Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
10 janvier 2023 2 10 /01 /janvier /2023 00:04
Palestine : la France doit agir maintenant

Lettre ouverte à Mme la Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères

 

 

Madame la Ministre

En Palestine, l’année 2023 a commencé comme a fini 2022. À Jénine, comme à Jérusalem ou à Masafer Yatta, à Bethléem et à Naplouse, à Hébron, à Salfit et à Gaza : assassinats par l’armée d’occupation, violence des colons, destruction de maisons et de cultures, ordres d’évacuation, confiscation de terres, installation de nouvelles colonies, arrestations arbitraires. Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que les crimes s’enchainent : l’armée d’occupation a fait exploser des maisons et tué deux jeunes gens à Jénine. Les enfants du camp de réfugiés à qui était demandé leurs souhaits pour cette année ont répondu qu’ils espéraient qu’il y ait des journées sans martyr·e à pleurer.

Madame la Ministre, est-ce ainsi que des enfants doivent vivre ?

Madame la Ministre, allez-vous voir et entendre les enfants de Palestine ?

  • Les cris des enfants du village de Al Maaleh qui le 3 janvier ont été évacués de leur école par l’armée d’occupation venue en prendre les mesures afin de savoir où placer les explosifs qui la feront voler en éclats.
  • Le regard désespéré de l’enfant de Silwan à Jérusalem le 4 janvier devant le bulldozer réduisant en poussière sa maison. Le regard apeuré de cet enfant voyant sa mère affronter des soldats intraitables.
  • La détresse des enfants déjà arrêtés en nombre en ce début année, fille et garçons, dès 14 ans.
  • Le stress traumatique dont souffre la grande majorité des enfants de Gaza exposés à 15 ans de blocus inhumain et à des bombardements meurtriers à répétition.

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2022 4 22 /12 /décembre /2022 23:43
Expulsé par Israël, les premiers mots de Salah Hamouri en France : "Je veux continuer le combat"

Vu sur le site de l'Humanité.  Les premiers mots de Salah Hamouri à son arrivée en France et une vidéo.

L'avocat franco-palestinien Salah Hamouri, expulsé dimanche par Israël après plusieurs mois de détention, est arrivé en fin de matinée à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, où il a affirmé vouloir continuer "le combat".

"J'ai changé d'endroit mais le combat continue" a déclaré l'avocat de 37 ans à son arrivée à l'aéroport parisien de Roissy, où il a été accueilli par sa femme Elsa et plusieurs dizaines de ses soutiens, dont certains scandaient "Palestine vivra, Palestine vaincra".

Vu sur le site de l'AFPS

Israël a expulsé dimanche 18 décembre au petit matin Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, détenu sans accusation formelle dans les geôles israéliennes depuis le mois de mars. Salah Hamouri a été conduit de force vers la France par décision de la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked, qui lui avait déjà retiré son statut de résident à Jérusalem « pour défaut d’allégeance à l’État d’Israël. »

Celle-ci s’est même félicitée de cette atteinte évidente aux droits humains les plus élémentaires en déclarant « C’est un formidable accomplissement d’avoir pu provoquer, juste avant la fin de mon mandat, son expulsion. » Le cynisme est total, de la part des représentant.e.s d’un gouvernement d’apartheid qui après des années et des années de harcèlement contre lui, voulaient absolument se débarrasser de ce militant acharné des droits humains.

[...]

La suite ci-dessous

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2022 4 01 /12 /décembre /2022 17:05
Carrefour complice et acteur de la colonisation israélienne

Communiqué de l’AFPS, Al-Haq, Confédération générale du travail (CGT), Fédération commerces et services de la CGT, Ligue des droits de l’Homme, Plateforme des ONG françaises pour la Palestine, Union syndicale Solidaires

 

Dans un rapport publié le 16 novembre, sept ONG et syndicats mettent en évidence le fait que l’accord signé par le groupe Carrefour en mars 2022 avec deux entreprises israéliennes impliquées dans la colonisation de la Palestine rend le groupe Carrefour complice de cette colonisation.

Le 16 novembre, l’Association France Palestine Solidarité, Al-Haq, la Confédération générale du travail (CGT), la Fédération commerces et services de la CGT, la Ligue des droits de l’Homme, la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine et l’Union syndicale Solidaires publient un rapport intitulé “Les liaisons dangereuses du groupe Carrefour avec la colonisation israélienne” [1]. Le groupe français Carrefour a signé en mars 2022 un accord avec les entreprises israéliennes Electra Consumer Products et Yenot Bitan visant à franchiser leurs enseignes de distribution. Ces entreprises sont des acteurs directs et indirects de la colonisation de la Palestine par Israël [2], crime de guerre condamné par l’ONU. [...]

La suite du communiqué sur le site de l'AFPS :

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2022 5 21 /10 /octobre /2022 22:52
Photo 1 - Le mur dressé entre les territoires palestiniens émiettés et les colonies juives installées sur les terres des Palestiniens - Photo 2 : Des policiers israéliens arrêtent une jeune Palestinienne à Khan al-Ahmar, en Cisjordanie occupée, le 4 juillet 2018 (Reuters)
Photo 1 - Le mur dressé entre les territoires palestiniens émiettés et les colonies juives installées sur les terres des Palestiniens - Photo 2 : Des policiers israéliens arrêtent une jeune Palestinienne à Khan al-Ahmar, en Cisjordanie occupée, le 4 juillet 2018 (Reuters)

Photo 1 - Le mur dressé entre les territoires palestiniens émiettés et les colonies juives installées sur les terres des Palestiniens - Photo 2 : Des policiers israéliens arrêtent une jeune Palestinienne à Khan al-Ahmar, en Cisjordanie occupée, le 4 juillet 2018 (Reuters)

Par l’Agence Média Palestine, le 21 octobre 2022

La rapporteuse spéciale des Nations unies dénonce « l’occupation coloniale menée par Israël et […] ses pratiques d’apartheid »

Dans un rapport rendu public mardi 18 octobre 2022, Francesca Albanese, la rapporteuse spéciale des Nations unies sur les droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés (TPO) a déclaré que les agissements d’Israël contre les Palestiniens de Cisjordanie occupée s’apparentent à de la « persécution ».

« La concrétisation du droit inaliénable du peuple palestinien à l’autodétermination exige le démantèlement définitif de l’occupation coloniale menée par Israël ainsi que ses pratiques d’apartheid », écrit la rapporteuse spéciale des Nations unies, Francesca Albanese.

Daté du 21 septembre 2022, le rapport détaille les efforts israéliens visant à anéantir l’identité et la souveraineté collectives palestiniennes. Il fait notamment référence à l’attaque du 13 mai 2022 par les forces israéliennes lors des funérailles de la journaliste Shireen Abu Akleh. Cette attaque visait les porteurs du cercueil portant leur drapeau national. 

Francesca Albanese évoque l’usage de la force létale allant à l’encontre les journalistes et travailleurs humanitaires qui critiquent Israël, ainsi que les mesures de détention provisoire des dirigeants politiques palestiniens. Le rapport aborde le cas récent de Salah Hammouri, un avocat franco-palestinien de Jérusalem, détenu sans inculpation ni procès depuis le 7 mars 2022 sur la base d’allégations de terrorisme. [...]

La suite ci-dessous :

Même Le Monde rend compte de ce rapport qui vient conforter le dépôt, à l'Assemblée nationale, par Jean-Paul Lecoq, député communiste de Seine-Maritime ( et du Havre ) d'une "proposition de résolution condamnant l'institutionnalisation par Israël d'un régime d'apartheid à l'encontre du peuple palestinien".  Projet de résolution qui valut à ses auteurs une ignoble campagne et une scandaleuse accusation d'antisémitisme, relayée par les députés macronistes, des députés PS de la NUPES et d'ailleurs et ... de Michel Onfray, qui n'en rate pas une dès qu'il s'agit d'anticommunisme.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2022 3 12 /10 /octobre /2022 17:11

L'APARTHEID ISRAELIEN ENVERS LE PEUPLE PALESTINIEN

Interventions de Martine BRIZEMUR, Responsable de la coordination Israël / TPO / Palestine au secrétariat national d'Amnesty International France et d'Anne Tuaillon Vice-Présidente de l'Association France Palestine Solidarité

 

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2022 1 12 /09 /septembre /2022 16:51
Photo: Agence Reuters Abed Omar Qusini Le mur de séparation entre Israéliens et Palestiniens en Cisjordanie: une des nombreuses vexations qu’ont à subir les Palestiniens, selon les Églises chrétiennes du Proche-Orient (https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/279235/impasse-des-negociations-de-paix-israelo-palestiniennes-des-eglises-de-palestine-s-insurgent-contre-l-occupation) - Au premier plan des Palestiniens derrière le mur qui les sépare des colonies israéliennes établies sur le sol de Palestine ...

Photo: Agence Reuters Abed Omar Qusini Le mur de séparation entre Israéliens et Palestiniens en Cisjordanie: une des nombreuses vexations qu’ont à subir les Palestiniens, selon les Églises chrétiennes du Proche-Orient (https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/279235/impasse-des-negociations-de-paix-israelo-palestiniennes-des-eglises-de-palestine-s-insurgent-contre-l-occupation) - Au premier plan des Palestiniens derrière le mur qui les sépare des colonies israéliennes établies sur le sol de Palestine ...

Auteur d’un projet de résolution cosigné cet été par 33 député·es de gauche sur « l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien », le député communiste Jean-Paul Lecoq a subi un tombereau de critiques et d’injures. Il persiste et signe et répond ici, pour la première fois, à ses détracteurs.

 27 avril 2022, checkpoint de Qalandia en Cisjordanie occupée. Des Palestiniens veulent se rendre à la mosquée Al-Aqsa pour y célébrer la Nuit du destin (Laylat al-Qadr) à la fin du ramadan Abbas Momani/AFP

27 avril 2022, checkpoint de Qalandia en Cisjordanie occupée. Des Palestiniens veulent se rendre à la mosquée Al-Aqsa pour y célébrer la Nuit du destin (Laylat al-Qadr) à la fin du ramadan Abbas Momani/AFP

Ce fut le mauvais buzz politique de l’été 2022 en France, à la mi-juillet. Le projet de résolution soumis au Parlement sur « l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien » a été décrié, rejeté. Son auteur, Jean-Paul Lecoq, ancien maire de Gonfreville dans l’agglomération du Havre, député de Seine-Maritime, vice-président de la commission des affaires étrangères, et ses 33 député·es cosignataires ont été accusé·es du pire. Pour le gouvernement, pour les pro-israéliens, pour la droite, mais aussi pour une partie de la gauche, parler d’apartheid à propos d’Israël serait abusif, voire antisémite. Pourtant cosigné par des élus communistes, la France Insoumise (FI), des Verts, socialistes et indépendants, bref issus de toutes les nuances de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), ce texte a en outre été jugé par certains à gauche malencontreux et inapproprié dans le contexte de l’été, après une longue séquence électorale. Y a-t-il un bon ou un mauvais moment pour évoquer une situation qui perdure depuis des décennies ? Abasourdi par la violence des attaques subies, Jean-Paul Lecoq a décidé de répondre pour la première fois, pour Orient XXI. Pour le député, sur l’apartheid israélien, « il est temps de dire les choses ».

Jean Stern. — Pourquoi avoir choisi de présenter votre projet de résolution sur l’apartheid israélien cet été ?

Jean-Paul Lecoq. — Il y a une quinzaine d’années, j’ai vécu une expérience à l’Assemblée parlementaire de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) où j’étais l’un des députés représentant la France. Un député allemand avait alors présenté une résolution assimilant toute critique de la politique d’Israël à de l’antisémitisme. J’avais voté contre, comme l’ensemble des représentants français, de gauche, de droite et du centre. Je refuse de me résoudre à l’interdiction de parler.

J. S.Vous n’avez donc pas été surpris de la violence des réactions à propos de cette résolution ?

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
27 août 2022 6 27 /08 /août /2022 15:21

 

 

vendredi 26 août 2022 par ONG pour la Palestine

 

Une position que l’ANC ne peut que soutenir ! (JP-ANC)

Un groupe de plus de 150 organisations palestiniennes, régionales et internationales exprime sa solidarité avec les sept ONG palestiniennes qualifiées d’organisations terroristes par les autorités israéliennes.

Alors qu’Israël intensifie les attaques ciblant leur travail, notre groupe de plus de 150 organisations palestiniennes, régionales et internationales exprime sa solidarité complète avec les sept grandes organisations désignées de la société civile palestinienne : l’association Addameer pour le soutien aux prisonniers et les droits humains, Al-Haq (Le Droit au service de l’homme), le Centre Bisan pour la recherche et le développement, Defense for Children International – Palestine (Défense des enfants International – Palestine, DCI-P), les Health Work Committees (HWC), l’Union des comités de travailleurs agricoles (UAWC) et l’Union des comités de femmes palestiniennes (UPWC). [...]

