0
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 11:40

Reçu par courriel

 
 
 
         Comité du Havre

Action “ Marchons pour la Paix – Stop la guerre – Stop les violences “

A l’appel au niveau local de :

Le Mouvement de la Paix, l’ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants), Femmes Solidaires, l’AHSETI, l’AFPS (Association France Palestine Solidarité), le collectif Solidarité Syrie, Un Camion citerne pour les Sahraouis, la LDH (Ligue des Droits de l’Homme), le comité de jumelage et d'échanges internationaux de Gonfreville l'Orcher, la CGT, SUD Solidaires!, ATTAC, l’AHCP MNCP, EPLH (Ecologie pour le Havre), Ensemble !, le PCF , le NPA, …

Amnesty International (en observateur)...

 

Pour information, autres appels au niveau national :

Association Française des Communes et Départements pour la Paix (AFCDP), Boycott Désinvestissement Sanction France (campagne BDS), Europe Ecologie Les Verts (EELV), Fédération Syndicale Unitaire (FSU), Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC), La Libre Pensée, l’Union Pacifiste, Marche Mondiale des Femmes France (MMF), Mission Ouvrière, le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) Jeunes Communistes de France, Parti Communiste des Ouvriers de France, Pax Christi France, Sortir du Colonialisme, Syndicat National des Enseignants du Second degré (SNES), Union nationale des Etudiants de France (UNEF) ...

 

 

Chers amis

                                                                             

Comme chaque année, et plus que jamais,  le Mouvement de la Paix du Havre invite, les citoyennes et les citoyens,  les associations et organisations (porteuses d’une culture de paix), à célébrer la journée internationale de la Paix.

 

Cette année, ce ne sera pas le 21 septembre, mais le samedi suivant a été retenu pour faciliter  les rassemblements dans toute la France :

 

 

Rassemblement pour la Paix au Havre

« MARCHONS POUR LA PAIX - STOP LA GUERRE - STOP LA VIOLENCE »

Samedi 23 septembre 2017

Place de l’Hôtel de Ville (trottoir proche du Théâtre de l’Hôtel de Ville)

à partir de 15 heures.

  •               A partir de 15 h : porteurs de paroles sur le thème de la paix et informations sur la culture de la paix,
  •           A partir de 16 h : expressions « de paix » (témoignages, musique, chansons, poésie, conte, théâtre …)
  •           Pour finir par une chaine humaine de la paix sur la place de l’Hôtel de Ville (si les conditions nous le permettent).

À l’appel de :
Le Mouvement de la Paix, l’ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants), Femmes Solidaires, l’AHSETI, l’AFPS (Association France Palestine Solidarité), le collectif Solidarité Syrie, Un Camion citerne pour les Sahraouis, la LDH (Ligue des Droits de l’Homme), le comité de jumelage et d'échanges internationaux de Gonfreville l'Orcher, la CGT, SUD Solidaires!, ATTAC, l’AHCP MNCP, EPLH (Ecologie pour le Havre), Ensemble !, le PCF , le NPA, …
Amnesty International (observateur)...

Ci-dessous le tract appelant à la manifestation en fichier attaché

Repost 0
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 05:09

Manifestation contre l’islamophobie, le 14 mars 2015 à Paris

 
 

Revenant sur une actualité nourrie depuis de nombreuses années par de faux débats sur les présumés musulmans, Nedjib Sidi Moussa offre dans La Figure du Musulman une vigoureuse et éclairante réflexion sur le rôle des politiques dans la propagation d’une fièvre identitaire confusionniste et apeurée. Soulignant l’opportunisme ou l’aveuglement de certains courants réactionnaires, Nedjib Sidi Moussa met en lumière l’action des racistes, des antiracistes et des entrepreneurs communautaires dans le remplacement de l’« Arabe » par le « Musulman », de l’ouvrier par le délinquant radicalisé. Mais que faut-il précisément entendre par cette figure du Musulman ? Ne s’agit-il pas d’une figure sciemment utilisée par certains pour détruire la classe ouvrière ? Et comment expliquer cette complaisance de « la gauche de la gauche » pour les thèses confuses et peu rigoureuses des Indigènes de la République et de leur figure de proue, Houria Bouteldja ? Autant de questions que Diacritik a voulu poser, le temps d’un grand entretien, à Nedjib Sidi Moussa, auteur de l’un des essais les plus remarquables de ces dernières années.

Ma première question porte sur la genèse de votre vigoureuse réflexion sur la fabrique du Musulman telle que vous l’identifiez dans le paysage politique mais aussi bien médiatique de la France des années 2000 et 2010. Comment s’est imposée à vous l’idée de votre essai ? De quelles considérations ou peut-être de quels événements particuliers êtes-vous parti puisque vous indiquez dans votre avant-propos avoir œuvré depuis « un contexte particulier, celui de la France de 2016 » ? Comment cette figure majuscule du Musulman s’est-elle imposée comme la pièce maîtresse de ce que vous nommez sans détours « un réagencement de la société française » contemporaine ? [...]

Suite de l'entretien sur le site Diacritik :

Repost 0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 16:24

Etre incapables de déceler les pièges du patronat et d'un gouvernement de droite, ça ne fait pas très sérieux pour un syndicat, fusse-t-il réformiste ... Tout de même, ils se croyaient dans le monde des "bisounours" ?

Les salariés devraient en tirer les conséquences.

Repost 0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 14:57

Pascal Acot

L’écologie de la libération

Les dégradations de l’environnement sont des crimes contre l’humanité.

Paru sur ce blog le 19 mai 2017

"L'écologie de la libération" par Pascal Acot est paru aux éditions " Le Temps des cerises"

Pascal Acot

L’écologie de la libération

Les dégradations de l’environnement sont des crimes contre l’humanité.

L’écologie de la libération est une critique radicale de la pensée dominante en matière de défense de l’environnement. Il s’agit d’un essai qui exprime la nécessité de comprendre pourquoi cette pensée a atteint la médiocrité à laquelle le public est désormais habitué et pourquoi elle nous conduit jour après jour plus près du désastre. Comme ces questions sont déjà anciennes, le début de l’ouvrage est consacré à une brève histoire de l’écologie scientifique et des problèmes éthiques soulevés par les rapports des êtres humains à leur environnement. Un chapitre est ensuite consacré au débat sur la question cruciale des limites à l’exploitation des ressources naturelles.
Les altérations des équilibres écologiques ont fait réagir des « spécialistes » médiatisés : politiciens, journalistes, animateurs de télévision, écrivains, vedettes de cinéma… Il apparaît hélas  ! que les solutions préconisées sont porteuses d’illusions ruineuses. C’est le cas de l’idée rassurante de régulations écologiques « naturelles ». C’est le cas surtout de « l’écologie des petits gestes  pour la planète » qui séduit tant les gens de bonne volonté, découragés par la stérilité de l’écologisme politicien. La signification profonde de cette illusion selon laquelle nous serions tous coupables fait l’objet d’un chapitre dans lequel il apparaît que sa fonction objective est de masquer la responsabilité majeure des grandes industries. Le « changement climatique » a suscité des critiques étrangement violentes à l’égard des « climatosceptiques ». Le point est donc fait sur la question climatique, sur les origines de la climatologie et sur les débats actuels que suscite cette discipline. Une approche sérieuse de la climatologie politique conduit toutefois à identifier les obstacles qui s’opposent à la popularisation d’analyses dignes de ce nom. Ainsi, le fait que le « capitalisme vert » – censé relancer les économies en crise – est une invention de la banque Goldman Sachs, mérite qu’on y réfléchisse.
Plus généralement, cet essai montre non seulement que le libéralisme en économie est un poison mortel pour notre planète, mais il invite aussi à jeter un regard nuancé sur les myriades de conférences internationales qui se sont tenues dans le monde entier depuis la fin des années 1960 : quelle fut leur utilité réelle ?
Enfin la question plus philosophique d’un rapport entre le souci écologique de l’environnement et la libération humaine est posée dans la perspective nécessaire d’un monde qui pourrait enfin devenir à terme, durable.

à propos de l'auteur

Author

L'auteur est chargé de recherche honoraire au CNRS à l’Institut d’histoire et philosophie des sciences et des techniques (CNRS, Université de Paris 1, ENS). Bibliographie sur l’écologie et les sciences environnementales : L’Écologie, Paris, PUF, 1977 (textes choisis et commentés), 157 p. Histoire de l’écologie, Paris, PUF, La maîtrise du milieu (ouvr. coll.), préface de Patrick Blandin, Paris, Librairie Philosophique Vrin – Institut Interdisciplinaire d'études épistémologiques, 1994, 151 p. Histoire de l’écologie, Paris, PUF, coll. Que sais-je ? 1994, 128 p. The European Origins of Scientifc Ecology (1800-1901), 2 vols., cd-rom, introduction de P. Blandin, Amsterdam, 1998, Gordon & Breach, 932 p. The concept of biosphere, Detroit, USA, Farmington Hills, 2000. L’éthique environnementale (avec A. Fagot-Largeault, Collège de France), Chilly-Mazarin, Éditions SenS, 2000. Histoire du climat, Paris, Perrin, 2003, 309 p. Seconde édition revue et augmentée, 2003, édition de poche, 2004.Catastrophes climatiques, désastres sociaux, Paris, PUF, avril 2006, 205 p. Climat, un débat dévoyé ? Paris, Armand Colin, septembre 2010, 158 p. Certains de ses ouvrages ont été traduits en chinois, italien,  tchèque, espagnol, portugais, espagnol, allemand et grec.

Repost 0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 14:50

mardi 19 septembre 2017, par Jean Penichon sur le site de l'ANC

Canicule, Sécheresse sans fin, incendies à répétition, cyclones, ouragans et moussons de plus en plus destructeurs, forêts primitives disparaissant, glaciers et calottes glacière fondant à un rythme accéléré, diminution de la ressource en eau…

Terres devenues arides, malnutrition et épidémies dévastatrices, élévation du niveau de la mer, violences pour la survie, émigration…

Disparition des espèces animales et végétales, pesticides à gogo, nourriture malsaine, transports polluants, cancers et allergies variés, espérance de vie en baisse…

Le réchauffement climatique et les questions environnementales occupent en permanence notre actualité. Un certain nombre « d’écologistes » – tel Nicolas Hulot – prétendent que les questions environnementales transcendent la lutte des classes et l’opposition entre riches et pauvres. Balivernes ! Les problèmes écologiques, et la catastrophe environnementale potentielle à laquelle nous faisons face, sont les produits d’un système, le système capitaliste.[...]

Lire la suite sur le site de l'ANC :

Repost 0

Articles Récents