Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 13:03

Aujourd'hui la SNCF et sa direction sont devenus le bouc émissaire des défaillances de la politique des transports des différents gouvernements. 

En s'alignant sur la politique européenne du rail, ces derniers ont contribué à démanteler un outil exceptionnel dont nous étions tous propriétaires.

Déréglementation, ouverture à la concurrence, investissements hasardeux à l'étranger, priorité donnée au TGV au détriment des "petites" lignes, économies meurtrières sur l'entretien du réseau ... : c'est la soumission aveugle à la politique européenne dictée par le traité de Lisbonne, mis en oeuvre par la droite, puis par les socialistes, appliquée avec zèle par la direction de la SNCF qui aboutit à ces catastrophes inimaginables il y a trente ans.

Renationalisation de la SNCF, refus des différents "paquets ferroviaires" imaginés par Bruxelles, sortie des traités européens : voici des mots d'ordre qui semblent tout à fait d'actualité aujourd'hui.  YG.

Programme de la FI :

Jean-Luc Mélenchon

Une SNCF insoumise

Jean-Luc Mélenchon promet une SNCF insoumise à l’application des successifs paquets ferroviaires européens ficelés par Bruxelles. Il entend « bloquer l’ouverture à la concurrence du trafic intérieur de voyageurs prévue en 2023 ». Au niveau national, « une nouvelle loi de réforme du système ferroviaire » s’impose « pour unifier le rail en un seul pôle public ». Et d’insister sur le fait que la fusion RFF-SNCF n’a notamment pas « apuré la dette de 44 milliards d’euros, résultat du financement du réseau des lignes à grande vitesse ». Or cette dette, développe Laurent Courtois, constitue aujourd’hui « un des moyens de pression de la direction de la SNCF pour faire fonctionner cet établissement public comme une entreprise commerciale privée, pour supprimer des lignes et pour diminuer les effectifs tout en payant des intérêts juteux aux banques privées ».

Source :http://www.lettreducheminot.fr/politique/presidentielles-2017-propositions-candidats-ferroviaire/

Programme du PCF:

Rien sur l'UE, tout comme dans l'article de l'Huma sur l'arrêt du trafic ferroviaire à Montparnasse ... L'Union Européenne avec "la concurrence libre et non faussée" appliquée au rail a favorisé le tout TGV et la recherche de profits, au détriment de l'entretien du réseau et des lignes plus modestes mais indispensables.  Rien sur l'ouverture à la concurrence des trains voyageurs pour 2023.  Pourquoi ne pas le dire ? C'est maintenant qu'il faut dénoncer cette infamie pour préparer les combats futurs.

"• Création d’un pôle national des transports publics favorisant le développement des transports collectifs et leur accès pour toutes et tous, du transport ferroviaire et fluvial et du transport maritime côtier.

Abrogation des lois de libéralisation du rail, de la loi Macron, lancement d’un processus de désendettement du système ferroviaire, fin des mesures de défiscalisation et exonération favorisant le transport aérien par les entreprises à bas coût.

Renforcement de la tarification sociale jusqu’à la gratuité en zone urbaine et création de parking relais pour les voitures.

Doublement, généralisation et modulation du « versement transport » payé par les entreprises."

 

 

 

Repost 0
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 08:10
 
 
LREM sort un «cahier d'été» avec un poster à colorier et le test du «Parles-tu "Macron" ?»

RT

L'initiative a de quoi surprendre. Le 31 juillet, LREM va lancer un «cahier d'été», avec poster à colorier et test de personnalité. «Parce que c'est l'été», explique le parti présidentiel. Sur la toile les détournements foisonnent déjà.

Le parti de la majorité présidentielle innove. Pendant que le gouvernement planche sur la réforme du code du Travail, La République en marche (LREM) a décidé de sortir un «cahier d'été», le 31 juillet selon France info.

Inspiré des célèbres cahiers de vacances, il offrira la possibilité de ne pas rompre avec la politique pendant la période estivale. S'il ne permettra pas vraiment de se tenir au fait de l'action gouvernementale, il inclut en revanche... un poster à colorier. Privilégiés, les adhérents pourront en outre passer un test de personnalité qui leur est spécialement dévolu, afin de définir quel type d'engagés ils sont.

Mais que les simples sympathisants LREM – et les autres – se rassurent. Avec le quizz «Parles-tu "Macron" ?», il leur sera possible d'évaluer leurs connaissances des expressions utilisées par le président de la République. Carabistouille, bovarysme, président jupitérien et bien sûr la fameuse poudre de perlimpinpin n'auront ainsi plus de secrets pour eux.

L'initiative a de quoi surprendre, mais les première lignes de l'édito apportent une explication lumineuse : «Pourquoi un cahier d’été ? Parce que c’est l’été.» Au micro de France info, l'illustrateur du cahier n'a pas caché son enthousiasme, estimant que c'était «vraiment cool de travailler sur ce projet». Selon lui, LREM voulait «de la qualité et quelque chose de légèrement décalé».

Pas encore sorti et déjà détourné [...]

Lire la suite sur le site de RT:

https://francais.rt.com/france/41516-lrem-sort-cahier-dete-avec-poster-colorier-test-parles-tu-macron

 

Repost 0
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 21:07
Éric Bocquet intervenait dans le débat sur la moralisation de la vie publique.
Éric Bocquet intervenait dans le débat sur la moralisation de la vie publique.
 

– D’abord, expliquez-nous ce qu’est ce « verrou de Bercy ».

« C’est une mesure qui a été mise en place peu de temps après la création de l’impôt sur le revenu, au début du siècle dernier, afin de protéger le citoyen des excès de l’administration en termes de contrôles. Avec le recul, c’est étonnant ! Mais soyons francs : il y a dix ans, personne n’en entendait parler. Moi, j’ai découvert cela en arrivant au Sénat : c’est le ministère qui décide si on traque ou pas. Et pas la justice ! Ensuite, c’est surtout avec Cahuzac, qu’on en a beaucoup parlé. On s’est aperçu que le ministre était le seul à pouvoir décider s’il fallait qu’on le poursuive… » [...]

Lire la suite sur le site de la Voix du Nord :http://www.lavoixdunord.fr/197097/article/2017-07-26/eric-boquet-pourfendeur-encore-malheureux-du-verrou-de-bercy

Repost 0
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 11:33
 

Le gouvernement vient de décider de « nationaliser » les chantiers navals STX. Cette démarche peut surprendre de la part d’un gouvernement qui, jusqu’à maintenant, s’était surtout fait remarquer par des positions inspirées par le libéralisme économique le plus pur. L’objectif affiché est de «défendre les intérêts stratégiques de la France». Le gouvernement possédait jusqu’à présent 33,33% des actions. Cette détention était assortie d’un droit de préemption courant jusqu’au samedi 29 juillet. C’est ce droit que le gouvernement a décidé de faire jouer, à la suite de l’échec des négociations avec l’entreprise italienne, Fincantieri qui devait reprendre une partie du capital.

 

Le cas STX et le conflit Franco-Italien

L’exécutif a voulu négocier un schéma «à 50-50», équilibrant les intérêts français (l’État, l’ex-DCNS Naval Group, Bpi-France et les salariés) et italiens dans le tour de table des Chantiers de l’Atlantique, alors que le compromis initial donnait au camp italien 55 % des parts de STX France. Les causes du revirement du gouvernement français sont connues. Fincantieri est situé sur le même créneau que STX, dont il est le principal concurrent. Alors que le gouvernement présidé par M. Cazeneuve avait accepté que les italiens soient majoritaires, celui de M. Philippe, et bien entendu le Président de la République, ont fait leurs les craintes de nombreux responsables de STX que l’acheteur italien n’intervienne que pour s’assurer la maîtrise de certaines équipements de Saint-Nazaire et laisse péricliter la production sur le site. Or, le gouvernement italien a rejeté la proposition française, que ce soit par la voix du ministre du Développement économique M. Carlo Calenda, ou celle de son collègue du Trésor M. Pier Carlo Padoan.[...]

Les contradictions du gouvernement [...]

Du rôle de l’Etat dans le développement de l’industrie[...]

La suite ci-dessous :

Repost 0
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 20:56

Un soutien de poids pour la baisse de l'APL.  La députée de l'Eure LREM Claire O'Petit  sermonne les jeunes, leur demande d'arrêter de pleurer  ... et leur conseille de regarder ailleurs ... En Grèce par exemple ?

La dame, au détour de cette diatribe s'en prend aux "corporations" qui freineraient tout changement ...

Repost 0
Published by Action communiste - dans Politique française social Normandie
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 20:45
Repost 0
Published by Action communiste - dans Politique française social Colère
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 20:29
Repost 0
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 14:22
Repost 0
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 12:29

Violences policières : le rapport qui dit les faits

29 juin 2016 / Camille Martin (Reporterre)
 

Le maintien de l’ordre a pris en France un tour dangereux pour les libertés publiques et le droit de manifester. Animée par Reporterre, une Mission civile d’information a mené une enquête approfondie sur les dérives de l’action policière depuis le début des manifestations contre la loi travail. En voici le rapport. Il témoigne d’une dérive dangereuse pour la démocratie.

La situation devenait insupportable : manifestation après manifestation, nous observions des violences de plus en plus nombreuses de la part des forces de police, bien au-delà de ce que pourrait exiger le maintien de l’ordre. C’est pourquoi, fin avril, avec l’appui initial de plusieurs députés, nous avons lancé une Mission civile d’information sur les actions de maintien de l’ordre menées depuis le début, en mars 2016, des manifestations d’opposition à la loi sur le travail.

Ce rapport, établi par les correspondants de Reporterre à Nantes, Rennes, Toulouse et Paris, nous le présentons ce mercredi 29 juin, alors qu’à l’Assemblée nationale, une conférence de presse réunit des députés, des organisations des droits de l’homme et de la société civile, des syndicats de salariés et de policiers, pour tirer l’alarme sur la dérive dangereuse en matière de maintien de l’ordre.

  • Télécharger le Rapport de la Mission civile d’information sur les actions de maintien de l’ordre menées depuis les manifestations contre la loi Travail en février 2016 :
Rapport de la Mission civile d’information sur les actions de maintien de l’ordre menées depuis le début des manifestations sur la loi Travail en février 2016
Repost 0
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 22:08

jeudi 6 juillet 2017, par Francis Arzalier

Les ELECTIONS successives du printemps 2017 ont doté la France d’un Président-monarque aux allures de jeune premier, qui prétend incarner un pouvoir plus moderne. En fait, sa modernité se réduit à être encore moins représentatif des Français que le précédent ( seuls 15 pour cent des électeurs potentiels ont voté pour lui ! ). On sait seulement qu’il ne fera qu’aggraver la politique antérieure, au détriment des revenus et des droits des salariés, et qu’il poursuivra la politique extérieure belliciste au service des impérialismes états-uniens et germanique ( il nous l’a dit lors de ses premiers voyages au Mali et en Allemagne ). Il prévoit de le faire d’autant plus facilement que le système électoral français, majoritaire et monarchique de façon caricaturale, lui aura donné une majorité massive de députés alors que l’opposition est réduite à quelques élus. Des lors, la seule voie est d’animer les luttes populaires, dans la rue et les entreprises.

Lire la suite ci-dessous sur le site de l'ANC

Repost 0

Articles Récents