Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
1 décembre 2022 4 01 /12 /décembre /2022 09:15

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
1 décembre 2022 4 01 /12 /décembre /2022 00:20

Cet article est reposté depuis NBH-pour-un-nouveau-bloc-historique.over-blog.com.

Partager cet article
Repost1
1 décembre 2022 4 01 /12 /décembre /2022 00:06

mardi 29 novembre 2022 par Observatoire du journalisme

Sous le titre « Publier n’est pas un crime », cinq journaux (Le Monde, El Pais espagnol, Der Spiegel allemand, le New York Times américain, le Guardian anglais) publient une tribune le 28 novembre 2022 en faveur d’Assange, toujours en cellule dans une prison de haute sécurité et susceptible d’être extradé vers les USA. Nous en publions un extrait, en rappelant que Le Monde a contribué directement à ostraciser Assange.

Publier n’est pas un crime (extraits)

« Il y a douze ans, le 28 novembre 2010, nos cinq organes de presse de rang international (The New York Times, The Guardian, Le Monde, El Pais et Der Spiegel) s’unissaient pour publier, en collaboration avec WikiLeaks, une série de révélations reprises par les médias du monde entier.
Plus de 251 000 télégrammes diplomatiques émanant du département d’État des États-Unis furent rendus publics au cours de ce « Cablegate », jetant la lumière sur plusieurs affaires de corruption, scandales diplomatiques et opérations d’espionnage à l’échelle de la planète…

Poursuites judiciaires sans fin

Pour le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, ce « Cablegate » et plusieurs autres « leaks » ou fuites de documents sensibles ont eu des conséquences extrêmement graves. Le 12 avril 2019, Julian Assange, sous le coup d’un mandat d’arrêt américain, a été appréhendé à Londres. Depuis déjà trois ans et demi, il est détenu sur le sol britannique, dans une prison de haute sécurité qui abrite normalement des terroristes ou des membres de groupes liés au crime organisé. Il risque d’être extradé aux Etats-Unis, où il encourt une peine allant jusqu’à cent soixante-quinze ans d’incarcération dans une prison de très haute sécurité.

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2022 4 01 /12 /décembre /2022 00:00

Cet article est reposté depuis Le blog de Roger Colombier.

Partager cet article
Repost1
30 novembre 2022 3 30 /11 /novembre /2022 23:49
Fonds européen de garantie : l’aide de 25 milliards d’euros au secteur financier dont vous n’avez pas entendu parler

Les banques et le secteur financier ont été abondamment soutenus par l’argent public. Ce soutien passant surtout par les institutions financières européennes, il a fait beaucoup moins couler d’encre que les autres aides au secteur privé. On y retrouve pourtant exactement les mêmes problèmes de transparence et d’absence de garanties sur l’utilisation de l’argent public. Exemple avec le Fonds européen de garantie, un guichet à 25 milliards d’euros pour le secteur financier et les start-ups.

Publié le 17 février 2022 , par Olivier Petitjean

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2022 3 30 /11 /novembre /2022 23:34

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
29 novembre 2022 2 29 /11 /novembre /2022 23:53

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

Partager cet article
Repost1
29 novembre 2022 2 29 /11 /novembre /2022 14:53

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost1
29 novembre 2022 2 29 /11 /novembre /2022 14:51

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
28 novembre 2022 1 28 /11 /novembre /2022 17:09

Au terme du débat sur le projet de résolution présenté par Cuba, 185 pays ont voté pour, 2 contre (les États-Unis et Israël) et 2 se sont abstenus (l’Ukraine et le Brésil1).

1-Lula n'entre en fonction que le 1er janvier 2023.  C'est encore Bolsonaro qui est le président en exercice.

Vote historique, le monde entier condamne le blocus des États-Unis contre Cuba
Vote historique, le monde entier condamne le blocus des États-Unis contre Cuba

Le 3 novembre 2022, pour la 30e fois depuis 1992, l’Assemblée générale des Nations Unies a voté à une écrasante majorité de 185 contre 2 la levée du blocus criminel des États-Unis contre Cuba. Cette nouvelle victoire diplomatique écrasante de Cuba dans sa lutte contre le blocus étasunien était bien sûr absente des grands médias.

Mis en place par l’administration Kennedy le 2 février 1962, le blocus, interdit depuis lors les transactions commerciales et financières des États-Unis avec le peuple cubain, y compris les médicaments et autres produits essentiels. Le blocus prévoit aussi de sanctionner les entreprises étrangères qui commerceraient avec Cuba et les pays qui lui apporteraient assistance. Les  lois US encadrant le blocus de Cuba ont donc un caractère extraterritorial pourtant interdit par le droit international.
Le blocus est la punition que les États-Unis infligent à Cuba pour avoir mené une révolution socialiste le 1er janvier 1959 qui marqua la défaite du dictateur militaire Fulgencio Batista et de son régime fantoche soutenu par les Etats-Unis.
Si le vote de l’ONU est non contraignant, puisque seul le Congrès US peut lever le blocus, il est néanmoins significatif : il montre l’isolement des États-Unis par rapport au reste du monde.

Lors de ce vote, les deux seuls pays à avoir voté contre la résolution A/76/405 – intitulée « Nécessité de mettre fin au blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba par les États-Unis d’Amérique » – sont les États-Unis et Israël… Les deux abstentions proviennent de l’Ukraine et  du Brésil…
Des représentants de différents pays ont pris la parole pour exprimer leur soutien à la levée du blocus. De plus, les intervenants du monde entier ont exprimé leur reconnaissance envers Cuba pour les 60 brigades sanitaires que le pays a envoyées dans plus de 40 pays, en particulier pendant la pandémie de coronavirus. Un appel a également été lancé pour retirer Cuba de la liste US des États soutenant le terrorisme. [...]

La suite ci-dessous sur le site du Pardem

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents