Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
24 août 2021 2 24 /08 /août /2021 05:26

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost0
18 août 2021 3 18 /08 /août /2021 05:09

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
16 août 2021 1 16 /08 /août /2021 06:09

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
13 août 2021 5 13 /08 /août /2021 05:09

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2021 1 19 /07 /juillet /2021 16:02
europe1.fr

europe1.fr

Un pays totalitaire...
, par  Xuan sur le site pcf.fr

En précisant que dans notre pays la liberté du test, disons l’anarchie des tests, et la foirade complète de la lutte contre pandémie, imposent maintenant non pas la punition des retardataires mais une vaccination collective, et qu’il est naturellement hors de question de comparer un pays démocratique et une abominable dictature totalitaire. Mais voilà probablement une occasion de comparer une démocratie réelle avec l’hypocrisie, le discrédit du gouvernement et le foutoir généralisé :

Le Global Times du 14 juillet relevait que, dans certaines villes de la région autonome Zhuang du Guanxi (sud de la Chine)

« Les étudiants peuvent ne pas être autorisés à entrer dans les campus scolaires si leurs parents ne reçoivent pas de vaccins COVID-19 ».

Et ceci « Alors que le calendrier de vaccination de la Chine entre dans la seconde moitié de la phase, les gouvernements locaux subissent des pressions pour atteindre l’objectif de vaccination ».

Tout en signalant « une controverse en ligne … Certains internautes sur Sina Weibo qui ont choisi de ne pas recevoir le vaccin pour diverses raisons ont publié des commentaires disant que leurs choix devaient être compris et respectés. », (tiens donc, et la censure totalitaire alors ?), l’article faisait valoir que :

« Liu Changsong, un avocat du cabinet d’avocats Beijing Mugong, a déclaré mercredi au Global Times que demander aux étudiants de partager la responsabilité conjointe avec des personnes qui ne reçoivent pas de vaccin peut constituer une violation de la loi sur l’éducation obligatoire, car la loi protège les droits des étudiants à recevoir une éducation. »

Ajoutant :

« Mais les approches universelles et radicales ne sont pas appropriées. La vaccination doit être volontaire, ce qui signifie que les choix individuels doivent être respectés et que tous les cas particuliers doivent être prioritaires ».

Trois jours plus tard, Global Times revient sur le sujet en titrant :

La plus haute autorité sanitaire chinoise rectifie les ordonnances locales de vaccination obligatoire, soulignant le principe du volontariat

La plus haute commission chinoise de la santé a déclaré avoir remarqué les réglementations locales émises par certaines villes qui interdisent aux résidents qui n’ont pas reçu de vaccin contre le COVID-19 d’entrer dans certains lieux publics clés, soulignant que la commission est intervenue et a donné des orientations supplémentaires.

« Informé, consenti et volontaire » sont les principes de base du programme d’inoculation des vaccins COVID-19, a déclaré le centre de contrôle et de prévention des maladies relevant de la Commission nationale de la santé.

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
1 juin 2021 2 01 /06 /juin /2021 16:47

Le Parlement européen a gelé le 20 mai la ratification de l’Accord Ue-Chine sur les investissements, conclu en décembre par la Commission européenne après sept années de tractations. La résolution a été approuvée à une majorité écrasante avec 599 voix pour, 30 contre et 58 abstentions. Formellement, elle se trouve motivée comme riposte aux sanctions chinoises contre des membres du Parlement européen, décidées par Pékin après que ses fonctionnaires avaient été soumis à des sanctions sur l’accusation, rejetée par la Chine, de violation des droits humains en particulier des Ouïgours. Les législateurs UE soutiennent que, tandis que les sanctions chinoises sont illégales parce qu’elles violent le droit international, celles de l’UE sont légales parce qu’elles se fondent sur la défense des droits humains établie par les Nations Unies.

Quel véritable motif se cache derrière le paravent de la “défense des droits humains en Chine” ? La stratégie, lancée et conduite par Washington, pour recruter les pays européens dans la coalition contre la Russie et la Chine. Le levier fondamental de cette opération est le fait que 21 des 27 pays de l’Union européenne sont membres de l’OTAN sous commandement USA. Au premier rang contre la Chine, comme contre la Russie, se trouvent les pays de l’Est en même temps membres de l’OTAN et de l’Ue, lesquels, étant plus liés à Washington qu’à Bruxelles, accroissent l’influence étasunienne sur la politique étrangère de l’Ue. Politique qui suit substantiellement celle des Etats-Unis surtout par l’intermédiaire de l’OTAN. Mais tous les alliés ne sont pas sur le même plan : Allemagne et France se mettent d’accord en sous-main avec les Etats-Unis sur la base de convenances réciproques, l’Italie par contre obéit en se taisant au détriment de ses propres intérêts. Le secrétaire général de l’OTAN Stoltenberg peut ainsi déclarer, au terme de sa rencontre avec le président français Macron le 21 mai : “Nous soutiendrons l’ordre international fondé sur les règles contre la poussée autoritaire de pays comme la Russie et la Chine”(voir aussi : https://www.nato.int/cps/fr/natohq/index.htm ).

La Chine, que l’OTAN mettait jusqu’ici au second plan comme “menace” en focalisant son énergie sur la stratégie contre la Russie, se trouve à présent  placée sur le même plan. Ceci se produit dans le sillage de ce qu’on est en train de faire à Washington. Où la stratégie contre la Chine est sur le point de devenir loi. Au Sénat des Etats-Unis a été présenté le 15 avril, sur initiative bi-partisane du démocrate Menendez et du républicain Risch, le projet de loi S. 1169 sur la Compétition Stratégique avec la Chine. La motivation de la loi ne laisse pas de doute sur le fait que c’est une confrontation tous azimuts : “La République Populaire Chinoise est en train de tirer parti de son pouvoir politique, diplomatique, économique, militaire, technologique et idéologique pour devenir un concurrent mondial stratégique, presque à égalité, des Etats-Unis. Les politiques poursuivies de plus en plus par la RPC dans ces domaines sont contraires aux intérêts et aux valeurs des Etats-Unis, de ses partenaires et d’une grande partie du reste du monde”. Sur cette base, la loi stipule des mesures politiques, économiques, technologiques, médiatiques, militaires et autres contre la Chine, visant à la frapper et à l’isoler. Une véritable déclaration de guerre, pas au sens figuré. L’amiral Davidson, qui est à la tête du Commandement Indo-Pacifique des Etats-Unis, a requis au Congrès 27 milliards de dollars pour construire autour de la Chine un rideau de bases de missiles et systèmes satellites, y compris une constellation de radars sur plateformes spatiales. Pendant ce temps augmente la pression militaire USA sur la Chine : des unités lance-missiles de la Septième Flotte croisent en Mer de Chine Méridionale, des bombardiers stratégiques de l’US Air Force ont été déployés sur l’île de Guam dans le Pacifique Occidental, tandis que des drones Triton de l’US Navy ont été approchés de la Chine en les transférant de Guam au Japon. Dans le sillage des Etats-Unis, l’OTAN aussi étend sa stratégie à l’Asie Orientale et au Pacifique où -annonce Stoltenberg- “nous avons besoin de nous renforcer militairement avec des partenaires proches comme l’Australie et le Japon”. Le Parlement européen n’a donc pas accompli simplement un nouveau pas dans la “guerre des sanctions” contre la Chine. Il a accompli un nouveau pas pour amener l’Europe en guerre.

Manlio Dinucci

Source : https://www.mondialisation.ca/pourquoi-lue-se-met-en-rang-contre-la-chine/5656884

 

Article original en italien :

Perché la Ue si schiera contro la Cina

Edition de mardi 25 mai 2021 d’il manifesto

https://ilmanifesto.it/perche-la-ue-si-schiera-contro-la-cina/ 

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Partager cet article
Repost0
11 avril 2021 7 11 /04 /avril /2021 15:05
Le porte-avions américain USS Nimitz en mer de Chine méridionale  Photo : via reuters / US NAVY

Le porte-avions américain USS Nimitz en mer de Chine méridionale Photo : via reuters / US NAVY

Source : Responsible Statecraft, Michael D. Swaine

 

Les défis sécuritaires dans la région indo-pacifique ont été le sujet dominant des récentes audiences au Capitole. Sans surprise, la discussion s’est concentrée sur la Chine et la Corée du Nord. Cependant, pour une nouvelle administration ostensiblement vouée à servir les classes moyennes et ouvrières américaines et à corriger les faux pas politiques de l’administration Trump, la plupart des remarques des législateurs et des témoins suggèrent que peu de choses ont changé depuis l’investiture le 20 janvier.

À son crédit, dans sa déclaration d’ouverture à la Commission des forces armées de la Chambre des représentants le 10 mars, le président Adam Smith (Démocrate-Etat de Washington) a insisté sur le fait que les États-Unis doivent éviter de tomber dans une guerre froide avec la Chine, et être suffisamment forts pour dissuader, et non dominer, Pékin militairement. Il a également affirmé que les États-Unis doivent être plus stratégiques dans l’utilisation de moyens de défense limités pour assurer la stabilité en Asie.[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
5 mars 2021 5 05 /03 /mars /2021 15:03
Le sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) Émeraude et le bâtiment de soutien Seine. Ministère des Armées (Photo vue dans Le Figaro)

Le sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) Émeraude et le bâtiment de soutien Seine. Ministère des Armées (Photo vue dans Le Figaro)

Qui décide, en notre nom, en pleine pandémie, de dépenser sans compter en mer de Chine, très très loin de nos eaux territoriales, pour soutenir la croisade belliqueuse des Etats-Unis ? YG.

 

Source : le blog Histoire et Société
"Quelle est la souveraineté du peuple français que l’on peut ainsi impliquer dans des actes de guerre au coût prohibitif sans que ni lui, ni son parlement ne soit sollicité? Avec, en point d’appui l’indigne campagne xénophobe sur des fakenews sur les Ouïghours pour justifier l’alignement servile sur les États-Unis. Avec les pitreries de tous autour d’une gestion stupide du coronavirus pimenté de débats imbéciles sur la pertinence ou non de l’islamo-gauchisme.  Pauvre France et malheureux esclaves français qui se croient autorisés néanmoins à donner des leçons de démocratie parce qu’ils ignorent tout du monde et des actions de leurs dirigeants. Comme le disait Bertolt Brecht :

“Celui qui ne connait pas la vérité n’est qu’un imbécile. Mais celui qui connait la vérité et la qualifie de mensonge est un criminel.” Dans quelle catégorie faut-il placer une gauche qui refuse de voir ce qui se passe au plan international et préfère censurer et reprendre d’infâmes campagnes de propagande contre la Chine ou ne pas les désavouer sous prétexte que cela n’intéresse pas les Français, voire que cela peut nuire à la tambouille électorale ?

(note de Danielle Bleitrach pour histoire et societe)"

La France a récemment envoyé un de ses sous-marins d’attaque nucléaire à plus de 10 000 kilomètres en mer de Chine méridionale pour une «patrouille ». C’est le dernier indicateur de la tension et de la crédibilité sous-jacente de la politique étrangère des États-Unis en ce qui concerne la mer de Chine méridionale et son conflit croissant avec Pékin.

Alors que Washington considère sa participation dans la région comme celui d’un « champion » pour les demandeurs d’asile en mer de Chine méridionale, il recrute des alliés de plus en plus éloignés de ses eaux réelles et semble simplement utiliser la confrontation pour saper Pékin, et non pour soutenir d’autres pays de la région.

France24 dans un article intitulé «La France patauge dans la mer de Chine méridionale avec un sous-marin d’attaque nucléaire », affirme :

La semaine en France  débute par un fil Twitter de la ministre de la Défense Florence Parly révélant que le sous-marin d’attaque nucléaire SNA Emeraude faisait partie des deux navires de la marine qui ont récemment effectué une patrouille en mer de Chine méridionale.

« Cette patrouille extraordinaire vient de terminer un passage en mer de Chine méridionale. Une preuve frappante de la capacité de notre marine Français à se déployer loin et pendant longtemps avec nos partenaires stratégiques australiens, américains et japonais « , a-t-elle tweeté avec une photo des deux navires en mer.

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
21 février 2021 7 21 /02 /février /2021 15:43

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost0
14 février 2021 7 14 /02 /février /2021 17:19
 

La plupart des observateurs (ici russes) ont tout à fait conscience du fait que l’hégémonie des USA est mise à mal et que l’équipe démocrate ne va pas renoncer à la pression au contraire mais elle va tenter de recourir à ses armes favorites sur d’autres pays en exagérant le sujet des droits de l’homme et la pression sur les alliés pour limiter les contacts avec leurs concurrents. Utiliser les “élites corrompues”. Mais l’originalité de l’analyse c’est de souligner qu’il est difficile voire impossible d’isoler la Chine sur le plan économique, la stratégie de Trump est un échec, en revanche l’obliger à ne plus être communiste et à devenir une pièce parmi d’autres de la domination capitaliste passe par la destruction de la Russie puissance militaire, nucléaire en utilisant à plein ses oligarques et libéraux déjà vendus. Cela rejoint pour une part l’analyse de Ziouganov mais sur le fond une conscience en train de se développer et qui oppose le patriotisme du peuple qui n’en peut plus des inégalités, du chômage, de la misère, à la corruption d’une élite de nantis prêts à s’associer à l’hypocrisie des démocrates. (note de Danielle Bleitrach traduction de Marianne Dunlop).

par Andrey Ivanov, avec les commentaires de Mikhaïl Alexandrov, pour Svobodnaya Pressa (SP)

Photo: Global Look Press

https://svpressa.ru/world/article/289341/

La nouvelle administration de Washington entend faire de la confrontation avec la Chine l’une des principales directions de sa politique étrangère. Il est logique de supposer que la confrontation entre les deux puissances déterminera le sort de nombreux autres États, dont la Russie. Ainsi que les méthodes qui seront utilisées par les États-Unis et la Chine dans la lutte pour la domination mondiale.

Le secrétaire d’État américain Anthony Blinken dans un entretien avec son homologue chinois Yang Jieqi a déclaré que Washington essaierait de tenir Pékin pour responsable de la violation des normes internationales. «Le secrétaire Blinken a souligné que les États-Unis continueraient de défendre les droits de l’homme et les valeurs démocratiques, y compris au Xinjiang, au Tibet et à Hong Kong, et a appelé la Chine à se joindre à la communauté internationale pour condamner le coup d’État militaire en Birmanie. Le secrétaire d’État a réaffirmé que les États-Unis travailleront avec leurs alliés et partenaires pour défendre nos valeurs et intérêts communs afin de tenir la RPC responsable de ses efforts visant à menacer la stabilité dans la région indopacifique, y compris à travers le détroit de Taiwan, et saper la base des règles du système international “, – a déclaré dans un communiqué officiel du Département d’Etat. [...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0

Articles Récents