Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
29 avril 2024 1 29 /04 /avril /2024 15:03
Joe Biden(AP Photo/Alex Brandon)  : Paquet d'aide pour Israël, Taiwan, et l'Ukraine : Joe Biden salue une loi qui rendra "le monde plus sûr"

Joe Biden(AP Photo/Alex Brandon) : Paquet d'aide pour Israël, Taiwan, et l'Ukraine : Joe Biden salue une loi qui rendra "le monde plus sûr"

Le Congrès USA a approuvé une loi de 95 milliards de dollars pour les “aides” à l’Ukraine, Israël et Taïwan.

La Loi, votée par une grande majorité bi-partisane de Démocrates et Républicains, prévoit 60,8 milliards des dollars pour l’Ukraine, 26,4 milliards pour Israël et 8,1 milliards pour Taïwan dans la région de l’Indo-Pacifique.

[...]

La suite en cliquant ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
22 avril 2024 1 22 /04 /avril /2024 16:29
Gaza - Vocabulaire et contrôle idéologique aux Etats-Unis ... et dans le monde occidental

Le New York Times a demandé aux journalistes couvrant la guerre d'Israël contre la guerre de Gaza de limiter l'utilisation des termes comme "génocide" et nettoyage ethnique" et d' "éviter" d'utiliser l'expression "territoire occupé" lorsqu'ils décrivent la terre palestinienne, selon une copie d'une note internet obtenue par The Intercept.

La note demande également aux journalistes de ne pas utiliser le mot Palestine « sauf dans de très rares cas » et d’éviter le terme « camps de réfugiés » pour décrire les zones de Gaza historiquement occupées par des Palestiniens déplacés à l’intérieur de leur pays, qui ont fui d’autres parties de la Palestine lors des précédentes guerres israélo-arabes. Ces zones sont reconnues par les Nations unies comme des camps de réfugiés et abritent des centaines de milliers de réfugiés enregistrés.

La note, rédigée par Susan Wessling, rédactrice en chef du Times, Philip Pan, rédacteur en chef international, et leurs adjoints, « donne des indications sur certains termes et d’autres questions avec lesquelles nous avons été aux prises depuis le début du conflit en octobre« .

Alors que le document est présenté comme une ébauche pour maintenir des principes journalistiques objectifs dans les reportages sur la guerre de Gaza, plusieurs employés du Times ont déclaré à The Intercept que certains de ses contenus témoignent de la déférence du journal pour les récits israéliens. [...]

Lire la suite sur le site d' "Investig'action" :

Partager cet article
Repost0
20 avril 2024 6 20 /04 /avril /2024 14:37

Cet article est reposté depuis Mouvement de la Paix Corrèze.

Encore un effort !

Après le vote de la France pour l'admission de la Palestine à l'ONU, il est grand temps que la France reconnaisse l'Etat de Palestine !

C'est le moment !  Sinon on pourrait croire que la France soutient les thèses de l'ultra-droite israélienne qui veut chasser les Palestiniens de leurs terres et refuse la solution à deux Etats ! YG.

Partager cet article
Repost2
19 avril 2024 5 19 /04 /avril /2024 10:01
Historique des agressions et vol de terres palestiniennes par Israël.  Pour comprendre ...

Historique des agressions et vol de terres palestiniennes par Israël. Pour comprendre ...

En France, il faut faire attention. La liberté d’expression, celle qui devrait être garantie par la Déclaration des Droits de l’Homme et donc par la Constitution, n’existe plus. Alors, le système Macron poursuit méthodiquement son objectif qui est de la détruire. Le pire c’est qu’il est assisté dans cette tâche par une magistrature, qu’elle soit judiciaire ou administrative, qui lui apporte son soutien avec zèle. Alors qu’elle devrait en être la garantie.

 On renverra aux articles régulièrement publiés sur ce site.

Dûment chapitrés pour ce faire par un Dupond Moretti militant acharné des atteintes aux libertés, les parquets ont lancé autour de 650 procédures contre ceux qui osaient s’opposer à la politique israélienne à Gaza en en pointant ses conséquences.

Critiquer le colonialisme israélien et le massacre des civils gazaouis, reconnaître au Hamas le statut de force de résistance à l’occupation c’est de « l’apologie du terrorisme », interdit ! Terrorisme 7 octobre.

Ils ont été suivis vaillamment par les juges du siège, intraitables dans leurs condamnations.

Parmi des centaines d’autres, on retiendra celle qui est tombée sur Mohamed Makni âgé de 73 ans, élu municipal d’Échirolles dans la banlieue de Grenoble, par ailleurs connu localement pour ses engagements pour la laïcité. Il a donc été poursuivi pour avoir qualifié des attaques du Hamas du 7 octobre « d’actes de résistance évidents ». Ce qui droit international ou pas, l’expression a été qualifiée par le juge : « d’un acte d’apologie du terrorisme évident » ![...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
25 mars 2024 1 25 /03 /mars /2024 09:47

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Le jour même d’une visite du secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, en Israël, le gouvernement israélien annonce la saisie de 800 hectares palestiniens dans la vallée du Jourdain ...

"Figure de l’extrême droite israélienne et du mouvement de colonisation de la Cisjordanie, le ministre des Finances Bezalel Smotrich a annoncé "la déclaration d’environ 8 000 dounams (800 hectares, NDLR) comme terres domaniales (de l’Etat d’Israël) dans la vallée du Jourdain", selon un communiqué de ses services. Il s’agit "d’une nouvelle mesure spectaculaire et importante pour la colonisation" juive en Cisjordanie, ajoute le texte."

Source : L'Express

 
 
Partager cet article
Repost1
6 décembre 2023 3 06 /12 /décembre /2023 00:02
Le terminal pétrolier de l'Eilat-Ashkelon Pipeline Company (EAPC) près de la ville portuaire israélienne d'Eilat, au sud de la mer Rouge, doit devenir la tête de pont de l'acheminement de gaz et de pétrole du Golfe vers l'Europe. © MENAHEM KAHANA / AFP

Le terminal pétrolier de l'Eilat-Ashkelon Pipeline Company (EAPC) près de la ville portuaire israélienne d'Eilat, au sud de la mer Rouge, doit devenir la tête de pont de l'acheminement de gaz et de pétrole du Golfe vers l'Europe. © MENAHEM KAHANA / AFP

 Vu sur le site de l'ANC

Lundi 4 décembre 2023 par Pierre Barbancey et Hassan Faraj (Humanité)

Là il faut dire bravo aux deux journalistes de l’Humanité qui ont rédigé cet article. Ca faisait longtemps qu’on ne voyait plus de tels articles dans l’Huma.

On comprend à sa lecture que le sort des Palestiniens compte peu pour le fasciste indien, les roitelets arabes, le fasciste israélien et ceux qu’il faut bien appeler désormais les proto-fascistes européens et nord-américains. Et plus largement pour l’impérialisme engagé dans une lutte à mort contre les puissances émergentes contre-hégémoniques. ...Quelle sera leur réponse ? (BD-ANC)

L’attaque meurtrière du Hamas le 7 octobre a pour conséquence le gel de la normalisation des relations entre Israël et l’Arabie saoudite, seule à même de permettre la mise en place d’un corridor économique reliant la région à l’Europe via les ports israéliens d’Ashkelon et Haïfa. Une voie nécessaire pour ne plus dépendre des combustibles fossiles russes. Pour cela, l’enclave palestinienne doit être mise sous contrôle.

La scène se passe lors du sommet du G20 qui se tenait à New Delhi, en Inde, les 9 et 10 septembre derniers. Sourire aux lèvres, le premier ministre indien, Narendra Modi, et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, annoncent le lancement d’un nouveau projet que le président des États-Unis, Joe Biden, salue comme « a really big deal » (une très grosse affaire).

Ce projet, appelé « Partenariat pour l’investissement mondial dans les infrastructures », pourrait, selon ses concepteurs, accélérer de 40 % les échanges commerciaux entre l’Inde et l’Europe et contribuer à normaliser les relations entre Israël et les États arabes du Golfe, ce qui est une des conditions essentielles à sa réalisation. C’est aussi un projet concurrent de celui des nouvelles routes de la soie (Belt and Road Initiative) que veut établir la Chine. Pékin tente de relier l’Asie de l’Est et le Moyen-Orient à la mer Méditerranée à travers les terres iraniennes, irakiennes et jusqu’aux ports syriens. [...]

La suite sur le site de l'ANC.

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2023 7 19 /11 /novembre /2023 17:33

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Aida Touma-Sliman et Ofer Cassif (Photo : Zo Haderech)

Aida Touma-Sliman et Ofer Cassif (Photo : Zo Haderech)

Partager cet article
Repost1
27 octobre 2023 5 27 /10 /octobre /2023 16:06

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
15 octobre 2023 7 15 /10 /octobre /2023 14:00

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost1
7 octobre 2023 6 07 /10 /octobre /2023 23:16
Présentation de l'évolution des territoires Palestiniens de 1946 à nos jours - Carte éditée par l'AFPS - Association France Palestine Solidarité

Présentation de l'évolution des territoires Palestiniens de 1946 à nos jours - Carte éditée par l'AFPS - Association France Palestine Solidarité

L’offensive menée depuis la Bande de Gaza par des groupes armés palestiniens, revendiquée notamment par le Hamas, est d’une ampleur sans précédent. Des sites militaires israéliens ont été investis, notamment à Sderot et au poste de Karem Abu Salem, qui est le seul point de passage des marchandises depuis le resserrement du blocus de Gaza. Dans le même temps, des milliers de roquettes étaient tirées, dans une attaque massive mettant en échec la défense anti-missiles israélienne.

Il est d’abord important de qualifier cette opération pour ce qu’elle est : une opération militaire du faible contre le fort, en rappelant que l’armée israélienne est l’une des plus fortes et des mieux équipées du monde. Nous déplorons que des civils aient été tués des deux côtés, et mettons en garde contre l’utilisation du terme de « terroriste » qui a été utilisé de tous temps contre les mouvements de résistance.

Il faut aussi rappeler le contexte de cette action, qui survient alors que les agressions et exactions de l’armée israélienne et des colons contre les habitants de Cisjordanie sont quotidiennes, et qu’elles ont causé la mort de 237 personnes dont 50 mineurs dans la population palestinienne depuis le début de l’année. A Gaza, depuis le 13 septembre, des manifestations pacifiques près de la limite orientale de la Bande de Gaza ont fait au moins 6 morts et 50 blessés dont deux journalistes palestiniens.

Cette période de fêtes juives est aussi synonyme pour les Palestiniens de toujours plus de restrictions, et de provocations répétées contre l’Esplanade des Mosquées et la mosquée Al-Aqsa, au mépris des accords internationaux. Il faut rappeler enfin que le gouvernement israélien d’extrême-droite, raciste et suprémaciste, a fait de la colonisation le premier point de son programme de gouvernement : depuis le début de l’année, on assiste à une accélération spectaculaire des opérations de colonisation, de nettoyage ethnique, et de répression contre le peuple palestinien.

Cette opération militaire des groupes palestiniens, encore en cours, est un échec cuisant pour la doctrine israélienne du « tout sécuritaire », qui prétend enfermer les Palestiniens dans des barrières infranchissables, en leur infligeant des conditions de vie insupportables. Le blocus de Gaza qui dure depuis plus de 17 ans est une punition collective interdite par le droit international : c’est une honte pour Israël et pour tous les Etats qui le laissent faire ; c’est une des composantes du régime d’apartheid imposé par l’Etat d’Israël au peuple palestinien.

Il n’y aura pas de paix sans perspective politique, il n’y aura pas de perspective politique sans que des sanctions ne soient prises contre Israël pour qu’il mette fin à ce régime d’oppression et qu’il se conforme au droit international et aux résolutions de l’ONU, notamment la fin de l’occupation, de la colonisation, et du déni des droits du peuple palestinien.

Alors que le Premier ministre israélien annonce le pire en reprenant le discours le plus extrémiste du « prix à payer », nous demandons aux autorités françaises et européennes de faire fermement savoir à l’Etat d’Israël qu’ils n’accepteront pas une nouvelle opération militaire contre la population palestinienne, notamment celle de la Bande de Gaza.

A l’heure où nous publions ce communiqué, les informations dont nous disposons font état de 160 Palestiniens tués et 1000 blessés du fait des bombardements israéliens, par voie aérienne et maritime, contre la Bande de Gaza. Il faut exiger de l’État d’Israël qu’il mette fin immédiatement à ces bombardements meurtriers. Le peuple palestinien a aussi droit à la sécurité, et il est urgent que la France et les instances internationales se préoccupent sérieusement de sa protection.

Le Bureau national de l’AFPS, le 7 octobre 2023 à 16h

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents