Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
23 novembre 2022 3 23 /11 /novembre /2022 15:27
Les salariés en grève depuis un mois, à la raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher, en Normandie, votent, le jeudi 27 octobre 2022, la poursuite de la grève © Ouest-France

Les salariés en grève depuis un mois, à la raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher, en Normandie, votent, le jeudi 27 octobre 2022, la poursuite de la grève © Ouest-France

Initiative Communiste – Quel bilan tirer de la grève dure de la classe ouvrière des raffineries en termes de résultats revendicatifs et de modification du rapport des forces ?

Emmanuel LépineLa grève dans les raffineries n’est pas un coup de tonnerre dans un ciel clair. Les syndicats CGT des différents sites ont alerté de longue date, à minima depuis début 2022, sur la nécessité d’augmenter les salaires rapidement face à l’inflation qui a augmenté voilà plus d’un an. La réponse des travailleurs et des travailleuses a été au-delà de ce qui était attendu, avec une mobilisation incluant des personnels peu souvent en grève comme les salariés travaillant à la journée. Chez ExxonMobil le 20 septembre, le mouvement est parti spontanément dans deux secteurs de la raffinerie de Gravenchon (76), alors que la réunion sur les salaires avec la direction était encore en cours : c’est ce type de situation que nous cherchons à organiser en permanence, à savoir le contrôle des négociations directement par les salariés. Organisés avec leur syndicat CGT, les grévistes ont décidé la grève reconductible et l’arrêt des installations de raffinage. Chez TotalEnergies, la grève a démarré le 27 septembre. Les sites qui ont décidé l’arrêt des installations sont restés chacun plus de trois semaines en grève reconductible.

Le résultat a été bien sûr des augmentations salariales qui n’auraient jamais été de ce niveau sans cette puissante mobilisation. C’est aussi pour les acteurs de ces grèves une fierté d’avoir participé à cette grande grève qui a créé un électrochoc dans le pays, qui a permis d’ouvrir les yeux de beaucoup, sur le fait qu’il était possible et nécessaire de lutter dans les entreprises, lieux d’exploitation, pour imposer des revendications.

Face à cela, les patrons n’ont pas hésité à reprendre les pires méthodes que certains croyaient révolues mais qui resurgissent dès que la classe dominante perçoit un danger, et notamment les mensonges repris médiatiquement, comme le « fake » des salariés qui seraient payés 5000 euros, ou l’intox permanente annonçant l’ouverture de négociations pour des réunions qui, en réalité, n’existaient pas. Également toute la rhétorique des supposés « blocages » alors qu’il n’y avait aucun blocage, simplement des grévistes qui refusaient de tourner les vannes ou de charger les camions. Plutôt que négocier avec les acteurs à savoir les grévistes et leurs représentants, les directions apportaient des réponses médiatiques pour tenter de monter l’opinion et les autres travailleurs contre les raffineurs, ce qu’elles ont manifestement échoué à faire. Enfin, bien sûr, le patronat n’a pas hésité à user de la répression contre le droit de grève avec les réquisitions, le recours au travail forcé plutôt que répondre aux revendications, avec toute la puissance de l’Etat au secours des actionnaires des grands groupes, ainsi que du pouvoir judiciaire qui a rejeté les référés de suspension des réquisitions. Comme on pouvait le prévoir, cette attaque a créé une réaction massive, qui s’est manifesté par la journée du 18 octobre dans toute la France.[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2022 1 21 /11 /novembre /2022 23:59
1 -  Les salariés du groupe pharmaceutique Sanofi sont en grève pour 3 jours et 3 nuits. • © France Télévisions  2 -   Les labos affichent une profitabilité que n'atteignent que quelques majors du tabac, du luxe ou de la finance, loin devant le taux de profit moyen de 7 % des autres secteurs. SOURCE : YAHOO ! FINANCE1 -  Les salariés du groupe pharmaceutique Sanofi sont en grève pour 3 jours et 3 nuits. • © France Télévisions  2 -   Les labos affichent une profitabilité que n'atteignent que quelques majors du tabac, du luxe ou de la finance, loin devant le taux de profit moyen de 7 % des autres secteurs. SOURCE : YAHOO ! FINANCE

1 - Les salariés du groupe pharmaceutique Sanofi sont en grève pour 3 jours et 3 nuits. • © France Télévisions 2 - Les labos affichent une profitabilité que n'atteignent que quelques majors du tabac, du luxe ou de la finance, loin devant le taux de profit moyen de 7 % des autres secteurs. SOURCE : YAHOO ! FINANCE

14 sites de l'industriel pharmaceutique sont en grève lundi 21 novembre, dont les 3 normands : Lisieux, Le Trait et Val-de-Reuil.

