Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
13 septembre 2022 2 13 /09 /septembre /2022 09:05

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Vaste manifestation à Prague contre l'inflation, l'UE et l'Otan (Challenges)

publié le 5 septembre

 

Selon la police, environ 70 000 Tchèques se sont rassemblés samedi à Prague.  | EPA-EFE/MARTIN DIVISEK

Selon la police, environ 70 000 Tchèques se sont rassemblés samedi à Prague.  | EPA-EFE/MARTIN DIVISEK

Partager cet article
Repost1
4 septembre 2022 7 04 /09 /septembre /2022 23:40
Le festival du journal Unsere Zeit à Berlin

Le festival du journal Unsere Zeit à Berlin

Avec le slogan

“Festival de la paix et de la solidarité”

Le capital allemand, très tôt concentré et en étroite relation avec des formes de mondialisation capitaliste, avec ses guerres impérialistes, a toujours mené un combat plus acharné contre la renaissance du communisme en Allemagne où ses penseurs principaux comme Marx et Engels étaient nés. En Allemagne, là où le communisme aurait du naître et où le choix du nazisme a été opéré clairement face à sa force, y compris avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir en plein essor du parti communiste allemand. Comme aux lendemains de la deuxième guerre mondiale il y a eu l’isolement de la RDA et le choix de reconstituer une Allemagne avec les capitaux US et une “dénazification” de surface.  Mais l’Allemagne cette terre où le débat théorique est toujours poussé à l’extrême nous parviennent aussi des positionnements d’une lucidité extrême sur le retour de la guerre et de la fascisation dans l’affrontement de classe à la fois interne et planétaire, le compte-rendu est publié dans le journal communiste des “séparatistes” du Donbass. (note de danielle Bleitrach traduction de Marianne Dunlop)

Le texte de l'article sur le blog "Histoire et société" :

Partager cet article
Repost0
30 août 2022 2 30 /08 /août /2022 15:12
Le plus gros bobard de la fin du XXe siècle

par Serge Halimi & Pierre Rimbert 

Il y a vingt ans, le 24 mars 1999, treize États membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), dont les États-Unis, la France et l’Allemagne, bombardaient la République fédérale de Yougoslavie. Cette guerre dura soixante-dix-huit jours et se nourrit de bobards médiatiques destinés à aligner l’opinion des populations occidentales sur celle des états-majors. Les Serbes commettent un « génocide », « jouent au football avec des têtes coupées, dépècent des cadavres, arrachent les fœtus des femmes enceintes tuées et les font griller », prétendit le ministre de la défense allemand, le social-démocrate Rudolf Scharping, dont les propos furent repris par les médias ; ils ont tué « de 100 000 à 500 000 personnes » (TF1, 20 avril 1999), incinéré leurs victimes dans des « fourneaux, du genre de ceux utilisés à Auschwitz » (The Daily Mirror, 7 juillet). Une à une, ces fausses informations seront taillées en pièces — mais après la fin du conflit —, notamment par l’enquête du journaliste américain Daniel Pearl (The Wall Street Journal, 31 décembre 1999). Tout comme se dégonflera l’une des plus retentissantes manipulations de la fin du XXe siècle : le plan Potkova (« fer à cheval »), un document censé prouver que les Serbes avaient programmé l’« épuration ethnique » du Kosovo. Sa diffusion par l’Allemagne, en avril 1999, servit de prétexte à l’intensification des bombardements. Loin d’être des internautes paranoïaques, les principaux désinformateurs furent les gouvernements occidentaux, l’OTAN ainsi que les organes de presse les plus respectés (1).

La suite sur le site du Monde diplomatique :

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2022 7 31 /07 /juillet /2022 18:07

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

Mars 2019 - À Belgrade, à l’occasion du 20e anniversaire du bombardement de la Yougoslavie par l’OTAN, une action patriotique a eu lieu. Plusieurs milliers de personnes ce sont rassemblées symboliquement devant le bâtiment détruit par l’une des attaques aériennes de l’état-major général de l'OTAN

Mars 2019 - À Belgrade, à l’occasion du 20e anniversaire du bombardement de la Yougoslavie par l’OTAN, une action patriotique a eu lieu. Plusieurs milliers de personnes ce sont rassemblées symboliquement devant le bâtiment détruit par l’une des attaques aériennes de l’état-major général de l'OTAN

Partager cet article
Repost1
26 juillet 2022 2 26 /07 /juillet /2022 03:55
Ukraine - Le point de vue de Régis de Castelnau : Accélération de l’Histoire et défaite de l’Occident

 Accélération de l’Histoire et défaite de l’Occident

L'intervention russe en Ukraine a constitué une grande surprise en Occident. Y compris chez ceux qui, comme l’auteur de ces lignes, considéraient que la responsabilité de l’OTAN et de l’Union européenne était lourdement engagée. Cette surprise est finalement le symptôme de ce sentiment de supériorité occidentale si présent dans les têtes, y compris chez ceux qui tentent de ne pas trop s’éloigner du réel et assistent, consternés, au basculement des élites dirigeantes dans un délire inepte. À base de refus d’évidences, de décisions absurdes, de propagande imbécile, de racisme sommaire, de pulsions suicidaires, et pour tout dire d’aveuglement assez terrifiant.

Nous avions dit dans ces colonnes qu’il était possible que l’intervention militaire du 24 février 2022 enclenche un processus pouvant mettre fin à la domination multiséculaire de l’Occident sur le monde. Les événements qui se déroulent depuis quatre mois semblent confirmer cette hypothèse, et en tout cas c’est manifestement la voie que la Russie et les pays « du Sud » ont décidé d’emprunter.

L’Histoire change par bonds, et c’est irréversible

L’aspect militaire de la guerre en Ukraine, sans être secondaire, apparaît comme un élément parmi d’autres de cette soudaine accélération de l’Histoire. Nous assistons en parallèle de la conduite méthodique par la Russie de son « opération spéciale », à la recomposition géostratégique de la planète où l’Occident, isolé, affronte le reste du monde. Ce qui est impressionnant, c’est que l’enjeu de cet affrontement est très clair. Nous avons d’une part une puissance, les États-Unis, qui se considère exceptionnelle et destinée à conduire le monde en organisant sa globalisation comme forme moderne de sa domination. Son système économique est celui du néolibéralisme financier assis sur sa monnaie, son système politique celui de la démocratie représentative abâtardie en oligarchie voire ploutocratie aujourd’hui, son outil juridique le fameux « ordre international fondé sur les règles » qu’il est le seul à connaître et produit en fonction de ses besoins, et son moyen principal la violence militaire. En face, les pays qui représentent l’énorme majorité de la population mondiale, ne veulent plus de cette hégémonie, aspirent à une organisation multipolaire d’États-nations territoriaux, régulée par le droit international issu du dispositif juridique mis en place à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Et dont les économies rejettent le néolibéralisme au profit de schémas où l’État garde sa place. [...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2022 4 14 /07 /juillet /2022 16:43
Colonialisme énergétique

Par Manlio Dinucci

Visite d’État du président de la République italienne Mattarella au Mozambique, dont l’Italie commencera à importer à l’automne du gaz naturel liquéfié pour remplacer, avec le GNL provenant des États-Unis et d’autres pays, celui qu’elle importe actuellement de la Russie à travers des gazoducs.

Depuis qu’en 2010 ont été découverts de grands gisements de gaz au large de Cabo Delgado, ont afflué au Mozambique les grandes multinationales énergétiques : les étasuniennes Exxon Mobil et Shell, la française Total, la britannique BP, l’italienne Eni et autres. Elles se sont accaparé de lucratifs contrats pour l’exploitation pluri-décennale des gisements. Les milliards de dollars provenant de ces contrats sont en train d’enrichir l’élite qui est au pouvoir, pendant que la majorité de la population voit sa situation empirer.

Particulièrement dramatique est la condition des habitants de la province du Cap Delgado. La population côtière, qui jusqu’à présent vivait de la pêche, est obligée de partir à 10-15 km à l’intérieur des terres pour laisser la place aux sites industriels pour la liquéfaction du gaz destiné à l’exportation. Et la pauvreté augmente en conséquence. L’environnement côtier se trouve de plus en plus pollué, avec des dommages environnementaux très graves. Les habitants restés dans la zone côtière sont attaqués et massacrés par des groupes armés. Tout cela est caché par le courant dominant politico-médiatique italien (et autres, ndt).

Celui-là même qui est en train de cacher les véritables raisons de la fermeture des puits pétrolifères libyens. Ces raisons nous sont expliquées ce soir par Michelangelo Severgnini dans une interview à Abdullah al-Zaidi, syndicaliste et journaliste économique libyen. Les puits ont été bloqués par des mouvements populaires pour empêcher la rapine continue du pétrole libyen dans la guerre que l’OTAN a poursuivie après la démolition de l’État libyen en 2011. L’OTAN cherche par tous les moyens à empêcher les élections politiques (qui auraient dû avoir leur en décembre 2021), dont naîtrait le nouvel État libyen.

Bref résumé de la revue de presse internationale de vendredi soir 8 juillet 2022 de Pangea Grandangolo sur Byoblu. Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir la vidéo :

https://www.byoblu.com/2022/07/08/colonialismo-energetico-grandangolo-pangea/ 

Source : https://www.mondialisation.ca/colonialisme-energetique/5669630

Partager cet article
Repost0
29 juin 2022 3 29 /06 /juin /2022 09:57

mardi 28 juin 2022 par BD(ANC)/Fakir

Si toutes les infos sont vraies, c’est une véritable bombe. J’en ai bien sûr vérifié quelques une avant de partager cet article.
Un article du plus haut intérêt ! C’est l’article d’un « petit Ulfkotte français » ( https://en.wikipedia.org/wiki/Udo_Ulfkotte / https://www.lelibrepenseur.org/udo-ulfkotte-le-journaliste-qui-a-denonce-la-cia-retrouve-mort-par-scady/ ) qui démonte le système médiatique désormais mondialisé (on le constate aujourd’hui parfaitement avec la guerre en Ukraine !) en France ...même si cet article reste peut-être un peu trop dans le cadre du « ne pas aller trop loin » ...Le Montenegro choisi comme exemple d’accroche, a bien été détaché de la Yougoslavie, il est bien entré dans l’OTAN et il bloque désormais l’accès à la Serbie (ce qu’on a vu lors de la tentative du ministre russe des affaires étrangères d’aller en Serbie ...ce que l’OTAN/UE lui a interdit par Montenegro interposé ...toujours aussi mafieux mais « allié »). Il s’agissait donc non pas de l’empêcher d’accéder à l’OTAN mais de le « cuisiner » un peu, d’ « assagir ses élites mafieuses avant usage », comme on l’a fait avec les oligarques ukrainiens entre autre exemple.

Dans ce contexte, il faut savoir que Fakir est un bon journal qui a propulsé Ruffin au parlement, mais qu’il ne pose pas vraiment les questions qui fâchent nos maîtres, OTAN, UE, extrême droite en Ukraine, liens djihadisme-USA/OTAN/UE en Syrie ou ailleurs, etc.

Cela étant, l’article a l’avantage incontestable de démonter le système en soi...

[...]

La suite ci-dessous et sur le site de Fakir :

Partager cet article
Repost0
28 juin 2022 2 28 /06 /juin /2022 15:13

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Peu avant le sommet de l'OTAN : Manifestation pour la paix à Madrid ce dimanche 26 juin

On trouve des articles dans la presse écrite.  Mais peu d'échos dans les infos en continu ...

Sur les pancartes et dans les slogans : "Faites la paix, pas la guerre", "Assez de dépenses militaires, donnez aux écoles et aux hôpitaux", « Non à la guerre, non à l’Otan ! »

Madrid - 26 juin 2022
Madrid - 26 juin 2022
Madrid - 26 juin 2022

Madrid - 26 juin 2022

Partager cet article
Repost1
28 juin 2022 2 28 /06 /juin /2022 04:59
Des combattants ukrainiens de l’unité Odin, dont certains sont étrangers, examinent un char russe détruit à Irpin, en Ukraine, en mars. Crédit Daniel Berehulak pour le New York Times.

Des combattants ukrainiens de l’unité Odin, dont certains sont étrangers, examinent un char russe détruit à Irpin, en Ukraine, en mars. Crédit Daniel Berehulak pour le New York Times.

Dans le quotidien parisien Le Figaro de ce mois-ci, Henri Guaino, l’un des principaux conseillers de Nicolas Sarkozy lorsqu’il était président, a averti que les pays européens, sous la direction myope des États-Unis, marchaient comme des « somnambules » vers la guerre contre la Russie. Guaino a emprunté une métaphore utilisée par l’historien Christopher Clark pour décrire les origines de la Première Guerre mondiale.

Source : New York Times, Christopher Caldwell
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Caldwell est journaliste d’opinion, il est l’auteur de « The Age of Entitlement : America Since the Sixties» et « Reflections on the Revolution in Europe : Immigration, Islam and the West. »

Naturellement, Guaino comprend que la Russie est la plus directement responsable du conflit actuel en Ukraine. C’est la Russie qui a massé ses troupes à la frontière l’automne et l’hiver derniers et qui, après avoir exigé de l’OTAN un certain nombre de garanties de sécurité liées à l’Ukraine que l’OTAN a rejetées, a commencé à bombarder et à tuer le 24 février.

Mais les États-Unis ont contribué à transformer ce conflit tragique, local et ambigu en une conflagration mondiale potentielle. Selon Guaino, en ne comprenant pas la logique de la guerre, l’Occident, dirigé par l’administration Biden, donne au conflit un élan qui pourrait être impossible à arrêter.

Il a raison.

[...]

La suite sur le site "Les Crises"

Partager cet article
Repost0
27 juin 2022 1 27 /06 /juin /2022 12:52

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1

Articles RÉCents