Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
18 mai 2022 3 18 /05 /mai /2022 15:34

Communiqué de presse de la section PCF Vénissieux
Lundi 16 mai 2022

Depuis plusieurs jours maintenant, la 14e circonscription est le théâtre d’un déchaînement médiatique qui n’aide pas à saisir les véritables enjeux politiques.

A quelques jours du dépôt des candidatures, les communistes sont confrontés à des décisions importantes. Michèle Picard a annoncé sa candidature dès le début de l’année, et a créé une dynamique de campagne soutenue par de nombreux citoyens. Cette candidature reste à ce jour la plus efficace pour unir la gauche populaire de combats et d’actions, gagner la circonscription contre la droite et l’extrême-droite.

A l’issue des élections présidentielles, la France insoumise a conclu des accords concernant les élections législatives séparément avec EELV, le PS et le PCF, dans le cadre de la NUPES. L’accord conclu entre la FI et le PCF est particulièrement coûteux puisque il n’attribue que 50 circonscriptions au PCF dont au maximum 15 gagnables et interdit toute candidature PCF dans plus de 500 circonscriptions.

La France insoumise s’est réservé la 14e circonscription du Rhône, sur laquelle se situe la plus importante ville dirigée par un maire PCF hors région parisienne, Michèle Picard, qui a battu deux fois en 2020 les représentants de Macron et du RN dans le cadre de larges rassemblements à gauche.

Jean-Luc Mélenchon a voulu imposer un parachutage, comme à Villeurbanne, faisant fi des réalités locales, ce que nous avons contesté. De plus, son premier candidat, Taha Bouhafs portait une ligne politique contredisant les valeurs de gauche. Ce sont finalement des signalements au sein de la FI pour harcèlement et violences sexuelles, qui ont conduit à son éviction par la France insoumise, quelques jours après son investiture.

La reconnaissance par la Nupes de la candidature de Michèle Picard aurait permis une sortie par le haut de ce mauvais feuilleton dont nous nous serions bien passés. Mais Jean-Luc Mélenchon ne veut pas laisser cette circonscription aux communistes qui y ont pourtant un ancrage historique. La France insoumise impose donc la candidature d’Idir Boumertit, bien qu’il ait précédemment annoncé qu’il ne serait pas candidat pour privilégier ses engagements locaux. Nous travaillons en bonne intelligence depuis plusieurs années avec la France insoumise et Idir Boumertit dans la majorité municipale. Pour autant, nous continuons à penser que Michèle Picard était la meilleure candidate sur la circonscription dans le cadre de la coalition de la gauche. [...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
16 mai 2022 1 16 /05 /mai /2022 14:40

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
25 avril 2022 1 25 /04 /avril /2022 13:54
Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon en réponse au courrier de la France Insoumise au PCF
, par  pam

 

La France Insoumise vient de publier une lettre au Parti Communiste Français proposant un échange sur la présidentielle et un label commun aux prochaines législatives dans la perspective d’une majorité gouvernementale. Le ton déterminé, les reproches faits aux autres, l’absence de toute ouverture sur les sujets qui divisent... la forme ne laisse que peu de chance à un échange positif. Cependant, les discussions sont enbcours, et il est important d’aider à un débat franc et en vérité. Permets donc que nous commencions par une lecture critique de cette lettre qui ressemble plus à une injonction au ralliement qu’à la recherche des conditions d’un rassemblement.

La lettre commence par une lecture plus que surprenante du résultat du premier tour.

Dimanche dernier, trois blocs politiques clairement délimités ont émergé des urnes. L’un autour des libéraux, l’autre avec l’extrême droite, le troisième avec l’Union populaire.

C’est un constat facile, mais qui cache le fait principal, la faiblesse historique de la gauche, résultat bien sûr de décennies d’une gauche gouvernementale qui a délaissé les milieux populaires, mais aussi du poids écrasant des idées de droite, réparties entre une droite nationale-populiste et une droite libérale-atlantiste, mais au total très largement majoritaire.

Dans ce contexte, l’Union Populaire a certes écrasé la gauche, mais n’a pas freiné son affaiblissement. Au contraire, à coté d’un vote communiste réapparu à un niveau faible, d’un vote écologiste très loin de ses espoirs, la "famille socialiste", comme l’appelle Jean-Luc Mélenchon, est au plus bas. Le total des forces issues du parti socialiste de Mitterrand, socialistes et insoumis, est à 23,69% en dessous de 2017 (25,94%), et même de son bas niveau de 2002 (23,83%). Le total gauche et écologistes est à 31,92% à 12 points de 2002 qui était pourtant son plus bas niveau, celui qui a donné pour la première fois le 2eme tour à Le Pen. Et ne comparons pas avec le niveau de la gauche en 1981 !

La lettre et tous des discours au peuple de gauche reposent ainsi sur un incroyable mensonge. Non, il n’y a pas trois blocs, mais un peuple divisé comme jamais, écartelé entre le vote fasciste, l’abstention, et une gauche défaite. Et il y a un bloc décisif, l’abstention, qui a progressé encore une fois alors même que la colère contre Macron et les craintes contre Le Pen-Zemmour semblaient de voir mobiliser largement.

Ce refus de dire la vérité du rapport de forces politique est un choix conscient qui vise à justifier une stratégie électoraliste visant à conforter la prééminence de la FI à gauche, acceptant de fait la domination des idées de droite. C’est pourtant un débat nécessaire pour tous ceux qui ont combattu la politique de Macron. Comment expliquer que pour la première fois, un président de droite sortant progresse ?

La lettre poursuit en évoquant le deuxième tour

En toute hypothèse, compte tenu des positions prises par les deux protagonistes, le second tour bloque surtout les ruptures indispensables, vitales, pour répondre à la crise écologique, sociale et démocratique.

Ce n’est pas le second tour qui serait, par erreur en quelque sorte, ce qui bloque les ruptures nécessaires. C’est le fonds même de cette élection présidentielle qui enferme tout débat politique dans le débat de second tour, dans le vote contre le pire, contre ce qu’on ne veut pas. C’est l’élection présidentielle de cette cinquième république qui bloque les ruptures, celle que François Mitterrand appelait le coup d’état permanent avant de s’en servir jusqu’à réintroduire le Front National dans la vie publique. Le débat qu’il faut ouvrir est bien celui des conditions pour construire une hégémonie politique populaire avant une élection présidentielle, en dehors même des logiques électorales, pour refuser la logique médiatique électorale des présidentielles et imposer une autre logique, celle d’un peuple uni et organisé porteur par lui-même de ces ruptures. Or, ton choix de concentrer la construction de ta force politique autour des seules élections présidentielles, autour de tes candidatures en jouant à fonds la médiatisation présidentielle, jusqu’à ces hologrammes symboliques, ce choix est par lui-même un frein à la construction de cette hégémonie populaire pourtant nécessaire.

[...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
21 avril 2022 4 21 /04 /avril /2022 11:21

"L’élection présidentielle n’est pas la fin de l’histoire, et, quels que soient ses résultats du scrutin au second tour, d’autres luttes populaires auront lieu, qui feront l’histoire à venir de la Nation française. Ces luttes seront à la fois électorales, à commencer par les Législatives en mai 2022, qui peuvent très bien apporter à l’Assemblée une majorité de députés opposés aux projets néfastes de Macron (réformes réactionnaires des retraites, destruction-privatisation des services publics, etc …) ou les volontés xénophobes et autoritaires de Marine Le Pen."

lundi 18 avril 2022 par Francis Arzalier (ANC)

Ainsi, Monsieur Macron a obtenu le 10 avril ce qu’il voulait, un second tour face au Rassemblement National, de façon à être reconduit dans sa fonction de Président, malgré le mécontentement populaire. Lui et ses acolytes des médias travaillaient à ce résultat depuis 2017, en achevant de discréditer les partis politiques, vecteurs auparavant du débat citoyen, jusqu’à mener les plus exploités à s’abstenir massivement, puisque selon ces escrocs politiciens qui se disent porteurs de la « Démocratie « , à quoi servirait de voter puisque toute politique est pourrie, sauf celle qu’ils pratiquent, évidemment.

Leur soit-disant Démocratie française se limite donc pour les Français, soigneusement manipulés par une armée de préposés à la parole, à choisir périodiquement un chef qui aura tout pouvoir pour 5 ans, aidé par une majorité de députés-godillots, élus dans sa foulée pour lui donner blanc-seing.

Ce cérémonial biseauté d’élections a permis en 2017 de donner tout pouvoir à Macron, qui n’avait pourtant recueilli sur son nom qu’un électeur sur 4 à peine, et s’apprête à le refaire en 2022, n’ont pas pour but d’exprimer la volonté des citoyens, mais de le faire croire. Ce qui ne signifie en rien qu’elles n’ont aucune importance, et qu’il soit futé de laisser en s’abstenant les pires prédateurs aggraver notre sort.

Mais elles ne sont qu’un moment de l’histoire du pays, de ses luttes sociales et politiques, et il en connaîtra demain bien d’autres, plus décisives quand la majorité des citoyens sera convaincue de devoir les imposer.

[...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
20 avril 2022 3 20 /04 /avril /2022 21:49

Cet article est reposté depuis Les communistes de Pierre Bénite et leurs amis !.

Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan

Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan

"Si on veut se préparer sérieusement aux échéances à venir, il va falloir changer de logiciel, faire entrer le monde du travail à tous les étages dans le parti : de la cave au grenier, afin de porter un projet le plus complet, précis et crédible possible. Projet qui ne peut pas être une somme d'expériences d'élus locaux : c'est un projet pour un pays, un continent, une planète, qu'il faut porter."
 
Intégralité de l'intervention ci-dessous :
Partager cet article
Repost1
13 avril 2022 3 13 /04 /avril /2022 21:13
Le total gauche progresse de 1965 à 1974 conduisant à la victoire de 1981, puis baisse lentement jusqu’en 2007, rebondit un peu avec Hollande en 2012, puis chute brutalement en 2017. Le léger progrès de 2022 doit être apprécié dans le contexte de la critique forte de Macron dans les milieux populaires. Par contre, de son coté, l’extrême-droite progresse depuis 1995, avec un trou d’air face à Sarkozy en 2017, mais de manière accélérée depuis...

Le total gauche progresse de 1965 à 1974 conduisant à la victoire de 1981, puis baisse lentement jusqu’en 2007, rebondit un peu avec Hollande en 2012, puis chute brutalement en 2017. Le léger progrès de 2022 doit être apprécié dans le contexte de la critique forte de Macron dans les milieux populaires. Par contre, de son coté, l’extrême-droite progresse depuis 1995, avec un trou d’air face à Sarkozy en 2017, mais de manière accélérée depuis...

Rien n’est jamais acquis à l’homme ni sa force, ni sa faiblesse...
La logique de l’élection présidentielle est terrible...

Nous le savons depuis longtemps, c’est l’outil politique inventé par la bourgeoisie française pour reconstruire périodiquement sa domination. Depuis 20 ans au moins, elle se construit sur ce piège d’un 2eme tour qui oppose le pire contre ce qu’on ne veut pas. Cette élection hypermédiatisée affaiblit à chaque fois la démocratie elle-même, on ne vote plus pour des idées, des revendications, un projet de société, mais pour éviter le "roi" qu’on ne veut pas.

Mais la mobilisation électorale nous pousse inconsciemment à l’idéalisme. La belle campagne des jours heureux et la candidature dynamique de Fabien Roussel nous a fait espérer ce qui au fond relevait du miracle. Et le miracle n’a pas eu lieu. La logique dominante de la présidentielle est celle du deuxième tour, du vote utile et ce sont les médias avec les sondages qui décident qui peut être utile. C’est la première victoire de ce système présidentiel. Couper le vote populaire de ses racines sociales, militantes, le détacher des luttes et des repères personnels qu’on peut y construire, en faire un acte purement électoral, médiatique, un acte sans lendemain. Comme en 2017, une fois passé le vote du premier tour, ceux qui se sont mobilisés sur l’illusion électorale se retrouveront confrontés à la dure réalité des luttes de classes. Le patronat ne fait jamais de cadeau, et il est difficile d’unir, d’organiser, pour résister et se défendre, et il ne peut suffire d’un bulletin de vote tous les 5 ans...

Les milieux populaires se sont massivement mobilisés sur la seule question que les médias leur posait [1]. Qui peut affronter Le Pen ? Qui peut affronter Macron ? A ce jeu, une Le Pen normalisée par les outrances de Zemour a mobilisé des anti-macron, y compris dans les milieux populaires. Macron aussi a grimpé, mobilisant le refus de l’extrême-droite dans les couches moyennes qui étaient pourtant critiques de sa présidence. Et Mélenchon a grimpé, battant des records de gauche dans tous les quartiers populaires tentant de refuser à la fois Macron et Le Pen, 61% à Saint-Denis ou Gennevilliers.

Le résultat est comme toujours la victoire de la bourgeoisie qui reconstruit les conditions de sa domination. Macron peut dire qu’il entend les votes anti-Le Pen dont il bénéficiera, mais il en profitera quand même pour accélérer les réformes des retraites, des statuts, de la secu toujours dans le même sens en faveur des plus riches. Le Pen en profitera pour consolider sa victoire sur les droites et rendre dominantes ses idées réactionnaires et racistes dans la contestation du capitalisme.

Que va faire Mélenchon de cette presque victoire ?

Mélenchon a longtemps représenté la gauche du parti socialiste, multipliant les initiatives pour changer le PS après le choc de 2002 où la gauche représentait encore pourtant 45% des voix au premier tour de la présidentielle. Il a rompu avec ce parti en créant le parti de gauche en 2008. En 2012, la gauche avec sa candidature est encore à 44% au premier tour. Elle se réduit en 2017 à 28% face à l’opération Macron, mais devant l’extrême-droite à 26%. Cette année, malgré le rejet de Macron, la gauche plafonne à 32%, juste derrière l’extrême-droite !

Oui, le combat continue [2] comme toujours. l’histoire ne s’arrête jamais. Mais qui veut continuer ainsi ? Car si le vote Mélenchon a aspiré presque tout l’électorat de gauche au sens large, il n’a pas inversé la tendance à droite et à l’extrême-droite ! Certains militants insoumis continueront de reprocher aux autres leur candidature, mais sans voir la dureté du résultat. Le total gauche est passé pour la première fois en dessous du total extrême-droite ! [...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 11:08

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost1
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 11:07
Partager cet article
Repost1
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 10:47

Cet article, qui ne reflète pas la pensée de ce blog, donne des informations intéressantes sur la dérive d'extrême-droite en Ukraine (qu'ignore JY Le Drian). Mais Fabius dira peut-être que Pravy Sector, Svoboda et le bataillon Azov font "du bon boulot".

Ajoutons à cela la position pro-américaine et pro-OTAN des adhérents les plus récents de l'UE, les pays de l'Est européen, admis à la hâte dans les années 2000 au sein de l'UE ...  Il ne fallait pas de retour en arrière.  C'était donc le plus sûr moyen de les arrimer au bloc occidental et au capitalisme mondialisé.  Quel fut le rôle des Etats-Unis dans cette précipitation ?

Le PCF de l'époque affirma alors son accord avec l'élargissement de l'Union Européenne.  Robert Hue le dit clairement le 1er mars 1999 dans le cadre de la campagne de sa liste " Bouge l'Europe".  C'était l'époque de la gauche plurielle et des compromissions avec le PS atlantiste et pro-européen.

Un soldat ukrainien sur la ligne de front à la frontière entre l'Ukraine et la Russie, le 21 janvier 2022.  (ANATOLII STEPANOV / AFP) - Bataillon AzovUn soldat ukrainien sur la ligne de front à la frontière entre l'Ukraine et la Russie, le 21 janvier 2022.  (ANATOLII STEPANOV / AFP) - Bataillon Azov

Un soldat ukrainien sur la ligne de front à la frontière entre l'Ukraine et la Russie, le 21 janvier 2022. (ANATOLII STEPANOV / AFP) - Bataillon Azov

Celui qui a été ambassadeur de France à Moscou de 2009 à 2013 estime qu'il "ne faut pas sous-estimer" le risque d'escalade entre la Russie et les États-Unis dans le dossier ukrainien. 

"On sait très bien qu'il y a des groupes d'extrême-droite en Ukraine qui considèrent que, pour récupérer l'intégrité territoriale de l'Ukraine, il faut une guerre. Nous savons très bien aussi qu'il y a des groupes d'extrême-droite, présents à la Douma, qui considèrent que la guerre est peut-être inévitable et que Poutine, en 2014, n'a pas terminé le travail."

"... près de la moitié des États-membres considèrent que la sécurité en Europe et la géopolitique européenne sont du ressort de l'Otan et des États-Unis."

L'intégral ci-dessous :

Un article de Robert Hue le 1er mars 1999 pour la campagne de "Bouge l'Europe" dans lequel il précise sa position et celle du PCF "sur le conflit au Kosovo, l'Europe sociale, l'élargissement de l'UE et la réforme des institutions européennes."

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2022 1 24 /01 /janvier /2022 00:37
Journée d'action à Renault Cléon Octobre 21 - À Renault Cléon, le mouvement social prend de l’ampleur. (©DR)
Journée d'action à Renault Cléon Octobre 21 - À Renault Cléon, le mouvement social prend de l’ampleur. (©DR)

Journée d'action à Renault Cléon Octobre 21 - À Renault Cléon, le mouvement social prend de l’ampleur. (©DR)

"Quand je vois Renault et Peugeot délocaliser en Chine la Dacia Spring électrique et la C5 électrique, c'est une trahison contre la nation, un crime de lèse-majesté, un coup de poignard dans le contrat républicain", a assuré le candidat communiste. "Avec une majorité de gauche, je dirai à Peugeot et Renault stop, c'est terminé"

Fabien Roussel considère la délocalisation comme "une trahison contre la nation". Le candidat communiste promet de l'interdire s'il est élu.
 

Le candidat communiste à l'Élysée Fabien Roussel a accusé dimanche Peugeot et Renault de "trahison contre la nation" pour avoir délocalisé une partie de leur production en Chine, tout en accusant Emmanuel Macron de dérouler le tapis rouge à "des délinquants en col blanc".

"Je demande l'arrêt de toute délocalisation", a affirmé Fabien Roussel au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, promettant de les "interdire" pour mettre un terme à ce qu'il a présenté comme "une saignée de plus d'un million d'emplois industriels" subie par la France.

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0

Articles Récents