Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 23:33

Sur le blog d'Anicet Lepors

Trop de fonctionnaires en France ?

Dans le débat public sur ce que représentent les services publics et la fonction publique dans notre pays, un nombre limité de données servent de repères sans qu’il soit fait beaucoup d’efforts pour en dégager la signification : la dépense publique s’élevant à 57 % du produit intérieur brut (PIB)[1], les prélèvements obligatoires en représentant 45 %[2], les effectifs de fonctionnaires s’élevant à 5,4 millions (dont, en réalité, 17 % de contractuels). Il est vrai que ces données représentent des catégories austères difficilement accessibles et parfois peu compréhensibles dans l’opinion publique. Au surplus, les démonstrations sont souvent fondées sur des comparaisons internationales alors que les concepts, les statuts et les nomenclatures varient beaucoup d’un pays à l’autre. Peu de synthèses probantes émanent de ces données disparates et chacun peut trouver dans la masse des informations les chiffres qui viennent à l’appui de sa thèse On tente néanmoins ici un regroupement aussi significatif que possible de données recueillies.

Une socialisation plus importante des dépenses de service public

 On rappellera, tout d’abord, que l’histoire longue est marquée par une sécularisation croissante du pouvoir politique, un puissant développement économique et une extension considérable de l’administration, ce qui a entrainé une forte augmentation de la dépense publique. Les prélèvements obligatoires qui en financent la plus grande part ont quadruplé au cour du XXe siècle à l’appui d’une socialisation objective de l’organisation sociale quand bien même celle-ci reste marquée par des dominations et de fortes inégalités.

En France, en 2014[3], selon Eurostat, la production des services publics ne représente que 22 % dans une dépense publique qui correspond à 57,5 % du PIB. C’est ce que l’on considère comme le produit des administrations dont, par convention de la comptabilité nationale, on le mesure par … leur coût. Ce taux est nettement supérieur à celui observé en Allemagne (14,6 %) où les services sociaux et de santé sont assurés par les églises, mais il est comparable à celui observé au Royaume Uni (22,2 %).

Si on considère maintenant, non la nature des dépenses mais les fonctions, la France se situe dans la moyenne des pays développés pour les dépenses régaliennes. En revanche, elle présente des taux élevés pour les dépenses de transferts (retraites, chômage …). En Allemagne, les retraites sont regardées comme des dépenses privées.

Le tableau ci-dessous traduit les différences existant selon les fonctions entre la France, l’Allemagne et le Royaume Uni.

[...]

Lire la suite ci-dessous

Repost 0
Published by Action communiste - dans social services publics
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 17:26

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Repost 1
Published by El Diablo
commenter cet article
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 23:28
Thierry RABILLER Publié 21/02/2017 sur Paris-Normandie.fr

    Santé. Le pic de grippe est passé en Normandie mais la tension est loin d’être retombée au CHU de Rouen. L’intersyndicale SUD-CGT-FO-CFTC dénonce la rupture du dialogue social avec la direction.

    Les fédérations CGT, FO et SUD appellent tous les hospitaliers à faire grève le 7 mars et à manifester à Paris sous les fenêtres de Marisol Touraine. Elles réclament toujours l’abrogation de la loi Santé, le retrait du décret Groupement hospitalier de territoire (GHT), l’amélioration des conditions de travail...

    Car pour comprendre le malaise social qui s’est installé depuis plusieurs mois au CHU de Rouen, il est nécessaire de le replacer dans le contexte national.

    L’intersyndicale SUD-CGT-FO-CFTC du CHU de Rouen convient que leur directrice, Isabelle Lesage, répercute localement la politique ministérielle. Mais ce que les représentants syndicaux ne digèrent pas, c’est la méthode employée par le successeur du regretté Bernard Daumur. « Pour nous, le paquebot sanitaire a plutôt des airs de Titanic avec un capitaine qui applique aveuglément une politique de maîtrise comptable des dépenses de santé au mépris des conditions de travail des agents et donc au final de la qualité des soins pour les usagers. »

    En pratique, le dialogue social est totalement rompu entre la direction générale et les instances syndicales. « On peut parler d’une mutinerie du personnel avec un blocage depuis cinq mois des instances représentatives où ne siège plus la majorité des organisations syndicales représentant 2/3 du personnel, une situation inédite qui vise à dénoncer le mépris de la direction pour les avis négatifs émis dans les instances contre la nouvelle gestion du temps de travail. »

    Les sujets qui fâchent ne manquent pas et après cinq mouvements de grève déclenchés depuis octobre 2016, un sixième est dans les tuyaux...