Ils bloquent plusieurs sites de stockage en France. Les salariés du groupe pharmaceutique Sanofi sont en grève pour 3 jours et 3 nuits, afin de peser dans la négociation annuelle sur les salaires. 

Ce lundi matin, sur le site eurois à Val-de-Reuil, celui qui fabrique les vaccins antigrippaux, plus de 200 salariés ont répondu à l'appel des syndicats pour bloquer la sortie du site. Parmi eux, des cadres, employés de la direction ou de la production. 

Jeudi dernier, lors des négociations annuelles, la direction leur a fait des propositions d'augmentations de salaires, loin de compenser l'inflation pour les syndicats. "On demande 10% d'augmentation générale pour tous. La direction nous propose une enveloppe de 3%, alors qu'elle distribue chaque année 4 milliards de dividende aux actionnaires. C'est du mépris le plus total", lance Morad Zerrouali, délégué syndical central CGT chez Sanofi Val-de-Reuil.

La suite ici : FR3 Normandie

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2022 4 10 /11 /novembre /2022 01:08

Vu sur le site de la CGT Chapelle Darblay

 

 

Le 10 novembre, en grève et manifestations pour nos salaires, nos pensions, et notre régime de retraite !
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2022 3 26 /10 /octobre /2022 07:49

18 Octobre - Le Havre

Vu sur le site de l'UD-CGT 76

Le 27 octobre, je participe aux rassemblements et manifestations :
 

• DIEPPE 10h30 Sous-Préfecture
• LE HAVRE 10h00 Franklin
• ROUEN 11h00 Préfecture

 

Le 18 octobre, la journée unitaire de mobilisation a réuni 300 000 personnes dans les manifestations et plus d’un million de travailleur·ses en grève dans tout le pays.

La question des salaires est au cœur du débat public. De nombreux·ses salarié·es rejoignent cette lutte dans leur entreprise pour une autre répartition des richesses.

La CGT appelle à intensifier ce mouvement pour gagner des augmentations de salaires pour toutes et tous avec deux journées nationales d’action interprofessionnelle le 27 octobre et le 10 novembre.

La CGT revendique :

  • la revalorisation du Smic à 2 000 € brut; une augmentation de 10 % du point d’indice dans la fonction publique
  • l’indexation des salaires et pensions sur l’inflation, pour que toutes les grilles de salaires dans le privé et le public suivent cette évolution avec la mise en place d’une échelle mobile des salaires. Supprimée en 1983, l’indexation des salaires sur les prix existe en Belgique, au Luxembourg, en Espagne, à Chypre…
  • la prise en compte du niveau de qualification dans les grilles de conventions collectives et pour la fonction publique.

Moi aussi, je me mobilise avec la CGT !
Pour vivre dignement de mon salaire et de ma pension, pour de meilleures conditions de travail et de vie, pour le droit à la protection sociale et à une retraite décente :
Le 27 octobre, je participe aux rassemblements et manifestations :

Le 10 novembre, je rejoins le mouvement social par l’action de grève dans mon entreprise et mon administration

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2022 7 23 /10 /octobre /2022 00:00
Salut aux grévistes ! C'est une victoire historique ! Obtenue par la lutte, pas par la bonté d'âme de la direction ...
 
Fin de la grève dans les centrales nucléaires EDF !
"C'est une victoire HISTORIQUE ” pour le syndicat CGT de la centrale de Paluel !
Une victoire qui répond ENFIN aux revendications des agents !!!
Ce qui a été obtenu, l'a été par la lutte et la grève, pas par bonté d'âme de la direction !
Nous pouvons vous assurer que la direction a répondu à la lettre aux revendications CGT soit à minimum 120€ pour tous en plus des 80€ SNB ==> Au total : 200€ pour tous !
Cette GRANDE VICTOIRE appartient AUX GRÉVISTES, la CGT Paluel vous FÉLICITE !
La lutte ça paye !
Plus de détails dans vos mails pro à venir.
ENCORE BRAVO AUX GREVISTES
La CGT va consulter ses adhérents pour définir si elle signe cet accord.
La lutte paye et nous invitons les agents qui ne se sont pas mobilisés, pour différentes raisons, à se questionner, à faire don du fruit de la grève …
 
