Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
1 mars 2021 1 01 /03 /mars /2021 17:48
L’ambassadeur de l’UE à Cuba rappelé à Bruxelles après avoir écrit à Joe Biden
 
L’histoire parait parfois bégayer. Dans "Cuba est une île", nous consacrons un chapitre à la fronde des ambassades face au blocus en 1996. Si l’ambassade de Grande Bretagne agissait en conformité totale avec les voeux des Etats-Unis, celle du Portugal et de France s’opposèrent au blocus et aux mesures de l’UE. Celui qui vit à Cuba et qui est doué du minimum de sens des réalités ne peut pas se résigner à la folie du blocus, considérer Cuba comme une dictature. C’est pour une fois de plus s’être insurgé contre ce non sens que l’ambassadeur de l’UE a été rappelé et ce alors même que le représentant de l’UE au Venezuela était renvoyé pour ingérence, et que l’équivalent du ministère des affaires étrangères de l’UE, l’espagnol Josep Borell essuyait un camouflet en Russie. Tout cela dit l’image de plus en plus dégradée de l’Union européenne au niveau planétaire. Et quand un certain nombre de Français se prennent en suivant cette institution pour les défenseurs des droits de l’homme, ils ne sont aux yeux de l’immense majorité de la planète que des pitres, des pillards hypocrites donneurs de leçon. (note de danielle Beitrach)

Source : Le Figaro avec AFPPublié le 27/02/2021 à 18:38

photo : Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell. JOHANNA GERON / REUTERS

Partager cet article
Repost0
21 février 2021 7 21 /02 /février /2021 15:43

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost1
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 16:30

Ci-après un long article qui fait le bilan 2020 des relations entre Cuba et les Etats-Unis et qui montre comment pendant ces 12 mois l’administration du Président Trump a « détricoté » tous les mesures favorables prises par son prédécesseur et a aggravé lourdement les sanctions contre Cuba. Et il vient d’utiliser ses dernières semaines à la Maison Blanche pour en rajouter !
Rien ne s’oppose maintenant à ce que le nouveau Président Biden mette en oeuvre une politique de relations respectueuses de la souveraineté de son voisin Cuba !

 

Principaux événements qui ont marqué les relations entre Cuba et les Etats-Unis en 2020

L’administration Trump a inversé pratiquement toutes les politiques d’Obama envers Cuba. Par des décrets exécutifs, Obama a élargi les voyages à Cuba ; Trump a annulé les licences people to people (peuple à peuple), les échanges culturels et interdit aux résidents des États-Unis de séjourner dans des hôtels gérés par les militaires.

 

Obama n’a pas fixé de limites aux envois de fonds : Trump les a d’abord limitées, puis a rendu presque impossible pour les Cubains américains d’envoyer de l’argent à leurs familles. Obama a accordé des licences à des entreprises américaines pour opérer à Cuba : Trump les a supprimées. Obama rétablit des relations diplomatiques complètes et dota l’ambassade et le consulat de personnel à La Havane : Trump réduisit le personnel au minimum et ferma le consulat, affectant les services migratoires et le regroupement familial des Cubains.

 

1. Vols

10 janvier : Le ministère des Transports a annoncé que tous les vols charter à l’intérieur de Cuba en provenance des États-Unis seraient suspendus « jusqu’à nouvel ordre ».
Comme l’a indiqué dans un communiqué le secrétaire d’État Mike Pompeo, citant l’existence d’une lettre à la secrétaire des Transports, Elaine L. Chao, l’objectif est de « renforcer l’impact de la politique de l’administration de pression économique sur le régime cubain » dans des domaines comme les droits de l’homme et les libertés fondamentales en raison, du soutien cubain au gouvernement du Venezuela.

 

2. Envois de fonds

27 février. La Western Union a confirmé avoir annulé les transferts monétaires à Cuba en provenance de tous les pays, à l’exception des États-Unis.
La société a justifié sa décision par les difficultés rencontrées pour réaliser ce type d’opérations, en faisant apparemment référence à l’embargo/blocus imposé par Washington à La Havane, durci par l’administration Trump avec de nouvelles sanctions qui ont généré un fort impact sur l’économie cubaine.

 

28 février. Le président cubain, Miguel Diaz-Canel, a répondu à la suspension des envois de fonds vers l’île depuis l’extérieur des États-Unis, décision qu’il a attribuée aux politiques du président américain Trump. ’Une autre mesure contre le peuple cubain. C’est ainsi que l’empire agit, avec une arrogance et un mépris total, mais nous ne sommes pour personne »,
a-t-il écrit sur Twitter.

[...]

La suite sur le site Cuba Coopération :

 

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2021 6 30 /01 /janvier /2021 00:24
Pendant la guerre du Vietnam, les avions de l'U.S. Air Force ont pulvérisé des millions de gallons d'herbicides. Comme ces quatre C-123 «Ranch Hand» en septembre 1965, qui larguent leur cargaison empoisonnée sur des positions supposées Viet Cong. © U.S. Air Force

Pendant la guerre du Vietnam, les avions de l'U.S. Air Force ont pulvérisé des millions de gallons d'herbicides. Comme ces quatre C-123 «Ranch Hand» en septembre 1965, qui larguent leur cargaison empoisonnée sur des positions supposées Viet Cong. © U.S. Air Force

Cette notion a été utilisée pour la première fois en 1970, pendant la guerre du Vietnam. Cinquante ans après, la bataille n’est pas encore achevée pour faire reconnaître ce crime contre le vivant.

Dans les fûts orange transportés par les GI américains, le défoliant était treize fois plus puissant que l’herbicide civil utilisé jusque-là dans les champs. De quoi raser des millions de kilomètres carrés de forêt et de rizières pour débusquer les résistants, et détruire leurs moyens de subsistance. Le gouvernement états-unien avait choisi de réduire à néant des écosystèmes entiers. De 1961 à 1973, 50 millions de litres ont été déversés sur le Vietnam, le Laos et le Cambodge. La dioxine, composé de l’Agent orange, s’est infiltrée dans les sols, la végétation, contaminant les nappes phréatiques et la chaîne alimentaire, semant la maladie et la mort pour des générations. [...]

Source : https://www.humanite.fr/agent-orange-le-premier-ecocide-de-lhistoire-699152

Sur RFI : De 1961 à 1971, des millions de litres d'un herbicide, l'agent orange, a été épandu sur le sud du pays par l'armée américaine pendant la guerre du Vietnam. 50 ans plus tard, les conséquences sur les populations et sur les écosystèmes sont toujours dramatiques : cancers, enfants malformés, sols et eaux pollués... Tran To Nga, une victime franco-vietnamienne a porté plainte contre 26 multinationales américaines impliquées. Le procès s'est ouvert cette semaine à Paris. [...]

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 11:37
Livre - L'Empire vous divertit. Comment la CIA et le Pentagone utilisent Hollywood - Matthew Alford et Tom Secker
Livre - L'Empire vous divertit. Comment la CIA et le Pentagone utilisent Hollywood - Matthew Alford et Tom Secker
L'Empire vous divertit

Bien installé dans une salle obscure ou dans son canapé, tout le monde a déjà été exposé à une production hollywoodienne. Mais derrière l’écran se cache parfois l’influence du lobby militaire : Pentagone et CIA.

De fait, ils fournissent du matériel, des véhicules, des lieux de tournage et même des figurants pour de nombreux films comme Top Gun, certains Terminator, Avatar, Hulk et Iron Man. En contrepartie, ils imposent des modifications aux scénarios, du navet au film de qualité. Ils vont parfois jusqu’à tout réécrire !

Matthew Alford et Tom Secker ont enquêté minutieusement sur une trentaine de films célèbres. En invoquant le Freedom of Information Act (qui, depuis le Watergate, oblige les administrations US à dévoiler une partie au moins de leurs archives), ils ont pu analyser plus de 4 000 pages de documents et de mails. Ils ont ainsi déterré toutes les formes de propagande.

Passionnant et richement illustré, L’Empire vous divertit est incontournable pour mieux saisir les rouages de l’industrie cinématographique. Expliquant aussi comment les États-Unis ont utilisé Hollywood pour justifier leur domination. Le cinéma… une puissante arme de guerre !

Pour acheter voyez ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2020 5 25 /09 /septembre /2020 13:26
Comment nous avons vendu l’Union soviétique et la Tchécoslovaquie pour des sacs de courses en plastique

Andre Vltchek vient de nous quitter à l’âge de 57 ans. Nous partagions avec lui la lutte anti-impérialiste et la volonté de faire entendre la voix des sans-voix, trop souvent noyée par la propagande de guerre de l’Otan qui se déverse dans les médias mainstream. Nous avions eu le plaisir d’accueillir Andre dans nos bureaux il y a quelques années et proposions régulièrement la traduction de ses textes. Voici l’un de ses derniers articles, traduit par nos amis du Grand Soir, qui en apprenait un peu plus sur la vie d’Andre et ce qui avait pu motiver son combat. (IGA)

Ca fait des mois que j’ai envie de partager une histoire avec les jeunes lecteurs de Hong Kong. Aujourd’hui, il semble que ce soit le moment le plus approprié alors que la bataille idéologique entre l’Occident et la Chine fait rage et que, par conséquent, Hong Kong et le monde entier en souffrent.

Je tiens à dire que rien de tout cela n’est nouveau, que l’Occident a déjà déstabilisé tant de pays et de territoires, a fait subir un lavage de cerveau à des dizaines de millions de jeunes.

Je le sais, parce que dans le passé, j’étais l’un d’entre eux. Si je ne l’étais pas, il serait impossible de comprendre ce qui se passe actuellement à Hong Kong.

Je suis né à Leningrad, une belle ville de l’Union soviétique. Aujourd’hui, elle s’appelle Saint-Pétersbourg, et le pays est la Russie. Maman est moitié russe, moitié chinoise, artiste et architecte. Mon enfance a été partagée entre Leningrad et Pilsen, une ville industrielle connue pour sa bière, à l’extrémité occidentale de ce qui était autrefois la Tchécoslovaquie. Mon père était un scientifique nucléaire.[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2020 7 13 /09 /septembre /2020 15:48
Etats-Unis contre Julian Assange : Comptes-rendus des Audiences

JOUR 4 - JOUR 3 - JOUR 2 - JOUR 1 - Cette page est mise à jour au fil de l’eau dans un ordre chronologique inverse (le plus récent en haut) Avertissement : FaceBook et Twitter exercent une "censure furtive" sur Assange et Wikileaks. Vous pensez avoir partagé, mais en réalité très peu de vos amis/abonnés le verront. N’hésitez donc pas à recommencer "plus tard"...

Suite à un test au Covid 19, l’audience est ajournée jusqu’à lundi.

JOUR 4

La grande question après l’audience d’hier était de savoir si l’avocat de l’accusation James Lewis QC continuerait à accuser les témoins de la défense comme un dérangé (spoiler - il le fera), et plus important encore, pourquoi ?

Les représentants des gouvernements cherchent généralement à exercer un contrôle serein et traitent les arguments de défense comme s’ils étaient presque insignifiants, et certainement pas comme une menace concevable pour la pensée majestueuse de l’État. Lewis ressemblait plutôt à un terrier affamé tenu à l’écart d’une saucisse de premier choix par une clôture d’acier dont la fabrication et l’apparence dépassaient de loin son entendement.

Il a peut-être mal aux dents.

PROFESSEUR PAUL ROGERS

Le premier témoin de la défense ce matin était le professeur Paul Rogers, professeur émérite d’études sur la paix à l’université de Bradford. Il a écrit 9 livres sur la guerre contre la terreur, et a été pendant 15 ans responsable des contrats du ministère de la défense sur la formation des forces armées en matière de droit et d’éthique des conflits. Rogers est apparu par liaison vidéo depuis Bradford.

La déclaration complète du professeur Rogers est ici.

Edward Fitzgerald QC a demandé au professeur Rogers si les opinions de Julian Assange sont politiques (en rapport avec l’article 4 du traité d’extradition entre le Royaume-Uni et les États-Unis qui interdit l’extradition politique). Le professeur Rogers a répondu que "Assange est très clairement une personne ayant des opinions politiques fortes". [...]

La suite sur le site du Grand Soir

L'avocat de Julian Assange : "C'est l'existence même de l'Etat de droit qui est au centre de ce procès"

12 Septembre 2020

TRIBUNE - Antoine Vey, l'avocat de Julian Assange, appelle à s'intéresser au procès du fondateur de Wikileaks, alors que la demande américaine d'extradition est actuellement examinée par la justice britannique. "L'affaire n'est plus juridique, mais politique", affirme-t-il. 

La tribune de l'avocat Antoine Vey : "Lundi s'ouvrira à Londres la deuxième phase de l'audience au terme de laquelle une juge britannique décidera si Julian Assange doit être ou non extradé vers les Etats-Unis. Dans cette attente, et depuis mai 2019, Assange est détenu à l'isolement dans une prison de haute sécurité. Il ne reçoit d'ailleurs plus la moindre visite de l'extérieur depuis le mois de mars. En janvier, lorsque nous, ses avocats, avions pu le rencontrer, il nous était déjà apparu, quoique toujours lucide et combatif, dans un état d'extrême fragilité, tant physique que psychologique.  

Le peu de résonance collective de cette affaire dans le monde francophone n'est clairement pas à la hauteur de l'enjeu

La suite ici :  https://www.lejdd.fr/International/lavocat-de-julian-assange-cest-lexistence-meme-de-letat-de-droit-qui-est-au-centre-de-ce-proces-3991394

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2020 5 31 /07 /juillet /2020 23:06

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

"Les sanctions économiques lancées par les Etats-Unis vont devenir de moins en moins efficaces ..."

 

La bonne nouvelle du jour (31 juillet 2020)
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 09:53
De gauche à droite : Le père d’Assange, John Shipton, une traductrice, l’avocat espagnol Baltasar Garzon, le secrétaire général de RSF Christophe Deloire, Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey lors d’une conférence de presse pour défendre Assange à Paris, le 20 février 2020.

De gauche à droite : Le père d’Assange, John Shipton, une traductrice, l’avocat espagnol Baltasar Garzon, le secrétaire général de RSF Christophe Deloire, Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey lors d’une conférence de presse pour défendre Assange à Paris, le 20 février 2020.

mercredi 8 juillet 2020 par Meriem Laribi

Parmi ses célèbres clients aux profils très différents, Dupond-Moretti a défendu Assange. En février, il voulait demander à Emmanuel Macron d’accorder l’asile au journaliste que les États-Unis veulent juger. Il est désormais en bonne place pour agir.

Julian Assange pourra-t-il continuer de compter sur celui qui a été, jusqu’à il y a peu, son avocat français ?

 

Eric Dupond-Moretti, fraîchement nommé ministre de la Justice du gouvernement Castex le 6 juillet, tenait il y a quatre mois, le 20 février, une conférence de presse à Paris en compagnie de John Shipton, père du journaliste australien, et de ses autres avocats, dont l’Espagnol Baltasar Garzon, ainsi que du secrétaire général de Reporters sans frontières Christophe Deloire.

« Les 175 ans de prison qu’on lui promet aux États-Unis, c’est une peine indigne, insupportable et contraire à l’idée que l’on peut tous se faire des droits de l’Homme » , avait alors déclaré Eric Dupond-Moretti. Nous allons demander à rencontrer le chef de l’État sur le fondement de l’article 53 de la Constitution qui permet à un homme de demander l’asile à la France. [...]

Lire la suite :

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 04:36
Partager cet article
Repost0

Articles Récents