Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 15:40

Sur Twitter

17 sept.

En cette période d'exercices militaires en Europe dans les deux camps, un petit rappel sur le poids des acteurs en présence...

OTAN-RUSSIE - Exercices militaires en Europe dans les deux camps - Qui est le plus menaçant ? Qui est le plus armé ?
Repost 0
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 07:48

 

Grèce, Espagne, France… les pouvoirs financier et médiatique usent fébrilement du repoussoir de la « dictature-au-Venezuela » pour attaquer les résistants au libéralisme (1). Les grands groupes et leurs journalistes ne sont élus par personne mais utilisent leur pouvoir de facto pour discréditer des mouvements ou des députés sortis des urnes. Face à ces voies de fait contre le choix des électeurs, de jeunes militants ont commencé à étudier de près la réalité vénézuélienne et ont découvert le talon d’Achille du discours journalistique : sa coupure du réel, qui le réduit à recopier la propagande des médias privés majoritaires dans la nation sud-américaine.

Hollywood pouvait baser sa guerre froide sur un substrat réel: l’existence du Goulag et son cortège d’emprisonnements et d’exécutions. La propagande sur le Venezuela ne repose sur rien et n’atteint l’effet de réel que par la quantité de répétition du mensonge. C’est ce qui explique l’incapacité de répondre d’un journaliste suisse lorsque Maurice Lemoine lui demande de nommer un seul journaliste emprisonné par le gouvernement Maduro (2) ou le démontage facile des affirmations de Patrick Cohen (Europe 1) par le député Alexis Corbière (3).

A force de surfer sur l’effet quantité, les journalistes ont fini par s’autosuggestionner, croyant qu’ils pourraient se passer du rapport au réel et que personne ne leur demanderait de compte. Qu’un honnête citoyen les remette face au principe de réalité et voici qu’éclate leur ignorance. Pour certains d’entre eux, l’ardeur à enfoncer le clou de « la dictature au Venezuela » veut peut-être faire oublier qu’en dix-huit ans de révolution bolivarienne, ils ont occulté les réformes sociales, la construction d’une démocratie participative et jusqu’à l’existence même de la majorité sociale: les secteurs populaires (90 % de la population) n’ont pas participé à l’insurrection de l’extrême droite qu’ils nous ont présentée comme le combat d’une population assoiffée de démocratie contre un régime répressif.

L’effet pervers de devoir réinformer sans cesse face à des journalistes qui n’informent plus, c’est de ne plus avoir de temps de visibiliser, connaître, comprendre, écouter cette majorité rebelle aux projections de tout bord, souvent critique, qui continue à surprendre les politologues comme ce 30 juillet lorsqu’elle a déjoué les violences de la droite pour élire une Assemblée Constituante (4).[...]

Lire l'intégralité de l'article ci-dessous :

Repost 0
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 14:09
Repost 0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 12:33
Repost 0
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 14:45

PARTIE 3

Des dirigeants de l’opposition aux prélats (bien nourris !) de la Conférence épiscopale vénézuélienne en passant par le secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA), le grand ami de Washington Luis Almagro, monte un même cri : il faut d’urgence ouvrir un « canal humanitaire » pour permettre l’approvisionnement du pays en matériel et en produits médicaux. D’après Freddy Ceballos, président de la Fédération pharmaceutique du Venezuela, la dette de l’Etat envers le secteur serait colossale : plus de 5 milliards de dollars. En conséquence, les stocks de médicaments disponibles ne correspondent qu’à 15 % des besoins.[...]

Lire la suite ci-dessous sur le site "Mémoire des luttes"

Repost 0
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 14:35

VENEZUELA

Repost 0
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 12:50

sur le site du PRCF "Initiative communiste"

En 1973, le coup d’Etat du général Pinochet contre le gouvernement d’Unité populaire au Chili provoqua une vague d’indignation sans précédent dans les milieux progressistes du monde entier. La européenne en fit le symbole du cynisme des classes dominantes qui appuyèrent ce “pronunciamiento”. Elle accusa Washington, complice du futur dictateur, d’avoir tué la démocratie en armant le bras meurtrier des militaires putschistes. En 2017, au contraire, les tentatives de déstabilisation du pouvoir légitime au Vénézuéla ne recueillent au mieux qu’un silence gêné, un sermon moralisateur, quand ce n’est pas une diatribe antichaviste de la part des milieux de , qu’il s’agisse des responsables politiques, des intellectuels qui ont pignon sur rue ou des organes de presse à gros tirage.

Du PS à l’extrême-gauche (à l’exception du “Pôle de renaissance communiste en France”, qui a les idées claires), on louvoie, on ménage la chèvre et le chou, on reproche au président Maduro son “autoritarisme” tout en accusant l’opposition de se montrer intransigeante. Dans le meilleur des cas, on demande au pouvoir légal de faire des compromis, dans le pire on exige qu’il se démette. Manuel Valls, ancien premier ministre “socialiste”, dénonce la “dictature de Maduro”. Son homologue espagnol, Felipe Gonzalez, trouve scandaleux l’appel aux urnes, et il incrime “le montage frauduleux de la Constituante”. Mouvement dirigé par la députée de la “France Insoumise” Clémentine Autain, “Ensemble” condamne le “caudillisme” du pouvoir chaviste. Eric Coquerel, également député de la FI et porte-parole du Parti de gauche, renvoie dos-à-dos les fauteurs de violence qui seraient à la manœuvre “des deux côtés”, tout en avouant ingénument qu’il n’a “pas envie de critiquer Maduro”. [...]

Lire la suite ci-dessous

Repost 0
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 12:38

L’espoir d’une amélioration des relations entre la Russie et les États-Unis s’est aujourd’hui évaporé à la suite du vote du Congrès américain sur de nouvelles sanctions et des mesures de rétorsion prises par le gouvernement russe. Le congrès américain a donc voté très majoritairement en faveur de nouvelles sanctions contre la Russie (419 voix contre 435) et la Russie a ordonné aux États-Unis de réduire drastiquement son personnel diplomatique de 455 diplomates d’ici le 1er septembre. Le taux de change du rouble est revenu au niveau de 60 roubles pour 1$, mais jusqu’à présent, cela n’a pas perturbé la reprise économique de la Russie. Le taux de change du rouble était resté indifférent à la contraction du prix du pétrole en mai et avait même bénéficié de la faiblesse des autres monnaies et ce jusqu’à ce que la nouvelle vague de tension géopolitique ait émergé.

Cependant, le marché russe n’a pas réagi jusqu’à présent à la reprise des prix du pétrole, qui ont récemment dépassé les 50 $ par baril. Le taux de change du rouble va donc rester sous pression. Après plus de six mois de la présidence de Donald Trump, il est clair que les sanctions existantes resteront plus longues que prévu, alors que les chances de nouvelles sanctions vont augmenter. La possibilité du rétablissement d’un dialogue entre la Russie et les États-Unis diminue rapidement. Le nombre des causes de frictions semble même se développer et le Venezuela est maintenant inclus dans un nombre croissant de points de confrontation allant de la Syrie à l’Ukraine.

L’économie russe en voie d’amélioration

[...]  Lire la suite ci-dessous

Repost 0
19 août 2017 6 19 /08 /août /2017 12:13

Source : http://www.temoignages.re, le site du journal réunionnais," Témoignages" fondé par le Dr Raymond Vergès.

Repost 0
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 13:14

vendredi 11 août 2017

 

Repost 0

Articles Récents