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2022 1 17 /10 /octobre /2022 17:19
LE 18 OCTOBRE 2022

RASSEMBLEMENTS – MANIFESTATIONS
DIEPPE 10H30 Gare SNCF
ROUEN 14H Préfecture
LE HAVRE 10H Franklin

Le mouvement de grève des salariés des raffineries et dépôts d’Exxon et de Total pour obtenir l’augmentation de leurs salaires est exemplaire depuis plus de 20 jours. C’est bien sûr la face la plus visible d’un mouvement large, qui existe en réalité dans bien d’autres secteurs (distribution, énergie, transports publics, santé et médico-social, etc.).
La CGT de Seine-Maritime soutient pleinement les travailleurs en grève dans tous les champs professionnels.
La réquisition des personnels des raffineries, des dépôts est un scandale démocratique. Les seuls responsables de la situation de blocage, ce sont les directions qui refusent de négocier sur les exigences légitimes des
salariés en lutte depuis plusieurs mois.
La grève est un droit constitutionnel qui doit permettre aux salariés d’exprimer leur mécontentement sur leurs conditions de travail ou sur leurs salaires et pouvoir d’achat par exemple.

Le cortège de manifestants à Lorient (Morbihan), jeudi 29 septembre 2022. © Ouest-France
 

Du reste, on peut toujours casser le thermomètre social, ça n’évitera pas la fièvre !
En 2021, plus de 300 milliards d’euros ont été captés par les 500 plus grandes fortunes. La part des bénéfices versée aux actionnaires est passée de 30 % à 85 % en quarante ans.
Ce ne sont pas les salariés qui coûtent chers, c’est le capital !
Le 18 octobre prochain, rejoignons toutes et tous la mobilisation par la grève, et organisons des AG dans toutes les entreprises, administrations, pour exiger :
• Des augmentations générales des salaires et pensions, avec l’indexation systématique sur l’inflation !
•  Le respect du droit de grève !
• Le rattrapage des pertes des années antérieures (salaire, point d’indice, minima sociaux) !
•  La revalorisation des pensions et retraites !
•  Le droit à la retraite à 60 ans et la préservation des régimes spéciaux !

Source : http://cgt-76.fr/salaires-retraites-droit-de-greve-mobilisation-de-toutes-et-tous/

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2022 3 12 /10 /octobre /2022 17:25
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2022 3 05 /10 /octobre /2022 17:07
Près de Rouen, le combat pour sauver Chapelle Darblay bientôt au cinéma ! [Paris-Normandie] - Sortie en salles : 2023
Près de Rouen, le combat pour sauver Chapelle Darblay bientôt au cinéma ! [Paris-Normandie] - Sortie en salles : 2023
9 janvier 2020 à Rouen - Les Pap Chap dans la manif ... Photos Y.G.

9 janvier 2020 à Rouen - Les Pap Chap dans la manif ... Photos Y.G.

Alors que le projet de sauvetage de Chapelle Darblay, le site papetier de Grand-Couronne près de Rouen, est validé, une réalisatrice a suivi les « Pap Chap » pendant plus d’un an pour documenter leur combat.

Son film est en cours de finalisation. 

La réalisatrice Marianne Lère a accompagné les trois principaux visages de la lutte pour le sauvetage de Chapelle Darblay pendant plus d’un an – DR

Le documentaire «Chapelle Darblay : ils l’ont fait!» devrait être terminé en mars 2023 – DR            Par Anthony QUINDROIT  Publié: 26 Septembre 2022 à 12h32 

*

Ils l’ont fait !        Un titre, celui du documentaire que finalise la réalisatrice Marianne Lère, qui résume à la fois la fierté et la (bonne) surprise qu’offre le sauvetage du site papetier Chapelle Darblay à Grand-Couronne en Seine-Maritime.

L’entreprise, spécialisée dans la production de papier journal 100 % recyclé, avait été fermée en juin 2020. Inconcevable pour trois salariés de l’usine qui se mobilisent sans compter pour tenter de sauver leur boîte.

« Il y avait quelque chose de David contre Goliath »

La suite sur le site de la CGT de la Chapelle Darblay :

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2022 1 26 /09 /septembre /2022 15:53

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
14 septembre 2022 3 14 /09 /septembre /2022 00:00
Manifestation à Rouen - Octobre 2021

Manifestation à Rouen - Octobre 2021

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents