Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 15:46
Repost 1
Published by El Diablo
commenter cet article
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 15:43

Cet article est reposté depuis Solidarité Internationale PCF.

Repost 1
Published by Solidarité Internationale PCF
commenter cet article
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 06:52

LE MARDI 10 OCTOBRE
10H00 Cours Clémenceau à Rouen
10H30 à Franklin au Havre (AG éducation à 9h)
1OH30 devant la sous préfecture à Dieppe

 Appel de l'UD-CGT de Seine-Maritime :

Public -privé

FAISONS CONVERGER NOS

LUTTES

LE 10 OCTOBRE

!

> Pour la défense des services publics, des statuts...

> Le retrait des ordonnances Macron de casse de code du travail

 

Les 12 et 21 septembre, nous étions des centaines de milliers dans toute la France, à être en grève et à manifester contre les ordonnances Macron qui s’inscrivent dans la continuité de la loi El Khomri. Il s’agit d’une attaque sans précédent contre le monde du travail. Le projet du gouvernement répond très précisément aux revendications du MEDEF.

 

Accords d’entreprise moins favorables que la convention collective, licenciements collectifs facilités, suppression des CHSCT... Bref, on avance vers un code du travail par entreprise

La fonction publique est elle aussi fortement attaquée: suppression de 120000 postes, fin des contrats aidés, gel du point d’indice (sur les 7 dernières années, la chute du pouvoir d’achat des fonctionnaires est de 14%), mise en place d’un jour de carence en cas de maladie.

Mais les attaques du gouvernement et du MEDEF ne s’arrêtent pas là:

Attaques contre les chômeurs avec la réforme à venir de l’Assurance chômage et obligation d’accepter un emploi même non conforme à sa qualification, attaques contre le pouvoir d’achat des retraités par l’augmentation de la CSG. 60% des retraités seront ponctionnés davantage, alors que les pensions stagnent depuis des années. Sachant que pour la suite le gouvernement prépare une attaque générale contre tous les régimes de retraite.

Toutes ces mesures réduisent les droits des salariés, des jeunes, des chômeurs et des retraités. Tout est mis au service du CAC 40 et de la Finance, alors que d’autres solutions sont possibles.

Le 10 octobre, l’ensemble des syndicats de la fonction publique appelle à la grève. Pour gagner sur nos revendications, il faut unir nos forces: construire une lutte d’ensemble, salariés du privé, agents du public, précaires, chômeurs, lycéens, étudiants et retraités pour faire reculer le gouvernement MACRON.

 

Organisons ensemble la mobilisation pour:

Le retrait des Ordonnances Macron, l’abrogation de la loi El Khomri.

La défense du Code du travail et le rétablissement de la Hiérarchie des normes.

La défense des Services Publics, le maintien du statut de la Fonction publique et la hausse du point indiciaire pour tous.

Le maintien des Instances Représentatives du Personnel tel qu’existant (CE, DP, CHSCT...)

Le refus du plafonnement des indemnités pour licenciement frauduleux.

L’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux.

Linterdiction des licenciements, la transformation des emplois aidés en CDI ou sous statut.

L’abaissement du temps de travail à 32h hebdomadaires, sans flexibilité avec embauche équivalente.

Le refus de la hausse de la CSG et l’abaissement des aides personnalisées aux logements.

Repost 0
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 06:51

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Repost 2
Published by El Diablo
commenter cet article
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 16:54

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Repost 1
Published by anonyme
commenter cet article
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 15:43

Le député Ousmane Sonko, au cours d’une rencontre avec des jeunes de Guédiawaye, a livré une anecdote banale sur sa dotation de carburant à l’Assemblée Nationale. Une petite histoire, mais qui en dit tellement long sur la notion d’intérêt national des parlementaires sénégalais…

Ousmane Sonko a refusé de s’approvisionner chez Total, préférant les entrepreneurs nationaux. Pas de chauvinisme, mais la petite histoire dénote d’un manque ou absence de patriotisme de la plupart des parlementaires qui se traduit par un comportement inconscient et banal, de tous les jours. «A l’Assemblée l’autre jour, raconte t-il, ils m’ont appris que j’avais droit à 350 litres en carburant. Il m’a été dit que j’avais droit à une carte de Shell ou de Total. J’ai répondu que je ne voulais pas de ces cartes. Je leur ai demandé s’il existait des cartes pareilles mais de chez Elton ou de Touba Oil. Ils m’ont répondu que non. Je leur ai alors déclaré que je voudrais que vous me donniez une dotation d’un entrepreneur sénégalais. Pourquoi vous enrichissez les autres ainsi ? ...

La suite ci-dessous :

Repost 0
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 15:35
Repost 1
Published by El Diablo
commenter cet article
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 15:27

Grèce, Espagne, France… les pouvoirs financier et médiatique usent fébrilement du repoussoir de la « dictature-au-Venezuela » pour attaquer les résistants au libéralisme (1). Les grands groupes et leurs journalistes ne sont élus par personne mais utilisent leur pouvoir de facto pour discréditer des mouvements ou des députés sortis des urnes. Face à ces voies de fait contre le choix des électeurs, de jeunes militants ont commencé à étudier de près la réalité vénézuélienne et ont découvert le talon d’Achille du discours journalistique : sa coupure du réel, qui le réduit à recopier la propagande des médias privés majoritaires dans la nation sud-américaine.

Hollywood pouvait baser sa guerre froide sur un substrat réel: l’existence du Goulag et son cortège d’emprisonnements et d’exécutions. La propagande sur le Venezuela ne repose sur rien et n’atteint l’effet de réel que par la quantité de répétition du mensonge. C’est ce qui explique l’incapacité de répondre d’un journaliste suisse lorsque Maurice Lemoine lui demande de nommer un seul journaliste emprisonné par le gouvernement Maduro (2) ou le démontage facile des affirmations de Patrick Cohen (Europe 1) par le député Alexis Corbière (3).

A force de surfer sur l’effet quantité, les journalistes ont fini par s’autosuggestionner, croyant qu’ils pourraient se passer du rapport au réel et que personne ne leur demanderait de compte. Qu’un honnête citoyen les remette face au principe de réalité et voici qu’éclate leur ignorance. Pour certains d’entre eux, l’ardeur à enfoncer le clou de « la dictature au Venezuela » veut peut-être faire oublier qu’en dix-huit ans de révolution bolivarienne, ils ont occulté les réformes sociales, la construction d’une démocratie participative et jusqu’à l’existence même de la majorité sociale: les secteurs populaires (90 % de la population) n’ont pas participé à l’insurrection de l’extrême droite qu’ils nous ont présentée comme le combat d’une population assoiffée de démocratie contre un régime répressif.

L’effet pervers de devoir réinformer sans cesse face à des journalistes qui n’informent plus, c’est de ne plus avoir de temps de visibiliser, connaître, comprendre, écouter cette majorité rebelle aux projections de tout bord, souvent critique, qui continue à surprendre les politologues comme ce 30 juillet lorsqu’elle a déjoué les violences de la droite pour élire une Assemblée Constituante (4). [...]

Lire la suite ci-dessous :

Repost 0
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 14:55

 

Aucun autre grand pays de l’UE ne peut se targuer d’avoir un plus grand excédent budgétaire que l’Allemagne. Mais les Allemands ont payé un lourd tribut pour réaliser ce prodige : leurs écoles et leurs routes sont souvent dignes de celles des pays du tiers-monde.

L’Allemagne dispose d’un excédent budgétaire de 23,7 milliards d’euros, ce qui représente près de 1 % du PIB. Mais selon les experts de la KfW, la Banque allemande de développement, 126 milliards d’euros sont nécessaires pour restaurer l’infrastructure. Il faudrait débourser 33 milliards d’euros pour restaurer les écoles, et 34 autres, pour les routes.

« Nos ponts, nos installations ferroviaires, nous écoles… Tout est cruellement obsolète et a désespérément besoin de renouvellement ou de remplacement », explique Achim Truger, de l’école berlinoise d’Economie et de Droit.

« Le gouvernement considère le respect du “schwarze Null” [un budget équilibré sans chiffres dans le rouge] plus important que d’investir les infrastructures. L’aversion pour la dette est devenue partie intégrante du système politique allemand. C’est aussi le résultat des politiques d’austérité qui ont été menées pour corriger notre situation financière après la réunification allemande, lorsque l’on surnommait notre pays “l’homme malade de l’Europe”. »

La suite ci-dessous :

Repost 0
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 14:18
Repost 1
Published by FSC
commenter cet article

Articles Récents