Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 14:48

la CGT lance la première action de groupe

Source , 2017-05-23

Safran Aircraft Engine est le premier employeur concerné par une action de groupe en matière de discriminations. L’entreprise a six mois pour négocier avant que la justice soit saisie.

Jusqu’à présent, un salarié s’estimant victime d’une discrimination – syndicale, de sexe, d’origine…- devait intenter une action de son côté contre son employeur. La loi de modernisation de la justice du XXIème siècle votée fin 2016 a changé la donne en créant la possibilité d’intenter une action de groupe.

Cette nouvelle procédure qui ne peut être lancée que par un syndicat, est applicable depuis le 11 mai et le moins que l’on puisse dire est que la CGT n’a pas traîné. Ce mardi, un huissier s’est présenté chez Safran Aircraft Engine pour remettre à son PDG un courrier, a annoncé la centrale lors d’une conférence de presse. Et ce courrier a de quoi inquiéter plus d’un employeur.

Environ 500 salariés concernés

Au total, trente-quatre cas sont portés à la connaissance de la direction de cette filiale du groupe Safran par le secrétaire général de la fédération cégétiste de la métallurgie, Frédéric Sanchez. Il affirme qu’ils subissent un « dommage dans leur évolution professionnelle c’est-à-dire promotionnelle et salariale » parce qu’ils ont été discriminés en raison d’« une activité syndicale connue […] sous l’étiquette CGT ». Le syndicaliste annonce que son organisation veut exercer en justice une action de groupe pour ces salariés, auxquels pourraient éventuellement s’en ajouter d’autres (potentiellement 500 personnes).

[...] La suite ci-dessous

Partager cet article

Repost0
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 14:11

C'est plutôt une épaisse feuille de route anti-sociale ...

Avec Macron,

quand c'est social, entendez "anti-social",

quand c'est "modernisation" comprenez "régression et retour en arrière, remise en cause des conquêtes sociales"

 

Le gouvernement présente une épaisse feuille de route sociale

 |  sur le site de La Tribune
Emmanuel Macron a décidé de faire de la réforme du droit du travail la mère de toutes les réformes... Les ordonnances réformant le Code du travail seront adoptées à la fin de l'été. Si la barémisation des indemnités prud'homales est bien prévue, le reste du contenu demeure encore un peu flou.

Emmanuel Macron a décidé de faire de la réforme du droit du travail la mère de toutes les réformes... Les ordonnances réformant le Code du travail seront adoptées à la fin de l'été. Si la "barémisation" des indemnités prud'homales est bien prévue, le reste du contenu demeure encore un peu flou. (Crédits : CHARLES PLATIAU)

Le Premier ministre Édouard Philippe a comme convenu envoyé son "programme de travail pour rénover notre modèle social". Outre les ordonnances, au contenu non encore précisé, réformant dès cet été le Code du travail, des réformes des retraites et de l'assurance chômage vont aussi être proposées à moyen terme.

Manifestement pour le président de la République et son gouvernement, la réforme du droit du travail constitue la mère de toutes les réformes. Et des réformes dans le domaine social, il v a y en avoir beaucoup d'ici 2018 si l'on se réfère au "programme de travail pour rénover notre modèle social" que le Premier ministre et la ministre du Travail ont transmis ce 6 juin, comme convenu, aux organisations patronales et syndicales. Car, conformément aux engagements de campagne du candidat Macron, ce n'est pas le seul Code du travail qui va être concerné, mais aussi la formation professionnelle, les retraites, l'assurance chômage, etc. Même si, bien entendu, ce sont d'abord les ordonnances modifiant le droit du travail qui vont dans un premier temps occuper les esprits. Avec un calendrier maintenant quasiment fixé.

[...]

Lire la suite ci-dessous

Partager cet article

Repost0
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 09:12

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article

Repost0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 21:19

Partager cet article

Repost0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 21:05

Partager cet article

Repost0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 20:58

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article

Repost0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 20:45

Partager cet article

Repost0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 17:00


Par le Parti de la démondialisation ( PARDEM)

Le 5 juin 217

Marine Le Pen et les principaux dirigeants du Front national ont annoncé qu’ils retiraient de leur programme leur revendication emblématique de la sortie de l’euro et de l’Union européenne. D’ailleurs Marine Le Pen n’avait pas parlé de l’euro dans sa profession de foi pour l’élection présidentielle ni dans son programme en 144 propositions qui ne comprenait même pas le mot « euro » !

Une question se pose : pourquoi personne ne parle de ce séisme politique ? Aucun commentaire, aucun débat, aucune émission de radio ou de télévision ne permet de comprendre les raisons et les conséquences de cette révolution stratégique du FN. Les journalistes, les universitaires, les responsables des partis politiques sont aux abonnés absents.

Les raisons sont pourtant simples à comprendre et ont été confirmées par Marine Le Pen elle-même lorsque je l’ai croisé sur un marché dans le Pas-de-Calais lors de la campagne des élections législatives. Globalement, depuis plusieurs années, la proportion des Français souhaitant sortir de l’euro ou de l’Union européenne oscille entre 25% et 38% de la population. Ce sont les séniors qui manifestent le moins d’intérêt pour cette perspective et qui soutiennent le moins le FN. Pour débloquer en particulier le vote des séniors en sa faveur, le FN a donc décidé de ne plus parler de la sortie de l’euro et de l’Union européenne.

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article

Repost0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 02:18

 

Par João Pedro Stedile  |  23 mai 2017     sur Mémoire des luttes

João Pedro Stedile, dirigeant du Mouvement des travailleurs ruraux sans terre (MST) et de la coalition « Front Brésil populaire », composée par plus de 80 organisations populaires et de partis de gauche, analyse dans cet entretien réalisé le 18 mai 2017 pour le journal Brasil de Fato la situation politique brésilienne. Il indique également les différentes sorties de crise possibles pour le pays et le rôle que vont avoir les organisations populaires dans les semaines et mois à venir. Pour lui, le moment est « décisif » et « le candidat des travailleurs est Lula, parce qu’il est le représentant de la majorité du peuple brésilien, le seul capable de s’engager dans un processus de changement et d’appuyer notre plan d’urgence ».

Mémoire des luttes publie, dans une version enrichie de quelques précisions factuelles, ce document.

La suite ci-dessous sur le site de Mémoire des luttes :

Partager cet article

Repost0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 23:23

Pas avare de promesses et de flou artistique le candidat PS du Havre.  Prêt à toutes les éventualités.  Cela s'appelle, selon les politiciens socialistes : "tenir compte du réel", et pour les mauvais esprits : "opportunisme et tromperies électorales ".  Ce qui est sûr, c'est qu'il est prêt à tomber du côté de la majorité présidentielle si En Marche est majoritaire et peut-être du côté de Mélenchon si celui-ci est majoritaire sur Le Havre.  Il réussit à être sur les deux fronts, social-démocrate et social-libéral à la fois.  Et puis, éventuellement,  un petit accord de désistement du PCF n'est pas à négliger ?

5/06/2017 – Candidat du Parti Socialiste (PS) aux législatives dans la 7e circonscription, Matthieu Brasse a exposé son programme. Il espère ainsi rallier l’ensemble des électeurs de gauche.

MATTHIEU BRASSE RATISSE LARGE

Le candidat PS dans la 7e circonscription de Seine Maritime compte bien profiter de l’absence de la République En Marche (REM). En effet, si l’absence de candidat de la majorité présidentielle semble profiter à Agnès Firmin-Le Bodo (Les Républicains), Matthieu Brasse se positionne au carrefour des mouvances. Ainsi, il souhaite se placer comme le candidat du progrès social, économique et écologique. Pour cela, il dit pouvoir compter sur des électeurs qui ont voté aussi bien pour Jean-Luc Mélenchon (France Insoumise) que Benoît Hamon (PS) ou Emmanuel Macron (REM) à la présidentielle.

Matthieu Brasse compte donc être en dehors de la majorité présidentielle. Il se dit progressiste comme le président de la République Emmanuel Macron. Mais leur conception du terme diffère. Ainsi, le candidat PS souhaite s’inscrire dans une opposition « constructive et vigilante ». Certaines de ses propositions ne sont ainsi pas si éloignées de celles d’Emmanuel Macron. On pense notamment au non-cumul des mandats électoraux dans le temps. Mais aussi à la révision des directives sur les travailleurs détachés. Quant aux points de désaccord, ils portent sur l’augmentation de la CSG et l’autonomie des écoles entre autres.

Avec ces positions et un ancrage local revendiqué, Matthieu Brasse espère ainsi rallier le 2e tour. Et ce malgré l’effondrement du vote PS dans cette circonscription lors de la dernière présidentielle.  Mais aussi la présence de France Insoumise, d’Europe Ecologie-Les Verts, du Parti Communiste et du Parti Radical de Gauche.

Les élections législatives ont lieu les 11 et 18 juin prochains.

Source : http://www.seinomedia.fr/legislatives-brasse-sur-les-tableaux/

Partager cet article

Repost0

Articles Récents