Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 13:14

vendredi 11 août 2017

 

Repost 0
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 12:38
Par Andre Damon sur le site World Socialist Web Site
15 août 2017

Le ministre américain de la défense, James Mattis, a déclaré mercredi que la Corée du Nord risquerait la « destruction de son peuple » si elle ne se pliait pas aux exigences des États-Unis.

Ce général retraité issu des Marines a reçu le surnom de Mad Dog [chien fou] pour sa prise de la ville irakienne de Fallouja en 2004. Il n’a pourtant pas lancé cette déclaration génocidaire avant de se rendre dans une base d’opérations sur le champ de bataille, mais alors qu’il partait pour les sièges d’Amazon à Seattle et d’une agence du ministère de la défense dans la Silicon Valley qui travaille en étroite collaboration avec des entreprises de la haute technologie comme Google.

Les États-Unis sont plus près d’un conflit nucléaire qu’à aucun moment depuis la fin de la Guerre froide. Ces visites de Mattis sont une indication du rôle de plus en plus essentiel joué par les géants américains des hautes technologies, dans la conduite des guerres à l’étranger comme dans la répression de l’opposition politique à l’intérieur.

Lire la suite en cliquant sur le lien ci-dessous :
Repost 0
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 15:15
Les présidents des Etats-Unis et leurs représentants en très mauvaise compagnie : Obama et le roi d'Arabie Saoudite - Le dictateur cubain Batista et Roosevelt - Nixon et le Shah d'Iran - Pinochet et H. Kissinger - Somoza, dictateur du Nicaragua, et l'ambassadeur des E.U.
Les présidents des Etats-Unis et leurs représentants en très mauvaise compagnie : Obama et le roi d'Arabie Saoudite - Le dictateur cubain Batista et Roosevelt - Nixon et le Shah d'Iran - Pinochet et H. Kissinger - Somoza, dictateur du Nicaragua, et l'ambassadeur des E.U.
Les présidents des Etats-Unis et leurs représentants en très mauvaise compagnie : Obama et le roi d'Arabie Saoudite - Le dictateur cubain Batista et Roosevelt - Nixon et le Shah d'Iran - Pinochet et H. Kissinger - Somoza, dictateur du Nicaragua, et l'ambassadeur des E.U.
Les présidents des Etats-Unis et leurs représentants en très mauvaise compagnie : Obama et le roi d'Arabie Saoudite - Le dictateur cubain Batista et Roosevelt - Nixon et le Shah d'Iran - Pinochet et H. Kissinger - Somoza, dictateur du Nicaragua, et l'ambassadeur des E.U.
Les présidents des Etats-Unis et leurs représentants en très mauvaise compagnie : Obama et le roi d'Arabie Saoudite - Le dictateur cubain Batista et Roosevelt - Nixon et le Shah d'Iran - Pinochet et H. Kissinger - Somoza, dictateur du Nicaragua, et l'ambassadeur des E.U.

Les présidents des Etats-Unis et leurs représentants en très mauvaise compagnie : Obama et le roi d'Arabie Saoudite - Le dictateur cubain Batista et Roosevelt - Nixon et le Shah d'Iran - Pinochet et H. Kissinger - Somoza, dictateur du Nicaragua, et l'ambassadeur des E.U.

En photo et en vidéo:  la à la façon américaine ! ou comment les États-Unis soutiennent de sanglants dictateurs partout dans le monde

En image : voici les « démocraties » et les valeurs du camp capitaliste, les valeurs démocratiques des États-Unis ou comment les États-Unis soutiennent des dictatures féroces partout dans le monde.

Car il suffit d’ouvrir un livre d’histoire sérieux pour se rendre compte que la politique de l’ capitaliste américain, c’est le soutien des dictatures. Partout et tout le temps.

Et cela continue, puisque partout dans le monde, de l’Ukraine à la Syrie, de la Libye à l’Afghanistan, de l’Amérique latine à l’Afrique, les continuent de financer, organiser et soutenir les pires forces réactionnaires, fascistes pour déstabiliser la paix et étendre le règne de leur classe capitaliste sur le monde.

