Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
10 mars 2018 6 10 /03 /mars /2018 15:27
http://www.lapresse.ca/international/europe/201803/08/01-5156522-greve-generale-sans-precedent-pour-les-femmes-en-espagne.php

http://www.lapresse.ca/international/europe/201803/08/01-5156522-greve-generale-sans-precedent-pour-les-femmes-en-espagne.php

Grève générale sans précédent pour les femmes en Espagne

09 Mar sur le blog Histoire et société
  • A mettre en relation avec ce qui secoue l’Espagne, la dénonciation du pacte monarchique de 1978, le renouveau du parti communiste espagnol, mais aussi les divisions au sein de Podemos sur l’alliance ou non avec les communistes. L’influence de l’Amérique latine. A cette manifestation il y a peu de retraités, rejointe par des milliers de jeunes. Un contexte dans lequel l’Espagne sort de l’asphyxie franquiste, dénonce l’austérité et la crise qui l’a frappé, un mouvement des femmes bien articulé sur cette crise sans perdre de sa spécificité de revendication. C’est un des enjeux du Congrès du parti communiste français serons-nous capable de nous inscrire dans cet élan progressiste et communiste que l’on retrouve au Portugal ou allons nous une fois de plus derrière une direction qui ne sait faire que ça nous inscrire dans des manoeuvres d’appareil? (note de danielle Bleitrach)
Une manifestante à Barcelone, le 8 mars 2018
afp.com – LLUIS GENE

Manifestations, grève du métro et des trains, piquets devant les grands magasins, présentatrices-vedettes absentes des médias: l’Espagne s’est mobilisée pour les droits des femmes jeudi, avec une grève générale « féministe » sans précédent dans le pays.

L’appel de syndicats et d’organisations féministes, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, a pour but de défendre l’égalité salariale, de dénoncer le harcèlement ou la violence faite aux femmes.

La mobilisation a démarré mercredi à minuit par des concerts de casseroles dans le centre de Madrid. Jeudi soir, des manifestations massives ont parcouru la capitale espagnole ainsi que Barcelone, où quelque 200.000 personnes, selon la police, ont défilé aux cris de « vive la lutte féministe ».[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
10 mars 2018 6 10 /03 /mars /2018 15:21

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
10 mars 2018 6 10 /03 /mars /2018 15:17
par Frédéric Lemaire, Pauline Perrenot,

Dans le premier volet de notre série sur le traitement médiatique du projet de réforme de la SNCF, nous évoquions l’accueil pour le moins favorable accordé aux grandes lignes du projet de mise en concurrence du transport ferroviaire, actuellement en préparation par le gouvernement. Nous revenons ici sur le traitement de ce dossier dans les débats télévisés. L’accueil réservé à la parole des cheminots et des syndicalistes sur les plateaux médiatiques confirme le diagnostic que nous posions au moment des mobilisations contre la Loi Travail : au cours de ces « débats », qui s’avèrent de véritables « tribunaux médiatiques », chroniqueurs et animateurs sont « durs avec les faibles, et faibles avec les puissants ».

Nous débutons cette revue des débats télévisés sur la réforme de la SNCF avec l’émission de débat emblématique de CNews, « L’heure des pros ». Le 20 février, Pascal Praud rassemble autour de la table Fabien Dumas, secrétaire fédéral Sud-Rail, Gérard Leclerc, éditorialiste politique CNews, Charlotte d’Ornellas, journaliste à Valeurs actuelles, Jean-Claude Dassier, présenté comme éditorialiste politique (!), nous y reviendrons, Jean-Louis Burgat, journaliste, et Clément Viktorovitch, docteur en science politique, spécialiste en rhétorique [1]. L’isolement de Fabien Dumas – qui ne pourra compter que sur le soutien ponctuel de Clément Viktorovitch – et l’hostilité avec laquelle il est accueilli se feront ressentir dès la présentation de l’émission par Pascal Praud :

C’est la grande réforme de la SNCF. Vous êtes contre a priori le changement (sic). Est-ce que le 22 mars vous serez en grève par exemple ? [...] Le spectre d’une grande grève de 1995 commence à planer. Est-ce qu’il est possible d’arriver dans un mouvement dur : pas de train pendant un mois ? […] C’est un enjeu pour les syndicats hein ? Il faut montrer que vous existez toujours.

[...]

Lire la suite ci-dessous :

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 23:20
Partager cet article
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 23:16

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

Partager cet article
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 23:13

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 23:00

Industrie : un rebond en trompe l'oeil ?

En 2017, 125 ouvertures de sites industriels ont été recensées contre 100 fermetures selon le cabinet Trendeo. Ce solde positif ne doit pas faire oublier que l'industrie française continue de traverser des difficulté à répétition.

 

Dans une perspective historique plus large, les données de la Banque mondiale illustrent parfaitement la perte de vitesse de l'industrie dans la valeur ajoutée française depuis plusieurs décennies.

Sur le site de La Tribune, lire l'article intégral :

Partager cet article
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 17:55

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2018 4 08 /03 /mars /2018 21:35

Cet article est reposté depuis coco Magnanville.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2018 4 08 /03 /mars /2018 18:10
07 Mar  sur le blog "Histoire et Société"

nos camarades entourés de Jean-Marie NOMERTIN (secrétaire de la CGTG),Felix FLEMIN (secrétaire du PCG), Elie DEMOTA ( leadeur entre autre manifs de 2009),

Nos camarades entourés de Jean-Marie NOMERTIN (secrétaire de la CGTG), Felix FLEMIN (secrétaire du PCG), Elie DEMOTA ( leadeur entre autre manifs de 2009),

  • Voici le compte-rendu que des camarades d’un section du Tarn font de leur rencontre avec les communistes guadeloupéens . Effectivement les voyages dans les Caraibes, dans les pays que l’on dit du Tiers monde, en Asie, comme en Afrique et dans les ex-pays de l’Union soviétique nous confrontent à une tout autre vision du communisme que celle que l’UE tente d’imposer aux peuples européens. L’idée même d’une analogie entre Union soviétique y compris le stalinisme et le fascisme que l’UE tend à marteler pour mieux favoriser la montée des fascismes est considérée comme un mensonge criminel. Ils ont compris eux ce que signifiait le procès de nos camarades polonais, alors que l’Humanité et la direction du PCF se tait là-dessus comme sur le crime qui se passe dans le Donbass, crimes menés par des gens aux sympathies nazies affirmées. Cette offensive accompagne celle contre les conquêtes ouvrières.  Donc voici l’opinion de nos camarades guadeloupéens sur la résolution de l’Union Européenne (note de danielle Bleitrach)

Certains de nos camarades de section rentrant de Guadeloupe, ils ont eu des contacts très amicaux avec les camarades du Parti Communiste Guadeloupéen et les dirigeants de leur journal, Nouvelles Etincelles. Pour le 60ème anniversaire de la création de leur parti en Guadeloupe (30 Mars 1958), celui-ci est et reste le parti révolutionnaire marxiste-léniniste comme nous aimerions qu’il le redevienne en métropole.

Voici deux exemples de la réflexion des communistes du PCG au travers des deux articles de Christian Céleste, directeur de publication de Nouvelles Etincelles.

Article de Christian CELESTE

Depuis que le communisme existe, la bourgeoisie n’a cessé de le combattre en employant diverses armes. Ces armes se sont bien sur les armes matérielles, entre autre la répression sauvage du mouvement ouvrier et anti-impérialiste par le fascisme et l’impérialisme, mais aussi les armes spirituelles visant à convaincre les travailleurs qu’il n’existe pas d’alternative au capitalisme, et notamment que le communisme serait «pire» que le capitalisme.

Beaucoup de travailleurs ont conscience à des degrés divers de la précarité de leur situation, du fait qu’ils sont exploités mais beaucoup n’ont qu’une compréhension intuitive et approximative de cette exploitation,encore plus évidemment de ses causes et de ses remèdes.

[...]

 

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents