Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 16:45
A quelques semaines des élections, le milliardaire George Soros a appelé les européistes à «se réveiller» face aux populistes, sans quoi l'UE suivrait «le chemin de l'Union soviétique». Une inquiétude partagée par l'ECFR1 qui envisage la fin du bloc. (RT)
 
1-ECFR : European Council on Foreign Relations (ECFR), cousin (pro-)européen du think tank américain CF ( Mais il n'y a aucun rapport entre les deux évidemment, sinon ce serait "complotiste" )

Quelques sites traitent de cette intervention.  Nous  citons ici quelques extraits, assortis de commentaires, de l'analyse de Soros et de l'ECFR.

«Ni nos dirigeants ni les citoyens ordinaires ne semblent comprendre que nous vivons un moment révolutionnaire, que l'éventail des possibilités est très vaste et que le résultat final est donc très incertain»

«Cela s'explique par plusieurs facteurs, notamment [...] l'impossibilité pratique de modifier les traités et le manque d'instruments juridiques permettant de discipliner les Etats membres qui violent les principes sur lesquels l'Union européenne a été fondée»,

Pourtant l'UE a très bien su contourner le vote majoritaire des Français opposés au traité constitutionnel. 

George Soros regrette que l'UE ne dispose pas «des capacités suffisantes pour faire respecter les obligations des Etats membres».

Peut-être conviendrait-il de solliciter E. Macron qui, en matière d'écoute des peuples, est passé maître.  Signer le traité d'Aix la Chapelle en plein mouvement des gilets jaunes, c'est quand même du grand art.

De plus les adversaires de l'UE sont influencés par la Russie.  «Etant donné l'ingérence de la Russie lors des récentes élections nationales en Europe et la tension dans les relations entre l'UE et la Russie résultant des hostilités dans la mer d'Azov, il est fort probable que Moscou tentera de manipuler le vote» (ECFR). 

Vous l'ignoriez ? Pour la France, c'est donc clair : aux Européennes, si vous ne votez pas pour En Marche, c'est que vous êtes manipulé par la Russie.  Et, ironie, vous serez accusé d'être complotiste ... 

Après une recherche attentive, peu de liens trouvés sur G. Soros et cette déclaration.  Les médias les plus connus prêtent peu attention aux analyses récentes de G. Soros.  L'ingérence est trop visible ?

YG

Partager cet article
Repost0
9 février 2019 6 09 /02 /février /2019 18:18
Caracas. 7 heures du matin. Le soleil se pose sur les montagnes de l’Avila entourant la ville, qui commence à fourmiller. Des files de personnes descendent la colline où se perche le barrio El Manicomio pour rejoindre l’avenue Sucre, l’artère principale qui se faufile entre les quartiers populaires de l’Ouest de la Capitale. Des dizaines d’enfants en uniforme scolaire, certains cavalant d’autres aux mains de leurs mamans prennent le chemin de l’école. Je pense à ma fille qui elle, en raison d’un conflit social en France, restera à la maison.
 
A quelques encablures de là, des militaires en armes boivent un café au check point qui mène à Miraflores, le Palais Présidentiel. L’image de Caracas respirant la normalité contraste brutalement avec celle que l’on peut avoir d’un pays menacé d’intervention militaire par l’administration Trump.
 
Une vie quotidienne à mille lieux des annonces de la « révolution vénézuélienne » qui commence à s’imposer dans nos médias.[...]
 
La suite ci-dessous :
Partager cet article
Repost0
5 février 2019 2 05 /02 /février /2019 00:43

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Extraits

"Les Nations Unies (ONU), par le biais de son compte Twitter officiel @ONU_es et de son site Internet, ont publié le témoignage d'Idriss Jazairy, expert des Nations Unies sur les droits de l'homme, qui a averti que la coercition, militaire ou économique, ne devrait jamais être utilisée pour chercher un changement de gouvernement dans un État souverain, mais qu'un dialogue constructif devrait être encouragé pour trouver une solution à la crise au Venezuela.

Les sanctions, qui peuvent conduire à la famine et à la pénurie de médicaments, ne sont pas la réponse à la crise au Venezuela, a déclaré jeudi le rapporteur spécial de l'ONU sur l'impact négatif des mesures coercitives unilatérales dans une déclaration."