Repost 0
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 14:04
“bombardement au napalm d’un village près de Hanchon, Corée du Nord, le 10 mai 1951. L’utilisation du napalm sur des villages est devenue plus tard tristement célèbre au Viêt-Nam, mais beaucoup plus a été larguées sur la Corée du Nord. (Photo : AP)”

“bombardement au napalm d’un village près de Hanchon, Corée du Nord, le 10 mai 1951. L’utilisation du napalm sur des villages est devenue plus tard tristement célèbre au Viêt-Nam, mais beaucoup plus a été larguées sur la Corée du Nord. (Photo : AP)”

Source : Association d’amitié franco-coréenne, 24-06-2010 repris par le site "Les Crises"

Quand les Etats-Unis détruisaient un pays pour le sauver

Le 25 juin 2010 marque le soixantième anniversaire du début de la Guerre de Corée, appelée «Guerre de Libération de la patrie » en République populaire démocratique de Corée.  Entre 1950 et 1953, les hostilités ont fait près de quatre millions de victimes, mais l’ « héritage » de cette guerre va  bien au-delà de ce bilan humain déjà terrifiant : l‘accord d’armistice signé à Panmunjom le 27 juillet 1953 a scellé la division de la péninsule coréenne en établissant une ligne de démarcation militaire entre le nord et le sud, et, faute de véritable traité de paix, la Corée reste « techniquement » en état de belligérance.

Au lendemain de la libération de la Corée (15 août 1945), après 35 ans de colonisation japonaise, le peuple coréen pouvait pourtant légitimement prétendre à recouvrer son indépendance et sa souveraineté, comme s’y étaient engagés les pays alliés lors de la Conférence du Caire (novembre 1943). Cette légitime aspiration de la nation coréenne ne fut malheureusement pas réalisée dans le contexte d’affrontement des grandes puissances : dès le mois de septembre 1945, deux zones d’occupation, soviétique et américaine, se mirent en place de part et d’autre du 38emeparallèle. En 1948, l’organisation d’élections séparées au sud, sous l’égide de l’ONU où les Etats-Unis disposaient de la majorité, aboutit à la création de deux Etats coréens : la République de Corée au sud, la République populaire démocratique de Corée au nord. La partition de fait de la Corée était réalisée. La nation coréenne se trouvait dramatiquement divisée contre son gré par la « frontière » artificielle du 38eme parallèle, autour de laquelle divers accrochages firent des milliers de morts de 1945 à 1950. [...]

La suite ci-dessous

Repost 0
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 08:22
Guerre idéologique - Etats-Unis : Guerres, propagande et cinéma
Repost 0
12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 16:07

Google restreint l'accès à 13 importants sites web socialistes, progressistes et antiguerre

Le nouveau protocole de recherche de Google restreint l'accès à 13 importants sites web socialistes, progressistes et antiguerre

Par Andre Damon et David North
3 août 2017

De nouvelles données compilées par le World Socialist Web Site, avec l'aide d'autres sites de nouvelles en ligne et d'experts en technologie de recherche, prouvent qu'une perte massive de lecteurs observée par les sites socialistes, antiguerre et progressistes au cours des trois derniers mois a été causée par une diminution cumulative de 45 % du trafic provenant des recherches Google.

Cette baisse a été observée après que des modifications ont été apportées aux protocoles d'évaluation de recherche de Google. Dans un communiqué publié le 25 avril, Ben Gomes, vice-président de l'ingénierie de l'entreprise, a déclaré que la mise à jour du moteur de recherche Google bloquerait l'accès à des sites «offensants» tout en s'efforçant de faire ressortir le «contenu faisant autorité».

Le World Socialist Web Site a obtenu des données statistiques estimant le déclin du trafic généré par les recherches Google pour 13 sites ayant un lectorat important:

* wsws.org est tombé de 67%

* alternet.org a diminué de 63%

* globalresearch.ca a chuté de 62%

* consortiumnews.com a chuté de 47%

* socialistworker.org a diminué de 47%

* mediamatters.org a diminué de 42%

* commondreams.org a diminué de 37%

* internationalviewpoint.org est tombé de 36%

* democracynow.org a diminué de 36%

* wikileaks.org a chuté de 30%

* truth-out.org a diminué de 25%

* counterpunch.org a diminué de 21%

* theintercept.com a chuté de 19%

Sur les 13 sites web figurant sur la liste, le World Socialist Web Site a été le plus touché. Le trafic provenant des recherches Google a diminué de deux tiers.

Ces nouvelles statistiques démontrent que le WSWS est une cible centrale de la campagne de censure de Google. Au cours des douze mois précédant la mise en œuvre des nouveaux protocoles Google, le WSWS a connu une augmentation substantielle du nombre de lecteurs. Une partie importante de cette augmentation était le produit des résultats de recherche Google. L'augmentation rapide du trafic de recherche reflète la croissance bien documentée de l'intérêt populaire pour la politique socialiste en 2016. Le taux de croissance s'est accéléré après les élections de novembre, qui avaient entraîné de grandes protestations contre l'élection de Trump.

Le trafic de recherche vers le WSWS a atteint son sommet en avril 2017, précisément au moment où Google a commencé à mettre en place ses protocoles de censure.

La suite ci-dessous

Repost 0
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 09:19
Comment le monde pourrait finir. (Consortium News)

repris par Le Grand soir

Le capitaine du sous-marin américain dit : « Nous devons tous mourir un jour, tôt ou tard. Le problème a toujours été que vous n’êtes jamais prêt, parce que vous ne savez pas quand cela se produira. Eh bien, maintenant nous le savons et il n’y a rien que nous puissions faire. »

Il dit qu’il sera mort d’ici septembre. Il faudra environ une semaine pour mourir, même si personne ne peut en être certain. Ce sont les animaux qui survivent le plus longtemps.

La guerre n’a duré qu’un mois. Les protagonistes furent les États-Unis, la Russie et la Chine. Il n’est pas clair si elle fut déclenchée par accident ou par erreur. Il n’y eut pas de vainqueur. L’hémisphère nord est à présent contaminé et sans vie.

Un rideau de radioactivité se déplace vers le sud en direction de l’Australie et la Nouvelle-Zélande, l’Afrique Australe et l’Amérique du Sud. En septembre, les dernières villes, villes et villages succomberont. Comme au nord, la plupart des bâtiments resteront intacts, certains éclairés par les derniers scintillements de lumière électrique.

C’est ainsi que le monde prend fin
Pas dans une explosion, mais dans un murmure.[...]

Lire la suite ci-dessous :

Repost 0
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 15:33
  • Écrit par  Suzie georges
  • mardi 8 août 2017 dans La Marseillaise
 

Le Mouvement de la Paix des Bouches-du-Rhône organise un rassemblement commémoratif des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, ce mercredi 9 août à 18h00 sur le Vieux Port. Le Mouvement de la Paix des Bouches-du-Rhône organise un rassemblement commémoratif des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, ce mercredi 9 août à 18h00 sur le Vieux Port. photo dr

 

Pourquoi la commémoration des victimes d’armes nucléaires reste-elle importante à vos yeux, 72 ans après les événements ?

Parce que les survivants sont les seules traces visibles des explosions. Les cérémonies perpétuent leur mémoire et célèbrent leur travail pour le désarmement. Dès 1956, ils ont agi pour qu’aucun être humain ne puisse jamais souffrir de la même chose. Et ça, sans une parole de haine pour les Américains qui les avaient bombardés ! Cette année, c’est aussi particulier parce que célébrons le traité d’interdiction des armes nucléaires [adopté à l’ONU le 7 juillet dernier Ndlr]. Cette décision, c’est aussi leur victoire.[...]

Lire la suite de l'entretien sur le site de La Marseillaise

Repost 0
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 14:30
lundi 7 août 2017, article repris sur Rouge-Midi

 

En Espagne aussi d’autres voix se font entendre sur le Venezuela...

Jusqu’il y a peu, le problème vénézuélien faisait partie de la politique intérieure du pays. Le show électoral espagnol a influé sur l’ordre du jour de tous les partis politiques de l’éventail aussi bien de droite que de gauche.
Mais en ce moment, il y a des éléments qui indiquent que le gouvernement espagnol a joué un rôle plus actif dans la guerre sale contre le Venezuela, comme il l’a fait en son temps contre Cuba pour influencer les gouvernements européens.

La politique espagnole est toujours pleine de paradoxes, de simulacres et d’actions excessives. Beaucoup d’entre elles sont mises en scène pour essayer de convaincre les Espagnols qu’en plus d’utiliser leurs fonctions pour s’enrichir, ils font quelque chose qui ressemble à ce que, sous d’autres cieux, on appelle « gérer les affaires publiques et défendre les intérêts du pays. »

Mais quand on analyse, même superficiellement, la politique étrangère concernant le Venezuela, on trouve tellement d’incohérences et de non-sens qu’on ne peut que penser qu’il y a un scénario écrit et/ou dirigé de l’étranger ou, ce qui revient au même, que notre politique étrangère est subordonnée aux intérêts de l’empire états-unien.[...]

Lire la suite

Repost 0
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 14:28
Repost 0

Articles Récents