Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 23:30

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 18:19

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 18:13
Partager cet article
Repost0
18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 16:46
E. Mactron avec Bernard Arnault, Maurice Lévy, Carlos Ghosn ...
E. Mactron avec Bernard Arnault, Maurice Lévy, Carlos Ghosn ...

E. Mactron avec Bernard Arnault, Maurice Lévy, Carlos Ghosn ...

POLITIQUE - Ça ne tombe pas vraiment bien. Et cela risque surtout de pas apporter beaucoup de sérénité autour du grand débat national qui va débuter mardi 15 janvier. Quelques jours plus tard, lundi 21, Emmanuel Macron recevra à Versailles environ 150 patrons de grandes multinationales françaises et étrangères.

Il s'agira, comme l'a annoncé Challenges ce vendredi, de la deuxième édition du "Choose France Summit", un événement censé vanter les atouts de la France vis-à-vis des investisseurs internationaux; l'an passé, les 140 responsables (parmi lesquels Toyota, Google, Facebook ou les banques JP Morgan et Goldman Sachs) avaient promis d'investir 3,5 milliards d'euros sur cinq ans en France.[...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 16:18
Paysans : le message de la Coordination rurale pour 2018
Mercredi, 10 Janvier, 2018 dans l'Humanité

Moins médiatisé que la FNSEA, le syndicat Jeunes Agriculteurs et la Confédération paysanne, la Coordination rurale, second syndicat paysan lors des élections de 2013 aux Chambres d’Agriculture, veut faire entendre sa différence.

Bernard Lannes et Véronique Le Floc’h, président et secrétair générale de la Coordination rurale, présentaient hier leurs vœux de leur syndicat à la presse. Historiquement, la Coordination rurale était une coordination qui faisait agir ensemble des syndicalistes soucieux de revendiquer en commun. Certains étaient des paysans affiliés au MODEF, d’autres à la Confédération paysanne, d’autres étaient des dissidents de la FNSEA qui trouvaient que leur syndicat était trop impliqué dans la cogestion des dossiers agricoles avec le représentants du pouvoir politique. Certains observateurs en font un syndicat situé à la droite de la FNSEA. Mais les choses ne sont jamais aussi simples dans le monde paysan en grande souffrance. 

Ce sont surtout ces militants dissidents de la FNSEA qui ont crée à Coordination rurale dans la dernière décennie du XXème siècle. Après avoir recueilli 18,70% aux élections pour envoyer des élus aux chambres d’Agriculture en 2007, la Coordination rurale passait au dessus des 21% en 2013, ravissant ainsi la seconde place à la Confédération paysanne tandis que la FNSEA et le syndicat Jeunes Agriculteurs, rassemblés sur des listes communes, restaient majoritaires dans presque tous les départements.[...]

La suite ci-dessous :

 

 
Partager cet article
Repost0
18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 16:03
#BalanceTonPort : contre les importations, des agriculteurs bloquent le port de Dunkerque

Sur RT France

Ils veulent dire «stop» aux «distorsions de concurrence» et en particulier à celle venue d'Ukraine : les agriculteurs céréaliers de la Coordination rurale se sont donné rendez-vous à Dunkerque pour une opération coup de poing : #BalanceTonPort.

A l'appel de la Coordination rurale (CR) des Hauts-de-France, des agriculteurs se sont réunis dans le port de Dunkerque dans le Pas-de-Calais ce 16 janvier. L'idée est simple : bloquer le port pour «dire STOP aux importations massives qui plafonnent le prix de nos céréales.» Et le syndicat agricole de préciser : «Consommons notre blé plutôt que le maïs Ukrainien !» [...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 16:01

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 15:56

ROUEN 10 h Place de l’Hôtel de ville
LE HAVRE 10 h devant Franklin

SAMEDI 19 JANVIER

 

 

Appel de l'UD-CGT 76 - PAR LES GRÈVES, LES BLOCAGES ET LES MANIFESTATIONS FAISONS CÉDER LE GOUVERNEMENT ET LE PATRONAT - RASSEMBLEMENTS SAMEDI 19 JANVIER
Partager cet article
Repost0
18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 03:31
15.janvier.2019 // Les Crises
 

 

Le Président de la République a donc envoyé sa « lettre aux français ». Ce texte brasse large et couvre beaucoup de sujets. Dans ce texte, parfois inutilement long, il manque cependant un point important : la question du pouvoir d’achat. Cette question ne fait l’objet d’aucun des 4 points. Elle est pourtant essentielle. Plus précisément, cette question n’est envisagée, et ce de manière très partielle, que sous l’angle d’une possible baisse des impôts. Il s’agit d’un angle très réducteur. Il y a pourtant un aveu dans cette « lettre » : « parce que les salaires sont trop faibles pour que certains puissent vivre dignement du fruit de leur travail… ». Tel est bien, en réalité, l’une des sources de la colère qui s’exprime depuis maintenant deux mois à travers le mouvement des Gilets Jaunes à côté de revendications concernant la démocratie. On remarquera cependant que, jamais, il n’écrit les mots de « pouvoir d’achat ». Il convient donc de rafraichir la mémoire à Emmanuel Macron et aussi de comprendre quelles sont les raisons pour lesquelles il n’est pas plus précis, et plus explicite, sur ce qui est l’une des revendications majeures des Gilets Jaunes.

La hausse du SMIC

La question d’une augmentation du SMIC est pourtant bien centrale dans l’ensemble des revendications des Gilets Jaunes. Le Président pense, sans doute, y avoir répondu dans son allocution du 10 décembre[1]. Mais, ce n’est pas le cas, même si le complément de revenu (car c’est de cela qu’il s’agit) d’environ 90 euros sera le bienvenu dans de très nombreux foyers. Il y a bien un blocage du pouvoir sur la question du SMIC. Ce blocage n’est pas, d’ailleurs, spécifique au pouvoir. Le Rassemblement National, ex-FN, s’y refuse, préférant un système complexe d’exonérations des cotisations sociales[2]. Nicolas Dupont-Aignan, quant à lui lie une possible hausse du SMIC à une baisse des cotisations patronales (ce que l’on appelle, à tort, des « charges »)[3]. Jean-Luc Mélenchon, quant à lui propose bien une forte hausse du SMIC mais semble peu se soucier de l’impact sur la compétitivité de l’économie française d’une telle mesure. Il convient donc de faire le point sur cette question, qu’Emmanuel Macron a voulu exclure du « débat national ».[...]

 

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2019 5 18 /01 /janvier /2019 02:09

Des témoignages rapportent des conditions de vie "indignes" et des "violences policières", au centre de rétention administrative de Oissel. Une plainte a été déposée.

"Selon Me Solenn Leprince, avocate rouennaise spécialiste en droit des étrangers, « la situation se dégrade à Oissel ».

Partager cet article
Repost0

Articles Récents