Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
28 octobre 2018 7 28 /10 /octobre /2018 16:03
Le coup d’Etat invisible (2ème partie) : Libertés locales ou démocratie locale ?Le coup d’Etat invisible (2ème partie) : Libertés locales ou démocratie locale ?
Le coup d’Etat invisible (2ème partie) : Libertés locales ou démocratie locale ?
Le coup d’Etat invisible (2ème partie) : Libertés locales ou démocratie locale ?Le coup d’Etat invisible (2ème partie) : Libertés locales ou démocratie locale ?
Fabrice AUBERT
Introduction : Le 26 Septembre des élus ont fait paraitre un appel intitulé : « Pour les libertés locales » Au-delà de certains critiques d’apparence que nous pourrions partager (« Etat thrombosé » « dettes publiques »), « l’appel de Marseille » [12] est un texte réactionnaire bien fagoté.
  • D’une part il est une critique acerbe des politiques mises en place et portées par le gouvernement de Jupiter 1er, notamment sur les questions budgétaires et du respect des élus. 
  • Mais il est aussi un appel à transformer « la République une et indivisible » issue de la Révolution de 1789 en « territoires d’expérimentation offert au marché »… C’est son côté « Révolutionnaire réactionnaire ».

L’objet de ce document que j’ai voulu le plus court et le plus pédagogique, est d’en faire ressortir les aspects les plus flagrants de manière synthétique en vue de travailler à un « contre appel de Marseille » qui pourraient, je rêve un peu, venir des organisations syndicales et citoyennes, enfin associées. DE LA LIBERTE LOCALE : Cette approche et ce (...) Lire la suite » sur le site du Grand Soir.

 

 

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 22:28

Un article de Viktor DEDAJ paru sur le Grand Soir.  Viktor Dedaj est l'invité de l'association Cuba Linda et participe à une conférence débat à 16h 30, salle Jean Caillé à Bosroumois , le nouveau regroupement de communes.( autrefois Bosc-Roger en Roumois pendant de très longues années )

Mon premier 1er mai à la Havane

J’ai un aveu à vous faire. J’ai beau avoir assisté en direct à des opérations de manipulations médiatiques, j’ai beau être rodé après toutes ces années de mensonges distillés parfois au compte-gouttes, parfois massivement, j’ai beau avoir appris à lire entre les lignes ou à ne plus les lire du tout, il m’arrive encore de me faire avoir par les médias. Un exemple : les défilés du 1er mai à la Havane. Cette année, et pour la première fois, j’y étais. Et je m’attendais à tout, sauf à « ça ». Etonnant ? Pas vraiment. Commençons par ce qui pourrait passer pour un détail : le magazine L’Express, dans un article signé « AFP », raconte : « A La Havane, le président Raul Castro, 84 ans, a défilé en tête de cortège. » (1). Mensonge pur et simple. En réalité, Raul Castro n’a pas quitté la tribune officielle. C’est ainsi que l’on constate, une fois de plus, que même pour relater les faits les plus élémentaires, la presse a du mal. Beaucoup de mal. Une confirmation de plus (combien en faut-il ?) qu’elle est tout à fait capable d’inventer de toutes pièces, pourvu que le contenu soit « crédible » aux yeux d’un public largement ignorant et préformaté.

* * *

Lorsque le réveil sonne à 4h du matin, dans le respect le plus absolu de l’heure à laquelle il avait été soigneusement programmé, je ne peux m’empêcher de râler : « sans déconner ? ». Mais je me lève quand même parce que je suis à la Havane et qu’à la Havane, le premier mai est une affaire sérieuse (2). Dès la veille au soir, on pouvait sentir la ville vibrer sous les préparatifs : les avenues qui convergent vers la place de la révolution interdites à la circulation, des autocars qui arrivent (déjà ?) d’un peu partout. C’est sûr, quelque-chose se prépare.[...]

Lire l'intégralité ci-dessous :

Partager cet article

Repost0
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 14:06

Benoit Hamon a défendu au Havre une autre Europe, une autre assemblée européenne.  Il ne précise pas avec qui il la négociera, ni ce qu'il fera en cas de refus des autres pays européens.  Autant dire que ses propositions sont totalement illusoires.  Et dangereuses.  Car il n'est nullement question pour lui de défendre la souveraineté du peuple français à choisir son destin et sa politique.  L'UE sera toujours supranationale.

Ci-dessous des extraits de l'article de Normandie-actu sur les propositions de Benoit Hamon sur ce sujet:

"Ce projet comporte trois volets : le premier consiste en un « nouveau traité de démocratisation de la gouvernance de la zone euro », qui « mettra en place une Assemblée parlementaire qui remplacera l’Eurogroupe »."

"Principalement composée de députés issus de tous les Parlements nationaux en proportion de la population de chaque pays et des groupes politiques présents dans ces Parlements, la nouvelle Assemblée de la zone euro aurait pour mission de débattre publiquement et de décider du budget de la zone euro, mais aussi des politiques d’harmonisation fiscale et sociale, des cibles à adopter dans la réduction des déficits, etc. Elle fixerait par exemple le taux minimum de l’impôt sur les sociétés en Europe."

Partager cet article

Repost0
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 16:17
Renault Cléon - Appel à la grève et à la manifestation le 26 mai - Tous ensemble !
Renault Cléon - Appel à la grève et à la manifestation le 26 mai - Tous ensemble !
LARGES EXTRAITS DU TRACT DISTRIBUE à RENAULT CLEON PAR LE SYNDICAT CGT

LARGES EXTRAITS DU TRACT DISTRIBUE à RENAULT CLEON PAR LE SYNDICAT CGT

Partager cet article

Repost0
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 15:59

Pour le RETRAIT du projet de loi travail : AMPLIFIONS LES GREVES

 

23 mai 2016 sur le site de l'UD-CGT 76

 
Les manifestations du 26 mai

*  Rouen 10 h 30 Cours Clémenceau

*  Dieppe 10 h 30 devant la Gare

*  Le Havre 10 h 30 devant Franklin

 
En accord avec l’appel des Confédérations, les Unions Départementales CGT – FO – FSU et SOLIDAIRES76, avec l’UNEF appellent à renforcer l’action sous toutes les formes et notamment à une journée nationale de grève, manifestations jeudi 26 mai puis à une manifestation nationale à Paris mardi 14juin, au début des débats au Sénat.
Après le débat au Sénat, ce sera le retour du texte à l’Assemblée Nationale. N’oublions pas qu’en 2006, le gouvernement a fini par reculer après l’adoption de la loi du CPE face à la puissance de la mobilisation.

 

Nous prendrons toutes les mesures pour les faire reculer, mais d’ores et déjà nous préparons la montée sur Paris le 14 juin.

 

 

Partager cet article

Repost0
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 16:15
Solidarité avec le militant CGT de Renault Cléon menacé de licenciement !

Partager cet article

Repost0
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 15:55
Pour le retrait de la loi Travail - Amplifions les grèves - Manifestations du 26 Mai en Seine-Maritime
Appel intersyndical pour amplifier la lutte et pour les manifestations du 26 mai

Appel intersyndical pour amplifier la lutte et pour les manifestations du 26 mai

Partager cet article

Repost0
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 09:18

19 mai 2016 sur le blog des cheminots CGT du Havre

Pour une CCN de Haut Niveau : Les cheminots en AG, ont reconduit le mouvement pour les 25 et 26 mai,

Suite à l'AG d'hier, qui a rassemblé le même nombre de cheminots présents, soit une centaine de cheminots concernés, il en est ressorti, une reconduction du mouvement de 48h pour les 25 & 26 mai prochain, pour encore peser sur les négociations, avec peut-être, sans doute un mouvement début juin, les cheminots le décideront... C’est une stratégie responsable !
 
Voici ci-joint l'affiche pour l'assemblée générale de mercredi prochain ainsi que le tract "Ou en est-on?" qui fait un état des lieux des négociations. Pour autant, les cheminots doivent se mobiliser encore plus...
 
Les cheminots ont rejoint la manif interpro suite à l'AG, contre la loi du travail, qui a rassemblé près de 20.000 manifestants, nationalement plus de 200.000 ! La bataille contre cette loi néfaste, continue sur les piquets de la Zone Industrielle...(http://ulcgtlehavre.hautetfort.com/)
 
 

IMG_20160519_113640.jpg

Partager cet article

Repost0
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 13:58

Vendredi 20 mai 2016, les salariés de la raffinerie de Gonfreville-l'Orcher, près du Havre, ont voté l'arrêt de la raffinerie. L'arrêt de la production durera au moins 10 jours.

Mise à jour : 21/05/2016 à 13:16 par La Rédaction de Normandie actu.  Extraits.

 

Dans de nombreuses stations-service de Normandie, malgré des livraisons fréquentes (et qui vont reprendre après la levée des barrages), les pompes sont à sec. (Photo d'illustration © AP/Normandie-actu)

Dans de nombreuses stations-service de Normandie, malgré des livraisons fréquentes (et qui vont reprendre après la levée des barrages), les pompes sont à sec. (Photo d'illustration © AP/Normandie-actu)

Ils espèrent toujours un retrait du projet de loi Travail. Les salariés de la raffinerie Total de Normandie, à Gonfreville-l’Orcher, près du Havre (Seine-Maritime), ont voté vendredi 20 mai 2016, l’arrêt des installations. Conséquence : plus aucune production ne pourra être effectuée pendant au moins dix jours.

Cinq jours de manœuvre sont nécessaires avant l’arrêt total. La direction de Total est en train de dresser le planning des arrêts », poursuit le responsable syndical.

Pour redémarrer l’usine, il faudra encore compter au moins cinq jours. L’arrêt de la production, chez Total, nécessite en effet de suivre un protocole strict pour le pas endommager le matériel.

 

Des barrages levés, mais des raffineries à l’arrêt

Au Havre, 65% des salariés ont voté en faveur de cet arrêt. Objectif : faire reculer le gouvernement, alors que Manuel Valls indiquait qu’il souhaitait faire lever les blocages des dépôts pétroliers, en utilisant la force publique si nécessaire.
Près de Rouen, les entrées des dépôts Rubis ont en effet été évacuées [...]. L’accès au dépôt d’ExxonMobil, bloqué depuis le jeudi 17 mai 2016, a été libéré par les manifestants, dans la matinée du samedi 21 mai 2016.
Mais avec l’arrêt de l’usine pétrochimique Total de Gonfreville-l’Orcher et de Saint-Nazaire (raffinerie de Donges), Lyon (raffinerie de Feyzin), ce sont trois raffineries Total sur les quatre implantées en France qui ne produisent plus. La dernière, à Grandpuits-Bailly-Carrois, près de Melun (Seine-Marne) est pour sa part bloquée par des manifestants, au moins jusqu’au lundi 23 mai.
Sur le réseau social Twitter, les salariés de la Cim, un dépôt pétrolier situé dans la zone industrielle du Havre, entendent voter l’arrêt de leur entreprise.

[...]

Partager cet article

Repost0
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 10:34

Vendredi 20 mai 2016, les salariés de la raffinerie Total de Normandie, à Gonfreville-l'Orcher, près du Havre (Seine-Maritime), ont voté en faveur de l'arrêt de la raffinerie.

Publié le par FSC

Vendredi 20 mai 2016, les salariés de la raffinerie Total de Normandie, à Gonfreville-l'Orcher, près du Havre (Seine-Maritime), ont voté en faveur de l'arrêt de la raffinerie.

Normandie-actu

 

Dernière minute. Les CRS sont intervenus, vendredi 20 mai 2016, pour déloger les manifestants qui bloquaient les dépôts de carburant Rubisau Grand-Quevilly, près de Rouen (Seine-Maritime).

Ils peuvent déloger nos barrages, ils peuvent réprimer nos manifestations, mais ils ne pourront jamais nous remplacer dans nos usines, bref, "ils peuvent empêcher les fleurs de pousser, ils n'empêcheront jamais le printemps d'arriver."

La raffinerie Total de Normandie, à Gonfreville-l’Orcher, près du Havre (Seine-Maritime), devrait s’arrêter. Vendredi 20 mai 2016, en début d’après-midi, les salariés ont voté en faveur de l’arrêt de l’usine. Ils devraient « procéder de fait à l’arrêt des unités en diminuant progressivement les débits et toutes les productions », de raffinerie et de pétrochimie, indique à Normandie-actu Alexis Antonioli, secrétaire général adjoint de laCGT-Total.

L’essentiel. Les salariés de la raffinerie Total de Gonfreville l’Orcher, enSeine-Maritime, ont voté vendredi 20 mai 2016 l’arrêt du site, en protestation contre la loi Travail. 
56% des salariés ont voté pour l’arrêt de la raffinerie, alors qu’Emmanuel Lépine, responsable de la CGT-Pétrole, a appelé dans la matinée sur France Info « à ce que les raffineries arrêtent leurs installations de production de produits pétroliers » pour « obtenir le retrait de la loi travail ».

Cinq jours de manœuvre sont nécessaires avant l’arrêt total. La direction de Totalest en train de dresser le planning des arrêts », poursuit le responsable syndical.

Les assemblées générales sur les quatre autres raffineries Total en France sont en cours, vendredi 20 mai 2016, pour décider d’un éventuel arrêt. Cela pourrait avoir de sérieuses conséquences sur le réapprovisionnement des stations-service de Normandie.

Blocage des raffineries

Jeudi 19 mai 2016, les syndicats FO et CGT avaient décidé de poursuivre leur mouvement de grève et le blocage des entrées de la raffinerie Total Normandie. Près de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), les salariés de la raffinerie Total de Donges ont également voté un arrêt de la production de leur entreprise et ce jusqu’au vendredi 27 mai 2016. Idem, à Feyzin, près de Lyon (Rhône), où les salariés ont également voté l’arrêt de la raffinerie. Cela signifie que trois des raffineries Total de France, sur quatre, seront à l’arrêt. La dernière, celle de Grandpuits-Bailly-Carrois, près de Melun (Seine-et-Marne), est pour sa part bloquée par des manifestants, au moins jusqu’à lundi 23 mai.

Partager cet article

Repost0

Articles Récents