L'article intégral ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
3 février 2019 7 03 /02 /février /2019 17:09

publié le 25 janvier 2019

 

Forts de l'appui américain, les soutiens de l'oligarchie vénézuélienne tentent un coup de force contre le gouvernement de Nicolas Maduro et son peuple. La politique progressiste et nationale engagée par Hugo Chavez en 1998, élu avec plus de 56% des suffrages, avait déjà conduit Washington à vouloir mettre fin à l'expérience démocratique pour récupérer les immenses richesses du pays, qui échappaient aux grandes sociétés états-uniennes.

Une première tentative de subversion, en 2002, soutenue par les forces US, fut mise en échec par le peuple et son armée. Mais depuis, et sous toutes les formes, les Etats-Unis n'ont eu de cesse de peser financièrement et politiquement pour mettre en échec l'expérience démocratique du pouvoir à Caracas avec le concours, y compris violent, de la grande bourgeoisie du Venezuela.

Mais son peuple et son armée sont toujours restés fidèles aux présidents Hugo Chavez et Nicolas Maduro.

C'est pour tenter de mettre fin à cette résistance qu'aujourd'hui Donald Trump s'immisce directement dans la politique vénézuélienne, reconnaissant comme président un représentant auto-proclamé de l'opposition !

C'est toujours l'appétit du big business US, gourmand des richesses du sous-sol vénézuélien, qui conduit Washington à s'immiscer dans les affaires intérieures d'un état souverain.

Mais nous ne sommes plus au temps des canonnières... Cuba, la Russie et la Chine ont fait savoir aux Etats-Unis que leurs pays étaient solidaires du Venezuela menacé dans son indépendance.

Et ce n'est pas la scandaleuse déclaration du locataire de l'Elysée, solidaire de la tentative de coup d'état à Caracas, qui modifiera la donne. Le bilan répressif et sanglant du mouvement des Gilets Jaunes ne lui procure aucun brevet de démocratie, d'autant qu'il n'a été élu en 2017 que par une minorité des Français, alors que Maduro l'a été par une large majorité des Vénézuéliens. Emmanuel Macron veut simplement paraître comme le plus zélé des serviteurs de l'oligarchie européenne et de l'impérialisme occidental dirigé depuis Washington.

La situation à Caracas, le danger que court le peuple vénézuélien, nécessitent au plus tôt une réplique des forces vives du peuple français.

Notre peuple se doit de défendre la souveraineté et l'indépendance de la République bolivarienne du Venezuela, menacées par la conjonction des forces intérieures et extérieures de l'impérialisme.

Nous sommes solidaires du peuple vénézuélien agressé, de Nicolas Maduro, son légitime Président, il n'est rien de plus urgent que soutenir la lutte du peuple vénézuélien pour reconstruire, au profit des couches populaires, une économie ruinée par le sabotage de la bourgeoisie vénézuélienne avec le soutien des USA.

Paris, Le 25 janvier 2019

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 février 2019 7 03 /02 /février /2019 16:21

Sur les chaînes d'info, dans les journaux papiers, pour paraître "objectif", les journalistes nous "informent" de l'existence de deux manifestations à Caracas.  Mais ils ne montrent des photos que de l'opposition.  Pourtant pour célébrer le vingtième anniversaire de la révolution chaviste, ils étaient des milliers ...

Ci-dessous les photos que vous ne verrez pas sur votre écran ou dans vos journaux.  Pour exemple deux liens vers Libération et Le Courrier international, deux journaux qui présentent les deux manifestations mais qui s'appesantissent davantage sur la manifestation de l'opposant Juan Guaido que sur celle des chavistes.  Des photos pour Guaido.  Aucune pour les bolivariens ...

Manifestation des partisans bolivariens le 2 février à Caracas

Manifestation des partisans bolivariens le 2 février à Caracas

Caracas, ce 2 février. Depuis des mois on n’avait vu une telle affluence populaire à un meeting bolivarien. Pendant ce temps dans les beaux quartiers, les rassemblements de la droite, moins nombreux, diffusaient l’hymne états-unien, déployaient des drapeaux US et d’Israël sur leur podium principal, applaudissant avec une certaine excitation à l’idée d’un débarquement des marines dans leur pays. Devinez pourquoi, depuis vingt ans, les médias ne vous montrent que les marches de la droite et jamais les manifestations chavistes ?

Voir l'intégralité de l'article ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
3 février 2019 7 03 /02 /février /2019 00:51

 

Ben NORTON

Un document interne du gouvernement révèle des tactiques de « guerre économique » et d’ »armes financières » que les Etats-Unis utilisent contre le Venezuela au nom de la « promotion du capitalisme ».

Le Venezuela a souffert d’une crise économique ces dernières années, et alors que le gouvernement américain et les médias commerciaux ont blâmé cette situation difficile uniquement sur le parti socialiste au pouvoir, des documents internes du gouvernement américain reconnaissent que Washington a utilisé ce qu’il décrit clairement comme des « armes financières » pour mener une « guerre économique » contre cette nation sud-américaine riche en pétrole.

L’aveu discret confirme ce que le gouvernement de Caracas répète depuis des années : Les États-Unis mènent une guerre économique contre le Venezuela, le pays qui possède les plus grandes réserves de pétrole du monde.

Les sanctions paralysantes imposées par l’administration Donald Trump ont privé le Venezuela de milliards de dollars.

Le premier rapporteur des Nations Unies à se rendre dans le pays depuis deux décennies, le juriste Alfred de Zayas, a déclaré à The Independent que les sanctions internationales dévastatrices imposées au Venezuela sont illégales et pourraient constituer un crime contre l’humanité.[...]

La suite ici :https://venezuelainfos.wordpress.com/2019/02/02/un-document-interne-du-gouvernement-des-etats-unis-explique-programme-de-guerre-economique-contre-le-venezuela-the-grayzone/

Partager cet article
Repost0
2 février 2019 6 02 /02 /février /2019 16:01

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost0
2 février 2019 6 02 /02 /février /2019 15:14

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Pour preuves, regardez cet article du Monde :

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/01/31/des-milliers-de-venezueliens-appellent-l-armee-a-se-rebeller-contre-maduro_5416924_3210.html

Vous n'y verrez, après l'annonce de milliers de manifestants, aucune photo d'ensemble, seulement le président autoproclamé avec quelques dizaine de personnes et une affiche tenu par une manifestante qu'on ne voit pas. 

En France, les gilets jaunes et même les retraités samedi dernier ( malgré l'omerta officielle) ont fait mieux.

Cherchez bien.  Pour la manifestation du 30 janvier à laquelle appelait l'"opposition" vénézuélienne, vous ne trouverez aucune preuve d'un raz de marée populaire venu soutenir Juan Guaido

YG

Et aussi ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
1 février 2019 5 01 /02 /février /2019 09:25

30 janv. 2019

Frédéric Taddeï reçoit Gabriel Giménez-Roche, économiste, Renaud Girard, géopoliticien, Maurice Lemoine, journalist et Romain Migus, sociologue et journaliste

Voir la vidéo ci-dessous sur le site de RT :

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2019 2 29 /01 /janvier /2019 17:40
Incroyable, les Etats-Unis et leur homme de paille s’approprient les biens du gouvernement vénézuélien (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Publié: 29 Jan 2019

Auparavant, le « président en charge » auto-proclamé du Venezuela avait ordonné la prise de contrôle « progressive et ordonnée » des avoirs du Venezuela à l’étranger.

Le département d’État américain a reconnu mardi l’autorité du député de l’opposition, Juan Guaidó , auto-proclamé « président en charge » du Venezuela, pour « recevoir et contrôler certains avoirs »  du pays sud-américain, détenus à la Federal Reserve Bank de New York ou toute autre banque assurée sur le territoire américain .

Lire l'intégralité sur le site "Histoire et Société" : https://histoireetsociete.wordpress.com/2019/01/29/washington-accorde-a-juan-guaido-le-controle-des-actifs-du-gouvernement-venezuelien-dans-les-banques-americaines/

Partager cet article
Repost0

Articles Récents