Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
20 mai 2018 7 20 /05 /mai /2018 16:44

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost0
20 mai 2018 7 20 /05 /mai /2018 16:35

A Rouen, le film n'est pas encore programmé semble-t-il.  Les parisiens sont toujours privilégiés ... On espère que le film sera bientôt dans toutes les grandes salles normandes.  En tout cas merci à Jean Lévy de faire sa promotion de si belle façon. YG.

 

Ceci n'est pas une critique de film, mais un cri du coeur !

par Jean LEVY

source : http://canempechepasnicolas.over-blog.com/2018/05/en-guerre-sociale-sur-grand-ecran-un-film-a-voir-de-toute-urgence.html

"En guerre", un film de Stéphane Brizé et de Vincent Lindon (co-producteur), est sorti en salle ce mercredi 16 mai. Il s'agit d'un événement artistique, mais aussi, et peut-être d'abord, d'un moment de réalité sociale du monde dans lequel nous vivons.

Oeuvre servie par des acteurs de talent, Vincent Lindon, est le seul, selon la critique, qui soit de profession.  Dans son rôle de militant ouvrier CGT, dirigeant syndical d'une usine du sud-ouest, il est plus vrai que nature. Son attitude, son allant, le ton de vérité des paroles qu'il prononce, l'empathie qu'il procure nous feraient douter de sa véritable métier : on jurerait qu'une vie parallèle ait fait de lui, à la fois un copain d'atelier, et un meneur d'hommes.

Mais il n'est pas le seul acteur vrai dans le film. Tous non professionnels, des ouvriers, militants ou pas, aux cadres de direction et jusqu'au PDG allemand de la multinationale, tous sont criant de vérité.

Le dialogue est comme ajusté par un spécialiste : les arguments des militants, des simples salariés, aussi bien que ceux des patrons, les réactions des uns et des autres,  reflètent la réalité sociale du temps présent. Le film est, de ce fait, comme un document humain de la "guerre" de classe que se livrent aujourd'hui exploiteurs et exploités dans notre pays, et dans les autres aussi.

Il n'est pas convenable de livrer les secrets d'un film, le déroulement de ses séquences, ses péripéties, à des personnes qui ne l'ont pas encore vu. Chacun a compris : il s'agit d'une oeuvre cinématographique d'ampleur sociale, traitée sobrement et pourtant il s'en dégage une grandeur shakespearienne. 

Aujourd'hui, dans la France de Macron, en cette période de luttes, il est bon de voir et d'entendre un autre son de cloche, un réel parler vrai, à l'opposé des fadaises méprisantes que les puissants du jour répandent sous tous formats,  au nom de la culture.

Qu'en soient remerciés Stéphane Brizé et Vincent Lindon pour ce grand film, à qui le Festival de Cannes devrait offrir les plus hautes récompenses.

Au public, à tous nos lecteurs, un seul conseil : que vos premières heures de liberté soient réservées à ce film, noir en profondeur, et pourtant si rouge de raison.

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2018 7 20 /05 /mai /2018 16:16
Partager cet article
Repost0
20 mai 2018 7 20 /05 /mai /2018 16:14

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
19 mai 2018 6 19 /05 /mai /2018 23:39

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2018 6 19 /05 /mai /2018 23:30

MANIFESTATIONS
ROUEN : 10h - Cours Clémenceau
LE HAVRE : 10h - devant l’Hôtel de ville
DIEPPE : 10h30 - devant la gare
EVREUX : 14h00 - gare SNCF

La reconstitution d’un front unitaire complet dans l’ensemble de la Fonction publique
souligne combien le gouvernement est en difficulté quant à sa volonté d’imposer des réformes régressives : avec toutes leurs organisations syndicales, les agents de la Fonction publique font massivement entendre leur refus de la mise à mal des missions publiques, de la dégradation des conditions de travail, du gel des salaires.Alors qu’est engagée une tentative d’ampleur inédite de casse de la Fonction publique,les conditions sont aujourd’hui réunies pour une mobilisation des personnels de nature à faire reculer le pouvoir.


OUI LA LUTTE ET L’ACTION SYNDICALE PAYENT

  • Le gouvernement vient d’officialiser le recul de Macron sur sa volonté de supprimer la valeur unique du point d’indice Fonction publique ;
  • Face aux mouvements de grève, plusieurs ministres ont annoncé des mesures catégorielles concernant des secteurs qui se sont mobilisés ;
  • La publication du rapport du Comité Action publique 2022, qui doit notamment formuler des préconisations de privatisation et d’abandons de missions, a été retardée à plusieurs reprises et aucune date précise ne figure actuellement au calendrier s’agissant du prochain Comité Interministériel de la Transformation Publique ;
  • De nombreuses luttes locales dé-bouchent sur la satisfaction des revendications. Si à ce stade le gouvernement affiche sa fermeté sur les aspects fondamentaux de sa politique, il est bien sur la défensive.
  • La grève des fonctionnaires allemands démontre que gagner des augmentations générales fortes en matière salariale (7,5 % !) est possible face à un gouvernement au moins aussi déterminé que le nôtre sur sa volonté de mettre en œuvre des politiques d’austérité.

C’est pourquoi la CGT appelle à faire vivre pleinement l’appel des neuf organisations syndicales de la Fonction publique pour construire une grève massive le 22 mai, encore plus forte que celle du 22 mars !
 

MANIFESTATIONS
ROUEN : 10h - Cours Clémenceau
LE HAVRE : 10h - devant l’Hôtel de ville
DIEPPE : 10h30 - devant la gare
EVREUX : 14h00 - gare SNCF

Partager cet article
Repost0
19 mai 2018 6 19 /05 /mai /2018 16:12

Cet article est reposté depuis Front Syndical de Classe.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2018 6 19 /05 /mai /2018 16:10

Cet article est reposté depuis Front Syndical de Classe.

Partager cet article
Repost0
18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 15:54

Cet article est reposté depuis Solidarité Internationale PCF.

Partager cet article
Repost0
18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 15:36

par Olivier Petitjean

Près de la moitié des grands patrons français sont issus de la haute fonction publique, à commencer par les grands corps de l’État comme l’Inspection générale des finances et les Mines. Conseils d’administration et comités exécutifs du CAC40 sont truffés d’anciens hauts fonctionnaires. Illustration de la compénétration typiquement française entre secteur public et intérêts privés, qui tourne de plus en plus à l’avantage de ces derniers. Nouvel extrait de notre « véritable bilan annuel » des grandes entreprises françaises. [...]

 

2
Ponts
6
Inspection générale des finances
6
Mines
2
Ponts

Lire la suite ici :http://multinationales.org/Une-haute-fonction-publique-privee-a-la-francaise-pres-de-la-moitie-du-CAC40-a

Partager cet article
Repost0

Articles Récents