Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
21 juillet 2024 7 21 /07 /juillet /2024 15:09

Cet article est reposté depuis Mouvement de la Paix Corrèze.

Déclaration : Pas de trêve pour la paix et la justice au Proche Orient - Pour le cessez-le-feu à Gaza

La France et plusieurs autres puissances sont occupées dans des séquences électorales aux enjeux majeurs, et la plupart des médias sont concentrés sur les festivités des Jeux Olympiques (durant lesquels le Mouvement de la paix appelle les Etats à agir pour la trêve olympique demandée par l’AG de l’ONU). Nous n'oublions pas que de nombreux pays du monde sont plongés dans l'horreur de guerres sanglantes et confrontés à des politiques guerrières et à l'augmentation des budgets militaires, au détriment des besoins des populations.
 
La situation à Gaza est devenue "apocalyptique" selon un responsable de l'ONU... Selon l’OMS, « plus de 100 000 habitants de Gaza sont morts, blessés, disparus ou présumés morts » dont une majorité de femmes et d'enfants. Les instances de l'ONU parlent d'un risque de Génocide. Les infrastructures de l'UNRWA, son agence pour les réfugiés, sont délibérément ciblées par l'armée israélienne. La population entière est menacée d'extermination par la famine, le manque d'eau et de soins médicaux du fait du blocage de l'aide humanitaire par Israël.
 
13 ONG qui sont présentes à Gaza dont MSF, OXFAM dénoncent l’obstruction par Israël de l'aide humanitaire et une intensification des attaques contre la population. Le 13 juillet, une zone déclarée sûre pour la population a été attaquée faisant plus de 90 victimes. Hôpitaux, écoles, universités, rien n’est épargné. C'est à une véritable destruction de Gaza que se livre Israël en totale violation du droit international ; de l'ONU et de toutes ses résolutions ; au mépris des injonctions de la Cour Pénale Internationale, ignorant les tentatives de négociation pour un cessez-le-feu (y compris celle formulée en juin par les États-Unis).
 
Les responsables de ces crimes de guerre y compris ceux du Hamas (pour les actes criminels du 7 octobre) devront répondre de leurs actes devant la justice internationale. Mais pour le moment aucune mesure concrète de sanction n'est mise en œuvre par l'ONU, la France ou l'Union Européenne comme cela a été fait pour la Russie, et pas non plus d'embargo sur les armes.

Lire la suite ci-dessous

Partager cet article
Repost2
5 juin 2024 3 05 /06 /juin /2024 15:06
Macron : une visite d’État pour Rhin ? [Ruptures]

Le président français a achevé, le 28 mai, une visite d’Etat de trois jours en Allemagne. Une telle initiative diplomatique, la plus élevée sur le plan protocolaire, est censée constituer un événement politique majeur. La précédente remonte à l’année 2000, lorsque Jacques Chirac était encore à l’Elysée.

Elle s’est déroulée dans un contexte marqué par une double caractéristique. D’une part, les relations franco-allemandes ont vu se multiplier les contradictions et les divergences ces dernières années, ces derniers mois en particulier. Et ce, alors même que, traditionnellement, les rapports entre Paris et Berlin sont vus comme un moteur nécessaire au fonctionnement et aux « progrès » de l’Union européenne.

Le second élément de contexte est l’affaiblissement tant d’Emmanuel Macron que du chancelier allemand dans leurs pays respectifs. Les revers macro-économiques de la France (dette, déficits…) sont pointés par Bruxelles qui devrait engager sous peu une procédure pour déficits excessifs. Quant au gouvernement d’Olaf Scholz, il doit se soumettre à des restrictions budgétaires d’autant plus drastiques que la Cour constitutionnelle de Karlsruhe a récemment rappelé quelques règles strictes en ce domaine. Dès lors la croissance, déjà à bout de souffle, ne risque pas de repartir.

Par ailleurs, le camp du président français ne dispose pas de majorité parlementaire solide, et doit naviguer à vue. De son côté, le chancelier s’appuie sur une coalition de trois partis qui ne cessent de s’écharper sur de nombreux dossiers. Enfin, les formations dont sont issus les deux hommes – Renaissance (libéral) pour le premier, le parti social-démocrate pour le second – semblent en perdition électorale. Les instituts de sondage ne leur attribuent pas plus de 15% des suffrages le 9 juin prochain.

Dans ce contexte, quel bilan tirer du déplacement du président français de l’autre côté du Rhin ? Trois éléments peuvent être notés : une immixtion délibérée dans les campagnes électorales en cours en vue du scrutin européen ; la remise à Emmanuel Macron d’un « prix international pour la paix » ; et la tenue d’un Conseil franco-allemand de défense qui a appelé à une accélération des perspectives d’armement euro-atlantique.

[...]

La suite sur le site de Ruptures.  Pour avoir l'article intégral abonnez-vous.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2024 2 26 /03 /mars /2024 00:46
Nouveau rendez-vous important entre Scholz, Tusk et Macron pour évoquer l’aide à l’Ukraine. © Photos AFP, montage NR

Nouveau rendez-vous important entre Scholz, Tusk et Macron pour évoquer l’aide à l’Ukraine. © Photos AFP, montage NR

La visite éclair d’Emmanuel Macron au chancelier Scholz, le 15 mars, a permis aux deux hommes, flanqués du premier ministre polonais, d’échanger force sourires. De façade.

Car en réalité, entre Berlin et Paris, le torchon brûle. Bien sûr, les relations franco-allemandes n’ont jamais été sans nuage. Les contradictions et les frictions ont rarement manqué, et ce, dans une multitude de dossiers. Parmi ceux-ci, trois sont particulièrement connus : l’énergie (notamment nucléaire), les finances publiques (la mise en œuvre du Pacte de stabilité), et le commerce international (avec la Chine, le Mercosur…).

Mais c’est aujourd’hui un autre thème, et pas des moindres, qui enflamme les rapports entre les deux gouvernements : la manière de soutenir Kiev, et plus généralement la posture stratégique et militaire. Naturellement, l’appui au pouvoir ukrainien réunit les deux rives du Rhin, de même que l’espoir – irréaliste – d’infliger une défaite historique à la Russie. Mais l’opposition apparaît dès qu’il est question de la manière d’atteindre cet objectif – et accessoirement de défendre ses intérêts industriels et géostratégiques.

 [...]

Sur le site de Ruptures : Abonnez-vous !

Partager cet article
Repost0
5 février 2024 1 05 /02 /février /2024 01:00

Cet article est reposté depuis Mouvement de la Paix Corrèze.

Partager cet article
Repost2
28 août 2023 1 28 /08 /août /2023 10:09

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

INÉGALITÉS : la France, un pays de pauvres avec quelques ultra-riches ?
Partager cet article
Repost1
18 mars 2023 6 18 /03 /mars /2023 16:10

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2022 5 02 /09 /septembre /2022 15:50

Au soir de son arrivée à Alger, le 25 août 2022, Emmanuel Macron a, aux côtés de son homologue algérien, annoncé leur décision de créer une « commission d’historiens » commune à laquelle seraient « ouvertes toutes les archives algériennes et françaises ». Pour Fabrice Riceputi, l’essentiel sur la domination coloniale et la guerre d’Algérie est largement décrit par les historiens et cette annonce n’est autre chose que la dernière manifestation du refus de la France de reconnaître sa responsabilité première et essentielle de puissance colonisatrice. Benjamin Stora appelle à enseigner plus largement cette page d’histoire dans les écoles françaises. L’historien algérien et chercheur au Crasc d’Oran, Amar Mohand-Amer, attend de voir ; il met en garde contre l’instrumentalisation idéologique de l’histoire et plaide pour l’autonomie de l’historien.

Algérie coloniale : les historiens ont déjà travaillé,
messieurs les présidents !

par Fabrice Riceputi, publié par Mediapart le 29 août 2022.
Source

Lors de son récent voyage à Alger, le président de la République française a, aux côtés de son homologue algérien, annoncé la création d’une « commission d’historiens » franco-algérienne à laquelle seraient « ouvertes toutes les archives algériennes et françaises ». Il a aussi indiqué qu’elle serait composée de « douze historiens » des deux nationalités et qu’elle travaillerait « pendant un an ».

A quoi servira cette commission d’historiens, dont, pour l’heure, on ignore la composition et la date d’installation ? Selon le président français, son travail consistera à « regarder l’ensemble de cette période historique (...) du début de la colonisation à la guerre de libération, sans tabou, avec une volonté (…) d’accès complet à nos archives ». « On va laisser les historiens travailler », a-t-il encore commenté devant la presse.

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2022 4 28 /07 /juillet /2022 15:28
Corruption en Afrique : Macron expert de haut vol par Régis de Castelnau

Emmanuel Macron, dans la grande tradition de la Françafrique, est allé donner des leçons aux dirigeants africains. Bardé de son arrogance, il les a traités d’hypocrites parce qu’ils n’ont pas jugé bon de soutenir ses positions atlantistes concernant la guerre en Ukraine. Il est vrai que la façon dont était reçu Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russes, en tournée dans le même continent, avait de quoi agacer. Mais là où Emmanuel Macron a vraiment fait une nouvelle démonstration de son merveilleux culot, c’est lorsqu’il a proposé « d’aider à réguler les sujets de corruption qui sont un fléau pour le continent africain. » [...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
5 juin 2022 7 05 /06 /juin /2022 15:22
Gaz de schiste : nouvelle dépendance énergétique anti-écologique ?

L'embargo à venir sur le gaz russe rend crucial le problème de la dépendance énergétique de l'Europe. La solution trouvée, le recours au gaz de schiste, lui substitue une autre dépendance, celle à l'égard des États-Unis. Et pose de sérieuses questions écologiques.

C'était devenu au début des années 2010 l'un des tabous de la politique française de l'énergie : malgré les gisements présents sous nos pieds, la France n'aurait pas recours au gaz et au pétrole de schiste pour atteindre son indépendance énergétique.

Mais les guerres sont de grandes briseuses de tabous : après avoir dû renoncer en 2020 à un contrat de livraison de gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance des États-Unis, Engie va finalement céder à cette sirène. L'objectif : s'affranchir de la dépendance à l'égard de la Russie, qui représente 20 % des approvisionnements du successeur de GDF, et 40 % de la consommation européenne. [...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 17:44
Jeudi 24 février 2022, France 2 consacrait une émission spéciale à la situation en Ukraine, où la Russie a lancé des opérations militaires.

Jeudi 24 février 2022, France 2 consacrait une émission spéciale à la situation en Ukraine, où la Russie a lancé des opérations militaires.

« N’oublions pas le martyr, la souffrance qu’a connu le peuple irakien, le martyr, la souffrance qu’a connu le peuple libyen. N’oublions pas les souffrances que nous avons infligées par des interventions militaires sans issues ! »

Dominique de Villepin

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents