Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 17:07

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Rappel :

7 mars 1966 - De Gaulle annonce le retrait de la France de l'OTAN au Président des Etats-Unis : la France "se propose de recouvrer sur son territoire l’entier exercice de sa souveraineté..."

Et en 2016, François Hollande :

 

Ni vu ni connu, Hollande veut réintégrer pleinement la France dans l'Otan

Le gouvernement, très discrètement, a déposé un projet de loi qui prévoit la réintégration totale de la France dans l'OTAN. Sarkozy avait commencé le travail, Hollande rompt définitivement avec la tradition d'indépendance de la France en matière militaire.

"Dans toute démocratie digne de ce nom, de tels arbitrages auraient été rendus après un vaste débat dans le pays", lançait à la tribune de l'Assemblée Nationale fin 2008, François Hollande, alors premier secrétaire du parti socialiste, pour défendre une motion de censure portée par le groupe socialiste (voir vidéo ci-dessous). L'objet de son courroux ? La décision du président Nicolas Sarkozy d'entamer des négociations pour opérer le retour de la France dans la commandement intégré de l'OTAN.

Source : Marianne

Partager cet article
Repost1
22 décembre 2020 2 22 /12 /décembre /2020 14:55
Benoît Payan, un nouveau maire rocardien pour Marseille [Histoire et Société]
Benoît Payan, un nouveau maire rocardien pour Marseille [Histoire et Société]
 
L’hebdomadaire Challenge se félicite des orientations du nouveau maire et cite le rapport de l’institut Montaigne dont nous vous avions parlé ici la semaine dernière (1). La comédie de la société civile, du printemps marseillais est terminée : bon appétit messieurs, la République en marche n’est pas loin et l’entente avec la métropole sur de telles bases sera facilitée. Apparatchick du PS, proche comme Samia Ghali de Guerini… Sans parler de Collomb, Ségolène… L’affaire était prévue de longue date et on se demande qui savait comment tout cela finirait ? (note de Danielle Bleitrach)
Partager cet article
Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 00:04
Source - Stastita

Source - Stastita

Une note classée « confidentiel défense » dévoile la stratégie du gouvernement pour torpiller les propositions d’un rapport parlementaire sur un contrôle plus démocratique des exportations d’armement.

Silence radio. Depuis la publication, le 18 novembre dernier, du rapport parlementaire sur les ventes d’armes françaises, l’exécutif n’a pas réagi. Du moins pas officiellement. Car, en réalité, le gouvernement a préparé la riposte dans le secret des cabinets ministériels.


Objectif : torpiller le rapport des députés Jacques Maire (La République en marche, LRM) et Michèle Tabarot (Les Républicains, LR) et les pistes qu’ils suggèrent pour impliquer le Parlement dans le processus de contrôle des exportations d’armement.

Disclose a été destinataire d’une note de quatre pages rédigée par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), un service directement rattaché à Matignon. Classée « confidentiel défense » – le premier niveau du « secret-défense » –, elle a été transmise au cabinet d’Emmanuel Macron mais aussi à Matignon, au ministère des armées, et à celui des affaires étrangères et de l’économie, le 17 novembre dernier.
Soit la veille de la publication du rapport Maire-Tabarot.

étouffer les velléités

Sobrement intitulé « Analyse des 35 propositions du rapport de la mission d’information sur les exportations d’armement Maire-Tabarot », ce document stratégique révèle l’opposition ferme et définitive du gouvernement à une proposition inédite : la création d’une commission parlementaire chargée « du contrôle des exportations d’armement » .[...

La suite sur le site de l'ANC :

Partager cet article
Repost0
21 mai 2020 4 21 /05 /mai /2020 13:38

Qui a cru à "un monde de demain qui ne serait plus comme celui d'hier" ? Macron l'a laissé entendre, dans la panique, puis il s'est ressaisi : le monde de demain sera celui de l'écrasement de ce qui reste de droits acquis, sera à une violence sociale qui, ayant le Covid pour fondement, n'a plus besoin d'alibi. Comment imaginer que des cerveaux formés dans des banques puissent imaginer autre chose que de conserver, ou d'améliorer, le taux de profit...

On ne sait plus à combien chiffrera réellement la douloureuse : 6 000 milliards rien que pour l’Europe ? 10 000 milliards ? On ne sait pas ! La pompe à phynance turbine trop vite. Face à sa calculatrice tout le monde n’a pas le génie de Glenn Gould face à son clavier. On se trompe sans cesse de chiffres et on joue faux. Trois zéros de plus c’est quoi ? Le pourboire ?

Pour tout simplifier les unités changent. Comme en 2008 on se remet à calculer en trilliards l’équivalent de mille milliards. Pour la seule Europe donc, la BCE a décidé d’acheter 750 milliards de bons du trésor. Ce qui fera passer à 1 100 milliards ses achats d’ici à décembre [1], la Commission y est allée de sa poche de 450 milliards auquel il faut ajouter 1 100 milliards [2] « d’aides aux entreprises » chez nos voisins germains (600 milliards pour les grandes entreprises et 357 milliards d’euros pour la banque d’investissement publique allemande).

Notre gouvernement s’est montré un peu plus pingre, un petit 300 milliards, à quoi il faut ajouter 7 milliards pour Air France, quelques autres milliards pour Renault et la SNCF sans oublier ceux qui vont continuer à dégringoler de la tirelire pour rassurer les marchés.

Schizophrène ou plaintif

Devant ce feu d’artifice, cette orgie financière, Le Point applaudit. Alors qu’en mars l’hebdomadaire de François Pinault accrochait le lecteur avec une couverture vitriolée : « Comment la CGT ruine la France », aujourd’hui il se réjouit que « la BCE sort le bazooka avec 750 milliards d’Euros ». On vient de s’endetter de 750 milliards d’euros et l’hebdomadaire est content ! Ose-t’on supposer que cette allégresse vient de ce que tous ces zéros, à l’infini, ne vont pas tomber dans la poche d’un gilet jaune ? [...]

Partager cet article
Repost0
22 mars 2019 5 22 /03 /mars /2019 15:40

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2019 1 18 /03 /mars /2019 16:16

"Parmi les revendications les plus partagées parmi les quelque 17 000 douaniers figurent l’augmentation de l’allocation complémentaire qui leur est versée, mais aussi une hausse des effectifs et l’octroi de moyens supplémentaires pour faire face à l’incertitude du Brexit."

Partager cet article
Repost0
17 mars 2019 7 17 /03 /mars /2019 17:01

 

Régis Portalez est un homme dangereux. Heureusement, la Garde des Sceaux et le procureur du tribunal de grande instance de Paris, son relais répressif zélé, veillent et sont décidés à le mettre hors d’état de nuire.

Pensez donc, voilà quelqu’un qui a passé le concours de l’École Polytechnique et qui l’a réussi. Il a étudié quatre ans dans cette école pour en sortir muni de son prestigieux diplôme. Pendant sa scolarité, et comme tous ses condisciples il portait dans les cérémonies, officielles ou non, le fameux uniforme bleu très foncé (noir?) assorti du bicorne à cocarde avec l’épée au côté. Ce n’est pas un uniforme militaire, simplement une tenue civile que la tradition autorise à porter une fois l’école quittée, dans les occasions qui le méritent : cérémonies familiales, mariages, réunions d’anciens élèves etc. etc. Il se trouve que Régis Portalez a été touché par le surgissement du mouvement des gilets jaunes, et qu’il a souhaité faire part à cette France d’en bas de sa solidarité et de sa gratitude.[...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
16 mars 2019 6 16 /03 /mars /2019 17:38
Partager cet article
Repost0
18 février 2019 1 18 /02 /février /2019 22:36

Lundi 18 février 2019 par UJFP

 

Si Finkielkraut n’existait pas, il faudrait l’inventer ! En matière de provocation c’est un acteur irremplaçable. Il avait déjà sévit lors de "nuit debout" et le voilà qui recommence avec les gilets jaune. De qui reçoit-il ses ordres ? En n’oubliant pas que l’ex Maoïste reconverti académicien, celui que Bourdieu jugeait comme « un sous-philosophe » est un sinistre et triste sire en matière de racisme singulièrement anti arabe (mais pas que) qu’il mélange dans un anti-islamisme lequel en terme d’intolérance n’en cède en rien aux antisémites.
Et donc combattre Finkielkraut ne peut conduire à s’abaisser sur le terrain qu’il s’est choisi , comme si la réalité des faits et des choix d’ardent défenseur du système ne suffisait pas pour stigmatiser celui qui est un de ses plus zélés serviteurs !
L’union Juive Française pour la Paix lance un appel à la mobilisation contre l’antisémitisme et dénonce son instrumentalisation.

Contre les actes antisémites, contre leur instrumentalisation, pour le combat contre toutes les formes de racisme –

Nous soussignés associations, partis, syndicats, indépendants, sommes toutes et tous activement impliqués dans la lutte contre le racisme sous toutes ses formes.

La lutte contre l’antisémitisme fait partie à part entière de notre combat antiraciste. Nous condamnons fermement les actes antisémites, qui surgissent dans un contexte social et politique particuliers.

Malgré l’ampleur du dispositif de répression policière et judiciaire déployé contre les Gilets jaunes par l’État, le mouvement continue de bénéficier d’un fort soutien populaire. Il n’est pas homogène et révèle une effervescence sociale. Face à un gouvernement déterminé à ne pas répondre aux attentes sociales, il reflète la société française et ses contradictions et a largement évolué dans ce qu’il porte depuis le mois de novembre.

La séquence que nous vivons est par conséquent confuse. Si des éléments d’extrême-droite sont encore présents, le mouvement montre bien qu’ils sont loin d’être hégémoniques et capables d’en prendre le contrôle, en l’état actuel. Politiquement, mais aussi physiquement, les groupes d’extrême-droite sont mis à l’écart, comme cela a pu être constaté à Lyon, Paris, Toulouse ou encore Bordeaux. Plus le mouvement perdure, plus l’espace auquel l’extrême-droite pouvait prétendre durant les premières semaines semble se rétrécir. Parallèlement, les contacts et convergences avec des syndicats, des collectifs antiracistes, de sans-papiers, de soutien aux migrants se renforcent.

Les tags antisémites du week-end du 9 Février comme la dégradation du lieu de mémoire d’Ilan Halimi s’inscrivent dans le contexte de cette période de brouillage politique et informatif. Une période qui favorise la résurgence d’un racisme identitaire rappelant celui de l’entre-deux guerres. Ces actes antisémites portent bien la signature idéologique de l’extrême-droite nostalgique du nazisme (croix gammés, croix celtiques, « juden » etc.).

Ils témoignent de la progression de la dialectique d’extrême droite à l’échelle nationale et planétaire dans un contexte d’aggravation des inégalités sociales. Or le gouvernement et ses alliés ont choisi d’instrumentaliser ces actes contre les Gilets jaunes, dénonçant leur supposée violence, antiparlementarisme et antisémitisme.

[...]

La suite en cliquant ci-après : http://ancommunistes.org/spip.php?article1126

Partager cet article
Repost0
17 février 2019 7 17 /02 /février /2019 17:58

Affiche de l’association anticommuniste Paix et liberté, 1952.

On peut tenir pour l’un des symptômes les plus caractéristiques des crises organiques l’emballement des événements, et la survenue à haute fréquence de faits ou de déclarations parfaitement renversants. En moins de 24 heures, nous aurons eu les enregistrements Benalla, aussitôt enchaînés avec une rafale de propos à demi-« off » signés Macron, et la mesure du dérèglement général est donnée à ceci que, dans la compétition des deux, c’est Benalla qui fait figure de gnome. En fait, on n’arrive plus à suivre.

 

Il le faut pourtant, car tout est magnifique. Macron en « off », c’est chatoyant. C’est qu’il est l’époque en personne, son plus haut point de réalisation : managérial, ignorant de tout ce qui n’est pas sa classe, le racisme social jusque dans la moelle des os, le mépris en toute innocence, et surtout l’absence complète de limite, de censure, de reprise de soi. C’est une compulsion venue de trop loin : dans l’instant même où il annonce sa propre réforme et jure de faire désormais « très attention » à ses « petites phrases », il se scandalise que le premier « Jojo avec un gilet jaune » ait « le même statut qu’un ministre ou un député » — « les petites phrases, j’arrête quand je veux », d’ailleurs « je commence demain ». Et c’est cet individu dont les « analystes » des grands médias se demandent « dans quelle mesure il tiendra compte des résultats du grand débat »… Mais peu importe, c’est tellement beau qu’on en reste émerveillé. Même une fiction à petit budget n’oserait pas se donner un personnage aussi énorme, aussi « cogné » — mais c’est sans doute le propre de cette époque que la fiction, même débridée, peine à se tenir au niveau de la réalité.[...]

Lire la suite sur le blog de Frédéric Lordon : https://blog.mondediplo.net/le-complotiste-de-l-elysee

Partager cet article
Repost0

Articles Récents