Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 08:08
Etats Généraux de l'alimentation - Capitalisme vert ou intérêt général ? - Image
Repost 0
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 15:35
Repost 0
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 14:54

En réalité il faudrait dire "fraude fiscale" ou "vol de taxes" ou "vol des Africains".

Et pendant ce temps dans la droite extrême et à l'extrême droite, on rebat les oreilles du coût de l'immigration ...

Repost 0
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 15:08
Repost 0
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 14:23

Un salarié de Toray Carbon Fibers Europe (CFE) sur le bassin de Lacq a été licencié pour insubordination. Il n'aurait pas porté de casque alors qu'il travaillait devant son ordinateur. Depuis le 11 juillet, près de la moitié de l'effectif de l'usine était en grève. Le mouvement reprend ce lundi. 

Par Hélène Chauwin avec l'AFP

Selon la CGT, un salarié a été licencié le 10 juillet dernier pour "insubordination".
Timothée Esprit, secrétaire général du syndicat dans l'usine raconte la scène qui se serait déroulée le 9 juin. 

Sa supérieure (hiérarchique) lui a reproché de ne pas porter de casque alors qu'il travaillait sur son ordinateur dans l'atelier. Elle lui a tendu le sien qu'il a mis sur sa tête. L'histoire a duré une minute au plus [...]

Note sur Toray Carbon Fibers Europe (CFE), filiale française du groupe japonais Toray Industries.  Fondé en 1926 et basé à Tokyo (Japon), le groupe chimique Toray Industries est engagé dans trois grands domaines d'activité, couvrant au total six secteurs : les activités au cœur de la croissance du groupe (Fibres & Textiles, Plastique & Chimie), les activités d'expansion stratégique (Produits liés aux technologies de l'information et des télécommunications, matériaux composites à base de fibres de carbone) et les activités de développement (environnement & ingénierie, sciences de la vie, etc.).

Le groupe a annoncé en mai 2017 un bénéfice net en hausse de 10% en 2016/17.

Lire l'intégralité de l'article ci-dessous.

Repost 0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 12:15

Pavillons de complaisance : comment la France contribue au dumping social sur les océans

par Delphine Bauer sur Observatoire des multinationales

« Loin des yeux, loin du cœur. » Sur des cargos ou porte-conteneurs géants perdus au milieu des océans, les gens de mer sont les premières victimes d’une mondialisation sans visage qui, toujours au nom de la concurrence, rabaisse les coûts sociaux à tout prix. Les entreprises françaises ne sont pas exclues de ces pratiques douteuses, n’hésitant pas à immatriculer leurs bateaux sous le régime des pavillons de complaisance. Malgré les promesses de l’ancien Président François Hollande, l’État français est, lui aussi, loin d’être irréprochable. Il possède même son propre régime dérogatoire, qui participe de la dégradation progressive des conditions de vie et de travail des marins, malgré les efforts d’inspecteurs aux moyens limités. Enquête.

[...]

Lire ci-dessous

Repost 0
2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 13:55

En fait, il ne s'agissait pas de conquérir le marché chinois, mais de délocaliser ...

PSA va importer des moteurs PureTech depuis la Chine

 

PSA va importer des moteurs PureTech depuis la Chine

Afin d'augmenter le taux de capacité de son usine en Chine, PSA prévoit d'importer quelque 55000 moteurs PureTech essence en un peu moins d'un an depuis l'Empire du Milieu vers l'Europe. Il s'agit aussi probablement d'un bon moyen pour augmenter l'activité en Chine pour le groupe français et de préparer l'avenir.

Le "made in France" pourrait prendre un coup chez PSA qui a signé la semaine dernière un accord avec sa joint-venture chinoise Dongfeng afin de produire des moteurs PureTech 1.2 essence en Chine et de les importer en France. Selon nos confrères d'Automotive News Europe, il s'agit avant tout pour PSA d'augmenter le taux d'activité de son usine de production en Chine.

C'est aussi une manière de rentabiliser son usine alors que les ventes de PSA en Chine sont en forte baisse, mais ce n'est pas forcément une très bonne nouvelles pour les usines françaises qui produisent les moteurs pour PSA, d'autant plus qu'une délocalisation est programmée pour 2019, en Slovaquie, où bon nombre de constructeurs (notamment du groupe Volkswagen) sont déjà implantés.

Produits depuis la semaine dernière, ces moteurs assemblés en Chine seront importés en Europe à hauteur de 55000 unités d'ici mai 2018. La majeure partie des blocs essence PureTech continuera malgré tout d'être produite en France.

Repost 0
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 13:26
« C’est au nom du salut public que nous voulons exproprier les trusts et les réduire au néant » - Discours d’André MARTY, ancien secrétaire du P.C.F., lors du Xe congrès du P.C.F. en juin 1945 - Sur le site de Rouges Vifs Ile de France

« À la Bastille ! Abattons la Bastille des trusts ! »

« C’est au nom du salut public que nous voulons exproprier les trusts et les réduire au néant. »

Après l’épisode des élections présidentielles et celui des législatives, il pourrait sembler que le monde du Travail soit dans une période de flottement, d’incompréhension, de désespoir… En regardant ce spectacle uniquement sous l’angle orienté par la classe dominante, il y a de quoi ; par contre, en prenant un peu de recul et de réflexion, en ne nous laissant pas confisquer par des imposteurs l’espace politique qui est le nôtre, nous nous trouvons dans une situation on ne peut plus claire où tous les mécanismes institutionnels sont dévoilés et délégitimés par une abstention massive et historique, et où la mise en scène vulgaire de la part du Capital ne fait plus illusion.

