Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
21 novembre 2018 3 21 /11 /novembre /2018 14:09

Cet article est reposté depuis ARAGON43.

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 22:50

La journée du 17 novembre des Gilets Jaunes s’est donc soldée par un succès massif, avec plus de 2000 points de blocage alors que 1500 avaient été annoncés. Les chiffres de participation annoncés par le Ministère de l’intérieur semblent largement sous-estimés. Mais, ce succès a hélas été endeuillé par le décès d’une manifestante et par de nombreux blessés, ce qui est dû dans la plupart des cas à des véhicules ayant tenté de forcer les barrages. Ce succès interpelle les mouvements politiques et les syndicats. Si la majorité (LAREM) et ses journalistes à gages tiennent un discours odieux, il convient de s’interroger sur la signification de ce mouvement et sur ses suites possibles.

A Rouen

Jour de colère

Ce mouvement a été déclenché par l’annonce d’une hausse des prix du carburant. Il traduit cependant une colère bien plus profonde, et des causes bien plus complexes. La question des prix du carburant renvoie, elle, à ce que l’on appelle les « consommations contraintes » des ménages des classes populaires. Quand on n’a pas de moyens de transports de substitution, quand on doit faire tous les jours des dizaines de kilomètres pour aller travailler, oui, le prix du carburant représente une contrainte. Dit en des termes d’économistes, il n’y a aucune élasticité de la consommation au prix dans ce cas.

Mais, une simple hausse du prix des carburants n’aurait certainement pas provoqué une telle colère si elle ne venait s’ajouter à des hausses multiples, mais aussi à une pression fiscale dont les classes populaires ont l’impression de payer bien plus que leur part. Les réformes fiscales prises depuis un an par le gouvernement – dont la suppression de l’ISF – ainsi que les mesures prises par les gouvernements précédents, et l’on se souvient des 44 milliards du CICE donnés aux grandes entreprises en l’échange de quelques créations d’emploi, constituent la base de cette colère. On parle d’un « ras-le-bol » fiscal ; il peut exister en certains cas. Mais, ce qui est en cause c’est avant tout le sentiment d’une injustice fiscale.

Au Havre - Lundi 19 novembre

Ajoutons-y les propos plus que malheureux d’un Président de la République, qui à l’évidence n’éprouve aucune empathie pour les classes populaires, tout fasciné qu’il est par les « start-upers » et par la richesse des gens qui, pour reprendre son expression, eux ne sont pas rien. Les termes extrêmement désobligeants qu’il a employés depuis des années à l’encontre des classes populaires sont connus. Ils n’ont pas été oubliés par ceux auxquels ils s’adressaient. Les français, dit-on, ont la mémoire courte. Ils viennent de démontrer exactement le contraire.

La suite ici : https://www.les-crises.fr/russeurope-en-exil-les-gilets-jaunes-et-la-colere-des-masses-populaires-par-jacques-sapir/

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 22:22
Total : les bénéfices au plus haut depuis 2014 - Article offert à tous ceux qui vont payer le prix fort pour aller travailler loin de chez eux ...

Extraits offerts à tous ceux qui vont payer le prix fort pour aller travailler loin de chez eux ...

"Sur l'ensemble du premier semestre, la major tricolore a dégagé un résultat net ajusté de 6,4 milliards de dollars (5,5 milliards d'euros), en hausse de 28 %. "

"Production record

Les résultats sont, logiquement, tirés par l'activité d'exploration et de production, celle qui est la plus sensible aux variations des cours. Total a produit 2,7 millions de barils équivalent pétrole par jour en moyenne au cours du deuxième trimestre, en hausse de près de 9%, un record."

"Démarrages en Angola, en Australie...

Total revoit légèrement à la hausse ses prévisions pour l'ensemble de l'année. La production devrait augmenter, non pas de 6 % mais de « plus de 7 % ». Le groupe compte sur le démarrage, dans les mois à venir, de projets de grande envergure comme Kaombo en Angola, Ichthys en Australie ou Egina au Nigeria."

L'intégralité de l'article ci-dessous :

Et d'autres articles ...

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 22:20

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 21:59

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 17:15

Commentaires : Total, le roi de l'évasion fiscale, profite largement de l'augmentation du pétrole.  Ses bénéfices sont au plus haut depuis 2014 et il les met à l'abri dans les paradis fiscaux ...  C'est ça, être "premier de cordée" : éviter les impôts et les taxes.  Et faire  pression sur les gouvernements et l'UE pour que ce soient ceux qui travaillent qui paient - notamment pour la transition énergétique.  Yvette Genestal

Vu sur https://blogautomobile.fr

Vu sur https://blogautomobile.fr

Il y a un an, les Paradise Papers défrayaient l’actualité. Ce scandale d’évasion fiscale, révélé par un consortium de journalistes d’investigation du monde entier, concerne de nombreuses entreprises : Apple, Facebook, Nike, ou encore les françaises Total, Dassault Aviation... Des révélations sur leurs pratiques, à la frontière de la légalité, pour échapper aux impôts en passant par des paradis fiscaux ont été mises à jour. Les populations et les gouvernements du monde entier se sont émus, mais, un an après, les mesures prises pour lutter contre ces pratiques sont quasiment nulles. C’est le constat dressé par Manon Aubry, de l’association Oxfam.

Total, Dassault Aviation, LVMH, épinglés dans l'enquête sur les "Paradise Papers"
Total, Dassault Aviation, LVMH, épinglés dans l'enquête sur les "Paradise Papers"Total, Dassault Aviation, LVMH, épinglés dans l'enquête sur les "Paradise Papers"

Total, Dassault Aviation, LVMH, épinglés dans l'enquête sur les "Paradise Papers"

RFI : Un an après, est-ce que la diffusion des Paradise Papers a permis de faire avancer la lutte contre les paradis fiscaux ?

Manon Aubry : Les mesures prises depuis un an n’ont fait qu’effleurer la surface, elles ont mis un pansement sur une jambe de bois. Très peu a été fait contre l’évasion fiscale, le problème n’a pas été traité sérieusement. L’Union européenne a dressé une liste de paradis fiscaux suite aux révélations des Paradise Papers, c’était une avancée dont on attendait beaucoup.

Mais malheureusement le résultat est quasiment inutile puisque cette liste ne contient aucun paradis fiscal notoire, comme les îles Caïmans ou les Bahamas, ni surtout aucun pays européen comme l’Irlande ou les Pays-Bas. Or les Pays-Bas étaient au cœur du scandale des Paradise Papers ! Au final, cette liste ne contient que sept États, dont aucun de ceux que l’on aurait pu attendre. À l’inverse, elle contient des États comme la Namibie, qui n’a rien à faire là. C’est une très grande déception.

Bernard Arnaud, un des rois de l'évasion fiscale

De nombreuses entreprises ont été épinglées par les Paradise Papers : Apple, Facebook, Nike, ou encore les françaises Total, Dassault Aviation... Est-ce que ces entreprises ont été poursuivies en justice ?

Aucune procédure judiciaire n’a été ouverte à l’encontre de ces grandes entreprises.

[...]

La suite sur Rfi ici : http://www.rfi.fr/economie/20181102-paradise-papers-an-apres-tres-peu-ete-fait-contre-evasion-fiscale

Et un autre article sur le même thème ci-dessous :

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 16:42
 A propos du prix du carburant et de ce qu’il y a lieu de faire  [par Charles Hoareau]

Comme le rappelle la fédération CGT des industries chimiques sur le prix que nous payons pour le carburant seuls 10% vont à l’industrie du raffinage les 90% restants allant aux taxes et dans les poches des actionnaires, la France faisant partie des 25% de pays qui taxent le plus les carburants.
L’énoncé de ces seuls chiffres justifie la colère : c’est du racket !

De plus soyons clairs : cette politique de taxation, outre le fait qu’elle est excessive, n’est juste d’aucun point de vue.

  • - D’un point de vue social c’est faire payer aux plus pauvres l’impôt sur le transport. Le seul impôt juste c’est l’impôt sur le revenu. Les taxes devraient être réservées aux produits de luxe.
  • - L’argument écologique ne tient pas pour les mêmes raisons. Les riches continueront à se déplacer quel que soit le prix de l’essence et les pauvres, s’ils n’ont pas les transports en commun adéquats, continueront à prendre la voiture…en payant plus cher !

Dans cette situation un mouvement tant politique que syndical, soucieux du monde du travail, aurait dû se mobiliser depuis longtemps et en particulier depuis les dernières hausses annoncées par ce gouvernement qui a réduit l’impôt sur les grosses fortunes et multiplié les cadeaux aux riches.
Sur ce sujet spécifique des taxes il n’en a rien été…

Et la nature ayant horreur du vide, le peuple s’est emparé de ce sujet.

Ces jours-ci se multiplient sur les réseaux sociaux des appels à une action le 17 novembre, action de blocage nous dit-on. Ces appels sont critiqués pour deux raisons essentielles :

  • - Parce que, lancés par des individus, ils seraient relayés, voire récupérés par l’extrême droite
  • - La forme d’action proposée (un samedi sans grève serait inefficace). Dans la foulée de ces critiques des interpellations directes sont lancées en direction de celles et ceux qui se positionnent pour ce mouvement : « où étiez-vous dans les actions contre la loi travail, les ordonnances et plus généralement les actions pour l’augmentation des salaires…etc ? »

Devant cette situation il nous appartient de prendre de la hauteur.

Oui celles et ceux qui aspirent à prendre en compte les besoins des travailleuses et travailleurs sont coupables de n’avoir rien vu venir. Non pas qu’ils l’aient fait exprès mais, aspirés par d’autres logiques, par d’autres préoccupations, parfois par des guerres picrocholines entre organisations se réclamant du changement de société, ils sont en fait coupés du peuple [1].[...]

La suite ici : http://ancommunistes.fr/spip.php?article878

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 15:53

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 23:53

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 23:51

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

Partager cet article

Repost0

Articles Récents