Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
28 juin 2022 2 28 /06 /juin /2022 04:59
Des combattants ukrainiens de l’unité Odin, dont certains sont étrangers, examinent un char russe détruit à Irpin, en Ukraine, en mars. Crédit Daniel Berehulak pour le New York Times.

Des combattants ukrainiens de l’unité Odin, dont certains sont étrangers, examinent un char russe détruit à Irpin, en Ukraine, en mars. Crédit Daniel Berehulak pour le New York Times.

Dans le quotidien parisien Le Figaro de ce mois-ci, Henri Guaino, l’un des principaux conseillers de Nicolas Sarkozy lorsqu’il était président, a averti que les pays européens, sous la direction myope des États-Unis, marchaient comme des « somnambules » vers la guerre contre la Russie. Guaino a emprunté une métaphore utilisée par l’historien Christopher Clark pour décrire les origines de la Première Guerre mondiale.

Source : New York Times, Christopher Caldwell
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Caldwell est journaliste d’opinion, il est l’auteur de « The Age of Entitlement : America Since the Sixties» et « Reflections on the Revolution in Europe : Immigration, Islam and the West. »

Naturellement, Guaino comprend que la Russie est la plus directement responsable du conflit actuel en Ukraine. C’est la Russie qui a massé ses troupes à la frontière l’automne et l’hiver derniers et qui, après avoir exigé de l’OTAN un certain nombre de garanties de sécurité liées à l’Ukraine que l’OTAN a rejetées, a commencé à bombarder et à tuer le 24 février.

Mais les États-Unis ont contribué à transformer ce conflit tragique, local et ambigu en une conflagration mondiale potentielle. Selon Guaino, en ne comprenant pas la logique de la guerre, l’Occident, dirigé par l’administration Biden, donne au conflit un élan qui pourrait être impossible à arrêter.

Il a raison.

[...]

La suite sur le site "Les Crises"

Partager cet article
Repost0
27 juin 2022 1 27 /06 /juin /2022 12:52

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
25 juin 2022 6 25 /06 /juin /2022 16:30
Partager cet article
Repost0
22 juin 2022 3 22 /06 /juin /2022 13:01

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

Partager cet article
Repost3
21 juin 2022 2 21 /06 /juin /2022 10:28

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost1
15 juin 2022 3 15 /06 /juin /2022 22:22

Article mis en ligne le 06/06/22

Voilà pourquoi E Macron  se trouve en Moldavie : il faut faire vite.  Avant une nouvelle élection ...

La carte qui situe la Moldavie permet peut-être de comprendre l'arrestation de l'ex-président ...La carte qui situe la Moldavie permet peut-être de comprendre l'arrestation de l'ex-président ...

La carte qui situe la Moldavie permet peut-être de comprendre l'arrestation de l'ex-président ...

Mardi 31 Mai 2022

L'ex-président socialiste de la Moldavie, Igor Dodon, a été placé mardi en garde à vue pour "trahison et corruption".

C'est une tentative à peine dissimulée du gouvernement libéral pro-européen de Maïa Sandu pour couper la tête de l'opposition.

Article et traduction Nico Maury

L'ex-président socialiste de la Moldavie, Igor Dodon, a été placé mardi en garde à vue pour "trahison et corruption" selon le porte-parole du bureau de procureur général Mariana Chiorpec. Une perquisition était menée au domicile d'Igor Dodon.

C'est une tentative à peine dissimulée du gouvernement libéral pro-européen de Maïa Sandu pour couper la tête de l'opposition.

Le vice-président du Parti des socialistes (PSRM), Vlad Batrincea, a déclaré que l'enquête découlait de motivations politiques des autorités décrites comme loyales à la présidente pro-occidentale Maia Sandu. "C'est un jeu dangereux, ceux qui vont à l'encontre de l'opposition veulent provoquer une déstabilisation du pays".  [...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
5 juin 2022 7 05 /06 /juin /2022 15:54
AeroVironment Inc. YouTube Une capture d'écran de la vidéo de présentation du Switchblade 300 de l'entreprise AeroVironment.

AeroVironment Inc. YouTube Une capture d'écran de la vidéo de présentation du Switchblade 300 de l'entreprise AeroVironment.

Elon Musk, l’homme le plus riche du monde dont le patrimoine a quasiment décuplé dans les deux années de pandémie, a offert 44 milliards de dollars pour acheter Twitter qui, d’après lui, deviendrait “la plateforme pour la liberté de parole dans le monde entier”. Elon Musk est le propriétaire de SpaceX, société aérospatiale dont le siège est en Californie.

SpaceX construit des fusées et satellites pour réaliser Starlink, système Internet à large spectre qui, une fois terminé, couvrira le monde entier. SpaceX qui jusqu’à présent a mis en orbite 2.500 satellites avec des fusées qui en transportent 50 à la foi, a en programme de mettre 42.000 satellites Starlink en orbite basse, occupant 80% de cet espace.

Starlink, présenté comme système satellitaire commercial, a des applications militaires fondamentales. Les satellites en orbite basse transmettent en effet les signaux à une vitesse beaucoup plus grande que ceux mis en orbite géosynchrone autour de l’Équateur. L’armée et l’aéronautique étasuniennes financent et testent Starlink pour en utiliser les capacités militaires. Par exemple, en mars dernier, l’US Air Force a communiqué que les chasseurs F-35A à double capacité conventionnelle et nucléaire avaient effectué la transmission de données en employant les satellites Starlink à des vitesses 30 fois plus rapides que les connections traditionnelles.

Les satellites Starlink de SpaceX se trouvent utilisés par l’armée ukrainienne pour guider drones, projectiles d’artillerie et missiles contre les positions russes. [...]

Manlio Dinucci

La suite ci-dessous

Partager cet article
Repost0
3 juin 2022 5 03 /06 /juin /2022 15:50
Le président américain Joe Biden et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen lors d'une conférence de presse à propos de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, à Bruxelles (Belgique), vendredi 25 mars 2022. Evan Vucci/AP/SIPA/Evan Vucci/AP/SIPA(https://www.lopinion.fr/international/lunion-europeenne-et-les-etats-unis-officialisent-un-accord-sur-des-livraisons-supplementaires-de-gnl-pour-leurope)

Le président américain Joe Biden et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen lors d'une conférence de presse à propos de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, à Bruxelles (Belgique), vendredi 25 mars 2022. Evan Vucci/AP/SIPA/Evan Vucci/AP/SIPA(https://www.lopinion.fr/international/lunion-europeenne-et-les-etats-unis-officialisent-un-accord-sur-des-livraisons-supplementaires-de-gnl-pour-leurope)

Vu sur le site du Monde diplomatique

En février dernier, quelques jours avant l’invasion russe, le président Joseph Biden a intimé aux Américains de quitter l’Ukraine dans les quarante-huit heures. Depuis, les États-Unis sont revenus dans ce pays, mais autrement. Sans risquer la vie d’un seul soldat, ils profitent de la succession de catastrophes provoquées par le président Vladimir Poutine pour engranger les percées stratégiques : une Russie durablement affaiblie ; une Chine embarrassée par les déboires de son voisin ; une Alliance atlantique renforcée par l’adhésion prochaine de la Suède et de la Finlande ; une moisson de contrats pour les exportateurs américains de céréales, d’armes, de gaz ; des médias occidentaux qui reprennent en cadence la propagande du Pentagone. Pourquoi les stratèges américains souhaiteraient-ils qu’une guerre aussi providentielle s’achève ?

Ils ne le souhaitent pas. Depuis quelques semaines, on dirait même que la seule conclusion du conflit à laquelle les États-Unis consentiraient vraiment serait un triomphe romain des armées occidentales à Moscou, avec M. Biden à la tribune et M. Poutine dans une cage de fer. Et pour réaliser leur objectif désormais proclamé, « affaiblir la Russie », la saigner en vérité, les États-Unis ne lésinent plus sur les moyens : livraison d’armes plus offensives et plus sophistiquées à l’Ukraine, assistance probable à ce pays afin qu’il puisse localiser et liquider des généraux russes, voire couler le navire amiral de leur flotte. Sans compter que, depuis trois mois, le Congrès américain a déjà voté 54 milliards de dollars d’aide à Kiev, soit plus de 80 % du budget militaire russe.

M. Biden redoutait au départ qu’une cobelligérance avec l’Ukraine précipite « une troisième guerre mondiale ». Il semble avoir conclu que le chantage nucléaire de Moscou n’était qu’un bluff, et que la Russie, dont il avait surestimé la puissance militaire, pouvait être acculée sans danger. Il rejoint ainsi les républicains néoconservateurs, pour qui toute concession à l’expansionnisme de M. Poutine « reviendrait à payer un cannibale pour qu’il nous mange en dernier (1)  ». La surenchère américaine est telle que, s’adressant aux ouvriers de Lockheed Martin qui fabriquent en Alabama les missiles antichars Javelin, dont de très nombreux tankistes russes ont pu éprouver la redoutable efficacité, M. Biden s’est réjoui que « les Ukrainiens donnent le nom de Javelin ou de Javelina à leurs nouveau-nés »…

Le président Volodymyr Zelensky a rappelé le 21 mai dernier que la guerre ne prendrait fin « qu’à la table des négociations ». Mais l’armée russe poursuit sa conquête destructrice des villes du Donbass, et les dirigeants américains tirent profit de l’amplification du conflit. L’Europe, elle, paraît tiraillée entre un président français, plutôt isolé, qui observe avec raison que « la paix ne se fera pas dans l’humiliation de la Russie » et une première ministre estonienne qui lui a vertement répliqué : « On ne doit pas proposer de porte de sortie à Vladimir Poutine. (…) La solution ne peut être que militaire. L’Ukraine doit gagner cette guerre (2). » La diplomatie est en berne. Et, pour le moment, les ventriloques de Washington mènent la danse sur le Vieux Continent.

Serge Halimi

Article repris dans Le Monde diplomatique : https://www.monde-diplomatique.fr/2022/06/HALIMI/64758

our les Pays-de-La-Loire, qui déplore des augmentations de salaires de 0,3% cette année, sur fond de forte inflation. Et le syndicaliste de critiquer la faiblesse de ces augmentations, alors que RTE a réalisé en 2021 quelque 661 millions d'euros de bénéfice net (+27%). Une usine de construction de poids lourds du groupe Scania a également été affectée : à 13h30 le courant a été remis mais «sur un site aussi grand que le nôtre, relancer notre activité prend du temps, entre une heure et une heure et demie», a déploré Jean-Philippe Martin, responsable communication de la société. Contacté par l'AFP, le CHU d'Angers a également été touché. Au bout de quelques secondes, trois groupes électrogènes ont pris le relais pour alimenter l'ensemble du CHU où aucun dysfonctionnement n'a donc été observé. Auparavant, dans la nuit du 1er au 2 juin, «il y a eu des coupures volontaires en lien avec les mouvements sociaux dans la région de Béthune [Pas-de-Calais], qui ont

En savoir plus sur RT France : https://fra.mobileapiru.com/france/98889-greve-agents-energie-coupures-courant-touchent-dizaines-milliers-foyers
our les Pays-de-La-Loire, qui déplore des augmentations de salaires de 0,3% cette année, sur fond de forte inflation. Et le syndicaliste de critiquer la faiblesse de ces augmentations, alors que RTE a réalisé en 2021 quelque 661 millions d'euros de bénéfice net (+27%). Une usine de construction de poids lourds du groupe Scania a également été affectée : à 13h30 le courant a été remis mais «sur un site aussi grand que le nôtre, relancer notre activité prend du temps, entre une heure et une heure et demie», a déploré Jean-Philippe Martin, responsable communication de la société. Contacté par l'AFP, le CHU d'Angers a également été touché. Au bout de quelques secondes, trois groupes électrogènes ont pris le relais pour alimenter l'ensemble du CHU où aucun dysfonctionnement n'a donc été observé. Auparavant, dans la nuit du 1er au 2 juin, «il y a eu des coupures volontaires en lien avec les mouvements sociaux dans la région de Béthune [Pas-de-Calais], qui ont

En savoir plus sur RT France : https://fra.mobileapiru.com/france/98889-greve-agents-energie-coupures-courant-touchent-dizaines-milliers-foyers
Des coupures d'électricité de quelques heures ont touché des dizaines de milliers de foyers dans le nord et l'ouest de la France, conséquence d'une grève des agents de l'énergie pour une revalorisation des salaires tenant compte de l'inflation. Les salariés de l'électricité et du gaz avaient déposé à la mi-mai ce préavis national, reconductible jusqu'au 13 septembre, qui a démarré le 2 juin : la CFE-Energies, la CFDT Chimie-Energie, la FNEM-FO et la FNME-CGT réclament une revalorisation de la grille des salaires prenant en compte l'inflation. Dans l'agglomération d'Angers, une coupure de courant a touché la ville pendant près de trois heures, à la mi-journée, affectant jusqu'à 175 000 foyers, a indiqué Réseau de transport d'électricité (RTE), le gestionnaire du réseau électrique, confirmant des informations de la CGT.

En savoir plus sur RT France : https://fra.mobileapiru.com/france/98889-greve-agents-energie-coupures-courant-touchent-dizaines-milliers-foyers
Des coupures d'électricité de quelques heures ont touché des dizaines de milliers de foyers dans le nord et l'ouest de la France, conséquence d'une grève des agents de l'énergie pour une revalorisation des salaires tenant compte de l'inflation. Les salariés de l'électricité et du gaz avaient déposé à la mi-mai ce préavis national, reconductible jusqu'au 13 septembre, qui a démarré le 2 juin : la CFE-Energies, la CFDT Chimie-Energie, la FNEM-FO et la FNME-CGT réclament une revalorisation de la grille des salaires prenant en compte l'inflation. Dans l'agglomération d'Angers, une coupure de courant a touché la ville pendant près de trois heures, à la mi-journée, affectant jusqu'à 175 000 foyers, a indiqué Réseau de transport d'électricité (RTE), le gestionnaire du réseau électrique, confirmant des informations de la CGT.

En savoir plus sur RT France : https://fra.mobileapiru.com/france/98889-greve-agents-energie-coupures-courant-touchent-dizaines-milliers-foyers
Partager cet article
Repost0
29 mai 2022 7 29 /05 /mai /2022 21:28

 

L’édition de mai de Ruptures est parue

Au sommaire :

– l’éditorial consacré aux projets pour l’UE d’Emmanuel Macron tels qu’il les a présentés lors de son discours du 9 mai à Strasbourg – un retour vingt ans en arrière…

– une interview d’Andreas Wehr, politologue allemand, qui analyse les évolutions et les contradictions du gouvernement fédéral et du chancelier dans le contexte de la guerre

– une analyse des sanctions, en cours et prévues par Bruxelles contre Moscou, notamment la fin des importations d’hydrocarbures russes – avec à la clé, une perspective de nouvelle flambée des prix de l’énergie

– un tour d’horizon de la situation politique au Royaume-Uni, avec le recul des Conservateurs aux élections locales du 5 mai, et la victoire des nationalistes du Sinn Fein en Irlande du Nord

– une analyse des deux élections régionales qui se sont déroulées outre-Rhin avec les deux partis les plus anti-russes, les Verts et les chrétiens-démocrates, qui progressent, mais une abstention en hausse qui reflète le désarroi des électeurs pacifistes

– et, bien sûr, comme chaque mois, les brèves

Pour recevoir cette édition, il n’est pas trop tard pour s’abonner.

Partager cet article
Repost0
11 mai 2022 3 11 /05 /mai /2022 18:33
Les critiques du pape à l’égard de l’OTAN ont provoqué des remous en Occident.

Heureusement qu’il y a eu une phrase de Lavrov hors de son contexte pour alimenter nos cancaneuses rédactions de presse parce que si elles n’avaient eu que les propos du pape à se mettre sous la dent, ces commères auraient été désappointées. Décidement ce pape va mal finir s’il continue à prendre au sérieux une parole de paix et de justice sociale qui était dans le mythe originel de la religion qui prétendit libérer les esclaves et se répandit à ce titre dans tout le bassin méditerranéen jusqu’à ce que Constantin le GRAND se l’approprie en tant que religion d’ETAT en interdisant les dissidences. Ne nous faisons pas d’illusion sur l’appareil mais apprécions les interventions quand elles vont dans le sens de l’intérêt de tous (note de danielle Bleitrach et traduction de Marianne Dunlop pour histoireetsociete)

https://vz.ru/news/2022/5/3/1156784.html

Le politologue américain Malek Dudakov a commenté les critiques du pape François à l’égard de l’OTAN, notant que son discours a provoqué des remous en Occident.

3 mai 2022, 21:22
Photo : Haring/Pool/Spaziani/Global Look Press
Texte : Dmitry Zubarev

“François a noté que “les aboiements de l’OTAN aux portes de la Russie” avaient largement déclenché la crise ukrainienne. Et il a remis en question la nécessité des livraisons d’armes à l’Ukraine – suggérant que l’on prenne exemple sur les ouvriers génois qui ont refusé de charger des armes occidentales destinées au Yémen [le pape fait ici référence à un convoi transportant des armes vers le Yémen, que les dockers ont choisi d’arrêter, «il y a deux ou trois ans», NdT]. Sa phrase est une reprise de la vieille expression “les chiens aboyant aux portes du paradis”, rarement utilisée en anglais mais que l’on retrouve dans d’autres langues européennes”, a déclaré le politologue sur son canal Telegram.

En termes de sémantique, des significations profondes peuvent être trouvées ici, a-t-il dit. Mais son discours a également des implications politiques.

“François est la boussole morale pour les 1,2 milliard de catholiques dans le monde – y compris ceux d’Afrique et d’Amérique latine qui restent neutres dans la crise ukrainienne. Mais il joue également un rôle important pour l’équilibre politique actuel du pouvoir à Washington. En effet, Biden est le deuxième président catholique de l’histoire des États-Unis. Il y a tout juste six mois, il a rencontré François au Vatican. Biden ne se lasse pas de répéter que le pape est la source de tout ce qu’il a appris sur la foi au cours de sa vie. Et maintenant, cette source critique directement les politiques de son administration”, a écrit M. Dudakov.

Il a fait remarquer qu’il y a beaucoup d’autres catholiques parmi l’élite du parti démocrate. Prenez, par exemple, la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, qui se fait un plaisir de rencontrer le souverain pontife.

“Ses déclarations inattendues ont surpris Pelosi alors qu’elle venait de terminer une visite, une “séance photo” à Kiev. La déclaration actuelle de François a déjà provoqué un tollé parmi les prêtres catholiques des États-Unis – et principalement d’obédience libérale. Elle met également dans l’embarras l’ensemble de l’establishment occidental, qui subit des pertes non seulement sur le champ de bataille ou dans la confrontation des sanctions, mais aussi maintenant dans la longue guerre de l’information contre la Russie”, a ajouté le politologue.

Auparavant, le pape François avait concédé que l’OTAN jouait un rôle négatif dans l’escalade de la crise ukrainienne. ” L’aboiement [de l’OTAN] à la porte de la Russie a probablement entraîné une réaction du Kremlin. La colère, je ne sais pas si elle a été provoquée, mais elle y a probablement contribué”, a déclaré le pontife lors d’une conversation avec le rédacteur en chef du Corriere della Sera, Luciano Fontana.

François a également exprimé son désir de visiter la capitale russe avant son voyage à Kiev.

Source :https://www.francesoir.fr/politique-monde/pape-francois-lotan-a-peut-etre-provoque-loffensive-russe

Partager cet article
Repost0

Articles Récents