C’est dans ce contexte, que Rouges Vifs IDF ressort un discours d’André MARTY, ancien secrétaire du P.C.F., lors du Xe congrès du P.C.F. en juin 1945. Ce texte officiel et les réflexions élaborées par le P.C.F. de l’époque rentrent dans une curieuse résonance avec la situation politique d’aujourd’hui.

Plus de soixante-dix ans après, la pertinence et la clairvoyance des camarades révolutionnaires de l’époque restent d’actualité ; pire, cela montre qu’alors que « les trusts sans Patrie » ont su continuer à manœuvrer et à améliorer leur domination (on parlait déjà de « véritable super-gouvernement international »), il semblerait qu’aujourd’hui les réflexions révolutionnaires et visionnaires de l’époque aient été abandonnées depuis bien longtemps maintenant. Cela donne non seulement l’explication de la situation actuelle, mais aussi des pistes pour nous en sortir.

Alors qu’en 2017 le Capital vient de “s’offrir” un banquier comme Président de la République et une assemblée à sa botte, revenir sur la débâcle de 1940 et surtout sur la manière dont les pleins pouvoirs ont été donnés à Pétain est troublant. [...]

La suite ci-dessous :

Repost 0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 20:51

Incendie de la tour Grenfell à Londres : dérégulation, sous-traitance multiple et dilution des responsabilités

par Olivier Petitjean sur l'Observatoire des multinationales

Survenu dans la nuit du 13 au 14 juin dernier, l’incendie de la tour Grenfell à Londres a fait au moins 79 victimes. Enquêteurs et journalistes ont rapidement mis en cause la mauvaise qualité des travaux de rénovation effectués récemment sur la tour, et l’inadaptation des matériaux utilisés. Plus largement, la recherche du moindre coût et la multiplication des prestataires et des sous-traitants ont rendu possible la catastrophe. Deux firmes françaises sont impliquées : Saint-Gobain qui a fourni un des matériaux d’isolation, et Artelia, embauchée précisément pour « gérer les coûts ».

Très rapidement après le drame de la tour Grenfell à Londres, les experts ont mis en lumière le rôle joué par les matériaux d’isolation thermique, installés lors d’une rénovation en 2015-2016, dans la propagation de l’incendie, lequel aurait été provoqué initialement par un réfrigérateur.

[...]

La suite ci-dessous

Repost 0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 21:07

Aubin Laratte|27 juin 2017 sur Le Parisien

Bernard Arnault, patron de LVMH, propriétaire du «Parisien»-«Aujourd'hui en France», totalise une fortune en 2017 de 46,9 milliards d'euros grâce à une hausse de 56 % des actions de son groupe de luxe. Il reprend la première place du classement du magazine Challenges, détrônant Liliane Bettencourt.(AFP/GEOFFROY VAN DER HASSELT)
 
Commentaire : Rappelons que Bernard Arnault a soutenu Emmanuel Macron.  Il a choisi Les Echos, journal dont il est propriétaire pour y expliquer pourquoi il votait Emmanuel Macron.  Ici le lien : https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/0212037762785-pourquoi-je-vote-emmanuel-macron-2084556.php

Bernard Arnault avec Emmanuel Macron, le 15 juin 2017, entre les deux tours ...(Source : Les Revenus )

 

«Challenges» publie dans son numéro de jeudi son nouveau classement des 500 Français les plus riches. Leur fortune a été multipliée par sept en vingt ans. Celle des 10 plus riches l'a été par 12.

En 22 ans de classement «Challenges», le produit intérieur brut (PIB) français a à peine doublé, passant de 1259 milliards d'euros en 1996 à 2222 en 2017. Dans le même temps, la fortune des 500 personnes les plus riches de France du classement Challenges a été multipliée par sept, passant de 80 à 571 milliards d'euros de 1996 à 2017. La fortune cumulée des 10 Français les plus riches a été multipliée par 12.


«Le nombre de milliardaires en France est passé d'une dizaine au début de notre classement, en 1996, à maintenant plus de 90», expose au «Parisien» Eric Tréguier, journaliste de «Challenges» qui consacre trois mois chaque année au classement des 500 Français les plus fortunés. Depuis le premier classement, la fortune de Serge Dassault a été multipliée par 20, celle de Bernard Arnault (propriétaire du «Parisien»-«Aujourd'hui en France») - qui reprend la première place à l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt - et de la famille Hermès par 17. La famille d'industriels Wertheimer a vu sa fortune multipliée par 12. «Certains sont rentrés récemment dans le tableau, explique Eric Tréguier. Patrick Drahi est arrivé dans le classement en 2008, Xavier Niel en 2002 et les Werthmeimer en 2001
Bernard Arnault est à la tête d'une fortune de 46,9 milliards d'euros, devant Liliane Bettencourt et la famille Meyer, propriétaires du groupe L'Oréal (fortune de 35,8 milliards d'euros). En troisième position, Axel Dumas et sa famille, à la tête du groupe Hermès, jouissent d'une fortune de 30,85 milliards d'euros.

[...]
Lire l'intégralité de l'article ci-dessous
Repost 0

Articles Récents