Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 21:35

Excellente intervention d'Hubert Wulfranc à l'Assemblée Nationale.

Mais elle aurait eu plus de sens si le PCF n'était pas tombé dans le piège tendu par la classe politique de droite et seconde droite - Le Pen au second tour - et n'avait pas appelé à voter E. Macron, pour faire barrage à l'extrême-droite ...

Ci-dessous la position d'Action Communiste pour le second tour des Présidentielles : Déclaration d'Action Communiste Haute-Normandie : Ni le FN, ni le candidat de Bruxelles et des banques !

Il n'empêche.  Le député communiste de Seine-Maritime a été bon.

YG.

Repost 0
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 03:07

Jeudi 19 octobre : Rassemblement à 10h30 - CCI (Docks Océane)

L’intersyndicale Havraise CGT-FSU-SOLIDAIRES-UNEF a proposé, pour le 19 octobre, un rassemblement à la CCI à 10h30

Aussi, Nous appelons donc l'ensemble de nos syndicats à être présents, par leur présence, en grève ou en délégation, sur toutes les initiatives. Nous devons, dans un objectif de convergences des luttes, poursuivre notre travail d’information et de mobilisation de tous les salariés, privés d’emploi, jeunes et retraités, sur les ordonnances « Macron ».

Nous nous devons de mettre les moyens nécessaires pour la construction de mobilisations encore plus fortes pour s’opposer à toutes les régressions sociales du gouvernement « Macron »

Résultat de recherche d'images pour "manif 19 octobre 2017"

 

Source : le site de l'UL-CGT du Havre

Repost 0
Published by Action communiste - dans Luttes de classe
commenter cet article
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 16:11

Pour que l’on comprenne bien le pas franchi en matière du passage du parti communiste ancienne manière et son uberisation sous la direction éclairée de ses derniers secrétaires, du Congrès de Martigues à Pierre Laurent, voici l’interview vidéo du concurrent français de nation builder
C’est pam qui l’envoie et il note malicieux : j’adore la formulation « uberisation de la vie politique ? lui demande la journaliste LCI…   »  réponse…oui !

Je suis sociologue et je n’ai rien contre les questionnaires, j’ai fait travailler longtemps celui que Marx prétendait faire passer aux ouvriers, il était conçu de telle sorte qu’après l’avoir rempli (anonymement) l’ouvrier en question demandait son adhésion à l’AIT. mais là nous sommes devant quelque chose d’assez bizarre dont le modèle paraît être un questionnaire de la SNCF à ses usagers, mais plus clairement encore, les questionnaires que dans les administrations qui se bureaucratisent avec une privatisation rampante on fait passer périodiquement aux travailleurs de la boîte. D’ailleurs si vous ne le remplissez pas vous avez périodiquement une relance personnalisée sur le thème: vous n’avez pas encore répondu au questionnaire, il est pourtant nécessaire à une optimisation de la gestion de notre entreprise et la bonne relation avec ses salariés.

Mais là nous avons encore atteint un nouveau seuil avec big data: on aurait pu prévenir les militants et leur demander leur avis, non on les inscrit d’office dans cette instrumentalisation…

On ne peut pas d’un côté dénoncer dans L’Humanité dimanche le rôle infiniment néfaste des GAFA dans la surexploitation capitaliste, et dans le même temps, confier l’avenir politique du Pcf à des sociétés qui fonctionnent sur le même modèle que les GAFA, même si elles sont infiniment moins importantes.

La vidéo citée ci-dessous sur le blog "Histoire et Société"

Et un lien vers le questionnaire distribué aux adhérents du PCF.

Repost 0
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 15:57

"faire exister des droits d’expression et une représentation collective dans la sphère du travail n’est jamais acquis, mais renvoie à des rapports de force, à des luttes pour tenter de démocratiser un minimum un espace où les travailleurs perdent d’une certaine façon leur qualité de citoyens."

Présentation du livre «Travailler aujourd’hui. Ce que révèle LA PAROLE des salarié·e·s»

Publié par Alencontre le 15 - octobre - 2017

Par Sophie Béroud

Faire parler du travail comme activité concrète, comme rapport social, comme source d’exploitation et de dominations multiples, mais aussi comme réalisation de soi: voilà le défi auquel s’est attelé Nicolas Latteur dans ce livre très attachant, aussi riche à mes yeux qu’important. [Voir ci-dessous l’intervention – youtube – de Nicolas Latteur à propos des 44 témoignages de salarié·e·s réunis dans son ouvrage.]

Sa richesse provient tout d’abord de la diversité des témoignages qui sont restitués et qui permettent au lecteur de rentrer dans différents univers de travail, plus ou moins valorisés socialement: des chaînes de restauration rapide au gardiennage, des grands groupes industriels au laboratoire de recherche. Si comme le dit l’une des enquêtées, Nadia, infirmière dans une maison de repos, «personne ne veut venir parce que c’est un travail de merde», la restitution de plus de quarante parcours professionnels dans des entreprises privées de l’industrie et des services, dans la fonction publique, dans le monde associatif montre qu’aucun univers professionnel n’est protégé ou «privilégié». Au fil de ces histoires de vie livrées de façon très fine, le lecteur partage les attentes et les représentations des salarié·e·s, comprend ce qu’ils investissent dans leur travail et combien ils se confrontent à une absence de reconnaissance et de valorisation.

«La misère du monde… du travail»

Repost 0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 21:16

France. Macron et le mépris de classe

Publié par Alencontre le 11 - octobre - 2017

Claude Mazauric

Par Claude Mazauric

Les commentateurs minimisent généralement (sans cependant l’ignorer) le mépris pour les couches populaires et les petits salariés que révèle l’interjection d’Emmanuel Macron désignant par le mot de «bordel» le mouvement de lutte des travailleurs victimes de licenciements à La Souterraine (département de la Creuse). Bavure verbale, formulation vulgaire ou excessive, coup de sang, etc. Deux mots d’excuse pour la forme, mais nul regret d’avoir ainsi caractérisé l’action des travailleurs concernés… Et passez muscade!

• On me permettra de juger autrement de l’affaire. Ce qui s’exprime à travers la formulation de Macron vient de bien plus loin que de lui: sa nature profonde, c’est tout simplement le mépris de classe qu’éprouvent les adorateurs du capital pour ceux qui n’ont qu’un bien à vendre: leur force de travail.

Ou, si l’on préfère recourir au champ de l’anthropologie et de la morale, la dernière formule de Macron, venant après tant d’autres, dit la morgue des dominants à l’égard des dominés, le mépris des «riches» à l’encontre des «pauvres». Macron ne parle pas (ou si peu…), mais «ça» parle à travers lui. C’est de cela qu’il est question ici et c’est de cela que procédera demain la mort politique de Macron comme elle a entraîné naguère la chute de ses prédécesseurs faillis: Sarkozy, Hollande, Fillon et Valls!

[...]

Lire la suite sur le blog "Alencontre"

Repost 0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 20:57
« Modèle allemand » : quand Macron insulte ses concitoyens depuis Berlin

Si Emmanuel Macron voulait renforcer son image de président des riches, il ne ferait pas autrement. Depuis le début de son mandat, il multiplie les dérapages verbaux à l’encontre des perdants de la mondialisation. Dernière en date : dans un entretien accordé au quotidien allemand Der Spiegel, il explique l’opposition à sa réforme de l’ISF par une forme de « jalousie typiquement française ». Il en profite pour réaffirmer sa volonté de « réformer » le système social français… et son admiration pour le « modèle » allemand.

 

Dans cet entretien, l’Allemagne est présentée comme l’archétype des pays qui ont été « gagnants dans la mondialisation ». La France, de son côté, pâtit encore de ses pudeurs à l’égard de la réussite et de la richesse. Ce sont les réflexes de « jalousie » des Français qui expliquent que l’économie de la France se porte aussi mal. Un discours tristement classique.

La rhétorique macronienne se caractérise par trois leitmotivs. L’apologie du “mérite”, de la prise de risque, de la mobilité sociale, bref, de la souplesse et de la réussite (comprendre : la souplesse pour les salariés et la réussite pour les autres). Le « rapprochement franco-allemand », c’est-à-dire le rapprochement du système social français vis-à-vis de l’exemple allemand. Enfin, la réalisation de « l’intégration européenne ». Ces trois thématiques sont en réalité les trois facettes d’un même projet, d’une même vision du monde. Il s’agit d’en finir avec le modèle égalitariste de protection sociale à la française, qui entretient la paresse, punit la réussite et sanctionne la richesse. C’est Denis Kessler, ex-numéro 2 du Medef, qui a défini ce projet avec le plus de clarté : il s’agit de  »défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance », c’est-à-dire les réformes sociales mises en place par les communistes et les gaullistes à la Libération. [...]

Lire la suite sur le blog "Le vent se lève":

Repost 0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 04:57
Repost 0
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 16:09
Repost 0
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 14:19

Contribution au débat

 

Populisme ? Vous avez dit populisme ?

Le document que Canaille le Rouge met en ligne se veut être une contribution à la réflexion. Il s'agit d'une étude sur le concept et l'histoire du populisme, sa charge idéologique. Il date de 2012 mais est en résonance avec l'actualité.

Cet article des cahiers de l'Institut d'histoire sociale de la CGT signé par André Naritssen mérite d'être lu et connu.

Il ne boucle pas les débats mais éclaire les enjeux dans un domaine où il est urgent de garder la tête froide pour ne pas perdre la boussole de la nature de classe de l'affrontement politique et donc de ses ressorts idéologique.

Bonne lecture,

Repost 0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 04:56

Le Jeune Karl Marx

Le Jeune Karl Marx
 

 
 

Réalisé par Raoul Peck

Avec August Diehl, Stefan Konarske, Vicky Krieps, Olivier Gourmet, Alexander Scheer

Durée : 1h58. - Genre : Drame, Historique, Biopic
Sortie nationale le 27/09/2017

Synopsis

1844. De toute part, dans une Europe en ébullition, les ouvriers, premières victimes de la "Révolution industrielle", cherchent à s'organiser devant un "capital" effréné qui dévore tout sur son passage.
Karl Marx, journaliste et jeune philosophe de 26 ans, victime de la censure d'une Allemagne répressive, s'exile à Paris avec sa femme Jenny où ils vont faire une rencontre décisive : Friedrich Engels, fils révolté d'un riche industriel Allemand.
Intelligents, audacieux et téméraires, ces trois jeunes gens décident que "les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde, alors que le but est de le changer". Entre parties d'échecs endiablées, nuits d'ivresse et débats passionnés, ils rédigent fiévreusement ce qui deviendra la "bible" des révoltes ouvrières en Europe : "Le manifeste du Parti Communiste", publié en 1848, une oeuvre révolutionnaire sans précédent.

Photos

Photo 1 pour Le Jeune Karl MarxPhoto 2 pour Le Jeune Karl MarxPhoto 3 pour Le Jeune Karl Marx
 

Programmation du mercredi 11 octobre au mardi 17 octobre 2017 en version originale sous-titrée

Jeudi 12

Ve.13

Sa.14

Di.15

Lu.16

Ma.17

15h45

15h45

10h45

18h00

10h45

18h00

15h45

15h45

 

Plus et réservation sur le site de l'Omnia République : http://www.omnia-cinemas.com/film/173854/

Repost 0

Articles Récents