Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
25 février 2021 4 25 /02 /février /2021 15:50
 Manifestation des sages femmes devant la cathédrale de Rouen le 24 février 2021 • © Maxime Fourrier / France Télévisions
 Manifestation des sages femmes devant la cathédrale de Rouen le 24 février 2021 • © Maxime Fourrier / France Télévisions

Manifestation des sages femmes devant la cathédrale de Rouen le 24 février 2021 • © Maxime Fourrier / France Télévisions

C'est à l'appel d'une organisation syndicale (la CGT, NDLR) qu'un rassemblement a eu lieu ce 24 février 2021 pour dénoncer les conditions de travail d'une profession qui s'estime oubliée par le gouvernement.

Reconnaissance. Voilà le mot qui résume la raison de la  mobilisation organisée à Rouen ce mercredi de plusieurs dizaines de sages-femmes des départements de l'Eure et de Seine-Maritime.

Reconnaissance d'une profession, reconnaissance d'un statut et donc de la rémunération qui va avec.

"Par rapport à d'autres professions libérales paramédicales avec trois ans d'études, alors que nous les sages-femmes, on est à Bac + 5,  je gagne moins qu'un certain nombre de ces professions."

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
22 février 2021 1 22 /02 /février /2021 10:59
Partager cet article
Repost1
22 février 2021 1 22 /02 /février /2021 06:18

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Mis en ligne le 14 Février

Partager cet article
Repost1
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 00:04

Cet article est reposté depuis Le blog des salarié-es de Korian.

Partager cet article
Repost1
15 novembre 2020 7 15 /11 /novembre /2020 11:16
 Novembre 2020 - Un quartier populaire de Dieppe • © Bruno Belamri / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Novembre 2020 - Un quartier populaire de Dieppe • © Bruno Belamri / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Dans plusieurs départements, des dizaines de maires ont signé une lettre adressée au président de la République pour alerter sur la situation dans les quartiers défavorisés.

Parmi les élus locaux signataires de cette lettre il y a Nicolas Langlois, le maire de Dieppe, très attentif à la situation difficile vécue par de nombreux habitants de sa commune de Seine-Maritime :
"Le confinement, il n'est pas le même pour tout le monde. La crise sanitaire elle a des conséquences humaines et économiques très fortes  qui aggravent les inégalités et encore plus  fortement dans les quartiers populaires."

L'article intégral ci-dessous, sur Fr3 Normandie :

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2020 6 14 /11 /novembre /2020 15:13

Source : Bi.team
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Alors que le Royaume-Uni entre dans son deuxième confinement national, une lumière a émergé dans un petit pays d’Europe centrale. Le week-end dernier, la Slovaquie a testé 3,6 millions de personnes pour le coronavirus, soit 97% de la population éligible (personnes âgées de 10 à 65 ans).

L’objectif était d’identifier le plus grand nombre possible de cas positifs et de les mettre à l’isolement – et ce afin d’éviter la mise en place d’un confinement en Slovaquie. Cette idée pourrait aider à atteindre le compromis consistant à sauver des vies tout en préservant les modes de vie.[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2020 6 07 /11 /novembre /2020 12:17

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), rattachée au ministère de la Santé atteste que, "la baisse de 69.000 lits d’hospitalisation complète entre 2003 et 2017 est établie". ( Source LCI)

Le but : baisser les dépenses publiques, objectif réclamé dans toutes les recommandations annuelles du conseil européen ( alias la "commission européenne", gouvernement autocratique de l'UE ). Les gouvernements successifs ont donc, en France, diminuer les budgets de l'hôpital public : selon les syndicats hospitaliers, "la baisse est de 10% sur 10 ans, 8,4 milliards d'euros !"

Le personnel hospitalier, ainsi que les malades du Covid-19 en paient le prix aujourd'hui.

YG

Alors que la seconde vague frappe la métropole du Havre plus fort qu’ailleurs en Normandie, les soignants de l’hôpital Monod tirent la sonnette d’alarme sur l’épuisement qui se fait sentir dans les services mobilisés face au Covid-19.(©Illustration Adobe Stock)

Alors que la seconde vague frappe la métropole du Havre plus fort qu’ailleurs en Normandie, les soignants de l’hôpital Monod tirent la sonnette d’alarme sur l’épuisement qui se fait sentir dans les services mobilisés face au Covid-19.(©Illustration Adobe Stock)

Alors que Le Havre connaît une importante recrudescence des hospitalisations pour Covid-19, les syndicats alertent sur la situation des soignants, en première ligne dans la crise.

« Il y a une grande tension sur les médicaux et paramédicaux. Aujourd’hui, les collègues répondent présents, mais ils souffrent. » Alors que la seconde vague de Covid-19 semble frapper plus durement l’agglomération du Havre (Seine-Maritime) que la première, le syndicat Sud a tiré la sonnette d’alarme lors d’une conférence de presse donnée jeudi 5 novembre 2020, pour alerter quant à la situation des soignants à l’hôpital Jacques-Monod.

La suite sur le site d'actu-76 :

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2020 4 05 /11 /novembre /2020 16:41
«Santé en danger, vite des cours en demi-groupe !», réclament les enseignants en grève du lycée Monet. (Photo LB/PN)

«Santé en danger, vite des cours en demi-groupe !», réclament les enseignants en grève du lycée Monet. (Photo LB/PN)

Au lycée Claude-Monet, le mouvement de grève commencé lundi 2 novembre 2020 s’est poursuivi le lendemain. Des enseignants demandent un dédoublement des classes pour améliorer les conditions sanitaires, en ces temps de pandémie de Covid-19.

"Le proviseur du lycée n’a pas souhaité répondre à nos sollicitations." écrit la journaliste.

Ci-dessous l'article intégral dans Paris-Normandie :

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2020 3 04 /11 /novembre /2020 23:31
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2020 3 04 /11 /novembre /2020 17:45

RT france

Des dizaines de lycéens se sont réunis devant le lycée Colbert à Paris pour demander la fermeture de leur établissement en l'absence de protocole sanitaire renforcé. Un rassemblement qui a donné lieu à des affrontements avec la police.

De violentes confrontations se déroulent depuis le matin du 3 novembre 2020 devant le lycée Colbert du Xe arrondissement de la capitale. Des dizaines d’étudiants protestent contre la gestion de la pandémie. Les lycéens demandent «la fermeture des établissements tant qu’un véritable protocole sanitaire ne sera pas mis en place», rapporte le journaliste de RT France Charles Baudry présent sur place.

Lors de ce rassemblement, un journaliste a été gazé alors qu’il filmait les lycéens venus protester. Sur la vidéo mise en ligne par une journaliste de Sputnik, on peut entendre la personne qui filme parler aux policiers : «On va aller de l’autre côté.» Un membre des forces de l'ordre dit à son collègue «écrase-les, tant pis». L’une des personnes présentes demande au policier : «Pardon ? Répétez». Un policier use alors de sa bombe lacrymogène. Son collègue l'encourage : «Non, non, mais gaze-les si ça continue, allez, allez». Le journaliste Clément Lanot est visé en plein visage pendant plusieurs secondes. [...]

Vu sur canempechepasnicolas

Lire la suite sur RT : https://francais.rt.com/france/80315-paris-lyceens-manifestent-contre-ouverture-etablissements-confinement

Des dizaines de lycéens se sont réunis devant le lycée Colbert à Paris pour demander la fermeture de leur établissement en l'absence de protocole sanitaire renforcé. Un rassemblement qui a donné lieu à des affrontements avec la police. De violentes confrontations se déroulent depuis le matin du 3 novembre 2020 devant le lycée Colbert du Xe arrondissement de la capitale. Des dizaines d’étudiants protestent contre la gestion de la pandémie. Les lycéens demandent «la fermeture des établissements tant qu’un véritable protocole sanitaire ne sera pas mis en place», rapporte le journaliste de RT France Charles Baudry présent sur place.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/80315-paris-lyceens-manifestent-contre-ouverture-etablissements-confinement
Paris : des lycéens manifestent contre l'ouverture des établissements en période de confinement

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/80315-paris-lyceens-manifestent-contre-ouverture-etablissements-confinement
Paris : des lycéens manifestent contre l'ouverture des établissements en période de confinement

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/80315-paris-lyceens-manifestent-contre-ouverture-etablissements-confinement
Paris : des lycéens manifestent contre l'ouverture des établissements en période de confinement

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/80315-paris-lyceens-manifestent-contre-ouverture-etablissements-confinement
Partager cet article
Repost0

Articles Récents