Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
23 octobre 2022 7 23 /10 /octobre /2022 15:36

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

ET aussi les horaires à Rouen pour Lundi et Mardi ...

Et un article sur le site LVSL ( Le vent se lève)

Partager cet article
Repost1
24 septembre 2022 6 24 /09 /septembre /2022 04:46
Les agents du privé et du public des secteurs santé et médico-social se sont rassemblés devant la préfecture, à Rouen (Seine-Maritime), jeudi 22 septembre 2022 pour une fois encore, réclamer des moyens et de la reconnaissance. (©Isabelle Villy)
Les agents du privé et du public des secteurs santé et médico-social se sont rassemblés devant la préfecture, à Rouen (Seine-Maritime), jeudi 22 septembre 2022 pour une fois encore, réclamer des moyens et de la reconnaissance. (©Isabelle Villy)

Les agents du privé et du public des secteurs santé et médico-social se sont rassemblés devant la préfecture, à Rouen (Seine-Maritime), jeudi 22 septembre 2022 pour une fois encore, réclamer des moyens et de la reconnaissance. (©Isabelle Villy)

Acteurs du médico-social et personnels de santé se sont rassemblés jeudi 22 septembre 2022, devant la préfecture à Rouen (Seine-Maritime), pour réclamer une fois encore des moyens.

Ce n’est pas la première fois que les agents du médico-social et les personnels de santé, qu’ils soient du privé ou du public, se rassemblent pour alerter sur leurs conditions de travail. Jeudi 22 septembre 2022, à l’appel de la CGT, ils étaient une fois encore réunis pour demander des moyens et de la reconnaissance dans leur travail.  [...]

La suite ci-dessous sur le site actu76 :

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2022 6 03 /09 /septembre /2022 02:08

RASSEMBLEMENT

 

SAMEDI 3 SEPTEMBRE 2022 à 15H


ESPLANADE (en bas de la rue Jeanne d’Arc)

La vignette critair : écologie punitive ?  Photos : Lubrizol et Rouen un jour de brouillard ... La vignette critair : écologie punitive ?  Photos : Lubrizol et Rouen un jour de brouillard ...

La vignette critair : écologie punitive ? Photos : Lubrizol et Rouen un jour de brouillard ...

La CGT est  en désaccord avec ces mesures exclusivement punitives. Elles pénaliseront encore un peu plus les populations les plus démunies.
La solution prioritaire pour diminuer la présence de particules fines, passe par une politique de développement des transports en commun, et le redéveloppement du transport ferroviaire public de voyageurs et de marchandises, ainsi que des investissements importants à porter sur le mode fluvial aujourd’hui sous exploité tant pour la marchandise que le voyageur !

RASSEMBLEMENT SAMEDI 3 SEPTEMBRE 2022 à 15H
ESPLANADE (en bas de la rue Jeanne d’Arc)

Les salariés, retraités, privés d’emploi et étudiants de Seine-Maritime sont directement impactés !

Les lois LOM et énergie climat, imposent aux agglomérations de plus de 150.000 habitants de mettre en place à compter de 2025, une Zone à Faibles Emissions mobilité.
Des millions d’utilisateurs de véhicules à moteur thermique (Voitures, motos, utilitaires etc..) catégorisés par type « Crit’Air 3, 4 et 5 » n’auront plus le droit de circulation dans les 45 plus grandes métropoles françaises.
La Seine-Maritime est principalement concernée à ce jour, avec Rouen et 13 communes de sa métropole !
Mais l’agglomération du Havre est aussi visée d’ici à 2025…

Commencé en janvier 2022, la Métropole de Rouen prévoit de poursuivre son projet de mettre en oeuvre dès ce 1er septembre 2022 les dispositifs de ZFEm décrétés sans concertation par le Gouvernement. Ce sont des milliers de véhicules, considérés comme polluants, qui vont être interdits à la circulation et au stationnement !
Au nom de l’écologie, ce coup antisocial va toucher les moins riches, car l’écrasante majorité de la population n’a, hélas, pas d’autres choix que d’utiliser son véhicule au quotidien pour travailler, étudier, se déplacer, pour vivre en soit… [...]

La suite ci-dessous sur le site de l'UD-CGT 76 :

 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2022 7 12 /06 /juin /2022 19:58
Membres CGT et anciens salariés étaient réunis samedi 11 juin pour fêter la victoire de la reprise du site - Arnaud Dauxerre, Julien Sénécal et Cyril Briffault, les trois leaders syndicaux de Chapelle Darblay - Photos Paris-Normandie
Membres CGT et anciens salariés étaient réunis samedi 11 juin pour fêter la victoire de la reprise du site - Arnaud Dauxerre, Julien Sénécal et Cyril Briffault, les trois leaders syndicaux de Chapelle Darblay - Photos Paris-Normandie

Membres CGT et anciens salariés étaient réunis samedi 11 juin pour fêter la victoire de la reprise du site - Arnaud Dauxerre, Julien Sénécal et Cyril Briffault, les trois leaders syndicaux de Chapelle Darblay - Photos Paris-Normandie

Samedi 11 juin, en compagnie des anciens salariés de l’usine fermée depuis l’été 2020, ils se sont réunis une nouvelle fois. Toujours le même cadre. Sur le parking, près du local du comité d’entreprise. Mais cette fois-ci, les traits crispés sur les visages n’existaient plus. C’était jour de fête, jour de sourires, jour de scène géante et de concert, jour de pyramides de sandwiches, prêts à accueillir « la merguez de la victoire ». « On va enfin se la partager », a lancé au micro Cyril Briffault. Le message était clair. Il s’affichait sur une longue banderole accrochée à la scène : « Chapelle Darblay, l’usine qui ne meurt jamais ». [...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
3 juin 2022 5 03 /06 /juin /2022 14:56
La lutte des livreurs de colis d’Amazon continue ! [UD-CGT 76 - Seine-Maritime]

Vu sur le site de l'UD-CGT 76

Rassemblement de soutien
Mardi 7 Juin 8h30
Devant le Conseil des Prud’hommes de Rouen
1 Place de la Madeleine (près de la préfecture)

Depuis le Jeudi 28 Avril 2022, neuf salariés, livreurs de colis de la société Lumina Services, société sous-traitante d’Amazon, se mobilisent avec l’aide de toutes les organisations de la CGT, pour faire valoir leurs légitimes droits, notamment le paiement de la rémunération qui leur est due (heures supplémentaires, salaire minimal…) et des papiers administratifs en règle.

 

Travailleurs sans-papiers pour 8 d’entre eux, ils ont été embauchés en toute connaissance de cause, en CDI pour économiser la prime de précarité et ont été renvoyés sans formalité quand ils ont voulu faire valoir leurs droits. La société Lumina Services ne leur a pas payé ce qui leur était dû et les a licenciés du jour au lendemain par voie de message vocal et de SMS.

Piquet de grève à proximité de l’entrepôt Amazon de Saint-Etienne du Rouvray, manifestation du 1er Mai et le 5 Mai sur la Zone industrielle, ils multiplient les actions pour demander à Amazon leur salaire et à la préfecture leurs papiers. Le 1er Mai Lumina Services se sabordait en congédiant ses autres salariés par messagerie WhatsApp.


Lundi 9 mai au matin, Amazon nous a communiqué qu’ils avaient terminé leurs « investigations » et décidé de ne plus employer Lumina Services. Mais ils refusent toute responsabilité dans le sort des salariés. C’est pourtant bien Amazon qui sollicite la création de ce genre de sous-traitant « 2.0 » (selon leur terminologie), entreprise zombie sans locaux, sans véhicules, sans compétences RH pour assurer les pointes de livraison de fin d’année et c’est Amazon qui est tenue pour responsable, selon le code du travail, de l’emploi de salariés sans autorisation de travail ou non déclarés. Les livreurs continuent leur combat pour récupérer les salaires dus et obtenir des promesses leur permettant d’obtenir des papiers.

Voir sur le site de la CGT : http://cgt-76.fr/la-lutte-des-livreurs-de-colis-damazon-continue/

Partager cet article
Repost0
7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 22:01
Plus d'une semaine de grève des livreurs de colis d’Amazon ! Ils réclament le paiement de leur dû et des papiers en règle !

Venez les soutenir :

Lundi 9 Mai

à partir de 8h

au piquet de grève

Sortie n°3 de la Zone Industrielle de St Etienne du Rouvray.

Ces pratiques de sous-traitance, autorisées et favorisées par les lois votées, notamment sous la présidence de F Hollande, puis celle d'E Macron, livre pieds et poings liés ceux qui veulent survivre aux groupes capitalistes.  Par exemple dans le domaine des multinationales de la livraison et du bâtiment.  Ce sont des pratiques maffieuses.

L'opacité permise par la loi et le type de recrutement autorisé, les obstacles multipliés pour obtenir des papiers en règle pour les travailleurs immigrés favorise un véritable esclavage moderne.  Les freins mis à la présence des syndicats dans ces grands groupes, la disparition de bon nombre d'élus des travailleurs après les lois travail édictées à coups de 49-3 sous le président Hollande, puis mises en oeuvre sous le président Macron, sont autant d'obstacles pour faire respecter et la loi et les droits des salariés.

Et pour que toutes les chances soient du côté du grand patronat et fort peu du côté des salariés, l'Etat, dit de droit, a supprimé un bon nombre d'inspecteurs du travail.  Pour économiser des emplois dans la fonction publique, l'Etat, dit de droit, permet la totale illégalité et l'exploitation accrue des plus défavorisés des travailleurs.

YG

 

 

Venez les soutenir : Lundi 9 Mai à partir de 8h au piquet de grève Sortie n°3 de la Zone Industrielle de St Etienne du Rouvray.

 

Depuis le Jeudi 28 Avril 2022, neuf salariés, livreurs de colis de la société Lumina Services, société sous-traitante d’Amazon, se mobilisent en tenant un piquet de grève à proximité de l’entrepôt Amazon de Saint-Etienne du Rouvray, avec l’aide de toutes les organisations de la CGT, pour faire valoir leurs légitimes droits, notamment le paiement de la rémunération qui leur est due (heures supplémentaires, salaire minimal…) et des papiers administratifs en règle.

Travailleurs sans-papiers pour 8 d’entre eux, ils ont été embauchés en toute connaissance de cause, en CDI pour économiser la prime de précarité et ont été renvoyés sans formalité quand ils ont voulu faire valoir leurs droits. La société Lumina Services ne leur a pas payé ce qui leur était dû et les a licenciés du jour au lendemain par voie de message vocal et de SMS.

Pire, ce dimanche 1er mai, l’entreprise Lumina Services, mise en difficulté médiatiquement, informait tous ses salariés par messagerie « WhatsApp » qu’elle mettait la « clé sous la porte », qu’ils étaient licenciés et qu’ils ne devaient pas se présenter le lendemain au travail. Une trentaine de salariés mis à la porte, en plus des 9 salariés en lutte…

Lundi matin, accompagnés par la CGT, ils se sont présentés à leur heure de prise de service, ils ont pu pénétrer dans l’entrepôt mais aucun travail ne leur a été donné.

Ces licenciements sont illégaux ! C’est intolérable. Leurs contrats de travail sont donc toujours en cours. La loi tient Amazon, donneur d’ordre, juridiquement responsable des manquements de ses sous-traitants.

Dimanche 1er Mai, en tête de la manifestation et Jeudi 5 Mai manifestant sur la zone industrielle, ils ont défilé avec leur banderole « Des droits pour les livreurs d’Amazon » en chantant : « Amazon, nos salaires ! Préfecture nos papiers ! »

Après plus d’une semaine de grève, l’entreprise Amazon doit ouvrir des négociations et l’état doit prendre ses responsabilités.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 21:00

La sous-traitance est la version la plus infâme du capitalisme du XXIème siècle.  Ni droit, ni loi pour les travailleurs de ces entreprises, précaires, souvent immigrés et exploités encore davantage. 

Pourtant, même si la pratique est révoltante, le droit et la loi existent.  Mais l'Etat français a réduit le nombre d'inspecteurs du travail.  Or le contrôle des sous-traitants et sous-traitants de sous-traitants réclame beaucoup d'enquêtes, beaucoup de travail.  Et Amazon s'est engouffré dans la brèche.  Pas de contrôle, pas de droit, pas de loi pour la multinationale étasunienne ...

On pourrait en conclure que l'Etat français est complice.

Après avoir travaillé plusieurs mois pour la société de livraison Lumina Services, sous-traitante d’Amazon, neuf salariés ont été remerciés après s’être plaints du non-paiement de leur salaire. Licenciés par téléphone, ils ont entamé depuis jeudi 28 avril une mobilisation avec le soutien de la CGT devant l’entrepôt d’Amazon à Saint-Étienne-du-Rouvray.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 20:35
Entre 1300 et 1500 personnes ont manifesté dimanche 1er mai 2022 à Rouen (Seine-Maritime). (©MN/76actu)

Entre 1300 et 1500 personnes ont manifesté dimanche 1er mai 2022 à Rouen (Seine-Maritime). (©MN/76actu)

Sur actu.fr par Matthieu Normand
Entre 1300 et 1500 personnes dans les rues de Rouen

Une manifestation a eu lieu à Rouen (Seine-Maritime) ce 1er mai 2022. Les syndicats ont notamment appelé à plus de justice sociale et de redistribution des richesses.

Ce dimanche a été marqué par la traditionnelle mobilisation du 1er-Mai. A Rouen (Seine-Maritime) entre 1300 – selon la police – et 1500 personnes – selon les syndicats et notre comptage – ont manifesté dans les rues sous un beau soleil. Au lendemain du second tour de l’élection présidentielle 2022, il s’agissait du premier grand rendez-vous revendicatif du deuxième mandat d’Emmanuel Macron.

D’autres manifestations en Seine-Maritime

Avant les prises de paroles, les salariés d’un sous-traitant d’Amazon en grève depuis jeudi ont été mis à l’honneur. Puis ils ont défilé en tête de cortège. [...]

L'intégral ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
29 avril 2022 5 29 /04 /avril /2022 21:36
  • ROUEN 10H30 Cours Clemenceau
  • LE HAVRE 10H Cercle Franklin
  • DIEPPE 11H Parc F. Mitterrand
  • LE TRÉPORT 10H30 Forum de la Plage
  • ELBEUF 10H00 Place de la Mairie
  • LE TRAIT 11H Salle Bodelle
  • LILLEBONNE 11H Rue Fauquet Lemaitre (UL)
  • GRAND QUEVILLY (Pétanque et foire à tout) 11H30-18h Groupe poste scolaire (bourg derrière église)
 1er mai 2022 - UD-CGT 76 - POUR TOUTES NOS REVENDICATIONS ET LA PAIX DANS LE MONDE

1ers Mai en Seine-Maritime ... au XXIème siècle

1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...

1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...

1er mai

POUR TOUTES NOS REVENDICATIONS
ET LA PAIX DANS LE MONDE

• SALAIRES
Parce que les salaires, les pensions de retraite, les minima sociaux ne suivent plus le coût de la vie depuis des années.
Parce que les 236 milliards d’euros de bénéfices supplémentaires engrangés par les plus riches au cours des 2 dernières années sont indécents.
Parce qu’il y a urgence à partager autrement les richesses créées.
NOUS EXIGEONS une augmentation immédiate des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux.
• EMPLOI
Parce que les plus de 200 milliards d’€ d’aides publiques, données aux entreprises chaque année, sans aucun contrôle, ne servent ni à l’emploi, ni aux salaires.
Parce que les contrats précaires ne permettent pas de construire une vie décente.
Parce que la pandémie a démontré le manque d’emploi dans l’ensemble des fonctions publiques.
NOUS EXIGEONS un plan massif d’embauches en CDI dans les fonctions publiques et dans le privé.
• RETRAITE
Parce que 6 salariés sur 10 ne sont plus actifs au moment de faire valoir leurs droits à la retraite (inaptitude, invalidité, chômage, etc.).
Parce que vouloir faire travailler les salariés encore plus longtemps, c’est fabriquer de futurs retraités pauvres.
NOUS EXIGEONS la retraite à taux plein dès 60 ans et même un départ réellement anticipé pour les métiers pénibles (souvent les métiers essentiels).
• SANTÉ
Parce qu’il est inacceptable de laisser notre hôpital et donc notre santé sans les moyens de nous soigner dignement.
Parce que la pandémie a démontré notre besoin vital et permanent de services publics de proximité.
NOUS EXIGEONS un plan d’embauche dans l’ensemble des services publics ainsi que l’augmentation des moyens pour les services publics de proximité.

MANIFESTATIONS EN SEINE-MARITIME

ROUEN 10H30 Cours Clemenceau
LE HAVRE 10H Cercle Franklin
DIEPPE 11H Parc F. Mitterrand
LE TRÉPORT 10H30 Forum de la Plage
ELBEUF 10H00 Place de la Mairie
LE TRAIT 11H Salle Bodelle
LILLEBONNE 11H Rue Fauquet Lemaitre (UL)
GRAND QUEVILLY (Pétanque et foire à tout) 11H30-18h Groupe poste scolaire (bourg derrière église)

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2022 1 24 /01 /janvier /2022 15:35
Au Havre - Manifestation du 24 janvier 2020 contre la réforme des retraites ...

Au Havre - Manifestation du 24 janvier 2020 contre la réforme des retraites ...

Jeudi 27 janvier 2022, Agissons par la grève et les manifestations !

MANIFESTATIONS EN SEINE-MARITIME :

ROUEN  10H00 Cours Clemenceau

LE HAVRE 10H  Cercle Franklin

DIEPPE  10H30 Gare SNCF (Place Pierre Semard)

 

AUGMENTEZ LES SALAIRES ET PENSIONS ! MAINTENEZ ET CRÉEZ DES EMPLOIS

 

Personne ne peut ignorer le contexte social et économique, avec les augmentations des produits de première nécessité, de l’énergie comme de l’alimentation et, finalement, du coût de la vie pour toutes et tous, jeunes, actifs, privés d’emploi et retraités.

Seuls les salaires, les pensions, les aides et allocations continuent de stagner, même de baisser au regard de l’inflation, de décrocher par rapport aux qualifications, dans le privé comme dans le public !

De cette situation, le Gouvernement et le Patronat en sont évidemment les premiers responsables. Pire, ils profitent du contexte sanitaire pour prendre des mesures qui exacerbent toujours plus les inégalités ! L’instauration arbitraire du Pass nommé « sanitaire » ou du Pass vaccinal à venir, pour contraindre à la vaccination sans convaincre, participe de cette stratégie, notamment au travers des suspensions inadmissibles de près de 19.000 salariés !

Force est de constater que cette exigence de contrôle ne s’applique pas aux milliards d’euros qui sont versés aux entreprises ! Le patronat comme le gouvernement profite de cette crise pour licencier, pour fermer des entreprises et supprimer des emplois et postes dans la fonction publique.

Plutôt que de chercher à stigmatiser et trouver un « bouc émissaire », en n’hésitant d’ailleurs pas à provoquer la population, le gouvernement devrait plutôt, dans tous les secteurs d’activité, donner les moyens de travailler aux salariés, par l’embauche massive d’emplois dans les entreprises et administrations, et par l’équipement des moyens individuels de protection de tous les salariés (masques FFP2, Détecteurs CO2, Tests…).

Il doit également donner les moyens de vivre à toute la population, en fournissant à tout le monde des masques, des tests gratuits, en créant et/ou en ré ouvrant des lits dans le secteur de la santé, en établissant un protocole applicable et protecteur des salariés et élèves dans tous les établissements de l’éducation nationale…

De même, le gouvernement français doit agir pour imposer aux multinationales la levée des brevets sur les vaccins.

C’est une urgence pour lutter contre cette pandémie et éviter les mutations génétiques du virus !

Ce n’est pas aux salarié.e.s, retraité.e.s, privé.e.s d’emploi ou étudiant.e.s de payer la crise !

Sur la question des salaires, l’augmentation générale des Salaires, des Pensions, du point d’indice et du Smic, est nécessaire pour permettre aux salarié.e.s de vivre décemment, au moment où les minima de branche sont souvent en dessous du salaire de base minimum.

La CGT combat aussi le gouvernement sur sa néfaste réforme de l’assurance chômage, qui a pour conséquence d’enfermer de nombreux salariés dans des emplois à faible salaire, à temps partiel ou en CDD.

Les retraité.e.s, très massivement mobilisé.e.s, attendent toujours une réponse pour une augmentation immédiate de leurs pensions, retraites de base et retraites complémentaires, dont la dernière revalorisation a été plafonnée à un niveau très inférieur à l’inflation.

La jeunesse, confrontée à une grande précarité de vie et de travail, à la pauvreté, accentuées par la crise sanitaire, économique et sociale, doit obtenir une réponse à l’encontre des réformes libérales de l’éducation, de

la formation, et de l’assurance chômage décidées par le gouvernement.

Lors des négociations annuelles obligatoires, les propositions patronales, indécentes rapportées aux résultats des entreprises, ne couvrent même pas la hausse des prix. À cela s’ajoute, dans certains secteurs, le sentiment d’un manque de reconnaissance des efforts produits depuis le début de la crise.

D’ailleurs, la liste des salariés en grève pour de meilleures rémunérations ne cesse de s’allonger dans tous les secteurs d’activité, dans toutes les entreprises et administrations, et des avancées sont obtenues par la lutte.

DE L’ARGENT, IL Y EN A ! Pour preuve, l’accroissement indécent des richesses pour les « riches » qui ont encore vu leur fortune augmenter de presque 200 milliards d’euros entre janvier et novembre 2021, soit une hausse moyenne de presque + 40 % !

Il est urgent et indispensable d’agir toutes et tous ensemble, par la grève et les manifestations, pour l’augmentation immédiate de tous les salaires du privé comme du public, des allocations pour les jeunes en formation et en recherche d’emploi, ainsi que d’améliorer les pensions des retraité.e.s.

C’est pourquoi la CGT, avec les organisations FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNEF et UNL, appelle à une mobilisation interprofessionnelle sur les salaires et l’emploi le 27 janvier 2022.

POUR :

  • L’interdiction des licenciements, des suppressions de postes, des fermetures de sites.
  • L’augmentation immédiate des salaires, des pensions et des minima sociaux de 300 €, un SMIC à 2 000 € brut
  • L’abrogation de la réforme de l’assurance chômage.
  • L’augmentation du point d’indice dans la Fonction Publique

 

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents