Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
11 octobre 2021 1 11 /10 /octobre /2021 13:48

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost1
1 juillet 2021 4 01 /07 /juillet /2021 00:06

Cet article est reposté depuis Bordeaux-moscou... Loubianka..

Des navires et des aéronefs de huit pays participent aux exercices 2020 de l’opération «Sea Breeze» (navy.mil/Ukraine Navy)

Des navires et des aéronefs de huit pays participent aux exercices 2020 de l’opération «Sea Breeze» (navy.mil/Ukraine Navy)

C'est sur le site de la Marine des Etats-Unis qu'on peut trouver ces informations : https://www.navy.mil/ 

Voici la conclusion, traduite de l'américain :

"L'U.S. Naval Forces Europe/Africa/U.S. Sixth Fleet, dont le quartier général se trouve à Naples, en Italie, mène tout le spectre des opérations interarmées et navales, souvent de concert avec des partenaires interarmées, alliés et interagences, afin de promouvoir les intérêts nationaux des États-Unis ainsi que la sécurité et la stabilité en Europe et en Afrique."

Texte en américain : "U.S. Naval Forces Europe/Africa/U.S. Sixth Fleet, headquartered in Naples, Italy, conducts the full spectrum of joint and naval operations, often in concert with joint, allied, and interagency partners, in order to advance U.S. national interests and security and stability in Europe and Africa."

Eclairant, non ?

Partager cet article
Repost0
7 juin 2021 1 07 /06 /juin /2021 00:01

Cet article est reposté depuis Le blog de Roger Colombier.

Partager cet article
Repost0
3 juin 2021 4 03 /06 /juin /2021 16:06

En tête l'Arabie saoudite ...

Suivie par les Etats-Unis et le Maroc ...

Des Etats bien sous tous rapports ...

Comme en témoigne la photo ci-dessous :

Voir l'article joint :

 

Massacres de population au Yemen - Photo Humanité.fr

Massacres de population au Yemen - Photo Humanité.fr

Partager cet article
Repost0
12 mars 2021 5 12 /03 /mars /2021 00:05
Otan : Le porte-avions Charles de Gaulle a participé à l’exercice Dynamic Manta avec des navires turcs

Otan : Le porte-avions Charles de Gaulle a participé à l’exercice Dynamic Manta avec des navires turcs

Du 22 février au 5 mars se déroule en Mer Ionienne l’exercice OTAN  Dynamic Manta de guerre anti-sous-marin. Y participent des navires, sous-marins et avions des États-Unis, Italie, France, Allemagne, Grèce, Espagne, Belgique et Turquie. Les deux principales unités engagées dans cet exercice sont un sous-marin nucléaire US d’attaque de la classe Los Angeles et le porte-avions français Charles de Gaulle à propulsion nucléaire avec son groupe de bataille, comprenant aussi un sous-marin nucléaire d’attaque. Le Charles de Gaulle, immédiatement après, ira dans le Golfe Persique. L’Italie, qui participe au Dynamic Manta avec des navires et sous-marins, est la “nation hôte” de tout l’exercice : elle a mis à disposition des forces participantes le port de Catane et la station d’hélicoptères de la Marine toujours à Catane, la station aéronavale de Sigonella (la plus grande base USA/OTAN en Méditerranée) et la base logistique d’Augusta pour les approvisionnements. Objectif de l’exercice : la chasse aux sous-marins russes en Méditerranée qui, selon l’OTAN, menaceraient l’Europe.[...]

Article intégral ici : https://www.mondialisation.ca/la-perilleuse-strategie-usaotan-en-europe/5654200

Article original en italien :

La pericolosa strategia Usa/Nato in Europa 

Édition de mardi 2 mars 2021 d’il manifesto

https://ilmanifesto.it/la-pericolosa-strategia-usa-nato-in-europa/ 

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Partager cet article
Repost0
5 mars 2021 5 05 /03 /mars /2021 15:03
Le sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) Émeraude et le bâtiment de soutien Seine. Ministère des Armées (Photo vue dans Le Figaro)

Le sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) Émeraude et le bâtiment de soutien Seine. Ministère des Armées (Photo vue dans Le Figaro)

Qui décide, en notre nom, en pleine pandémie, de dépenser sans compter en mer de Chine, très très loin de nos eaux territoriales, pour soutenir la croisade belliqueuse des Etats-Unis ? YG.

 

Source : le blog Histoire et Société
"Quelle est la souveraineté du peuple français que l’on peut ainsi impliquer dans des actes de guerre au coût prohibitif sans que ni lui, ni son parlement ne soit sollicité? Avec, en point d’appui l’indigne campagne xénophobe sur des fakenews sur les Ouïghours pour justifier l’alignement servile sur les États-Unis. Avec les pitreries de tous autour d’une gestion stupide du coronavirus pimenté de débats imbéciles sur la pertinence ou non de l’islamo-gauchisme.  Pauvre France et malheureux esclaves français qui se croient autorisés néanmoins à donner des leçons de démocratie parce qu’ils ignorent tout du monde et des actions de leurs dirigeants. Comme le disait Bertolt Brecht :

“Celui qui ne connait pas la vérité n’est qu’un imbécile. Mais celui qui connait la vérité et la qualifie de mensonge est un criminel.” Dans quelle catégorie faut-il placer une gauche qui refuse de voir ce qui se passe au plan international et préfère censurer et reprendre d’infâmes campagnes de propagande contre la Chine ou ne pas les désavouer sous prétexte que cela n’intéresse pas les Français, voire que cela peut nuire à la tambouille électorale ?

(note de Danielle Bleitrach pour histoire et societe)"

La France a récemment envoyé un de ses sous-marins d’attaque nucléaire à plus de 10 000 kilomètres en mer de Chine méridionale pour une «patrouille ». C’est le dernier indicateur de la tension et de la crédibilité sous-jacente de la politique étrangère des États-Unis en ce qui concerne la mer de Chine méridionale et son conflit croissant avec Pékin.

Alors que Washington considère sa participation dans la région comme celui d’un « champion » pour les demandeurs d’asile en mer de Chine méridionale, il recrute des alliés de plus en plus éloignés de ses eaux réelles et semble simplement utiliser la confrontation pour saper Pékin, et non pour soutenir d’autres pays de la région.

France24 dans un article intitulé «La France patauge dans la mer de Chine méridionale avec un sous-marin d’attaque nucléaire », affirme :

La semaine en France  débute par un fil Twitter de la ministre de la Défense Florence Parly révélant que le sous-marin d’attaque nucléaire SNA Emeraude faisait partie des deux navires de la marine qui ont récemment effectué une patrouille en mer de Chine méridionale.

« Cette patrouille extraordinaire vient de terminer un passage en mer de Chine méridionale. Une preuve frappante de la capacité de notre marine Français à se déployer loin et pendant longtemps avec nos partenaires stratégiques australiens, américains et japonais « , a-t-elle tweeté avec une photo des deux navires en mer.

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
22 février 2021 1 22 /02 /février /2021 08:31

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Extraits de l'article lu dans Marianne

Mis en ligne le 13 février

"Et l'équipe d'Ursula von Der Leyen y a rappelé une exigence phare : à côté de mesures d'investissement, les gouvernements doivent prévoir des "réformes structurelles", en reprenant des préconisations adressées aux pays membres ces dernières années. Celles de la France incluaient notamment la maîtrise du déficit budgétaire et une réforme du système de retraites."

"Pour respecter le règlement en cours d'adoption, le projet français devrait s'inspirer des recommandations reçues ces dernières années. L'édition 2019 enjoignait par exemple la France de "réduire les restrictions réglementaires, notamment dans le secteur des services". Autre voie suggérée : "Réformer le système de retraite pour uniformiser progressivement les règles des différents régimes (...) en vue de renforcer [leur] équité et [leur] soutenabilité". Le gouvernement Macron devra-t-il remettre sa réforme des retraites sur le métier ? "Les recommandations pointaient qu'il était souhaitable d'harmoniser les différents systèmes de retraite, en 2019 et déjà auparavant. Et ce défi est un constat partagé avec la France. Donc ça doit être discuté dans le cadre du plan de relance", nous répond la Commission. Tout en précisant qu'il n'y a "pas de prérequis", c'est-à-dire qu'aucune mesure n'est fixée d'avance comme une condition incontournable.

Les préconisations de 2019 appellaient également la France à faire des économies, notamment en "rédui[sant] les dépenses (...) dans tous les sous-secteurs des administrations". Un an plus tard, la cuvée 2020 se montrait moins pressante sur ce point, mais anticipait aussi la fin du "quoi qu'il en coûte" de la crise sanitaire. L'Etat français y était ainsi encouragé "à parvenir à des positions budgétaires à moyen terme prudentes et à garantir la soutenabilité de la dette", "lorsque la situation économique le permettra"."

Partager cet article
Repost0
15 février 2021 1 15 /02 /février /2021 19:17
Affiche de l'AFPS

Affiche de l'AFPS

Par une circulaire, le Ministre de la Justice a demandé aux procureurs et présidents de tribunaux de condamner les appels au boycott de produits israéliens, pour cause de « discrimination à l’égard d’une nation ». Parce qu’un peuple entier – le peuple palestinien – est bel et bien « privé de ses droits les plus fondamentaux », un ensemble de personnalités s’élève contre le « mépris » du ministre pour un peuple ghéttoisé et colonisé par Israël ainsi que ceux qui le défendent, alors même que la CEDH a légitimé l’appel au boycott pour des raisons politiques.

Le 9 février 2021,

Monsieur le Ministre de la Justice,

Vous avez récemment diffusé une circulaire (« dépêche ») à l’attention de tous les procureurs et des présidents de tribunaux, dans laquelle il leur est demandé de condamner les appels au boycott des produits israéliens qui correspondraient à une « provocation à la discrimination à l’égard d’une nation », et cela en dépit de l’arrêt du 11 juin 2020 de la Cour Européenne des Droits de l’homme (CEDH).

Cet arrêt a pourtant clairement légitimé l’appel au boycott d’un État et de ses produits pour des raisons politiques, et a détaillé les raisons de sa légalité, au visa de l’article 10 de la CEDH, en tant que modalité d’expression protestataire, interdisant une restriction de la liberté d’expression dans ce cas. Il a même condamné l’État français à verser plus de 100 000 euros de dommages et intérêts à des militants de Mulhouse qui avaient été sanctionnés en raison de leur appel au boycott d’un régime d’apartheid et des produits qu’il exporte. [...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
15 février 2021 1 15 /02 /février /2021 18:20
1ère photo - Moscou, aujourd'hui. Ce pourrait être Amsterdam, Turin, ou ... Paris. (Photo prise sur le blog de Boyer Jakline) - 2ème photo : photo prise sur Marianne.fr sous le titre : "Violences policières : "C’est bien en France que la police a tiré sur des civils non-armés" "
1ère photo - Moscou, aujourd'hui. Ce pourrait être Amsterdam, Turin, ou ... Paris. (Photo prise sur le blog de Boyer Jakline) - 2ème photo : photo prise sur Marianne.fr sous le titre : "Violences policières : "C’est bien en France que la police a tiré sur des civils non-armés" "

1ère photo - Moscou, aujourd'hui. Ce pourrait être Amsterdam, Turin, ou ... Paris. (Photo prise sur le blog de Boyer Jakline) - 2ème photo : photo prise sur Marianne.fr sous le titre : "Violences policières : "C’est bien en France que la police a tiré sur des civils non-armés" "

Un texte superbe comme Marianne sait les dénicher… Un jeune homme de jadis qui a participé à la fin de l’URSS sans y prêter garde comme beaucoup de soviétiques sort à peine du traumatisme et devant ceux qui se rassemblent autour de Navalny sans cautionner cet homme s’interroge sur la manière la plus juste de dire. Il nous dit à quel point l’URSS était peu répressive simplement fatiguée… mais lisez plutôt il le dit mieux que moi. (note de Danielle Bleitrach - traduction de Marianne Dunlop)

http://www.sovross.ru/articles/2084/50797


Comme beaucoup de Russes, j’ai suivi la série de rassemblements non autorisés qui ont balayé le pays en janvier. L’Internet était rempli de vidéos de différentes villes de Russie, où, en gros, on voyait toujours la même chose : des foules de manifestants scandant des slogans, des responsables de la sécurité vêtus de costumes futuristes – comme s’ils sortaient de “Star Wars” – se produisant dans un ballet brutal, battant des manifestants avec leurs matraques, des cris, des gémissements … Ici une personne inconsciente est jetée dans un fourgon de police. Là, les policiers mettent les détenus à genoux. Voici un policier anti-émeute qui passant près d’un retraité, lui donne un coup de pied au ventre. Un autre, se retournant, frappe avec sa matraque un journaliste muni d’une caméra et d’un gilet avec l’inscription “Presse”… Dans une ruelle de Moscou, la police anti-émeute tabasse des filles qui hurlent: “Nous ne sommes pas armées!” Tandis que sur la Place aux Foins à Saint-Pétersbourg, un policier, voyant des manifestants qui le suivaient, dégaine son pistolet… 

Moscou, Pétersbourg, Ekaterinbourg, Kazan, Irkoutsk, Tomsk, Vladivostok … Devant mes yeux défilent aussi des images de ma ville natale. Des rues qui me sont familières depuis l’enfance, des immeubles… Et je me surprends involontairement à penser comment il y a 30 ans, je marchais moi aussi dans ces rues avec une foule de jeunes protestataires. 
C’était en 1989, j’étais en première année d’université, j’avais le même fatras pro-perestroïka dans la tête que la majorité des jeunes de cette époque… On n’aimait pas les réunions ennuyeuses du Komsomol, les slogans rebattus sur les murs des maisons, même ceux dont c’était la fonction de les proclamer n’y croyaient plus. Nous condamnions les privilèges de la nomenklatura qui roulait en Volgas noires (nous ne pouvions imaginer que ces humbles gens seraient remplacés par des propriétaires de leurs propres avions, yachts et palais!). Nous voulions du changement. Plus de liberté, de démocratie, des rayons pleins dans les magasins, mais surtout l’émancipation spirituelle, l’abolition de toute censure, la possibilité de lire Berdiaev, Boukharine, Freud, Nietzsche et de décider par nous-mêmes ce qui dans les écrits était juste et ce qui ne l’était pas. Il y a des choses dont j’ai atrocement honte aujourd’hui: nous étions jeunes, naïfs, notre compréhension était limitée. Mais quand même, nous étions animés par un désir sincère d’améliorer la situation dans notre pays, même si nous n’avions qu’une idée très vague de la façon de procéder…

 
Oui, nous descendions nous aussi dans les rues et sur les places, nous rassemblant en foule près du bâtiment du comité régional local, scandant: “A bas!” et “Liberté!” Permettez-moi de souligner qu’il s’agissait de rassemblements non autorisés. C’était devenu une véritable “mode”. Le poète Andrei Voznessensky, dont j’ai beaucoup aimé les œuvres dans ma jeunesse, a même écrit un poème selon lequel Pouchkine aurait certainement participé à ces actions non autorisées, il a été publié, semble-t-il, dans la revue Younost’.

 
Et, bien sûr, ces manifestations et rassemblements étaient encadrés par des policiers. Ils nous regardaient, semblaient fatigués, anxieux, peut-être mécontents d’avoir été conduits là à cause du désir des jeunes de faire du chahut. Mais je ne me souviens pas d’un cas où ils se soient précipités sur des manifestants pour les battre, les traîner hors de la foule et les embarquer. Et ils avaient l’air assez paisibles: sans armes, dans leur uniforme habituel. Je ne me souviens même pas qu’ils aient eu des matraques.[...]

La suite ci-dessous sur le blog de Danielle Bleitrach

Et aussi :

Partager cet article
Repost0
9 février 2021 2 09 /02 /février /2021 17:04

Cet article est reposté depuis Canaille le Rouge, son c@rnet, ses p@ges..

Partager cet article
Repost0

Articles Récents