Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 10:29
Le célèbre blogueur ukrainien Anatoli Chariy,  arrêté en Espagne
Quand l’UE entre en guerre derrière les ETATS-UNIS, cela signifie que ceux que ce pays considère comme ses ennemis, Assange mais aussi un journaliste ukrainien désormais peuvent être extradés par des pays pourtant non officiellement belligérants (note de danielle Bleitrach, traduction de Marianne Dunlop)

Le Service de sécurité de l’Ukraine (SBU) a déclaré que les “forces de l’ordre” espagnoles ont arrêté Anatoliy Shariy le 4 mai 2022.

Anatoliy Shariy est un journaliste et un leader du parti d’opposition Shariy. Le parti a été fondé en 2019 et a obtenu une représentation dans les conseils locaux de Marioupol, Kharkov, Odessa et d’autres villes ukrainiennes à la suite des élections de 2020.

Anatoliy Shariy a obtenu le statut de réfugié dans l’Union européenne en 2012. En 2013, il a été détenu aux Pays-Bas à la demande des autorités ukrainiennes, mais un tribunal néerlandais a refusé d’extrader Shariy vers Kiev.

Il se trouve dans l’Union européenne depuis lors.

En 2021, les autorités de Kiev ont accusé Shariy de “trahison d’État” et ont lancé une action en justice pour interdire le parti de Shariy.

Le 20 mars 2022, le parti de Shariy est interdit sans décision de justice par Zelensky.

Le 15 mars, le SBU a arrêté Artem Hazan, un représentant du Parti de Shariy à Oleksandrivka, dans la région de Kirovohrad. Il a été battu pendant sa détention. Un jour plus tard, une vidéo est apparue dans laquelle Hazan parlait du leader du parti, Anatoliy Shariy.

Le SBU a également déclaré que la détention d’Anatoliy Shariy était “le fruit d’une étroite coopération entre le Service de sécurité de l’Ukraine, le Bureau du Procureur général et les partenaires internationaux, et le résultat d’une opération spéciale à plusieurs niveaux menée par les forces de l’ordre ukrainiennes”.

***

Dernières nouvelles: il aurait été libéré (après avoir été interrogé à Madrid) avec l’obligation de rester à son domicile de Terragone, près de Barcelone, en attendant de savoir s’il sera extradé vers l’Ukraine.

En annexe, une de ses vidéos : http://www.youtube.com/watch?v=QQdmlJvtf8w

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 08:47
L’angoisse de la Sainte-Alliance (éditorial paru dans l’édition d’avril de Ruptures)

Imprudence ? Le 12 avril, dans son discours de Strasbourg, le président-candidat estimait que le second tour serait « un référendum sur l’Europe ». Et en conclusion du débat télévisé, il précisait même : ce sera un référendum « pour ou contre l’Union européenne ». Certes, il a pu finalement renouveler son bail à l’Elysée. Pour autant, si l’on suit la logique macronienne au pied de la lettre, 41,5% des votants ont adressé un bras d’honneur à l’UE.

On objectera que tous les électeurs de Marine Le Pen ne sont pas des partisans assumés du Frexit. La candidate elle-même avait dépensé beaucoup d’énergie pour assurer que tel n’était nullement son objectif. Pourtant, à y réfléchir un instant, il y a un point sur lequel le sortant n’avait sans doute pas tout à fait tort : si la championne du RN avait été élue et si elle avait effectivement eu le cran d’appliquer son programme, l’appartenance de la France à l’Union se serait très vite retrouvée sur la sellette. Par exemple, la mise en place de la supériorité du droit national sur le droit européen est en elle-même explosive. En effet, l’UE n’a de sens, pour ses concepteurs, que si elle est en position d’imposer à tel ou tel pays le maintien d’une orientation inscrite dans « le cercle de la raison » jadis cher à Alain Minc. [...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 08:46
Partager cet article
Repost1
8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 08:41

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost1
8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 08:21
Kurdistan : l'invasion dont personne ne veut parler
Kurdistan : l'invasion dont personne ne veut parlerKurdistan : l'invasion dont personne ne veut parler

Leandro Albani
19 avril 2022


Alors que le monde frémit à cause de la guerre entre la Russie et l'Ukraine, le président turc ne perd pas de temps pour lancer une invasion militaire massive contre le Kurdistan irakien.

Dimanche dernier, le ministre turc de la défense Hulusi Akar a annoncé que la Turquie avait lancé le même jour l'opération "Griffe verrouillée" contre différentes zones de Bashur (Kurdistan irakien), dans le seul but de frapper les forces de guérilla du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). L'insurrection kurde, qui se bat depuis plus de 40 ans, est basée dans les monts Qandil, un vaste territoire libéré qui constitue la frontière naturelle avec l'Iran.

La justification du gouvernement du président Recep Tayyip Erdogan pour cette attaque massive, en violation des lois internationales sur la souveraineté territoriale, est la même que d'habitude. Le ministre Akar l'a répété pour dissiper les doutes : "Nous sommes déterminés à sauver notre noble nation du déshonneur du terrorisme qui punit notre pays depuis 40 ans. Notre combat se poursuivra jusqu'à ce que le dernier terroriste ait été neutralisé".

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 23:11

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost1
7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 23:00
Répression, censure, néolibéralisme à la Pinochet… La face cachée de Zelensky

Depuis le début de la guerre en Ukraine, le président Volodymyr Zelensky est adulé en Occident, jusqu’à récolter des standing ovations dans tous les parlements où il intervient. Certes, Zelensky dirige un pays confronté à une invasion militaire. De là à en faire le héros d’un combat du Bien contre le Mal… Docteur en philosophie à l’université du Colorado, Olga Baysha, originaire de Kharkov, nous dévoile la face cachée du président ukrainien. Un entretien passionnant sur l’ascension du comédien devenu président de la République, un entretien qui nous en apprend beaucoup également sur la société ukrainienne et les origines du conflit. (IGA)

 

Acteur humoriste ayant accédé à la plus haute fonction du pays en 2019, Volodymyr Zelensky était pratiquement inconnu de l’Américain moyen – sauf peut-être en tant que figurant dans le spectacle de la destitution de Trump. Mais lorsque la Russie a attaqué l’Ukraine le 24 février 2022, Zelensky s’est soudainement transformé en une célébrité de premier plan dans les médias US. Les consommateurs d’informations étasuniens ont été bombardés par les images d’un homme qui semblait dépassé par les événements tragiques, peut-être dépassé par la situation, mais qui finalement paraissait sympathique.  Il n’a pas fallu longtemps pour que cette image évolue vers celle d’un héros infatigable, vêtu de kaki, gouvernant une petite démocratie et repoussant à lui seul les barbares autocrates de l’Est.

Mais au-delà de cette image soigneusement élaborée par les médias occidentaux, il y a quelque chose de beaucoup plus complexe et de moins flatteur. Zelensky a été élu par 73 % des votants en promettant la paix, le reste de son programme était plus vague. Cependant, à la veille de l’invasion, sa cote de popularité avait chuté à 31 % parce qu’il avait poursuivi des politiques profondément impopulaires.

L’universitaire ukrainienne Olga Baysha, auteur de Democracy, Populism, and Neoliberalism in Ukraine : On the Fringes of the Virtual and the Real, a étudié l’ascension de Zelensky et la façon dont il a exercé son pouvoir depuis qu’il est devenu président. Dans l’interview ci-dessous, Baysha commente l’adhésion de Zelensky au néolibéralisme et son autoritarisme croissant. Elle explique comment ses actions ont contribué à la guerre en cours. Elle analyse le leadership contre-productif et égocentrique du président tout au long du conflit. Elle examine les opinions, les identités culturelles et les politiques complexes des Ukrainiens, elle décrypte le partenariat entre néolibéraux et droite radicale pendant et après l’Euro-Maidan et elle se penche sur l’impact d’une prise de contrôle par les Russes du Donbass sur les populations locales. Une manœuvre qui ne serait pas saluée comme elle aurait pu l’être en 2014.

 

Parlez-nous un peu de votre parcours.  D’où venez-vous et comment avez-vous commencé à vous intéresser à votre domaine d’étude actuel ?

Je suis une Ukrainienne de souche, née à Kharkov, une ville ukrainienne située à la frontière avec la Russie. Mon père et d’autres parents y vivent toujours. Avant la guerre actuelle, Kharkov était l’un des principaux centres éducatifs et scientifiques d’Ukraine.  Les habitants de la ville sont fiers de vivre dans la « capitale intellectuelle » de l’Ukraine. En 1990, c’est dans cette ville que la première télévision libre de tout contrôle du parti a été créée; son premier programme d’information était rapidement diffusé dans la foulée. À cette époque, j’étais déjà diplômée de l’université de Kharkov. Puis un jour, un ami de l’université m’a invité à travailler comme journaliste pour ce programme d’information. Le lendemain, sans expérience préalable, j’ai commencé à faire des reportages.  Quelques mois plus tard, j’étais présentatrice de journaux télévisés. Ma carrière fulgurante n’était pas une exception. [...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 22:55

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost1
7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 22:53

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 22:01
Plus d'une semaine de grève des livreurs de colis d’Amazon ! Ils réclament le paiement de leur dû et des papiers en règle !

Venez les soutenir :

Lundi 9 Mai

à partir de 8h

au piquet de grève

Sortie n°3 de la Zone Industrielle de St Etienne du Rouvray.

Ces pratiques de sous-traitance, autorisées et favorisées par les lois votées, notamment sous la présidence de F Hollande, puis celle d'E Macron, livre pieds et poings liés ceux qui veulent survivre aux groupes capitalistes.  Par exemple dans le domaine des multinationales de la livraison et du bâtiment.  Ce sont des pratiques maffieuses.

L'opacité permise par la loi et le type de recrutement autorisé, les obstacles multipliés pour obtenir des papiers en règle pour les travailleurs immigrés favorise un véritable esclavage moderne.  Les freins mis à la présence des syndicats dans ces grands groupes, la disparition de bon nombre d'élus des travailleurs après les lois travail édictées à coups de 49-3 sous le président Hollande, puis mises en oeuvre sous le président Macron, sont autant d'obstacles pour faire respecter et la loi et les droits des salariés.

Et pour que toutes les chances soient du côté du grand patronat et fort peu du côté des salariés, l'Etat, dit de droit, a supprimé un bon nombre d'inspecteurs du travail.  Pour économiser des emplois dans la fonction publique, l'Etat, dit de droit, permet la totale illégalité et l'exploitation accrue des plus défavorisés des travailleurs.

YG

 

 

Venez les soutenir : Lundi 9 Mai à partir de 8h au piquet de grève Sortie n°3 de la Zone Industrielle de St Etienne du Rouvray.

 

Depuis le Jeudi 28 Avril 2022, neuf salariés, livreurs de colis de la société Lumina Services, société sous-traitante d’Amazon, se mobilisent en tenant un piquet de grève à proximité de l’entrepôt Amazon de Saint-Etienne du Rouvray, avec l’aide de toutes les organisations de la CGT, pour faire valoir leurs légitimes droits, notamment le paiement de la rémunération qui leur est due (heures supplémentaires, salaire minimal…) et des papiers administratifs en règle.

Travailleurs sans-papiers pour 8 d’entre eux, ils ont été embauchés en toute connaissance de cause, en CDI pour économiser la prime de précarité et ont été renvoyés sans formalité quand ils ont voulu faire valoir leurs droits. La société Lumina Services ne leur a pas payé ce qui leur était dû et les a licenciés du jour au lendemain par voie de message vocal et de SMS.

Pire, ce dimanche 1er mai, l’entreprise Lumina Services, mise en difficulté médiatiquement, informait tous ses salariés par messagerie « WhatsApp » qu’elle mettait la « clé sous la porte », qu’ils étaient licenciés et qu’ils ne devaient pas se présenter le lendemain au travail. Une trentaine de salariés mis à la porte, en plus des 9 salariés en lutte…

Lundi matin, accompagnés par la CGT, ils se sont présentés à leur heure de prise de service, ils ont pu pénétrer dans l’entrepôt mais aucun travail ne leur a été donné.

Ces licenciements sont illégaux ! C’est intolérable. Leurs contrats de travail sont donc toujours en cours. La loi tient Amazon, donneur d’ordre, juridiquement responsable des manquements de ses sous-traitants.

Dimanche 1er Mai, en tête de la manifestation et Jeudi 5 Mai manifestant sur la zone industrielle, ils ont défilé avec leur banderole « Des droits pour les livreurs d’Amazon » en chantant : « Amazon, nos salaires ! Préfecture nos papiers ! »

Après plus d’une semaine de grève, l’entreprise Amazon doit ouvrir des négociations et l’état doit prendre ses responsabilités.

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents