Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
19 juillet 2024 5 19 /07 /juillet /2024 14:51

Depuis le 7 juillet la gauche consacre tous ses efforts à trouver un premier ministre qui ferait consensus entre les différences forces. De Bompard à Faure en passant par Panot et Bello, aucun nom ne semble l’emporter.

Cette recherche qui n’aboutit pas masque en fait la véritable question. Ce gouvernement serait minoritaire et dans ce cadre ne pourrait pas véritablement prendre des mesures de transformation sociale ; or, ce débat sur les limites d’une possible action gouvernementale n’est pas abordé par les forces de gauche.

Certains prétendent gouverner par décret, en omettant de dire que c’est le président de la République qui signe les décrets et que pour qu’ils s’appliquent -par exemple l’abolition de la réforme des retraites-, il faut obtenir de l’assemblée nationale, majoritairement à droite et à l’extrême droite, une loi garantissant les financements nécessaires.

D’autres nous disent que la gauche ne pourra pas faire grand chose mais au moins "il" cessera "de brutaliser" les français ; sauf que ce qui brutalise les français, c’est d’abord la volonté du capital de maintenir son taux de profit et de baisser les dépenses sociales.

Personne ne parle dans cette gauche de l’Union européenne et de la manière dont elle pèsera contre les reformes nécessaires, pour la rigueur budgétaire. Personne ne débat de comment se libérer du carcan européen, à croire que la gauche a tout oublié de Syriza et Tsipras.

Personne ne parle non plus de l’OTAN qui nous engage toujours plus vers une guerre mondialisée. Comment répondre aux besoins du peuple sans rompre avec cette logique de surarmement ?  ...

La suite ci-dessous

Partager cet article
Repost0
20 avril 2024 6 20 /04 /avril /2024 13:50
Les thèses de l’OTAN font de nouveaux adeptes… [Ruptures presse]
Les thèses de l’OTAN font de nouveaux adeptes… [Ruptures presse]Les thèses de l’OTAN font de nouveaux adeptes… [Ruptures presse]

Si la Russie attaque la Pologne, « nous avons un devoir d’assistance mutuelle, (…) nous devrons les aider à se défendre ». Dans le climat russophobe installé par les grands médias, cette déclaration, qui date du 3 avril, apparaît tristement banale. Elle reflète fidèlement le principal argument de l’UE : aider militairement l’Ukraine serait nécessaire pour dissuader Moscou d’avaler tout cru ses voisins. Jusqu’à l’Oder et au Danube. Et pourquoi pas jusqu’au Rhin, puis qui sait jusqu’à la pointe de la Bretagne ?

Ce qui aurait dû attirer l’attention sur la scène politique française est l’auteur de la phrase. C’est en effet Manon Aubry (photo), eurodéputée sortante et tête de liste pour les élections européennes de La France insoumise (LFI), qui rejoint ainsi un camp déjà bien fourni : celui des partisans de l’OTAN vue comme l’outil de défense collective de l’Occident menacé par les ambitions du Kremlin. Jusqu’à présent, le mouvement créé par Jean-Luc Mélenchon, et qui revendique l’étiquette de « gauche radicale », s’était plutôt distingué par son opposition de principe à l’Alliance atlantique. [...]

Et à l'autre bout du spectre politique, Jordan Bardella, lui non plus, ne parle pas de sortir de l'OTAN ...

L'article intégral en cliquant ci-dessous et en vous abonnant à Ruptures ...

Partager cet article
Repost0
14 avril 2024 7 14 /04 /avril /2024 15:01

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Conflit en UKRAINE - L'élargissement de l'OTAN : un des buts politiques des États-Unis
Partager cet article
Repost1
26 mars 2024 2 26 /03 /mars /2024 00:46
Nouveau rendez-vous important entre Scholz, Tusk et Macron pour évoquer l’aide à l’Ukraine. © Photos AFP, montage NR

Nouveau rendez-vous important entre Scholz, Tusk et Macron pour évoquer l’aide à l’Ukraine. © Photos AFP, montage NR

La visite éclair d’Emmanuel Macron au chancelier Scholz, le 15 mars, a permis aux deux hommes, flanqués du premier ministre polonais, d’échanger force sourires. De façade.

Car en réalité, entre Berlin et Paris, le torchon brûle. Bien sûr, les relations franco-allemandes n’ont jamais été sans nuage. Les contradictions et les frictions ont rarement manqué, et ce, dans une multitude de dossiers. Parmi ceux-ci, trois sont particulièrement connus : l’énergie (notamment nucléaire), les finances publiques (la mise en œuvre du Pacte de stabilité), et le commerce international (avec la Chine, le Mercosur…).

Mais c’est aujourd’hui un autre thème, et pas des moindres, qui enflamme les rapports entre les deux gouvernements : la manière de soutenir Kiev, et plus généralement la posture stratégique et militaire. Naturellement, l’appui au pouvoir ukrainien réunit les deux rives du Rhin, de même que l’espoir – irréaliste – d’infliger une défaite historique à la Russie. Mais l’opposition apparaît dès qu’il est question de la manière d’atteindre cet objectif – et accessoirement de défendre ses intérêts industriels et géostratégiques.

 [...]

Sur le site de Ruptures : Abonnez-vous !

Partager cet article
Repost0
25 mars 2024 1 25 /03 /mars /2024 11:06
Partager cet article
Repost0
11 février 2024 7 11 /02 /février /2024 15:26
Photo 1 En rouge sur la carte les nouveaux pays adhérents à l'OTAN Photo 2 Des soldats estoniens participent à des exercices militaires avec des soldats de l'Otan français et britanniques, le 6 février 2022- soit 18 jours avant l'entrée des troupes russes en Ukraine - près de Rakvere, dans la région de Tapa  afp.com/ALAIN JOCARD
Photo 1 En rouge sur la carte les nouveaux pays adhérents à l'OTAN Photo 2 Des soldats estoniens participent à des exercices militaires avec des soldats de l'Otan français et britanniques, le 6 février 2022- soit 18 jours avant l'entrée des troupes russes en Ukraine - près de Rakvere, dans la région de Tapa  afp.com/ALAIN JOCARD

Photo 1 En rouge sur la carte les nouveaux pays adhérents à l'OTAN Photo 2 Des soldats estoniens participent à des exercices militaires avec des soldats de l'Otan français et britanniques, le 6 février 2022- soit 18 jours avant l'entrée des troupes russes en Ukraine - près de Rakvere, dans la région de Tapa afp.com/ALAIN JOCARD

par Joël Perichaud, Secrétaire national du Pardem aux relations internationales

Les conférences de presse de Jen Stoltenberg, secrétaire général de lOTAN, sont toujours intéressantes car pleines d’enseignements sur la stratégie de l’OTAN. Celle de fin novembre 2023 ne dérogea pas à la règle. Stoltenberg, en effet, a expliqué pourquoi les pays de lalliance devaient continuer à fournir des armes à lUkraine pour poursuivre la guerre tout en expliquant les raisons réelles qui ont poussé la Russie à envahir lUkraine. Explications sur un raisonnement erratique.

 

Stoltenberg s’est adressé à la presse, juste avant une réunion des ministres des Affaires étrangères de lOTAN à Bruxelles le 28 novembre 2023. Interrogé par un journaliste sur les difficultés des États-Unis et de l’Union européenne (UE) pour continuer à fournir des armes et des munitions à lUkraine, il a répondu : « Nous avons l’obligation de fournir à lUkraine les armes dont elle a besoin. Car ce serait une tragédie pour les Ukrainiens si le Président Poutine lemportait. » La tragédie pour les Ukrainiens est en cours : infrastructures et économie détruites, population dispersée, refus d’engagement dans l’armée, soldats morts ou blessés… Mais il est vrai qu’une autre se prépare : la grande tragédie à venir est la poursuite de la guerre. 

Rappelez-vous : lors des premières semaines du conflit, les Ukrainiens auraient pu ne perdre pratiquement aucune vie en promettant de ne pas adhérer à lOTAN… Mais les responsables politiques occidentaux, USA, Britanniques et “Européens” en tête, leur ont ordonné de quitter la table des négociations avec la Russie et d'aller sur le champ de bataille. L’Ukraine devait “résister” et pour cela, les va-t-en-guerre leur ont promis tout le soutien militaire et financier nécessaire, aussi longtemps quil le faudrait. 

Les États-Unis, le Royaume-Uni et leurs alliés de l’OTAN, responsables de cette situation, considèrent maintenant que mettre fin à la guerre serait reconnaître que “Poutine a gagné”. Et pour l’OTAN, il n’en est pas question ! L’OTAN est donc prête à continuer à alimenter la guerre tout en sachant que l’Ukraine ne peut pas la gagner. « Lorsque l’Ukraine a lancé sa grande contre-offensive au printemps, rapporte le Wall Street Journal, les responsables militaires occidentaux savaient que Kiev ne disposait pas de l’entraînement ou des armes nécessaires pour déloger les forces russes, qu’il s’agisse d’obus ou d’avions de guerre ». Le commandant en chef ukrainien Valery Zaluzhny a d'ailleurs déclaré que la guerre avait atteint une “impasse” qui, avec le temps, ne peut que favoriser la Russie. [...]

Sur le site de l'OTAN, la course aux armements et la course à la guerre :

"La présence militaire dans la partie orientale du territoire de l’Alliance est une composante importante de la posture de dissuasion et de défense de l’OTAN. Ces dernières années, les Alliés ont rehaussé la présence avancée de l’OTAN en établissant des groupements tactiques multinationaux en Bulgarie, en Estonie, en Hongrie, en Lettonie, en Lituanie, en Pologne, en Roumanie et en Slovaquie. Ils ont également envoyé un plus grand nombre de navires, d’avions et de soldats sur le flanc est de l’OTAN, de la mer Baltique au nord à la mer Noire au sud. Ces mesures montrent que les Alliés sont résolus et prêts à défendre le territoire et les populations de l’Alliance."

La Finlande et la Suède se préparent, après leur entrée dans l'OTAN, à accueillir des forces armées de l'OTAN.  La Finlande a une frontière commune avec la Russie.

Site de l'OTAN - https://www.nato.int/cps/fr/natohq/topics_136388.htm

Otan : 90 000 soldats, 80 avions… L’exercice militaire "historique" de l’alliance

Europe. Le plus important exercice militaire de l’Otan "depuis des décennies" va être déployé, a déclaré le commandant suprême des forces alliées en Europe Christopher Cavoli.

Partager cet article
Repost0
5 février 2024 1 05 /02 /février /2024 07:44

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

L'Empire occidental rêve d'une guerre mondiale contrôlée pour réinstaurer son millénaire
Partager cet article
Repost1
23 novembre 2023 4 23 /11 /novembre /2023 04:35

Cet article est reposté depuis MS21.

Le Rassemblement National  est-il le seul grand parti à défendre la souveraineté nationale ?
Partager cet article
Repost1
23 mai 2023 2 23 /05 /mai /2023 08:21
"Economie de guerre" : un député préconise de mobiliser l'épargne des Français
 
Financer les guerres de l'OTAN avec le livret A ... Voilà ce que veulent 4 députés, Renaissance, Horizons, Républicain. Alors que nous manquons de tout en matière de logement social !
Voici le nom de ces charognards ( attention ceci n'est pas une insulte, juste un qualificatif ordinaire ) :
« De trop nombreuses entreprises de la Base industrielle et technologique de défense (BITD), notamment des PME et ETI, peinent à accéder au financement dont elles ont besoin en raison d'une trop grande frilosité du secteur financier », estiment Thomas Gassilloud (Renaissance), Jean-Michel Jacques (Renaissance), Christophe Plassard (Horizon) et Jean-Louis Thiériot (Les Républicains). (Crédits : Charles Platiau)
Voir l'article ci-dessous :
Partager cet article
Repost0
22 février 2023 3 22 /02 /février /2023 00:05

Au cours des 48 dernières heures, les médias américains ont commencé à évoquer la perspective de déployer des troupes terrestres en Ukraine. Dans un éditorial du week-end, le Washington Post a appelé l’OTAN à déployer «un éventail convaincant de force militaire sur le terrain». Chuck Todd, l’animateur de Meet the Press, le principal talk-show politique américain, a demandé: «Les États-Unis et leurs alliés seront-ils capables de vaincre Poutine sans mettre de bottes de l’OTAN ou des États-Unis sur le terrain?»

Photo 1 - Kamela Harris lors de  la conférence de Munich au cours de laquelle elle a accusé la Russie de "crimes contre l'humanité" - Photo 2 - Emission de France 24 en 2019 sur la prison d'Abu Ghraib, aux portes de Bagdad et rendue célèbre par le scandale de tortures qui avait suivi l'invasion américaine de 2003Photo 1 - Kamela Harris lors de  la conférence de Munich au cours de laquelle elle a accusé la Russie de "crimes contre l'humanité" - Photo 2 - Emission de France 24 en 2019 sur la prison d'Abu Ghraib, aux portes de Bagdad et rendue célèbre par le scandale de tortures qui avait suivi l'invasion américaine de 2003

Photo 1 - Kamela Harris lors de la conférence de Munich au cours de laquelle elle a accusé la Russie de "crimes contre l'humanité" - Photo 2 - Emission de France 24 en 2019 sur la prison d'Abu Ghraib, aux portes de Bagdad et rendue célèbre par le scandale de tortures qui avait suivi l'invasion américaine de 2003

Lu sur le site du WSWS. 

Le World Socialist Web Site est l'organe de nouvelles et d'analyse du Comité international de la Quatrième Internationale (CIQI). Il participe aux campagnes électorales des différents Partis de l'égalité socialiste. Il s'agit donc d'un site trotskiste, très bien informé.  Bien implanté aux Etats-Unis semble-t-il.

 
Extraits

Samedi, la vice-présidente Kamala Harris a officiellement accusé, pour la première fois, la Russie de commettre des «crimes contre l’humanité», dans le cadre d’une campagne de propagande de plus en plus intense qui vise à conditionner l’opinion publique au déploiement direct de troupes des États-Unis et de l’OTAN dans la guerre en Ukraine.

S’exprimant devant le Conseil de sécurité de Munich, Harris a affirmé que «les forces russes ont mené une attaque généralisée et systémique contre une population civile – des actes horribles de meurtre, de torture, de viol et de déportation, ainsi que des exécutions, des passages à tabac et des électrocutions».

Harris a déclaré: «Dans le cas des actions de la Russie en Ukraine, nous avons examiné les preuves. Nous connaissons les normes juridiques. Et il ne fait aucun doute qu’il s’agit de crimes contre l’humanité».

[...]

Commentant les remarques de Harris, le président du comité de rédaction international du WSWS, David North, a noté dimanche sur Twitter: «Les crimes spécifiés dans le Statut, que Harris invoque contre le gouvernement russe, ont été commis par chaque gouvernement américain depuis 1945 (en commençant certainement par les bombardements incendiaires de villes et le largage de bombes atomiques sur le Japon)».

[...]

Comme les précédentes proclamations américaines sur les violations des droits de l’homme par la Russie, les commentaires de Harris visaient à couvrir l’escalade majeure de la guerre menée par Washington aux portes de la Russie.

[...]

Au cours des 48 dernières heures, les médias américains ont commencé à évoquer la perspective de déployer des troupes terrestres en Ukraine. Dans un éditorial du week-end, le Washington Post a appelé l’OTAN à déployer «un éventail convaincant de force militaire sur le terrain». Chuck Todd, l’animateur de Meet the Press, le principal talk-show politique américain, a demandé: «Les États-Unis et leurs alliés seront-ils capables de vaincre Poutine sans mettre de bottes de l’OTAN ou des États-Unis sur le terrain?»

[...]

La criminalité des États-Unis ne justifie pas l’invasion russe de l’Ukraine, qui était une réponse réactionnaire à l’encerclement de la Russie par les États-Unis et l’OTAN. Mais les États-Unis ont systématiquement provoqué cette guerre, en dépensant des milliards de dollars pour influencer, corrompre et subvertir le gouvernement ukrainien et transformer essentiellement le pays en une colonie des États-Unis.

Lire l'intégralité ci-dessous

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents