Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
16 novembre 2021 2 16 /11 /novembre /2021 00:46

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Nous reproduisons ici une déclaration du PCF, soutenant Cuba alors que les Etats-Unis poursuivent le blocus illégal de l'île  et appuient les tentatives, organisées depuis le sol étasunien, contre le peuple cubain et la voie socialiste qu'il s'est choisi.

Partager cet article
Repost1
16 novembre 2021 2 16 /11 /novembre /2021 00:42

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost1
15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 18:29

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost1
15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 18:22

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
10 novembre 2021 3 10 /11 /novembre /2021 17:59

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
10 novembre 2021 3 10 /11 /novembre /2021 03:59

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 20:45
Les États-Unis, menace principale pour la paix - et pour la santé publique Les États-Unis, menace principale pour la paix - et pour la santé publique

par Gilles Questiaux

Note du 3 avril 2020 :

Loin d'être l'occasion d'une trêve pour les Docteur Folamour de Washington, la pandémie du Covid-19 semble être pour eux une occasion d'escalade. Elle soumet le système de santé américain, et même ses forces armées, à un stress extrême et les responsables sont tentés de fuir leurs responsabilités gravissimes, par la provocation, l'agressivité diplomatique et la fuite en avant militaire. Les cibles ne manquent pas : Cuba, et tout pays acceptant son aide médicale, Venezuela, Iran, Russie, Chine, Syrie, Corée, etc. (même le Mexique!).

Note du 30 novembre : Joe Biden s'annonce encore pire que Trump sur les questions internationales, si c'est possible.

Note du 17 juillet 2021 : la dangerosité de l'administration Biden se confirme chaque jour, uniquement tempérée par l'état problématique des forces armées américaines qui sont à la fois surfinancées et mal équipées pour une vraie guerre contre un véritable adversaire.

 

GQ , 13 août 2017, relu et mis à jour le 7 novembre 2021

La guerre mondiale, qui la veut?

Le danger de guerre actuel provient exclusivement des États-Unis qui ont obtenu leur hégémonie mondiale en gagnant les trois précédentes (on peut considérer la Guerre froide en comptant les conflits localisés qui l’ont accompagnée (Corée, Viet Nam, Proche Orient, Afrique, etc.) comme la troisième), et qui sont tentés de la conserver en s’engageant dans une quatrième.

Aucune autre puissance n’est en mesure de menacer la paix. Le terrorisme, notamment, n’est qu’un instrument au service des États-Unis, soit un allié direct comme en Syrie, soit un adversaire idéal qui ne présente aucun danger réel, et qui joue son rôle dans la mise en condition militaire des peuples occidentaux, et leur acceptation tendancielle, au rebours de leurs valeurs individualistes, d’un État policier et d’une société de surveillance et de fichage généralisés.[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 20:34

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost1
9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 20:05

Cet article est reposté depuis NBH-pour-un-nouveau-bloc-historique.over-blog.com.

Partager cet article
Repost1
9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 19:30

Introduction

Pour de Gaulle, les pays d'Europe doivent se constituer en une confédération de nations, capable de jouer un rôle sur la scène mondiale et de défendre ses propres intérêts face aux blocs américain et soviétique. Hostile aux conceptions supranationalistes, il rassure ses partenaires, lorsqu'à son retour au pouvoir, il fait savoir que la France honorera les engagements contractés lors de la signature du Traité de Rome en mars 1957.

Une "Europe européenne"

De Gaulle plaide en faveur d'une Europe des États : il refuse d'envisager une organisation politique qui impliquerait un quelconque abandon de la souveraineté française, s'opposant ainsi aux conceptions supranationalistes de ses adversaires. Dès l'après-guerre, il plaide en faveur d'une "Europe européenne", c'est-à-dire centrée sur elle-même et capable d'assurer sa défense militaire, sans avoir besoin de la protection des États-Unis. Ainsi combat-il, au début des années 50, le projet de la Communauté européenne de défense (CED), d'inspiration supranationaliste.

Facteur d'équilibre et de paix, cette Europe doit être capable de s'imposer face au monde bipolaire dominé par les Américains et les Soviétiques. Pour de Gaulle, la France - dont l'Empire colonial est désormais disloqué - doit jouer un rôle majeur dans la construction européenne, en être l'un des moteurs essentiels.

[...]

La suite ci-dessous avec les archives de l'INA :

Partager cet article
Repost0

Articles Récents