Lire la suite sur le site de l'ANC :

Partager cet article
Repost0
11 août 2022 4 11 /08 /août /2022 15:37
L’Afrique du sud condamne l’apartheid israélien

L’Afrique du Sud (AS) condamne de récentes mesures prises par Israël et appelle à ce que l’Etat hébreu soit déclaré “État d’apartheid”. De fait, depuis l’accord de paix conclu en 2020 par l’État juif avec les Émirats arabes unis et d’autres États, la question d’Israël divise le Moyen-Orient et l’Afrique en général.

Le 26 juillet, dans la capitale Pretoria, lors de la deuxième réunion des chefs de mission palestiniens en Afrique, le ministre sud-africain des relations internationales et de la coopération, Naledi Pandor, faisant référence à l’occupation de grandes parties de la Cisjordanie, a déclaré que la situation palestinienne « fait écho à des évènements de l’histoire de ségrégation raciale et d’oppression de l’Afrique du Sud, elle-même. »

Mentionnant une récente commission d’enquête de l’ONU, Pandor a affirmé que les rapports montrent que “l’État d’Israël commet des crimes d’apartheid et de persécution contre les Palestiniens.”

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
2 août 2022 2 02 /08 /août /2022 15:28
Déclaration de l’UE au Conseil de sécurité des Nations unies : "l’UE réaffirme que les colonies sont illégales au regard du droit international et demande l’arrêt de toutes les activités de colonisation"

Le 26 juillet 2022, Thibault Camelli, Chargé d’affaires à la Délégation de l’Union européenne auprès des Nations unies au nom de l’Union européenne et de ses États membres au Conseil de sécurité, a rappelé lors du débat public du Conseil que l’UE était opposée à la politique de colonisation d’Israël et préoccupée par l’expansion des colonies illégales et les violences contre les civils ; que l’UE condamnait la violence des colons et demandait une nouvelle fois une enquête approfondie sur le meurtre de la journaliste Shireen Abu Akleh, que l’UE réaffirmait l’impératif d’un cessez-le-feu à Gaza.

[...]

Lire la déclaration intégrale sur le site de l'AFPS :

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2022 2 26 /07 /juillet /2022 14:05

Vu sur le site de l'ANC

par Peter Frankental

La Grande-Bretagne redouble d’efforts pour soutenir l’apartheid israélien par le biais d’un nouvel accord commercial et d’importation de produits fabriqués dans les colonies israéliennes illégales. Le Royaume-Uni a choisi d’être un soutien actif de l’oppression brutale des Palestiniens.

Ce mois-ci marque le cinquante-cinquième anniversaire de l’occupation par Israël de la Cisjordanie, de Jérusalem-Est et de la bande de Gaza, ce qui en fait l’une des plus longues occupations militaires de l’histoire récente. Elle a infligé d’horribles injustices au peuple palestinien.

L’approche du Royaume-Uni à l’égard de l’occupation a été peu sincère. D’un côté, il a prétendu vouloir faire respecter le droit international en notant l’illégalité du réseau de colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés. De l’autre, il n’a rien fait pour dissuader Israël de les étendre. Pire encore, le Royaume-Uni a effectivement encouragé leur croissance économique en n’interdisant pas le commerce des produits des colonies israéliennes.

 

[...]

La suite ci-dessous :

Et pour rappel cet arrêt de la Cour de justice européenne en 2019 :

Extraits d'un article de Libération :

"L'étiquetage «colonie israélienne» validé par la justice européenne

Dans un arrêt rendu mardi, la Cour de justice de l’Union européenne estime que les denrées fabriquées dans les colonies israéliennes établies dans les Territoires occupés doivent faire mention explicite de leur provenance."

[...]

" Pour la CJUE, le vocabulaire des étiquettes doit être précis, «afin d'éviter que les consommateurs ne puissent être induits en erreur quant au fait que l'Etat d'Israël est présent dans les territoires concernés en tant que puissance occupante et non pas en tant qu'entité souveraine». En clair, les labels vagues utilisés par certains producteurs, tels que «made in West Bank», «vin du Golan» ou de «Judée-Samarie» (nom donné à la Cisjordanie par l'administration israélienne), sont considérés trompeurs."

Lire l'intégralité ci-dessous :

 

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents