Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
10 janvier 2023 2 10 /01 /janvier /2023 15:38
Missiles javelin, de fabrication US, arrivés dans un aéroport ukrainien près de Kiev. Reuters

Missiles javelin, de fabrication US, arrivés dans un aéroport ukrainien près de Kiev. Reuters

Le Congrès a voté un budget militaire de 850 milliards de dollars, dont plus de 400 milliards iront aux entreprises privées. Il s’agit d’une redistribution massive des richesses en faveur des entreprises à but lucratif, au moment même où des millions de travailleurs ont du mal à payer leurs factures.

Source : Jacobin Mag, Stephen Semler
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Plus tôt cette année, Joe Biden a décrit son budget militaire pour l’année fiscale 2023 comme étant « l’un des plus grands investissements de l’histoire dans notre sécurité nationale ». Mais ce qu’il apportera en réalité, c’est une redistribution historique des richesses au profit de la classe des affaires : plus de la moitié du budget militaire annuel américain va à des entreprises à but lucratif. Ainsi, le vote de la Loi d’autorisation de la défense nationale pour l’exercice 2023 – qui prévoit 858 milliards de dollars de dépenses militaires – traduit la décision de consacrer plus de 400 milliards de dollars à des entrepreneurs privés.

Le contraste avec les travailleurs ordinaires ne pourrait être plus frappant. Alors que les entreprises d’armement augmentent sans cesse les dépenses du Pentagone – faisant honte aux budgets militaires de l’époque de la Guerre froide – des millions de personnes aux États-Unis sont aux prises avec une crise du coût de la vie exacerbée par l’inflation. Près de deux tiers des Américains vivent au jour le jour. Une étude récente de la Federal Reserve Bank of Dallas a révélé que les salaires réels de la majorité des travailleurs n’ont pas suivi l’inflation au cours de l’année écoulée.

[...]

la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2022 7 27 /11 /novembre /2022 17:29

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

Partager cet article
Repost2
25 novembre 2022 5 25 /11 /novembre /2022 15:26
"Un parachutiste affecté à la Troupe B, 5-73 Cavalerie, 82e Division aéroportée, entraîne un soldat polonais lors d’un événement d’entraînement combiné à Nowa Deba, en Pologne, le 22 février 2022. La 82e Division aéroportée est actuellement déployée en Pologne pour s’entraîner et opérer aux côtés de nos alliés polonais. L’entraînement permet aux alliés d’apprendre à connaître l’équipement, les capacités et les tactiques de chacun afin d’améliorer l’état de préparation et de renforcer l’alliance de l’OTAN." (Photo de l’US Army par le sergent-chef Alexander Burnett)

"Un parachutiste affecté à la Troupe B, 5-73 Cavalerie, 82e Division aéroportée, entraîne un soldat polonais lors d’un événement d’entraînement combiné à Nowa Deba, en Pologne, le 22 février 2022. La 82e Division aéroportée est actuellement déployée en Pologne pour s’entraîner et opérer aux côtés de nos alliés polonais. L’entraînement permet aux alliés d’apprendre à connaître l’équipement, les capacités et les tactiques de chacun afin d’améliorer l’état de préparation et de renforcer l’alliance de l’OTAN." (Photo de l’US Army par le sergent-chef Alexander Burnett)

« À mon avis, cela indique que l’Ukraine va être un « allié majeur non-OTAN » et une dépendance des États-Unis, et que les États-Unis vont essayer de construire l’ensemble de la sécurité européenne autour du soutien à l’Ukraine et de l’hostilité à la Russie. » Anatol Lieven 1

Ukraine : Les États-Unis annoncent discrètement la création d’un nouveau commandement avec un général 3 étoiles

« C’est définitivement un signe que les États-Unis se préparent à une longue guerre en Ukraine et à une compétition militaire à long terme avec la Russie. »

Source : Responsible Statecraft, Kelley Beaucar Vlahos

Perdue dans le tourbillon des nouvelles des élections de mi-mandat la semaine dernière, Washington annonce que non seulement il enverra 400 millions de dollars d’armes supplémentaires à l’Ukraine, mais qu’il poursuit avec un nouveau commandement des forces conjointes, qui sera stationné en Allemagne, pour « gérer les expéditions d’armes et la formation du personnel. »

Selon le ministère de la Défense, le nouveau commandement, dont on a déjà parlé cet été, sera officiellement appelé le Groupe d’assistance à la sécurité en Ukraine, ou SAGU (Security Assistance Group Ukraine), et sera basé au quartier général de l’armée américaine pour l’Europe et l’Afrique à Wiesbaden, en Allemagne. Il sera dirigé par un général 3 étoiles. [...]

1 - Peter Paul Anatol Lieven est un auteur britannique, journaliste lauréat du prix Orwell et analyste politique1, actuellement professeur à l'Université de Georgetown, professeur invité au King's College de Londres2 et membre de New America Foundation3.

 

La suite :

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2022 4 17 /11 /novembre /2022 15:47

Vu sur le site de l'ANC

 

Nos médias, depuis quelques jours, ne nous laissent rien ignorer des élections de mi-mandat présidentiel qui ont eu lieu le 8 novembre. Chacun devrait, selon nos « experts » consacrés par les chaînes d’info et les divers réseaux de formatage idéologique, être persuadé que le moindre battement de cils des citoyens de l’Arkansas profond a une importance majeure pour le monde entier, comme si la France était une lointaine province des États Unis d’Amérique du Nord.

Ce qui n’est pas totalement faux, puisque ce pays est devenu au XXéme siécle la première puissance mondiale, et l’est encore, sur le plan économique, monétaire, militaire, et culturel ou idéologique. Il en a profité pour étendre sa domination impérialiste, d’abord à l’ensemble des pays d’Amérique, puis aux autres continents, Asie, Afrique et Europe, y compris par la vassalisation de ses alliés capitalistes, de l’OTAN en Europe, Japon, Corée du Sud en Asie, Israël et Royaumes Arabes au Moyé-Orient.

Et cela durant toute la « Guerre froide » ( 1945-90 ) jusqu’à l’effondrement de l’URSS et ses alliés européens, qui n’a pas manqué d’être perçue par les dirigeants des USA comme une victoire définitive de leur système social capitaliste, et de leur domination mondiale.

Ce qui, évidemment, a été démenti par les faits : dès la fin du XXéme siècle et les premières décennies du XXIème, l’Impérialisme États-unien et Occidental en général ont vu surgir et croître des concurrents de plus en plus rétifs à sa tutelle économique et politique, qui l’ont conduit à des guerres pour les éliminer autant qu’il le pouvait : ils réussirent ainsi l’invasion de l’Irak ( en 2003 par l’armée des USA ) ou de la Libye ( en 2011 sous la direction de Sarkozy ), en y détruisant l’État national.[...]

La suite ci-dessous

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2022 7 23 /10 /octobre /2022 15:10
Depuis 40 ans, on ne compte plus le nombre impressionnant de nos "élites" politiques, économiques, médiatiques ... choisies par la "French-American Foundation" pour devenir des "Young Leaders"
Depuis 40 ans, on ne compte plus le nombre impressionnant de nos "élites" politiques, économiques, médiatiques ... choisies par la "French-American Foundation" pour devenir des "Young Leaders"

Depuis 40 ans, on ne compte plus le nombre impressionnant de nos "élites" politiques, économiques, médiatiques ... choisies par la "French-American Foundation" pour devenir des "Young Leaders"

Caroline Galactéros fait partie de ces gens qui essaient de s’opposer au déferlement de propagande délirant auquel nous assistons depuis l’invasion russe du 24 février dernier. Comme tous ceux qui appellent à la raison et qui essaient de rappeler la réalité, elle est évidemment qualifiée « d’agent de Poutine ». Tenter de pointer et d’expliquer ce qui relevait autrefois du simple bon sens vaut insultes, excommunication, dénonciations, harcèlement médiatique, voire pourquoi pas menaces de mort. Le gouvernement ukrainien qui peut absolument tout se permettre dans ce domaine, et peut-être inspiré par ses références historiques, établit des listes d’ennemis médiatiques, dans lesquels il range tous ceux qui osent le critiquer ou émettent des réserves. Les médias-système français prennent le relais sans discuter, et gare à ceux qui disent que la paix c’est quand même mieux que la guerre, et appellent à la négociation. Immédiatement, dans une singulière inversion, fuse l’insulte suprême lancée à la face des hérétiques : « Munichois ! »

L’Ukraine en 2022 n’est pas semblable aux Sudètes en 1938

Dans un article publié le 7 octobre dernier, Madame Galactéros se plaçant sur le terrain de cette analogie explique de façon convaincante le mécanisme de l’inversion accusatoire, pour démontrer que dans ce domaine aussi « c’est celui qui le dit qui l’est ». Comme en font tous les jours la démonstration, les « experts » de plateaux dévoués à l’OTAN, pour ne prendre que cet exemple. [...]

lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2022 2 13 /09 /septembre /2022 22:51

Ils sont prêts à sacrifier leurs peuples ...

Selon la police, environ 70 000 Tchèques se sont rassemblés samedi 3 septembre à Prague.  | EPA-EFE/MARTIN DIVISEK

Selon la police, environ 70 000 Tchèques se sont rassemblés samedi 3 septembre à Prague.  | EPA-EFE/MARTIN DIVISEK

Les 27 ministres des Finances de l’Union européenne sont réunis ces vendredi et samedi à Prague. Dès le début de leur réunion, ils ont décidé d’une nouvelle aide macro-financière de 5 milliards d’euros en faveur de l’Ukraine, et spécifiquement en faveur des services de l’État. Des aides qui ont un coût financier mais aussi politique pour de nombreux gouvernements européens.

Ces cinq milliards d’euros, versés sous forme de prêts à l'Ukraine, sont destinés au fonctionnement au jour le jour de l’État ukrainien, aux administrations, aux écoles, aux hôpitaux, etc. Cette somme fait partie de l'enveloppe de 9 milliards d'euros décidée par l’Union européenne en mai. Un milliard a déjà été versé en juillet et les ministres veulent encore débloquer les trois milliards restants lors de leur prochaine réunion.

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2022 2 13 /09 /septembre /2022 09:05

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Vaste manifestation à Prague contre l'inflation, l'UE et l'Otan (Challenges)

publié le 5 septembre

 

Selon la police, environ 70 000 Tchèques se sont rassemblés samedi à Prague.  | EPA-EFE/MARTIN DIVISEK

Selon la police, environ 70 000 Tchèques se sont rassemblés samedi à Prague.  | EPA-EFE/MARTIN DIVISEK

Partager cet article
Repost1
8 septembre 2022 4 08 /09 /septembre /2022 14:14

I. Histoire de sanctions

De l’émergence de la notion moderne de « guerre économique » à la politique des sanctions

Les notions de guerre économique et de sanctions économiques ont une longue histoire, une histoire dépasse largement les événements actuels et la guerre menée par la Russie en Ukraine. Pour tenter de comprendre les évolutions actuelles, il faut donc reprendre l’histoire des sanctions économiques depuis leur apparition dans les années 1920. Il faut ensuite prendre en compte la taille réelle de l’économie russe mais aussi ses relations avec l’économie mondiale et le rapport des forces entre ce que l’on appelle « l’occident » et les autres pays. Il faut enfin considérer analyser ces sanctions, le contexte d’interdépendance qui était celui existant entre la Russie et les pays de l’UE en février 2022 et l’impact de ces sanctions sur l’économie russe. Cela conduit à se poser la question de la pertinence des sanctions prises à partir de mars 2022 mais aussi de leur capacité à provoquer un changement substantiel dans la politique russe. En réalité, on peut penser – ou craindre selon les points de vue – que ne survienne un puissant « effet boomerang » qui perturbe bien plus les économies des pays de l’UE et engendre de fortes tensions sociales que l’impact de ces sanctions sur l’économie russe.

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2022 7 04 /09 /septembre /2022 23:40
Le festival du journal Unsere Zeit à Berlin

Le festival du journal Unsere Zeit à Berlin

Avec le slogan

“Festival de la paix et de la solidarité”

Le capital allemand, très tôt concentré et en étroite relation avec des formes de mondialisation capitaliste, avec ses guerres impérialistes, a toujours mené un combat plus acharné contre la renaissance du communisme en Allemagne où ses penseurs principaux comme Marx et Engels étaient nés. En Allemagne, là où le communisme aurait du naître et où le choix du nazisme a été opéré clairement face à sa force, y compris avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir en plein essor du parti communiste allemand. Comme aux lendemains de la deuxième guerre mondiale il y a eu l’isolement de la RDA et le choix de reconstituer une Allemagne avec les capitaux US et une “dénazification” de surface.  Mais l’Allemagne cette terre où le débat théorique est toujours poussé à l’extrême nous parviennent aussi des positionnements d’une lucidité extrême sur le retour de la guerre et de la fascisation dans l’affrontement de classe à la fois interne et planétaire, le compte-rendu est publié dans le journal communiste des “séparatistes” du Donbass. (note de danielle Bleitrach traduction de Marianne Dunlop)

Le texte de l'article sur le blog "Histoire et société" :

Partager cet article
Repost0
16 août 2022 2 16 /08 /août /2022 16:24
Ukraine : quand le journalisme s’égare par Régis de Castelnau

La liberté d’information dans un monde globalisé n’est pas en très grande forme. En Occident, le système médiatique représenté par la presse écrite et audiovisuelle est entièrement entre les mains de puissantes oligarchies qui entendent bien mettre leurs médias au service du maintien d’un ordre politique et social qui assure leur domination fructueuse. Internet comme espace de liberté pourrait être un formidable un outil de ré-information, mais parfaitement conscients du danger, les mêmes grands intérêts, s’efforcent d’y contrôler strictement l’expression.

L’Occident malade de sa presse

 L’élection présidentielle américaine de 2020 a été de ce point de vue un épisode assez sidérant. Qui a vu la presse américaine prendre résolument et massivement parti pour Joë Biden pendant que les GAFAM mettaient en place un système de filtrage et de censure de ses adversaires que l’on peut qualifier de totalitaire. Il n’est pas besoin de suivre Trump sur ses accusations de trucage du scrutin lui-même, pour constater qu’au regard des standards juridiques internationaux relatifs aux règles qui assurent « la sincérité du scrutin », l’élection présidentielle américaine de 2020 a été irrégulière. Situation identique en France et au sein de l’Union Européenne, où la liberté d’expression est un combat, avec la domination d’une oligarchie et la nécessité de sans cesse s’opposer aux tentatives récurrentes visant à empêcher les réseaux d’être un outil de débat contradictoire face à la propagande produite par le système. [...]

La suite sur le site "Vu du droit" :

Amnesty International : Rapport dénoncé par les médias aux ordres et d'autres rapports à propos de l'Ukraine ...

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents