Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 09:32

  • Un habitant de l'Ile de Ré, en Charente-Maritime avait expulsé manu militari un sous-traitant d'Enedis venu installer un compteur Linky contre son gré, en juillet 2016.

    Un habitant de l'Ile de Ré, en Charente-Maritime avait expulsé manu militari un sous-traitant d'Enedis venu installer un compteur Linky contre son gré, en juillet 2016. | Ouest-France Joël Le GALL

Un habitant de l’île de Ré, en Charente-Maritime avait expulsé manu militari un sous-traitant d’Enedis venu installer un compteur Linky contre son gré, en juillet 2016. Il a été relaxé, ce mardi, du chef de "violences" par le tribunal de La Rochelle.[...]

Repost 0
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 14:04

Sur Solidaire.org ( journal en ligne du PTB)

Photo Natalie Oxford / Wikimedia Commons

Photo Natalie Oxford / Wikimedia Commons

 
 
han Soete

Avec un investissement supplémentaire de 5 000 livres (5 700 euros), un incendie d'une telle ampleur dans la tour Grenfell à Londres aurait probablement pu être évité. En effet, lors de la rénovation de l'immeuble, l'an dernier, ce sont les panneaux d'isolation les moins chers qui ont été placés. D'autres panneaux, ceux-là résistants au feu, auraient coûté 5 700 euros de plus.
Chez nous, lorsque le PTB député fédéral Marco Van Hees a demandé au ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) si des moyens suffisants étaient octroyés à la prévention incendie afin d'éviter qu'une telle catastrophe puisse se produire, il n'a pas obtenu de réponse.
[...]

La suite ci-dessous

Repost 0
Published by Action communiste - dans Le grand banditisme social Europe
commenter cet article
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 12:19
Le leader de la "France insoumise" et actuel candidat aux législatives Jean-Luc Mélenchon le 3 juin 2017 à Marseille

Toulouse (AFP) - Jean-Luc Mélenchon a sommé lundi le gouvernement de "publier les véritables textes" sur la réforme du Code du travail avant le second tour des législatives, par "loyauté" envers les électeurs.

"Ce n'est pas normal que ce soit un média qui soit obligé de faire connaître (les) intentions" du président Emmanuel Macron, a déclaré M. Mélenchon à la suite de la publication dans Le Parisien-Aujourd'hui en France d'un document présenté comme "l'avant-projet de loi" sur la réforme.

"Que le gouvernement publie les véritables textes, que le chef de l'Etat dise ce qu'il a l'intention de faire, et nous en discuterons, et qu'il n'attende pas la fin du 2e tour pour dire à quelle sauce il a l'intention de manger les acquis sociaux", a déclaré le leader de La France insoumise, venu soutenir à Toulouse des candidats de son mouvement aux législatives.

"Je dis au président: c'est votre devoir, et au Premier ministre: ce n'est pas loyal si nous allons à une élection sans savoir sur quoi on vote alors que vous, vous le savez", a-t-il ajouté.

Le gouvernement a assuré lundi qu'il transmettrait mardi aux partenaires sociaux son "programme de travail" sur son projet, affirmant que le document du Parisien "n'émanait pas" du gouvernement.

Ce document, qui date d'avant l'investiture du président Emmanuel Macron, liste huit ordonnances principales qui concernent la "négociation à la carte dans les entreprises", le barème des prud'hommes, le référendum à l'initiative de l'employeur, la redéfinition du rôle de l'accord de branche, la fusion des instances représentatives du personnel ou encore la réforme de l'assurance chômage. [...]

Lire la suite de l'article ci-dessous sur le site de Yahoo.com :

Repost 0
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 15:37
Faire disparaître la sécurité sociale : mode d'emploi ( bruxellois ?)

Faire disparaître la sécurité sociale : mode d’emploi (bruxellois ?)

Recommandations Commission 2016

Alors qu’un insupportable « euroscepticisme » semble contaminer dangereusement le discours de certains candidats à l’élection présidentielle, d’autres compétiteurs clament haut et fort leur attachement aux miracles européens… Parmi ces miracles : l’effacement en douce de la Sécurité sociale.

Les « recommandations » rédigées annuellement par la Commission européenne et adressées à chaque État membre annoncent souvent la couleur. Dernier exemple en date : la Loi travail, une application à la lettre des oukases bruxellois en terme de flexibilisation… du travail !

La Commission européenne s’intéresse bien sûr à la Sécurité sociale, comme le montre la capture d’écran ci-dessus (quatrième page des recommandations bruxelloises de mai 2016).

Et certains candidats se réjouissent à l’avance de satisfaire ces recommandations.. [...]

Lisez ci-dessous l'approche du Docteur Fillon et celle du renard Macron.

Repost 0
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 12:26

Des résultats financiers de nouveau en forte hausse qui doivent profiter aux postiers et au service public

 

Chiffre d’affaire : 23, 294 Milliards d’€uros →   +1,1%
Résultats d’exploitation : 975 Millions d’€uros
                                    (pratiquement 1 Milliard)
→  +11,5%
Résultat net : 849 Millions d’€uros→  +33,6%

C’est la présentation des résultats financiers qui a été faite au Conseil d’Administration du Groupe La Poste le 23 février. Derrière ces « performances » dont se félicite la direction, il y en une réalité moins glorieuse qui est le quotidien que vivent l’ensemble des salariés du Groupe La Poste et les usagers.

La différence de progression entre le chiffre d’affaire (+1%) et le REX (+11%) démontre que notre croissance repose sur la réduction des coûts (fermeture de bureaux, suppressions d’emplois) et les gains de productivité réalisés sur la santé des postières et des postiers et non sur le développement industriel de nos activités.

Cette année encore, 7 023 emplois (Equivalent Agent Année) ont été supprimés soit 80 000 en 10 ans (source : projet de loi de finance 2016). C’est aussi une augmentation forte de la précarité, 3 355 CDD de plus en 2016 par rapport à 2015 et une force de travail variable (heures supplémentaires, CDD, Intérim) qui représente 12% du volume des effectifs.

Le corollaire est, une nouvelle augmentation des journées d’arrêts dues aux accidents de travail et maladies professionnelles (+ 1,2%), et ce malgré la baisse des effectifs, ainsi qu’une augmentation des taux de fréquence et de gravité des accidents de travail (respectivement +26,21% et +1,44%). Cela malgré un versement à La Poste de 315 Millions de CICE censés développer l’emploi.

Toutefois le personnel n’est pas résigné, en témoigne une augmentation des journées de grève de 60,62%. En effet, les luttes ont été nombreuses à La Poste cette année, pour l’emploi, les conditions de travail, le service public, notamment à la distribution et pour le maintien des bureaux de poste. Ainsi, il y a eu 2 164 CDI embauchés de plus en 2016 par rapport à 2015. C’est indéniablement le résultat des luttes et de la campagne pour l’emploi initiée par la CGT.

Face à ces résultats financiers, le personnel est en droit d’attendre dans les négociations salariales qui vont s’ouvrir, plus que les 0,5% que propose actuellement la direction de La Poste.

Pour la CGT, les postières et les postiers doivent être au centre de la stratégie de La Poste et bénéficier des résultats de leur travail. C’est par le rassemblement et la lutte qu’ils l’obtiendront. D’ores et déjà, la CGT appelle les personnels à se mobiliser, à décider ensemble des formes d’actions et à créer un véritable rapport de force, cela dès le 21 mars dans le cadre de la mobilisation interprofessionnelle pour l’industrie et le service public.

 

Repost 0
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 13:31

LES CHEMINOTS GAGNENT LEUR BRAS DE FER

 

31/03/2017 – Une délégation de la CGT cheminots du Havre s’est rassemblée au Conseil Communautaire de la CODAH jeudi 30 mars. Elle manifestait contre l’expérimentation envisagée par la direction régionale de la SNCF. Celle-ci prévoit de supprimer toute présence humaine à bord de la ligne Le Havre-Rolleville. Via une allocution accordée lors du conseil, le secrétaire général CGT cheminots du Havre, Jean-Marie Mutel, estime ces mesures inconsidérées.

« Si ce projet voit le jour, il ne restera que les conducteurs à bord des trains. Que se passera-t-il en cas d’accident ? »

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE EN FAVEUR DES CHEMINOTS

De plus, la CGT souligne que la SNCF prévoit de réduire les horaires d’ouverture en gare du Havre. L’ensemble de ces modifications entraîneraient la suppressions de 13 postes (10 personnels de bord et 3 agents en gare). La maire de Harfleur, Christine Morel (PCF) a présenté un voeu soutenu par les élus communistes, socialistes et divers gauche contre cette expérimentation. Après un débat animé, ce voeu a été adopté par le Conseil Communautaire par 14 voix pour, 12 contre et 12 abstentions. Edouard Philippe, président de la CODAH, fera donc part du voeu en l’état à la direction régionale de la SNCF. Il s’est engagé à la rencontrer prochainement étant donné que l’agglomération n’a pas été consultée au sujet de ces mesures.

Commentaire : Mais qui a voté pour ? Qui a voté contre ? Qui s'est abstenu ? On aurait aimé le savoir ... Car ni les cheminots, ni les usagers n'ont intérêt à la disparition de toute présence cheminote dans les gares et à bord des trains.  Qui parle de sécurité ici ?  Ni la direction de la SNCF, ni les promoteurs de la déréglementation européenne du rail, LR et PS main dans la main.  Même logique que pour les bureaux de postes, la police de proximité ...Dans les discours, c'est autre chose.

Repost 0
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 14:20

Une nouvelle fois les retraités seront dans les rues pour leurs revendications :

le 30 mars 2017

3 rassemblements

  • 10 h 30 à Rouen Théâtre des arts vers le clos St Marc avec pot de fin de manif ;
  • 10h 30 au Havre , lieu à déterminer ;
  • 10 h 30 à Dieppe sous préfecture.

En pièce jointe le tract des neuf organisations appelant à ces rassemblements.

30 MARS 2017 - Les retraités manifesteront en Seine-Maritime à ROUEN, DIEPPE, LE HAVRE - Pour leur pouvoir d'achat et des services publics renforcés ( santé, logement ...)
30 MARS 2017 - Les retraités manifesteront en Seine-Maritime à ROUEN, DIEPPE, LE HAVRE - Pour leur pouvoir d'achat et des services publics renforcés ( santé, logement ...)
Repost 0
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 15:20

Entretien avec le géographe social Christophe Guilluy

Daoud Boughezala

Daoud Boughezala
est rédacteur en chef de Causeur.

Publié le 20 mars 2017 /

Faut-il encore présenter Christophe Guilluy ? Le géographe social, fin observateur de la France périphérique et théoricien de l'insécurité culturelle, voit ses analyses confirmées par les sondages. Si Marine Le Pen ne l'emportera peut-être pas dès 2017, la France périphérique finira cependant par triompher un jour ou l'autre dans les urnes face aux candidats des gagnants de la mondialisation que sont Hamon, Fillon et Macron.
 
guilluy macron lepen trump

Dole, 2014. Photo: Albert Ziri.

Daoud Boughezala. Votre diagnostic des « fractures françaises » et de l’abandon de la France périphérique (rurale et péri-urbaine) infuse le débat public ces dernières années. Avez-vous l’impression d’influencer les discours des candidats à l’élection présidentielle ?

Christophe Guilluy. Les candidats ont compris que la France périphérique existait, c’est pourquoi leurs diagnostics sont assez proches. Mais ils ont la plus grande difficulté à remettre en cause leur modèle économique, aussi ne dépassent-ils pas le stade du constat. Un parti et un discours politiques s’adressent d’abord à un électorat. Or, l’électorat de la France périphérique se trouve ailleurs que dans les grands partis de gouvernement, ce qui complique un peu les choses. François Fillon a compris que son socle électoral libéral-conservateur ne suffisait pas et qu’il devait aussi parler à cette France populaire périphérique. Au PS, certains cadres m’ont contacté pendant la primaire car ils ont compris que quelque chose se jouait dans ces territoires. Mais ces élus lucides sont enfermés dans leur électorat, ce qui n’aide pas ces thématiques à émerger. En réalité, aucune thématique n’a émergé dans la campagne présidentielle. Une fois l’affaire Fillon retombée, le débat portera sur un autre sujet monothématique :  quel niveau le Front national atteindra. Cela permet de ne pas parler de l’essentiel.

[...]

La suite en cliquant ci-après : http://www.causeur.fr/christophe-guilluy-macron-fn-fillon-43306.html

Repost 0
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 15:35
Repost 0
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 07:05

La CGT passe les compteurs électriques de 800 000 usagers en heure creuse en Vaucluse

Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse jeudi 2 mars 2017 à 18:23

Les Robins des Bois de la CGT jouent au Père Noël avec des compteurs en heures creuses
Les Robins des Bois de la CGT jouent au Père Noël avec des compteurs en heures creuses - CGT Mines Energie

Pour peser sur les négociations salariales et dénoncer les investissements hasardeux d'ENEDIS, la CGT a passé les compteurs électriques de 800 000 usagers du Vaucluse, du nord des Bouches-du-Rhône et du Gard en heures creuses.

Le syndicat CGT Mines Energie de Vaucluse a décidé en assemblée générale des salariés d'ENEDIS de bloquer les compteurs électriques de 800 000 usagers en heures creuses. La CGT veut ainsi peser sur les négociations salariales car selon le syndicat "l'augmentation des salaires est de zéro" en raison de l'inflation. La CGT Mines Energie dénonce aussi des investissements hasardeux comme Hinkley Point en Angleterre et l'augmentation de la part dévolue aux actionnaires.

Renvoyer l’ascenseur avec un tarif réduit

Le passage en heures creuses s'est produit dans la nuit de dimanche à lundi. Le syndicat explique que 800 000 usagers sont concernées entre le Vaucluse, le nord des Bouches du Rhône et une petite partie du Gard dans un triangle entre les Saintes-Maries-De-La-Mer, Bollène et Apt.

Thierry Raillon, le secrétaire du syndicat CGT Mines Energie de Vaucluse explique que les Robins des Bois de la CGT veulent "renvoyer l’ascenseur aux usagers embêtés sur les délais de raccordement, les délais de dépannage ou la qualité de fourniture."

Voir la vidéo en cliquant ci-dessous:

Repost 0

Articles Récents