Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
29 avril 2022 5 29 /04 /avril /2022 21:36
  • ROUEN 10H30 Cours Clemenceau
  • LE HAVRE 10H Cercle Franklin
  • DIEPPE 11H Parc F. Mitterrand
  • LE TRÉPORT 10H30 Forum de la Plage
  • ELBEUF 10H00 Place de la Mairie
  • LE TRAIT 11H Salle Bodelle
  • LILLEBONNE 11H Rue Fauquet Lemaitre (UL)
  • GRAND QUEVILLY (Pétanque et foire à tout) 11H30-18h Groupe poste scolaire (bourg derrière église)
 1er mai 2022 - UD-CGT 76 - POUR TOUTES NOS REVENDICATIONS ET LA PAIX DANS LE MONDE

1ers Mai en Seine-Maritime ... au XXIème siècle

1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...
1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...

1ers Mai en Seine-Maritime ... Elbeuf, Rouen, Dieppe, Le Havre ...

1er mai

POUR TOUTES NOS REVENDICATIONS
ET LA PAIX DANS LE MONDE

• SALAIRES
Parce que les salaires, les pensions de retraite, les minima sociaux ne suivent plus le coût de la vie depuis des années.
Parce que les 236 milliards d’euros de bénéfices supplémentaires engrangés par les plus riches au cours des 2 dernières années sont indécents.
Parce qu’il y a urgence à partager autrement les richesses créées.
NOUS EXIGEONS une augmentation immédiate des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux.
• EMPLOI
Parce que les plus de 200 milliards d’€ d’aides publiques, données aux entreprises chaque année, sans aucun contrôle, ne servent ni à l’emploi, ni aux salaires.
Parce que les contrats précaires ne permettent pas de construire une vie décente.
Parce que la pandémie a démontré le manque d’emploi dans l’ensemble des fonctions publiques.
NOUS EXIGEONS un plan massif d’embauches en CDI dans les fonctions publiques et dans le privé.
• RETRAITE
Parce que 6 salariés sur 10 ne sont plus actifs au moment de faire valoir leurs droits à la retraite (inaptitude, invalidité, chômage, etc.).
Parce que vouloir faire travailler les salariés encore plus longtemps, c’est fabriquer de futurs retraités pauvres.
NOUS EXIGEONS la retraite à taux plein dès 60 ans et même un départ réellement anticipé pour les métiers pénibles (souvent les métiers essentiels).
• SANTÉ
Parce qu’il est inacceptable de laisser notre hôpital et donc notre santé sans les moyens de nous soigner dignement.
Parce que la pandémie a démontré notre besoin vital et permanent de services publics de proximité.
NOUS EXIGEONS un plan d’embauche dans l’ensemble des services publics ainsi que l’augmentation des moyens pour les services publics de proximité.

MANIFESTATIONS EN SEINE-MARITIME

ROUEN 10H30 Cours Clemenceau
LE HAVRE 10H Cercle Franklin
DIEPPE 11H Parc F. Mitterrand
LE TRÉPORT 10H30 Forum de la Plage
ELBEUF 10H00 Place de la Mairie
LE TRAIT 11H Salle Bodelle
LILLEBONNE 11H Rue Fauquet Lemaitre (UL)
GRAND QUEVILLY (Pétanque et foire à tout) 11H30-18h Groupe poste scolaire (bourg derrière église)

Partager cet article
Repost0
9 avril 2022 6 09 /04 /avril /2022 21:25

De plus en plus souvent les patrons ont recours aux poursuites judiciaires contre les salariés et les syndicalistes qui se défendent.  C'est la criminalisation et la judiciarisation des questions syndicales.  Jusqu'où iront-ils ?  Ici, ils ont été stoppés et nous nous en réjouissons.  Mais ce type de plaintes et de poursuites est une atteinte grave aux libertés des salariés de se défendre, une attaque des  libertés syndicales.  C'est une remise en cause de la loi régissant les droits des syndicats. YG

Le 3 février, de nombreuses personnes sont venues apporter leur soutien à Mathias Dupuis, au tribunal correctionnel de Rouen. (©Mathias Dupuis)

Le 3 février, de nombreuses personnes sont venues apporter leur soutien à Mathias Dupuis, au tribunal correctionnel de Rouen. (©Mathias Dupuis)

Mathias Dupuis, le leader de la CGT à Dieppe, a été relaxé

Le syndicaliste Mathias Dupuis a été relaxé le 4 avril 2022. Il était poursuivi pour diffamation par le directeur de la Foir'Fouille à Dieppe.

Un grand soulagement ! Mathias Dupuis, le leader de la CGT à Dieppe (Seine-Maritime), a été relaxé dans l’affaire qui l’opposait au directeur de la Foir’Fouille. « Comme je l’ai écrit sur ma page Facebook, mon fils était très inquiet, il avait peur que je me retrouve en prison », confie Mathias Dupuis.

Hier, lundi 4 avril 2022, le syndicaliste a pu enfin souffler. « Je risquais une grosse condamnation, financière notamment. » Il poursuit : « Il semblerait que les juges aient décidé de ma relaxer pour préemption de bonne foi, en quelque sorte. A aucun moment je n’ai cité le nom du directeur de la Foir’Fouille. C’était un discours syndical. »

Partager cet article
Repost0
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 20:53

E Macron, président : suppressions de postes dans les services publics ... Et d'abord dans l'Education nationale.  Et aussi dans les services hospitaliers.Ce n'est qu'un début.

Valérie Pécresse veut rayer 150000 postes.  Où les choisira-t-elle ?

E Macron avait promis 120000 postes en moins en 2017.  Mais il n'a pas pu.  Il est vrai que le Covid est passé par là et a souligné des besoins criants tant la fonction publique, notamment hospitalière, a été malmené depuis plus de 30 ans. 

Les fonctionnaires sont les boucs émissaires de la politique libérale.  Désengager l'Etat de services essentiels dûs à la population et laisser le privé les gérer contre dividendes pour les actionnaires.

On a vu ce que cela donnait pour les Ehpad ...

Rien de ce qui touche aux besoins essentiels ne doit être laisser aux actionnaires et aux profits.

Transports, énergie, éducation, santé, services de proximité, sécurité ... Rien ne doit être abandonné au privé et aux profits.

En se battant pour les postes d'enseignants, les parents et enseignants du collège Albert Camus se battent pour des services publics dignes de ce nom.

YG

 

Une opération collège mort a été organisée ce mercredi 6 avril 2022 au collège Albert-Camus de Neuville-lès-Dieppe (Seine-Maritime) pour protester contre la fermeture d’une classe. (©Les Informations dieppoises/M. DS.)

Une opération collège mort a été organisée ce mercredi 6 avril 2022 au collège Albert-Camus de Neuville-lès-Dieppe (Seine-Maritime) pour protester contre la fermeture d’une classe. (©Les Informations dieppoises/M. DS.)

Ce mercredi 6 avril 2022, seuls cinq élèves sur 274 se sont retrouvés sur les bancs du collège Camus, à Dieppe, menacé d'une fermeture de classe à la rentrée prochaine.

 

Un parvis quasiment déserté. Il n’y avait pas foule ce mercredi 6 avril 2022 à 8 h devant le collège Albert-Camus de Neuville-lès-Dieppe.

Aucun élève pour se saluer d’un check. Aucun copain pour en chambrer un autre. Seule une poignée de parents et quelques enseignants sont présents. Une opération collège mort a en effet été menée par les parents d’élèves pour protester contre la fermeture d’une classe.

Une opération largement suivie puisque cinq jeunes seulement ont retrouvé les bancs du collège ce mercredi matin contre 274 habituellement.

Il faut dire que dans cet établissement situé en Rep +, en réseau d’éducation prioritaire, on est particulièrement remonté.

Lire la suite :
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 16:07

Lu dans actu.fr

Au pont Ango de Dieppe (Seine-Maritime), 130 manifestants se sont rassemblés samedi 29 janvier 2022 face à des fermetures de classes et une augmentation d'effectif en Ulis.

Ulis : Unités localisés pour l’inclusion scolaire

Toujours moins de services publics.  Et des élèves et enseignants privés de bonnes conditions de travail. 

A Dieppe (Seine-Maritime), parents, élèves et professeurs ont manifesté samedi 29 janvier 2022 face à des suppressions de classes et à l’augmentation du seuil des élèves en dispositif Ulis. (©Les Informations Dieppoises) - Campagne de La CGT pour la défense des services publicsA Dieppe (Seine-Maritime), parents, élèves et professeurs ont manifesté samedi 29 janvier 2022 face à des suppressions de classes et à l’augmentation du seuil des élèves en dispositif Ulis. (©Les Informations Dieppoises) - Campagne de La CGT pour la défense des services publics

A Dieppe (Seine-Maritime), parents, élèves et professeurs ont manifesté samedi 29 janvier 2022 face à des suppressions de classes et à l’augmentation du seuil des élèves en dispositif Ulis. (©Les Informations Dieppoises) - Campagne de La CGT pour la défense des services publics

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2022 1 24 /01 /janvier /2022 15:35
Au Havre - Manifestation du 24 janvier 2020 contre la réforme des retraites ...

Au Havre - Manifestation du 24 janvier 2020 contre la réforme des retraites ...

Jeudi 27 janvier 2022, Agissons par la grève et les manifestations !

MANIFESTATIONS EN SEINE-MARITIME :

ROUEN  10H00 Cours Clemenceau

LE HAVRE 10H  Cercle Franklin

DIEPPE  10H30 Gare SNCF (Place Pierre Semard)

 

AUGMENTEZ LES SALAIRES ET PENSIONS ! MAINTENEZ ET CRÉEZ DES EMPLOIS

 

Personne ne peut ignorer le contexte social et économique, avec les augmentations des produits de première nécessité, de l’énergie comme de l’alimentation et, finalement, du coût de la vie pour toutes et tous, jeunes, actifs, privés d’emploi et retraités.

Seuls les salaires, les pensions, les aides et allocations continuent de stagner, même de baisser au regard de l’inflation, de décrocher par rapport aux qualifications, dans le privé comme dans le public !

De cette situation, le Gouvernement et le Patronat en sont évidemment les premiers responsables. Pire, ils profitent du contexte sanitaire pour prendre des mesures qui exacerbent toujours plus les inégalités ! L’instauration arbitraire du Pass nommé « sanitaire » ou du Pass vaccinal à venir, pour contraindre à la vaccination sans convaincre, participe de cette stratégie, notamment au travers des suspensions inadmissibles de près de 19.000 salariés !

Force est de constater que cette exigence de contrôle ne s’applique pas aux milliards d’euros qui sont versés aux entreprises ! Le patronat comme le gouvernement profite de cette crise pour licencier, pour fermer des entreprises et supprimer des emplois et postes dans la fonction publique.

Plutôt que de chercher à stigmatiser et trouver un « bouc émissaire », en n’hésitant d’ailleurs pas à provoquer la population, le gouvernement devrait plutôt, dans tous les secteurs d’activité, donner les moyens de travailler aux salariés, par l’embauche massive d’emplois dans les entreprises et administrations, et par l’équipement des moyens individuels de protection de tous les salariés (masques FFP2, Détecteurs CO2, Tests…).

Il doit également donner les moyens de vivre à toute la population, en fournissant à tout le monde des masques, des tests gratuits, en créant et/ou en ré ouvrant des lits dans le secteur de la santé, en établissant un protocole applicable et protecteur des salariés et élèves dans tous les établissements de l’éducation nationale…

De même, le gouvernement français doit agir pour imposer aux multinationales la levée des brevets sur les vaccins.

C’est une urgence pour lutter contre cette pandémie et éviter les mutations génétiques du virus !

Ce n’est pas aux salarié.e.s, retraité.e.s, privé.e.s d’emploi ou étudiant.e.s de payer la crise !

Sur la question des salaires, l’augmentation générale des Salaires, des Pensions, du point d’indice et du Smic, est nécessaire pour permettre aux salarié.e.s de vivre décemment, au moment où les minima de branche sont souvent en dessous du salaire de base minimum.

La CGT combat aussi le gouvernement sur sa néfaste réforme de l’assurance chômage, qui a pour conséquence d’enfermer de nombreux salariés dans des emplois à faible salaire, à temps partiel ou en CDD.

Les retraité.e.s, très massivement mobilisé.e.s, attendent toujours une réponse pour une augmentation immédiate de leurs pensions, retraites de base et retraites complémentaires, dont la dernière revalorisation a été plafonnée à un niveau très inférieur à l’inflation.

La jeunesse, confrontée à une grande précarité de vie et de travail, à la pauvreté, accentuées par la crise sanitaire, économique et sociale, doit obtenir une réponse à l’encontre des réformes libérales de l’éducation, de

la formation, et de l’assurance chômage décidées par le gouvernement.

Lors des négociations annuelles obligatoires, les propositions patronales, indécentes rapportées aux résultats des entreprises, ne couvrent même pas la hausse des prix. À cela s’ajoute, dans certains secteurs, le sentiment d’un manque de reconnaissance des efforts produits depuis le début de la crise.

D’ailleurs, la liste des salariés en grève pour de meilleures rémunérations ne cesse de s’allonger dans tous les secteurs d’activité, dans toutes les entreprises et administrations, et des avancées sont obtenues par la lutte.

DE L’ARGENT, IL Y EN A ! Pour preuve, l’accroissement indécent des richesses pour les « riches » qui ont encore vu leur fortune augmenter de presque 200 milliards d’euros entre janvier et novembre 2021, soit une hausse moyenne de presque + 40 % !

Il est urgent et indispensable d’agir toutes et tous ensemble, par la grève et les manifestations, pour l’augmentation immédiate de tous les salaires du privé comme du public, des allocations pour les jeunes en formation et en recherche d’emploi, ainsi que d’améliorer les pensions des retraité.e.s.

C’est pourquoi la CGT, avec les organisations FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNEF et UNL, appelle à une mobilisation interprofessionnelle sur les salaires et l’emploi le 27 janvier 2022.

POUR :

  • L’interdiction des licenciements, des suppressions de postes, des fermetures de sites.
  • L’augmentation immédiate des salaires, des pensions et des minima sociaux de 300 €, un SMIC à 2 000 € brut
  • L’abrogation de la réforme de l’assurance chômage.
  • L’augmentation du point d’indice dans la Fonction Publique

 

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2021 1 11 /10 /octobre /2021 09:25
Ainsi, c’est près de 5 000 manifestants, malgré les mesures sanitaires et la météo pluvieuse, qui ont parcouru les rues de Dieppe, Elbeuf, Eu, Fécamp, Le Havre et Rouen ... Ici des photos de ma manif à Rouen ( Photos Y.G.)
Ainsi, c’est près de 5 000 manifestants, malgré les mesures sanitaires et la météo pluvieuse, qui ont parcouru les rues de Dieppe, Elbeuf, Eu, Fécamp, Le Havre et Rouen ... Ici des photos de ma manif à Rouen ( Photos Y.G.)
Ainsi, c’est près de 5 000 manifestants, malgré les mesures sanitaires et la météo pluvieuse, qui ont parcouru les rues de Dieppe, Elbeuf, Eu, Fécamp, Le Havre et Rouen ... Ici des photos de ma manif à Rouen ( Photos Y.G.)
Ainsi, c’est près de 5 000 manifestants, malgré les mesures sanitaires et la météo pluvieuse, qui ont parcouru les rues de Dieppe, Elbeuf, Eu, Fécamp, Le Havre et Rouen ... Ici des photos de ma manif à Rouen ( Photos Y.G.)

Ainsi, c’est près de 5 000 manifestants, malgré les mesures sanitaires et la météo pluvieuse, qui ont parcouru les rues de Dieppe, Elbeuf, Eu, Fécamp, Le Havre et Rouen ... Ici des photos de ma manif à Rouen ( Photos Y.G.)

"Mais pour contrer les volontés libérales du patronat et du gouvernement, et changer en profondeur notre modèle de société, va devoir franchir un nouveau palier dans les semaines et mois à venir…"

La colère des salariés, des privés d’emploi, des retraités et des jeunes, s’est exprimée avec détermination contre les reculs sociaux imposés par le gouvernement et le patronat, à l’occasion de la journée d’action interprofessionnelle unitaire du 5 Octobre 2021.
Ainsi, c’est près de 5 000 manifestants, malgré les mesures sanitaires et la météo pluvieuse, qui ont parcouru les rues de Dieppe, Elbeuf, Eu, Fécamp, Le Havre et Rouen, pour exiger le retour au plein-emploi, le renforcement de notre système de retraite par répartition, une augmentation générale des salaires et des minima sociaux, le développement de notre protection sociale, et une véritable égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes, et contre les mesures gouvernementales en matières d’assurance chômage et de retraites ! [...]

La suite sur le site de la CGT-76

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2021 5 24 /09 /septembre /2021 14:29
Les enseignants sont descendus dans la rue pour demander de meilleures conditions de travail - Boris Maslard

Les enseignants sont descendus dans la rue pour demander de meilleures conditions de travail - Boris Maslard

Partager cet article
Repost0
3 mai 2021 1 03 /05 /mai /2021 23:54
Extrait
Ambroise Croizat mis à l'honneur du 1er mai 2021 à Dieppe

L'ancien député communiste et ministre du travail Ambroise Croizat a désormais une esplanade et une plaque à son nom, à Dieppe, inaugurées ce 1er mai 2021.

C’est un symbole très politique. Sur proposition du maire de Dieppe Nicolas Langlois et du député seinomarin Sébastien Jumel, et avec l’accord du directeur de l’hôpital Jean-Yves Autret, une plaque a été dévoilée en présence du petit-fils de l’homme politique, Pierre Caillaud-Croizat.

Source :

https://actu.fr/normandie/dieppe_76217/ambroise-croizat-mis-a-l-honneur-du-1er-mai-2021-a-dieppe_41511819.html

Rouen 1er Mai

Rouen 1er Mai

Partager cet article
Repost0
23 mars 2021 2 23 /03 /mars /2021 10:50
Manifestation de soutien lundi 22 mars 2021 - actu.fr - Informations dieppoises
Manifestation de soutien lundi 22 mars 2021 - actu.fr - Informations dieppoises

Manifestation de soutien lundi 22 mars 2021 - actu.fr - Informations dieppoises

Partager cet article
Repost0
19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 15:27
Du 27 mars au 17 avril 2021, l’association dieppoise des amies et amis de la Commune de Paris 1871 fêtera les 150 ans de l’événement historique à Dieppe. (©Les Informations dieppoises)

Du 27 mars au 17 avril 2021, l’association dieppoise des amies et amis de la Commune de Paris 1871 fêtera les 150 ans de l’événement historique à Dieppe. (©Les Informations dieppoises)

En mars, et si le Covid n’entrave pas les célébrations, l’association de Dieppe des amies et amis de la Commune de Paris 1871, fêtera dignement les 150 ans de la Commune.

( Espérons que nos amis pourront célébrer ces 150 ans de la Commune, sinon en mars, du moins à partir d'avril ...)

Extraits

« Une partie des communards ont été déportés. Ils ont été amnistiés en 1881. Au moment de leur retour, ils sont passés par le port de Dieppe » explique Nelly Bault, coprésidente de l’association.

Nelly BaultCoprésidente de l’association des amies et amis de la Commune de Paris 1871

[...]

De nombreux Dieppois, partis chercher du travail à la capitale, ont également activement participé à la Commune.

Enfin, l’un des liens majeurs entre Dieppe et la Commune de Paris s’appelle Bruno Braquehais.

« Bruno Braquehais est un photographe né à Dieppe. Il est considéré comme le premier photojournaliste »

Nelly Bault

Parti à Paris pour être suivi à l’Institut des jeunes sourds, Bruno Braquehais est l’une des principales sources iconographiques de la Commune de Paris.

Lire l'intégralité ci-dessous :

Partager cet article
Repost0

Articles Récents