Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 03:45

Il aura fallu plus d’un demi-siècle d’une guerre fratricide pour que, le 1er septembre 2017, l’impensable ait lieu : ce jour-là, c’est bien le numéro un des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), Rodrigo Londoño Echeverri, alias Timoleón Jiménez ou « Timochenko », qui prononce un discours sur la Place Bolivar de Bogotá, haut lieu de la vie politique colombienne, à quelques mètres du palais présidentiel – la Casa de Nariño. Toutefois, ce n’est plus au nom de la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie qu’il s’exprime devant mille deux cents ex-combattants et des milliers de personnes souvent émues jusqu’aux larmes, mais en tant que porte-parole de la Force alternative révolutionnaire du commun, le tout nouveau parti politique des désormais ex-insurgés.

Pour en arriver là, il a fallu quatre années de pourparlers à La Havane entre gouvernement et rebelles ; l’approbation unanime de l’Accord de paix par deux cents délégués de la guérilla, le 23 septembre 2016, lors de sa dixième et dernière Conférence (la première non clandestine), tenue dans les plaines du Yarí, au sud-ouest du pays ; la signature en grandes pompes de cet accord par le président Juan Manuel Santos et Timochenko, le 26 septembre 2016, à Cartagena ; censé l’entériner, un plébiscite voulu par le chef de l’Etat malgré les mises en garde et perdu, sous la pression du « camp de la guerre », d’une insidieuse campagne médiatique et d’une forte abstention, le 2 octobre suivant ; un nouvel accord négocié en catastrophe puis signé le 24 novembre, avant d’être adopté le 30 par le Congrès ; le regroupement pendant un semestre des plus de sept mille guérilleros dans vingt-six Zones transitoires de normalisation (ZVTN), avant leur passage à la vie civile ; une troisième et ultime phase de remise des armes des rebelles à la Mission des Nations unies, le 28 mars 2017.[...]

La suite ci-dessous sur le site du Grand Soir :

Repost 0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 02:42
Repost 0
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 16:09
Repost 0
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 14:21

Christian Carpentier avec CH.V.

Les scandales de Publifin, de l’ISPPC et du Samusocial annoncent une sanction électorale d’une violence inouïe à l’encontre du Parti socialiste dans un baromètre politique inédit qui fait trembler le Boulevard de l’Empereur.

News

Et si on allait revoter ce dimanche, quel en serait le résultat dans le contexte délétère du moment ? La RTBF a curieusement décidé de ne pas commander son traditionnel baromètre trimestriel de juin, qu’elle cofinance avec La Libre. Interloqué, le MR a décidé de prendre le relais (lire par ailleurs). L’institut Dedicated, qui fait ces sondages depuis la nuit des temps, a donc été chargé de sonder les électeurs des trois régions, dans les mêmes conditions que les baromètres précédents. Il l’a fait du 23 au 27 juin, soit juste après que Benoît Lutgen ait retiré la prise des gouvernements des trois entités fédérées, le lundi 19.

Le résultat ? Un séisme d’une violence inouïe, selon les résultats dont Sudpresse a pu prendre connaissance. Avec un Parti socialiste plus laminé que jamais, qui y perd la moitié de ses électeurs depuis les élections du 25 mai 2014, voici donc trois ans. Il paie de plus en plus chèrement son implication dans les affaires, celles de l’ISPPC à Charleroi et du Samusocial à Bruxelles ayant éclaté depuis le précédent sondage de juin .

Le PTB largement en tête

Commençons par regarder les résultats pour la Wallonie de ce sondage explosif. Et comparons chaque fois ceux-ci avec les résultats pour la Chambre, comme nos confrères le font systématiquement dans leurs baromètres.

Si on revotait dimanche, le PS dégringolerait de la première à la… troisième place ! Et il perdrait très exactement la moitié de ses électeurs, passant de 32 % des voix en mai 2014 à 16 % d’intentions de vote en juin 2017 ! Depuis mars, il a encore reculé de 4,3 % ! Du jamais vu ! Une dégringolade historique, quand on se rappelle son pic historique de 1987, qui avait été de 43,7 % après la campagne du « Retour du cœur » réalisée sous Guy Spitaels…

Tout aussi dur pour Elio Di Rupo et les siens : le PTB s’installe désormais confortablement en tête des intentions de vote. En mars dernier déjà, le baromètre RTBF/La Libre lui promettait 20,5 % des intentions de vote, contre 20,3 % au PS, relégué deuxième. La marge d’erreur permettait toutefois de relativiser ce nouveau leadership.[...]

Lire l'article intégral ci-dessous :

Repost 0
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 14:19

Contribution au débat

 

Populisme ? Vous avez dit populisme ?

Le document que Canaille le Rouge met en ligne se veut être une contribution à la réflexion. Il s'agit d'une étude sur le concept et l'histoire du populisme, sa charge idéologique. Il date de 2012 mais est en résonance avec l'actualité.

Cet article des cahiers de l'Institut d'histoire sociale de la CGT signé par André Naritssen mérite d'être lu et connu.

Il ne boucle pas les débats mais éclaire les enjeux dans un domaine où il est urgent de garder la tête froide pour ne pas perdre la boussole de la nature de classe de l'affrontement politique et donc de ses ressorts idéologique.

Bonne lecture,

Repost 0
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 14:07

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Repost 1
Published by Jean Lévy
commenter cet article
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 02:44

Prix des médicaments

Ces médicaments qui coûtent des milliards à l’assurance-maladie et menacent notre système de santé

par

 

 

Quels sont les médicaments les plus coûteux pour l’assurance maladie ? Basta ! a compilé les données de l’année 2016 et établi un classement des traitements qui coûtent le plus cher au système de santé. Constat : les prix des anticancéreux et des médicaments contre l’hépatite C sont exorbitants. La faute à un système d’évaluation des médicaments et de fixation des prix peu transparent, faisant la part belle aux intérêts de l’industrie pharmaceutique. Sans volonté politique forte, l’égalité et la solidarité du système sont menacées. Demain, pourrons-nous encore tous être soignés ?

Les logiques économiques des laboratoires pharmaceutiques sont-elles compatibles avec une sécurité sociale chargée de s’occuper efficacement de la santé de tous ? C’est la question principale qui ressort de notre enquête sur les médicaments les plus onéreux, en 2016, pour la sécurité sociale. A partir des données accessibles sur les médicaments remboursés, nous avons plongé dans le fonctionnement de notre système de santé. On y découvre que les médicaments contre le cancer sont si onéreux qu’ils menacent le principe de solidarité placé au cœur de notre assurance maladie. Mais aussi que les médicaments champions de la prescription par les médecins ont une efficacité parfois contestée. Ou encore, que le système de fixation des prix est opaque, et victime lui-aussi des liens d’intérêts entre experts et entreprises pharmaceutiques...[...]

Lire la suite sur le site de Bastamag :

Repost 0
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 02:39

par Olivier Petitjean sur le site "Observatoire des multinationales"

« Chantier colossal », « troisième révolution urbaine », « porte d’entrée de l’Europe continentale »… Autour du Grand Paris, immense projet de réaménagement urbain touchant toute la métropole, les discours s’enflamment. Mais sur le terrain comme en coulisses, les grues, tunneliers et autres bétonnières s’apprêtent à imposer leur loi, loin du contrôle des citoyens. Entre les constructions de tours, l’extension des lignes de métro, ou les grands projets comme Europa City, les promoteurs et autres géants du BTP se frottent déjà les mains.

Depuis l’annonce officielle de la tenue des Jeux olympiques à Paris en 2024, le calendrier du Grand Paris semble s’accélérer. Au nord de l’agglomération, la mairie de Gonesse a validé fin septembre la modification de son plan local d’urbanisme pour faire place à Europa City, hybride entre centre commercial et parc d’attractions, dont le promoteur, une filiale d’Auchan, présentait dans la foulée une nouvelle mouture, destinée à répondre aux critiques que le projet suscite. Des travaux sont engagés sur la ligne de métro 15-Sud, entre Pont de Sèvres et Noisy-Champs, le premier tunnelier devant entrer en action très prochainement à Champigny.

[...]

Lire la suite en cliquant ci-dessous :

 

Repost 0
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 01:26

Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé

25/09/2017

Oxfam révèle dans une nouvelle étude comment les mesures fiscales préparées par le Gouvernement tendront vers un accroissement des inégalités.

 Les inégalités atteignent des sommets partout dans le monde et la France n’échappe pas à la tendance. Le fossé entre les riches et les pauvres est aujourd’hui profond et continue de se creuser :
• En 2016, les 10 % des Français-e-s les plus riches détiennent plus de 56% des richesses quand les 50 % les plus pauvres se partagent à peine moins de 5 % du gâteau.
• 21 milliardaires français possèdent autant que les 40 % les plus pauvres de la population.
• En 20 ans, la fortune totale des dix plus grandes fortunes françaises a été multipliée par 123 pendant que le nombre de pauvres augmentait de 1,2 millions de personnes.[...]

Lire la suite sur le site d'Oxfam :

Repost 0
Published by Action communiste
commenter cet article
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 21:07
Repost 2
Published by El Diablo
commenter cet article

Articles Récents