Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 13:45
Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 14:16
Repost 0
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 13:44

Selon une étude dévoilée mardi 13 juin, 12 % des salariés en France ont été exposés à au moins une nuisance cancérogène en 2010, des ouvriers dans la majorité des cas

Garage à Châteaubriant. Les salariés les plus exposés aux nuisances cancérogènes sont majoritairement des hommes, ouvriers.

Extraits

"En France, le nombre de cancer d’origine professionnelle est en général sous-évalué. Aujourd’hui, on estime qu’ils représentent entre 4 à 8,5 % de l’ensemble des nouveaux cas de cancer, soit entre 14 000 et 30 000 nouveaux cas par an. « La moitié correspond à des cancers à létalité élevée », précise le plan cancer 2014-2019."

"les salariés les plus exposés sont majoritairement des hommes ouvriers du bâtiment et des travaux publics, de la maintenance, du travail des métaux, des transports et de la réparation automobile,"

"Dans les trois quarts des cas, les hommes exposés étaient des ouvriers : 53 % d’ouvriers qualifiés et 21 % d’ouvriers non qualifiés et agricoles. Globalement, les salariés exposés appartenaient principalement à trois secteurs d’activité : la construction, le commerce et la réparation d’automobiles et de motocycles, le transport et l’entreposage."

"Chez les femmes, les expositions étaient de natures plus diverses : 47 % étaient exposées à des agents chimiques, 21 % à des rayonnements ionisants et 41 % au travail de nuit. Environ la moitié de ces femmes travaillaient dans les secteurs de la santé et des services. "

Repost 0
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 21:14

A quelle compagnie privée de chemin de fer appartenait donc le train de fret tombé en panne ?

Pendant ce temps des menaces de suppressions d'emplois flottent sur les cheminots de la gare de fret de Sotteville les Rouen ...

source : https://actu.fr/normandie/sotteville-les-rouen_76681/sncf-postes-supprimes-gare-fret-pres-rouen-preavis-greve-depose_4374960.html

Plusieurs trains annulés sur la ligne Paris-Rouen-Le Havre

Plusieurs trains annulés sur la ligne Paris-Rouen-Le Havre

L'incident a conduit à l'annulation et au retard de plusieurs trains.

Le
Par :
Repost 0
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 20:44

Transparence fiscale des multinationales : les eurodéputés introduisent un biais dangereux

Communiqué de presse de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires

Lundi 12 juin au soir, les eurodéputés des commissions JURI et ECON ont adopté une mesure de transparence fiscale incomplète, qui permettra aux entreprises multinationales de continuer à cacher leurs profits pour échapper à l’impôt...

Lire la suite ci-dessous

Repost 0
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 13:41

La Poste vous montre le chemin ...

Bientôt, quand vous ferez la bise à votre grand-mère, vous pourrez lui demander de l'argent.  Le tarif sera évalué par la multinationale "lien social" qui aura racheté "La Poste" ...

Même chose quand vous ferez un bout de conversation avec votre voisine un peu isolée ...

Combien vaudra un bonjour au SDF du quartier ?  Ah non ... Ce n'est pas la peine.  Il n'a pas d'argent.  Alors pas de bonjour ...

Normal.  Au pays du "tout s'achète", le lien social se paie cher.  Si vous ne pouvez pas vous le payer, vous n'aurez décidément plus qu'une solution : FAIRE LA REVOLUTION!  Meilleure façon de créer gratuitement du lien social.  Mais attention, ne vous rassemblez pas avec les socialistes pour cette révolution : ils seraient capable de vous la faire payer.

Logiquement, tout avance de concert. Au moment où Macron est élu, nous découvrons que La Poste enrichit sa gamme de services d’une offre « Veiller sur mes parents » à partir de 19.90€ par mois (plusieurs formules : 1, 2, 4, 6 passages par semaine). Le missionné, qu’on n’appellera sans doute plus « l’agent » (tellement impersonnel-bureaucratique – old), mais dont on verra si la Poste va jusqu’à l’appeler l’« ami de la famille », passe en voisin, boit le café, fait un petit sms pour tenir au courant les descendants, bref – dixit le prospectus lui-même – « maintient le lien social ». Résumons : Pour maintenir le lien social tout court, c’est 19.90€. Et pour un lien social béton (6 visites par semaines), c’est 139.90€. Tout de même. Mais enfin il y va du vivre ensemble.

En 1999, des lignards d’EDF en vacances et même en retraite avaient spontanément repris du service pour rétablir le courant après la tempête. Ils l’avaient fait parce qu’ils estimaient que, dans cette circonstance exceptionnelle, il se jouait quelque chose entre eux, le service public dont ils étaient ou avaient été les agents, et la société dans son ensemble, quelque chose qui n’était pas de l’ordre d’un lien contractuel-marchand et procédait de mobiles autres que pécuniaires. Maintenant que nous en sommes à l’étape de la forfaitisation du lien social, nous percevons combien cette réaction qui fut la leur a été une tragique erreur. Puisqu’il est décidé que tout, absolument tout, est monnayable, la prochaine fois que les lignes sont à terre, on espère bien que toute demande de reprise de service obtiendra pour réponse, au mieux la renégociation en position de force du tarif des prestations extraordinaires, et plutôt d’aller se carrer les pylônes.

Le contresens anthropologique du lien social tarifé semble ne pas apercevoir que, précisément, la transaction contractuelle-marchande n’est au principe d’aucun lien, entendons autre que le lien temporaire stipulé dans ses clauses, dont l’échéance est fixée par le paiement qui, dit très justement l’expression, permet de s’acquitter – c’est-à-dire de quitter. Après quoi les co-contractants redeviennent parfaitement étrangers l’un à l’autre. C’est pourtant ce modèle « relationnel » que la société néolibérale, La Poste en tête, se propose de généraliser à tous les rapports humains, désastre civilisationnel dont le désastre électoral de ce printemps n’est que l’épiphénomène. Mais aussi l’accélérateur. Avec peut-être toutes les vertus des accélérations à contresens : déchirer les voiles résiduels, clarifier la situation, rapprocher des points critiques. Si l’on peut placer un espoir raisonnable dans la présidence Macron, c’est celui que tout va devenir très, très, voyant. C’est-à-dire odieux comme jamais. [...]

Si vous avez envie de lire la suite ... :

Repost 0
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 15:53

Législatives : une abstention record qui modifie la donne

 | 
L'abstention record au premier tour des législatives relativisent les résultats.En réalité, la majorité présidentielle n'a rassemblé que 15,39% des suffrages même si le mode de scrutin devrait lui assurer une majorité écrasante en sièges. Mais la forte abstention devrait pousser à la prudence.

L'abstention record au premier tour des législatives relativisent les résultats.En réalité, la majorité présidentielle n'a rassemblé que 15,39% des suffrages même si le mode de scrutin devrait lui assurer une majorité écrasante en sièges. Mais la forte abstention devrait pousser à la prudence. (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)

Plus de 51% des Français ont boudé les urnes lors du premier tour des législatives. Un niveau jamais vu qui aura des conséquences sur le second tour... et au-delà. Une abstention qui a aussi des causes très politiques.

Démotivation, désintérêt, fatalisme ??? Jamais depuis la création de la Ve République, le taux d'abstention à un premier tour des élections législatives n'a été aussi élevé. Selon les résultats officiels du ministère de l'Intérieur, 51,29% des électeurs se sont abstenus dimanche 11 juin, soit plus d'un électeur sur deux.[...]

Lire la suite ci-dessous :

Repost 0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 15:58

Le "nouveau modèle social" esquissé par Macron séduit les patrons

ajouté le 7 juin 2017 à 16h06 sur http://www.lejournaldesentreprises.com

 

Le Medef et la CPME se sont dit satisfaits des grandes lignes du programme du travail pour la "rénovation du modèle social français" présentées le 6 juin par le Premier ministre. Les deux organisations patronales profiteront notamment de la concertation estivale avec le gouvernement pour imposer la simplification du compte pénibilité.

Le nouveau "pacte social" voulu par le Président Macron semble avoir séduit les patrons. Ou du moins leurs représentants au Medef et à la CPME, qui ont tous deux accueilli positivement le "programme de travail pour rénover (le) modèle social" présenté le 6 juin par le Premier ministre Edouard Philippe. Six grandes réformes ont ainsi été esquissées par le gouvernement, qui devraient être entérinées pour les premières dès la fin de l'été : l'évolution du droit du travail ; la suppression des cotisations salariales sur l’assurance maladie et l’assurance chômage (financée par un transfert sur la cotisation sociale généralisée) ; le renforcement des dispositifs de formation professionnelle ; l'ouverture de l’assurance chômage aux démissionnaires et aux travailleurs indépendants ; la refonte de l’apprentissage ; et enfin la rénovation du système de retraites.

La suite ci-dessous

Repost 0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 02:50

Un article sur le site de 76-actu.  Un peu plus développé que celui paru sur FR3 Normandie et repris hier sur ce blog.  On y donne la parole à un délégué CGT du CHSCT de l'ancienne usine Petroplus.  Mais je n'ai pas réussi à accéder aux commentaires.  

Il reste cependant un nombre très important de questions sans réponses.  En tout cas pour les salariés et pour les riverains.

Quelles sont les responsabilités exactes de l'entreprise Bolloré ? Les analyses du site avaient-elles été correctement faites? Depuis quand les entreprises concernées savaient-elles ? A quelle occasion a-t-on pu constater la présence de plomb dans le sang d'un certain nombre de salariés ? Combien d'ouvriers sont tombés malades ? Quand ? Il semblerait que cela fasse plus d'un mois ... Pourquoi les journalistes n'ont-ils interviewé ni les ouvriers concernés, ni les médecins de l'hôpital, ni l'inspecteur du travail ? Y a-t-il un CHSCT ? des représentants du personnel ? Comment seront indemnisés les ouvriers qui ont dû repartir chez eux et qui n'ont plus de travail? Seront-ils suivis médicalement ?  Beaucoup de silence et de mensonges par omission dans ce scandale.

Yvette Genestal

Du plomb dans le sang des salariés : le site de l’ex-raffinerie Petroplus, près de Rouen, évacué

Des traces de plomb ont été relevées dans les analyses de sang de salariés travaillant sur le site de l’ancienne raffinerie de Petit-Couronne. Le chantier a été suspendu.

  sur le site 76-actu. 

Des traces de plomb ont été retrouvées dans le sang de salariés travaillant sur le site de l’ancienne raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime). (©Valgo)

Suspicion de contamination au plomb sur le site de l’ancienne raffinerie Petroplus, près de Rouen (Seine-Maritime). Mercredi 31 mai 2017, le site de Petit-Couronne a été évacué et le chantier en cours sur place suspendu. En cause, des analyses de sang de salariés ont révélé des traces de plomb.

LIRE AUSSI : Ex-raffinerie Petroplus, près de Rouen. 50 millions d’euros investis et 100 emplois créés

Un taux de plomb « assez élevé  »

« La direction de DRPC (Dépôt Rouen Petit-Couronne) a pris la décision, mercredi 31 mai 2017, de suspendre temporairement le chantier de construction du futur dépôt pétrolier situé dans la partie Est du site de l’ancienne raffinerie de Petit-Couronne », annonce l’entreprise, appartenant au groupe Bolloré Énergie, dans un communiqué.

D’après Jean-Luc Brouté, secrétaire de la CGT de la raffinerie de Petit-Couronne et ancien secrétaire du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, « des retours d’analyses de sang de salariés du site » seraient à l’origine de cette suspension du chantier. Il explique :

Un taux de plomb assez élevé a été relevé dans les analyses.

Ces traces proviendraient, a priori, des peintures utilisées sur les cuves.

Lire ci-dessous la suite.  Impossible d'accéder aux commentaires annoncés.  Bizarre.

 

Texte paru sur le blog Action communiste le 1 juin

Voici pourquoi les salariés ont besoin de protections  et de CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail),  qui aient des pouvoirs importants.  C'est une institution représentative du personnel au sein de l'entreprise ou de l'administration.  C'est-à-dire une institution démocratique, de contrôle par les salariés.   Mais la loi Travail- El Khomri-Macron en a diminué les pouvoirs.  Le rêve du MEDEF.

Sur le site de la CGT, voici ce qui est précisé sur les nouvelles dispositions de la loi Travail :

"La loi Travail (article L4614-13) a introduit la possibilité pour l’employeur de contester la décision du CHSCT d’avoir recours à un expert. Si le juge admet qu’il n’était pas nécessaire que l’expert soit consulté, alors l’employeur n’a pas à assumer les frais d’expertise. Dans ce cas l’expert ne peut pas être payé, puisque le CHSCT ne dispose pas d’un budget.
La CGT craint que cela pousse l’expert à ne commencer à travailler qu’une fois achevé le délai de 15 jours dont dispose l’employeur pour contester le recours à un expert. Cela risque d’entrainer des retards systématiques dans la consultation du CE et du CHSCT qui sont déjà soumis à des délais très stricts. La CGT craint également que certains CHSCT disposant de faibles budgets ne puissent plus recourir à des experts, alors même qu’une expertise serait justifiée, par peur de devoir assumer des frais qu’ils n’ont pas les moyens de payer.

Le CE et le CHSCT ne seraient alors plus à même de rendre un avis éclairé, alors qu’est en cause le respect des droits à la santé et la sécurité des salariés."

Voilà pourquoi les syndicats qui se battent pour les intérêts des salariés font obstacle à l'application de la nouvelle loi Travail de régression sociale.  La CFDT qui a soutenu cette loi a une lourde responsabilité, tout comme ceux qui l'ont promue : MEDEF, PS, candidats aujourd'hui En Marche et droite-centre ... A.C.

Repost 0
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 13:19

Taxe sur les transactions financières : Emmanuel Macron et Bruno Le Maire reculent... pour mieux sauter ?

22/05/2017 - Communiqué d'Oxfam

A la demande de la France, la réunion sur la taxe européenne sur les transactions financières (TTF), qui devait réunir les 10 ministres européens des finances ce lundi 22 mai pour finaliser un accord, après plusieurs années de négociation, vient d'être annulée [1]. Une nouvelle réunion devrait se tenir en juin.

Selon Alexandre Naulot d'Oxfam France :

« Un accord sur la TTF européenne était immédiatement à portée de main. Bruno Le Maire et Emmanuel Macron avaient l'occasion de faire preuve d'un réel leadership en confirmant d'emblée le soutien de la France au compromis sur la table. Ils ont fait tout l'inverse en repoussant à nouveau la naissance de cet accord. Résultat : près de 2 milliards d'euros supplémentaires de perdus, l'équivalent des recettes attendues pour la TTF européenne en un mois, et un rendez-vous manqué  pour une Europe juste et solidaire. »

« Après six ans de négociations sur la TTF européenne, la France ne peut se permettre de repousser ce projet soutenu par 73 % des Français-e-s et par 1 million de soutiens européens. D'ici au mois de juin, le ministre de l'Economie et des finances Bruno Le Maire et le Président Emmanuel Macron devront faire un choix clair : aboutir à un accord sur la TTF en marquant leur soutien à une Europe au service de tous, ou protéger la finance la plus spéculative au détriment des populations les plus pauvres et de la lutte contre le changement climatique. »

Source : https://www.oxfamfrance.org/communique-presse/taxe-sur-transactions-financieres/taxe-sur-transactions-financieres-emmanuel

Repost 0

Articles Récents