Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
26 septembre 2022 1 26 /09 /septembre /2022 14:53

Cet article est reposté depuis La Volga à Nijni-Novgorod.

Lu sur le blog de Jakline Boyer.  Un blog qui nous donne une autre vision que la vision dominante sur la Russie.  Un autre point de vue nécessaire pour comprendre.  Ce qui ne veut pas dire que nous en partageons toutes les analyses et positions.  Voici comment l'auteure se présente :

"La Russie et la langue russe sont au coeur de mes passions depuis l'adolescence. Lycéenne, puis étudiante, puis jeune enseignante, j’ai arpenté, épatée, les rues de Moscou la soviétique. Vraiment un autre monde à déchiffrer. Puis vint la nouvelle Russie. Cette même Moscou quasiment méconnaissable avec ces rues envahies de mendiants... De nouvelles rencontres. Comprendre. Y travailler. Oui, décidément, le regard des Russes sur le monde nous est indispensable. Lorsque j'ai créé ce blog en 2014, je ne pensais pas que ce serait à ce point. La Russie ne quitte pas la punchline.... Leur vision plus nécessaire que jamais."

 

 

Ils dirigent nos destinées - Que nous les ayons élus ou pas - Que nous soyons d'accord ou pas; YG.

Ils dirigent nos destinées - Que nous les ayons élus ou pas - Que nous soyons d'accord ou pas; YG.

Partager cet article
Repost1
21 septembre 2022 3 21 /09 /septembre /2022 09:32
LA CIA ET LES MÉDIAS (5/6) – Quand William Colby efface les traces de l’Agence

Comment les médias les plus puissants d’Amérique ont travaillé main dans la main avec la Central Intelligence Agency et pourquoi la Commission Church les a couverts.

[...]

 

COLBY RETIRE SES BILLES

L’UTILISATION DES JOURNALISTES PAR LA CIA CONTINUE VIRTUELLEMENT sans relâche jusqu’en 1973 lorsque, en réponse à la révélation publique que l’Agence avait secrètement employé des journalistes américains, William Colby commence à minimiser les faits. Dans ses déclarations publiques, Colby donne l’impression que l’utilisation de journalistes a été minime et d’une importance limitée pour l’Agence.

Il a ensuite entrepris une série de manœuvres visant à convaincre la presse, le Congrès et le public que la CIA s’était retirée du secteur de l’information. Mais selon les responsables de l’Agence, Colby avait en fait jeté un filet de protection autour de ses précieux contacts dans la communauté journalistique. Il a ordonné à ses adjoints de maintenir les liens de l’Agence avec ses meilleurs contacts journalistes tout en rompant les relations officielles avec ceux qui étaient considérés comme inactifs, relativement improductifs ou d’une importance marginale.

En examinant les dossiers de l’Agence pour se conformer à la directive de Colby, les responsables ont découvert que de nombreux journalistes n’avaient pas rempli de fonctions utiles pour la CIA depuis des années. Ces relations, peut-être jusqu’à une centaine, ont été interrompues entre 1973 et 1976.

Dans le même temps, d’importants agents de la CIA qui avaient été placés dans le personnel de certains grands journaux et médias audiovisuels ont été priés de démissionner et de devenir des pigistes, ou des journalistes freelance, permettant ainsi à Colby d’affirmer aux rédacteurs en chef concernés que les membres de leur personnel n’étaient pas des employés de la CIA. Colby craignait également que certains agents de terrain de valeur ne soient démasqués si les liens entre l’Agence et les journalistes continuaient à être scrutés.

[...]

Lire la suite sur le site "Les Crises"

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2022 2 20 /09 /septembre /2022 16:19

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Mémorandum des Etats-Unis sur les drogues : un instrument d'ingérence dans la politique des Etats souverains dont l'orientation déplait au "maître" du monde ?

Partager cet article
Repost1
20 septembre 2022 2 20 /09 /septembre /2022 15:37

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
19 septembre 2022 1 19 /09 /septembre /2022 23:14
1973 : l’autre 11 septembre

par Régis de Castelnau

Depuis 2001, tous les 11 septembre chacun se remémore la façon dont il a appris l’attaque et l’effondrement des Twin Towers, symbole de l’événement méta historique qu’était cette attaque terroriste de l’Amérique. Pour ma part, c’est la mémoire du moment où j’ai appris en cette fin d’après-midi du 11 septembre 1973 le coup d’État de Pinochet au Chili, qui me vient d’abord à l’esprit. Non que la tragédie américaine ne m’ait pas secoué, mais « l’autre 11 septembre » s’il n’a pas bouleversé la face du monde a finalement changé ma vie. Je me souviens de cette fascination de jeunesse pour l’Amérique latine. De ces images de la mort de Guevara. De la libération de Régis Debray. Du romantisme de nos 20 ans. Je me souviens de la fête de l’Huma en septembre 1973 et des Quilapayun sur la grande scène. « El pueblo unido jamás sera vincido ». Tu parles ! Je me souviens du moment où j’ai appris à la radio le coup d’état et la mort d’Allende. Je me souviens de la manifestation « des forces de gauche », avenue de la Tour-Maubourg devant l’ambassade du Chili. Des visages ravagés, de ce cortège qui se savait funèbre. Je me souviens de ce meeting à la Mutualité où Krivine et ses amis, toujours réalistes, réclamaient des « brigades internationales pour le Chili » !

[...]

La suite ci-dessous sur le site "Vu du droit" :

Partager cet article
Repost0
27 août 2022 6 27 /08 /août /2022 15:34
LA CIA ET LES MÉDIAS (1/6) – La manipulation de la presse américaine - Les Crises

Comment les médias les plus puissants d’Amérique ont travaillé main dans la main avec la Central Intelligence Agency et pourquoi la Commission Church les a couverts.

Par Carl Bernstein – Rolling Stone – 20 octobre 1977

Après avoir quitté le Washington Post en 1977, Carl Bernstein a passé six mois à analyser les relations entre la CIA et la presse pendant les années de la guerre froide. Son article de 25 000 mots, publié dans Rolling Stone le 20 octobre 1977, est reproduit ci-dessous dans une série de 6 billets.

MANIPULATION DE LA PRESSE – LE STYLE DE LA CIA

Pour comprendre le rôle de la plupart des professionnels du journalisme, il est nécessaire d’écarter certains mythes concernant le travail sous couverture pour les services de renseignement américains. Peu de journalistes américains sont des « espions » dans le sens populairement accepté du terme. L’espionnage, c’est-à-dire l’acquisition de secrets auprès d’un gouvernement étranger, est presque toujours le fait de ressortissants étrangers qui ont été recrutés par la CIA et sont sous son contrôle dans leur propre pays. Ainsi, le rôle principal d’un Américain travaillant sous couverture à l’étranger est souvent d’aider au recrutement et à la « manipulation » de ressortissants étrangers qui sont des canaux d’informations secrètes pour les services de renseignements américains.

La CIA a fait appel à de nombreux journalistes pour l’aider dans ce processus et ceux-ci avaient la réputation d’être parmi les meilleurs dans ce domaine. La nature particulière du métier de correspondant à l’étranger est idéale pour ce genre de travail : il bénéficie d’un accès privilégié de la part de son pays d’accueil, est autorisé à voyager dans des zones souvent interdites aux autres Américains, passe une grande partie de son temps à se procurer des sources dans les gouvernements, les institutions universitaires, la hiérarchie militaire et les communautés scientifiques. Il a la possibilité de nouer des relations personnelles à long terme avec ses sources et, peut-être plus que toute autre catégorie d’agents américains, il est en mesure de porter des jugements corrects sur la capacité et la disponibilité des ressortissants étrangers à être recrutés comme espions. [...]

La suite sur le site "Les Crises" :

Partager cet article
Repost0
15 août 2022 1 15 /08 /août /2022 09:19

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

Carte 1 - Distance la plus courte entre Taiwan et la Chine continentale : 130 km( Source wikipedia) Carte 2 : Distance entre les Etats-Unis (Californie ) et la Chine : environ 10 000 km ...
Carte 1 - Distance la plus courte entre Taiwan et la Chine continentale : 130 km( Source wikipedia) Carte 2 : Distance entre les Etats-Unis (Californie ) et la Chine : environ 10 000 km ...

Carte 1 - Distance la plus courte entre Taiwan et la Chine continentale : 130 km( Source wikipedia) Carte 2 : Distance entre les Etats-Unis (Californie ) et la Chine : environ 10 000 km ...

Partager cet article
Repost1
3 août 2022 3 03 /08 /août /2022 15:03
Appel de Paris pour Julian Assange

vendredi 29 juillet 2022 par JP-ANC

Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste.

Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan.

Les médias du monde entier ont utilisé ces informations. Certains se sont même associés à WikiLeaks.

Les journalistes français et leurs hiérarchies sont ici interpellés puisque trop de grands médias font preuve d’un silence suspect face au sort de Julian Assange.

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2022 5 29 /07 /juillet /2022 13:36

Nous ratifions notre solidarité

Il y a quelques mois, à notre initiative, nous avions recueilli des signatures de personnalités scientifiques, politiques, artistiques et intellectuelles, profondément engagées socialement et humainement, pour diffuser dans le monde entier une protestation énergique contre le blocus que les États-Unis maintiennent contre Cuba depuis plus de soixante ans.

Ces jours-ci, certains médias nous signalent une fois de plus tous les quatre, avec nos propres noms, pour cette lettre de protestation, en affirmant de plus, que nous faisons partie de l’appareil de propagande cubain. Sachez qu’aujourd’hui nous réaffirmons notre protestation avec encore plus de conviction et de solennité. Et nous sommes sûrs que toutes les personnalités qui nous ont accompagnés en signant le feraient maintenant avec la même conviction.

Au blocus criminel contre Cuba, qui s’exprime par des centaines d’attaques venant de l’empire, sous forme de menaces, de sanctions, de calomnies et de harcèlement économico-politique, s’ajoutent les récentes tentatives de déstabilisation financées depuis la Maison Blanche et la Floride du Sud, ciblant particulièrement la jeunesse cubaine. Il n’y a pas de limite à la bassesse et à la stupidité. Il n’est pas juste que le peuple cubain subisse l’irrationalité criminelle de l’empire nord-américain, et il n’est pas non plus acceptable de rester silencieux face à la situation désespérée à laquelle Cuba est confrontée, aux problèmes causés par le blocus et à ceux qui en découlent à l’infini. [...]

Lire la suite en cliquant sur le lien ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2022 2 26 /07 /juillet /2022 03:55
Ukraine - Le point de vue de Régis de Castelnau : Accélération de l’Histoire et défaite de l’Occident

 Accélération de l’Histoire et défaite de l’Occident

L'intervention russe en Ukraine a constitué une grande surprise en Occident. Y compris chez ceux qui, comme l’auteur de ces lignes, considéraient que la responsabilité de l’OTAN et de l’Union européenne était lourdement engagée. Cette surprise est finalement le symptôme de ce sentiment de supériorité occidentale si présent dans les têtes, y compris chez ceux qui tentent de ne pas trop s’éloigner du réel et assistent, consternés, au basculement des élites dirigeantes dans un délire inepte. À base de refus d’évidences, de décisions absurdes, de propagande imbécile, de racisme sommaire, de pulsions suicidaires, et pour tout dire d’aveuglement assez terrifiant.

Nous avions dit dans ces colonnes qu’il était possible que l’intervention militaire du 24 février 2022 enclenche un processus pouvant mettre fin à la domination multiséculaire de l’Occident sur le monde. Les événements qui se déroulent depuis quatre mois semblent confirmer cette hypothèse, et en tout cas c’est manifestement la voie que la Russie et les pays « du Sud » ont décidé d’emprunter.

L’Histoire change par bonds, et c’est irréversible

L’aspect militaire de la guerre en Ukraine, sans être secondaire, apparaît comme un élément parmi d’autres de cette soudaine accélération de l’Histoire. Nous assistons en parallèle de la conduite méthodique par la Russie de son « opération spéciale », à la recomposition géostratégique de la planète où l’Occident, isolé, affronte le reste du monde. Ce qui est impressionnant, c’est que l’enjeu de cet affrontement est très clair. Nous avons d’une part une puissance, les États-Unis, qui se considère exceptionnelle et destinée à conduire le monde en organisant sa globalisation comme forme moderne de sa domination. Son système économique est celui du néolibéralisme financier assis sur sa monnaie, son système politique celui de la démocratie représentative abâtardie en oligarchie voire ploutocratie aujourd’hui, son outil juridique le fameux « ordre international fondé sur les règles » qu’il est le seul à connaître et produit en fonction de ses besoins, et son moyen principal la violence militaire. En face, les pays qui représentent l’énorme majorité de la population mondiale, ne veulent plus de cette hégémonie, aspirent à une organisation multipolaire d’États-nations territoriaux, régulée par le droit international issu du dispositif juridique mis en place à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Et dont les économies rejettent le néolibéralisme au profit de schémas où l’État garde sa place. [...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents