Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 17:11
À Sotteville-lès-Rouen, ce qui fut la plus grande gare de triage d’Europe dans les années 1980 est aujourd’hui un cimetière. Photo 2018

À Sotteville-lès-Rouen, ce qui fut la plus grande gare de triage d’Europe dans les années 1980 est aujourd’hui un cimetière. Photo 2018

Pour le bureau de la Convergence Nationale Rail, Aurélien Djament, vice-président.

 

L’articulation d’une politique anti-ferroviaire quasi-centenaire
avec la déferlante de la déréglementation euro-libérale

Le déclin du service public ferroviaire est bien antérieur à celui de la plupart des autres services publics : lors de la création de la SNCF en 1937, le réseau ferré français commence déjà à décliner. Les élites économiques et politiques ont déjà fait le choix de la route contre le rail (d’abord surtout pour le transport de voyageurs de proximité) ; même dans les années d’après-guerre qui voient de nombreux secteurs rejoindre le service public et se développer (énergie, hôpital public etc.), le réseau ferroviaire français ne retrouvera jamais la densité atteinte lors de l’apogée de l’entre-deux-guerres. Les pouvoirs publics préfèrent faire de l’automobile individuelle un moyen de transport de masse et investir de façon massive et constante dans la réalisation d’un dense réseau d’autoroutes et voies rapides.

Ce choix politique de l’automobile (ainsi que de l’aviation pour les longues distances) est aggravé, plus tard, par une lame de fond néo-libérale et austéritaire qui se déploie notamment à partir des années 1990. Les traités européens (notamment depuis celui de Maastricht) imposent progressivement le démantèlement des monopoles publics et la gestion des anciens services publics d’après des critères de rentabilité financière, selon le principe de la « concurrence libre et non faussée » qu’ils gravent dans le marbre. Tout doit disparaître des statuts protecteurs pour les salariés, de la gestion nationale unifiée et intégrée, de la priorité absolue à la qualité de service rendu aux populations sur tout le territoire. Les résultats sont tristement connus pour l’ex-France Telecom, mais la catastrophe (du point de vue de l’intérêt général, mais pas de l’intérêt particulier des actionnaires) n’a pas empêché les institutions européennes et nationales de conduire ou tenter de conduire sur la même voie l’ancien monopole public EDF-GDF ou la SNCF, devenue société anonyme avec la « fermeture » du statut des cheminots le 1er janvier 2020, à la suite de la contre-réforme ferroviaire imposée en 2018 par le gouvernement Macron-Philippe malgré l’opposition des organisations syndicales, de certaines formations politiques et un grand mouvement de grève des travailleuses et travailleurs du rail. Un grand mouvement de grève qui aurait évidemment mis bien davantage le gouvernement en difficulté si des décennies de politique anti-ferroviaire n’avaient pas réduit la part modale du rail à portion congrue pour le transport de voyageurs et encore plus de marchandises.

[...]

Lire la suite sur le site de Respublica :

Partager cet article
Repost0
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 16:50

A force d’entendre à longueur d’antenne que le droit du travail est « très protecteur en France », on ne s’imagine pas que le droit n’existe que s’il est appliqué.

 Comment la France est devenue championne de la souffrance au travail

Le 28 avril dernier, le journal l’Humanité sortait les statistiques d’Eurostat (l’INSEE de l’Union Européenne) sur la mortalité au travail : la France est largement en tête, avec une mortalité deux fois supérieure à la moyenne européenne. L’info n’a été que très peu reprise, et la plupart de nos grands médias, toujours prompts à dénoncer les « retards » de la France vis-à-vis de ses voisins, ne s’y sont pas intéressés. La mort au travail et plus largement la souffrance au travail sont un véritable tabou médiatique : les accidents mortels surviennent en moyenne deux fois par jour. En moyenne, chaque jour, 90 personnes subissent un accident grave qui leur laisse des séquelles à vie. Qui en parle ? Pas grand-monde. Qui se demande comment nous en sommes arrivés là ? Quasiment personne. Et pour cause, se demander pourquoi on meurt et on souffre autant au travail en France, c’est mettre en accusation les trois derniers gouvernements, sarkozyste, socialiste et macroniste, qui ont détricoté le droit à la santé au travail. C’est mettre en évidence la responsabilité du patronat dans ce triste record. Bref, c’est mettre en lumière le fait que la lutte des classes ne se joue pas seulement dans les manifestations de rue et leur répression, mais bien aussi dans la façon dont nos corps sont traités au travail, par la bourgeoisie et ses représentants. [...]

L'intégralité sur le site de Frustration :

Partager cet article
Repost0
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 16:25

Nous exhortons la France et l’UE à mettre fin à l’impunité dont bénéficie Israël en prenant des sanctions immédiates contre les crimes de guerre et pour protéger les libertés fondamentales d’expression et d’information.

>> Signez la pétition sur Change.org

Le mercredi 11 mai, à Jénine, Israël a franchi un pas supplémentaire dans les violations du droit et dans les crimes de guerre : Shireen Abu Akleh, journaliste américano-palestinienne de 51 ans, a été assassinée par l’armée israélienne d’une balle en pleine tête. Elle portait son gilet pare-balles barré du mot "PRESSE". Un autre journaliste, Ali Samoudi, a été touché d’une balle réelle dans le dos.

Shireen Abu Akleh, 51 ans, journaliste de terrain expérimentée, a été l’une des premières correspondantes d’Al-Jazeera en Palestine. Pendant 25 ans, elle a rendu compte de la résistance palestinienne en couvrant les guerres, les attaques et les agressions de l’occupation israélienne contre les Palestiniens. Le Premier ministre israélien a donné à ses soldats un permis de tuer. Ils en usent et en abusent y compris contre les journalistes. Les crimes de guerre israéliens sont connus, documentés, et durent depuis des décennies mais aucune sanction de la part de la communauté internationale. Jusqu’à quand ? L’Union européenne se déclare choquée par le meurtre de Shireen Abu Akleh. Prendra-t-elle enfin des sanctions contre Israël ?

Nous exhortons la France et l’UE à mettre fin à l’impunité dont bénéficie Israël en prenant des sanctions immédiates contre les crimes de guerre et pour protéger les libertés fondamentales d’expression et d’information.

 

Partager cet article
Repost0
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 16:14
Image: studiostoks via shutterstock.com -

Image: studiostoks via shutterstock.com -

Les États-Unis dépassent de loin tous les autres contributeurs alors que des menaces pressantes comme le changement climatique et les conflits nucléaires, qui nécessitent des stratégies diplomatiques, reçoivent peu de fonds.

Source : Responsible Statecraft, William Hartung
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Selon une nouvelle analyse de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, les dépenses militaires mondiales ont dépassé 2 100 milliards de dollars en 2021. C’est la première fois qu’elles dépassent la barre des 2 000 milliards de dollars. Plus de 38 % de ce total – 801 milliards de dollars – ont été comptabilisés par les États-Unis. Les chiffres pour 2022 seront encore plus élevés en raison de l’augmentation substantielle des dépenses aux États-Unis et en Europe en réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, et en raison de l’idée erronée selon laquelle la Chine représente une « menace croissante » qui nécessite une forte augmentation des dépenses du Pentagone.

Il est difficile de ne pas souligner à quel point les États-Unis et leurs alliés dominent les niveaux des dépenses militaires mondiales. En 2021, les États-Unis dépensaient à eux seuls plus de deux fois et demie plus pour leur armée que la Chine, et plus de 12 fois plus que la Russie. Quatre alliés américains de l’OTAN seulement – le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Italie – dépensent ensemble plus de trois fois ce que la Russie dépense pour son armée. Et si l’on ajoute les dépenses de l’Australie, du Japon, de la Corée du Sud et de Taïwan au total américain, les États-Unis et leurs alliés régionaux les plus proches dépensent ensemble bien plus de trois fois ce que la Chine finance. [...]

La suite sur le site "Les Crises :

Partager cet article
Repost0
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 16:10

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost1
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 16:05
Partager cet article
Repost2
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 16:04
Partager cet article
Repost1
20 mai 2022 5 20 /05 /mai /2022 09:03

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost1
20 mai 2022 5 20 /05 /mai /2022 08:30

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
19 mai 2022 4 19 /05 /mai /2022 23:25

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost1

Articles Récents