    La gestion de la grippe

    Dans nos colonnes, en janvier, Isabelle Lesage estimait que le plan « hôpital sous tension » avait permis au CHU de bien gérer cette crise sanitaire hivernale. « On a vu des lits s’accumuler dans les couloirs des urgences mal préparées à traiter un afflux de patients. On a doublé, voire triplé les chambres sans avoir les équipements médicaux nécessaires. Des patients ont dû choisir entre le déjeuner et le dîner faute de repas en nombre suffisant (...) Consigne a été donnée au Samu de dérouter les malades vers d’autres établissements (...) »

    [...]

    La suite ci-dessous

    Repost 0
    22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 17:36

    La France, «plus gros payeur de dividendes» en Europe

    Publié le

    Illustration des marchés financiers.

    Illustration des marchés financiers. - AFP

     

    ENTREPRISES Les dividendes versés aux actionnaires en 2016 ont progressé de 11,8 %, selon une étude réalisée par la société de gestion Henderson Global Investors…

    Une exception française. Les dividendes versés aux actionnaires dans le monde ont quasiment stagné en 2016, sauf en France, révèle une étude de la société de gestion Henderson Global Investors. L’Hexagone décroche le titre du « plus gros payeur de dividendes » avec une progression de 11,8 % à 54,3 milliards de dollars, et se classe ainsi sur la plus haute marche du podium en Europe.

    « Les banques françaises, dont la situation est de nouveau bonne, ont le plus contribué au résultat, augmentant leurs paiements de 53 % par rapport à 2015, soit une hausse de 2,8 milliards de dollars », note l’étude. [...]

    Lire la suite ci-dessous

    Repost 0
    Published by Action communiste - dans Europe Classe : Capitalistes
    commenter cet article
    22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 17:32

    Jérôme Sainte-Marie : Mélenchon et Hamon ne sont pas interchangeables

    • Par Publié

    Couverture

    FIGAROVOX/TRIBUNE - La dialogue s'est rompu entre Hamon et Mélenchon. Pour Jérôme Sainte-Marie, la question européenne qui les oppose est au fondement du chamboulement de la vie politique française autour de la question de la souveraineté.

    Repost 0
    22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 15:15

    Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

    Repost 1
    Published by El Diablo
    commenter cet article
    22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 15:01
    Rassemblement avec le PS ?  Une tribune de Jean Ortiz

    Oui au rassemblement ! Mais sans amnésie ni arrière-pensées.

    Il suffit de lire, d’écouter, d’examiner son staff. Le sympathique Benoit Hamon cherche d’abord à sauver le parti socialiste. Il s’est recentré, après négociations avec la direction du PS. J’ai de nombreux amis impliqués dans le mouvement « Un mais pas trois ». L’aspiration unitaire, en bas, est forte. Oui, à l’unité ! Oui au rassemblement ! Mais non à l’instrumentalisation en sous-main !Je ne crois pas que le PS soit radicalement différent de ce qu’il était en 1936, ou à la Libération. Le peuple lui a alors imposé un cap à gauche. Le rassemblement doit donc s’accompagner d’un rapport de forces afin d’imposer au « candidat du PS » Benoit Hamon, une rupture claire avec le social libéralisme, avec les traités européens, avec le bilan du quinquennat.

    Le problème de la tête de liste ne saurait être séparé des enjeux de classe, du contenu du projet, de la construction d’une alternative de rupture. La faillite du PS, sanctionné par les électeurs de gauche : retrait de François Hollande, la défaite de Valls, ne peut pas sortir par la porte pour mieux rentrer par la fenêtre... On ne peut pas dire, « tournons la page, oublions, faisons table rase ; on prend les mêmes, ou leurs clones, et on recommence ». C’est pourtant ce que proposent implicitement des OGM de la politique, des partisans d’une candidature Hamon, parce qu’elle serait « plus efficace , plus rassembleuse » face aux nazillons. Pour cela, on bâillonne médiatiquement les communistes, on tire à boulets rouges sur Mélenchon, qui « injurie », « agresse », « divise »... Son charisme (pour être chef d’Etat, il faut en avoir), le dynamisme de la campagne de « la France insoumise », dérangent.

    L’argument du « vote utile » contre le FN n’est aujourd’hui plus recevable. Il est plus qu’éculé : cela fait 20 ans qu’on nous le sert. C’est la politique du PS qui fait monter le Front National. Il faut donc rompre tout lien, toute aliénation avec le parti naufragé des naufrageurs, des fossoyeurs, et faire du neuf social. Lorsque nous examinons l’équipe de campagne de Benoit Hamon, on y trouve, par exemple, Sandra Laugier, à la tête du « laboratoire d’idées ». Nous l’avons vue à l’œuvre envers l’enseignement supérieur et la recherche. Elle a contribué à la mise en place de la LRU, de l’autonomie, de la marchandisation, de l’austérité, de l’évaluation, du classement... Alors, non merci ! D’autres collaborateurs sont des hollandistes notoires, ou des vallsistes qui ont choisi de rester au PS pour « récupérer la maison » après les élections. Cambadélis règne encore sur l’appareil.

    Je me souviens également que lorsque Benoit Hamon était ministre de l’Education Nationale, il n’a pas brillé par ses relations avec la FSU. Il n’a repris aucune de nos propositions syndicales. Alors, oui au rassemblement ! Mais sans amnésie ni arrière-pensées.

    Jean ORTIZ

    Repost 0
    22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 14:11

    Dans la résistance communiste, des groupes d’immigrés, rassemblés dans une structure clandestine appelée Main-d'œuvre immigrée (MOI), opèrent au sein d'unités militaires relevant des FTP (Francs-tireurs et partisans). Au début de 1944, l'occupant tente de compromettre la Résistance en jouant les cartes du racisme, de l’antisémitisme et de la xénophobie. Le 21 février 1944, 22 francs-tireurs et partisans de la MOI sont fusillés au Mont-Valérien. Tout de suite après, une affiche est placardée en 15 000 exemplaires sur les murs de France. Le tract qui l’accompagne présente ces libérateurs de l'intérieur comme un ramassis de tueurs :
    “Si des Français pillent, volent, sabotent et tuent... Ce sont toujours des étrangers qui les commandent. Ce sont toujours des chômeurs et des criminels professionnels qui exécutent. Ce sont toujours des juifs qui les inspirent. C’est l’armée du crime contre la France. Le banditisme n’est pas l’expression du Patriotisme blessé, c’est le complot étranger contre la vie des Français et contre la souveraineté de la France.”

    source :http://www.histoire-immigration.fr/collections/l-affiche-rouge

    L'AFFICHE ROUGE (Louis Aragon)
      

    Vous n'avez réclamé la gloire ni les larmes
    Ni l'orgue ni la prière aux agonisants
    Onze ans déjà que cela passe vite onze ans
    Vous vous étiez servi simplement de vos armes
    La mort n'éblouit pas les yeux des Partisans
    Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes
    Noirs de barbe et de nuit hirsutes menaçants
    L'affiche qui semblait une tache de sang
    Parce qu'à prononcer vos noms sont difficiles
    Y cherchait un effet de peur sur les passants
    Nul ne semblait vous voir Français de préférence
    Les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant
    Mais à l'heure du couvre-feu des doigts errants
    Avaient écrit sous vos photos MORTS POUR LA FRANCE
    Et les mornes matins en étaient différents
    Tout avait la couleur uniforme du givre
    A la fin février pour vos derniers moments
    Et c'est alors que l'un de vous dit calmement
    Bonheur à tous Bonheur à ceux qui vont survivre
    Je meurs sans haine en moi pour le peuple allemand
    Adieu la peine et le plaisir Adieu les roses
    Adieu la vie adieu la lumière et le vent
    Marie-toi sois heureuse et pense à moi souvent
    Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses
    Quand tout sera fini plus tard en Erivan

    Un grand soleil d'hiver éclaire la colline
    Que la nature est belle et que le cœur me fend
    La justice viendra sur nos pas triomphants
    Ma Mélinée ô mon amour mon orpheline
    Et je te dis de vivre et d'avoir un enfant

    Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
    Vingt et trois qui donnaient le cœur avant le temps
    Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
    Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
    Vingt et trois qui criaient la France en s'abattant

    Le Roman inachevé, 1956

    Repost 0
    21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 21:55
    Repost 0
    21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 21:44

    Cet article est reposté depuis ARAGON43.

    Repost 1
    Published by aragon 43
    commenter cet article