Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 15:39
Centrale de Gardanne : où en est-on ?

Le 12 octobre, face à l’incompétence de la direction de Gazel Energie, les travailleurs de la centrale de Gardanne ont décidé de la mise sous protection de leur outil de production. Depuis, l’ensemble des salariés du département, à l’appel du syndicat CGT de la centrale de Gardanne et de l’UD CGT 13, se relaient jour et nuit pour garder l’usine. Un mois plus tard où en est-on de la mobilisation et des avancées sur ce dossier ?

Tout d’abord un petit rappel historique

La centrale thermique de Gardanne, a été, dès sa création en 1953 une grande source d’énergie pour les particuliers et les entreprises. Elle a ainsi couvert jusqu’à 30% des besoins en énergie de la région, la mine trouvant avec la centrale un débouché naturel et formant un ensemble cohérent de production énergétique basé sur le charbon.

En vertu d’un pacte charbonnier signé en 1994 par les syndicats mais pas par la CGT, la mine de Gardanne ferma en 2003 sous le double argument que cela revenait cher et que ça polluait. Arguments que la CGT contestait y compris avec des propositions alternatives et de progrès que les gouvernements refusèrent de prendre en compte alors que ce syndicat, ultra majoritaire dans la profession, était le plus à même de prendre en compte tous les éléments de la poursuite de l’exploitation.
La centrale fut alors contrainte de s’approvisionner en charbon importé ce qui ne répondait en rien aux arguments avancés pour la fermeture de la mine mais les déplaçait d’une industrie à une autre. Ni surtout ne répondait à deux autres questions soulevées par la CGT depuis les années 80 et bien avant ce fameux pacte tueur d’emplois et d’activité :
- Où est la logique d’importer du charbon à l’autre bout de la terre alors qu’il y a sous nos pieds un gisement pour encore plusieurs décennies ?
- Qui a décidé que l’on ne peut pas (et qu’on ne pourra jamais) produire sans pollution, l’énergie dont on a de toute façon besoin pour vivre ?

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2021 1 22 /11 /novembre /2021 16:32

Déclaration de l'UD-CGT 76

La catastrophe dans laquelle les hôpitaux publics, le privé non lucratif, et tout le secteur de la Santé sont plongés par O. Véran (et les gouvernements précédents) éclate au grand jour après les chiffres donnés par le Dr Delfraissy : Jusqu’à 20% de lits fermés par manque de soignants et de médecins.
Le Ministre O. Véran prend les décisions depuis 9 ans, avec Hollande puis Macron, et prétend découvrir les milliers et milliers de fermetures qu’il a supervisées.

L’USD CGT 76 appuie cette initiative, invite ses syndicats à en discuter et à envisager toute action et mobilisation pour arrêter la casse organisée par Véran et obtenir nos revendications :
□ Contre toute fermetures.
□ Pour les recrutements d’effectifs.
□ Pour les mises en stage des précaires.
□ Pour l’augmentation immédiate de 15% des salaires.

 

Santé : Mobilisation le 4 décembre contre les fermetures de lits
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 17:25
Temps de travail : A Grand-Couronne, la maire socialiste remet en cause les acquis du personnel - Manifestation mardi 9 novembre à l'appel de la CGT

Les militants CGT ont adressé une lettre ouverte aux élus de Grand-Couronne en leur demandant de rejeter la proposition de l'édile socialiste.

Voici quelques extraits :

Ce choix s'inscrit dans une logique de casse de la Fonction publique

 

Pourtant d'autres maires refusent d'appliquer la loi imposée par E. Macron et le gouvernement.

Parmi eux le maire communiste de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), Denis Oztorun.  Pour lui, "la loi est inconstitutionnelle", car la Constitution prévoit que les collectivités s’administrent librement et que c’est donc à elles de décider combien d’heures leurs agents publics doivent travailler.

Il trouve inadmissible que les hommes qui travaillent actuellement 1.551 heures et les femmes 1.544 heures (en raison du 8 mars), perdent huit jours et neuf jours de congés respectivement en vertu de la loi.
 
Source : https://fr.sputniknews.com/20211106/temps-de-travail-un-maire-communiste-decide-de-resister-a-la-loi-inconstitutionnelle-1052489700.html

 

 

Temps de travail : A Grand-Couronne, la maire socialiste remet en cause les acquis du personnel - Manifestation mardi 9 novembre à l'appel de la CGT

La suite sur le fichier ci-dessous

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2021 3 03 /11 /novembre /2021 11:43

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Partager cet article
Repost1
24 août 2021 2 24 /08 /août /2021 16:17

Cet article est reposté depuis Front Syndical de Classe.

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2021 4 01 /07 /juillet /2021 23:57

Près de Rouen, Chapelle Darblay, la seule usine de papier journal 100% recyclé ...

Bruno Lemaire, le gouvernement les ont donc trompés ?

"Relocalisations" chantaient-ils en choeur quand les masques ne parvenaient pas dans nos hôpitaux ...

"Délocalisation", "camions sur les routes pour transporter les déchets"  ... décident-ils aujourd'hui.

"Ce n'est pas moi", dit le ministre

"Ce n'est pas moi", dit le premier ministre

Le président, lui, ne dit rien ...

Comment s'étonner donc que les Français, les ouvriers, les premiers de corvée et premiers licenciés ou envoyés en pré-retraite, les jeunes qui veulent un emploi ou une formation se détournent du vote et de l'isoloir quand ceux qui doivent décider et faire détournent le regard quand l'industrie disparaît ?

YG.

Capture d’écran 2021-06-29 153331

https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/pres-de-rouen-la-seule-usine-de-papier-journal-100-recycle-attend-detre-fixee-sur-son-sort/

https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/pres-de-rouen-la-seule-usine-de-papier-journal-100-recycle-attend-detre-fixee-sur-son-sort/

Lu sur le blog de CGT-Chapelle Darblay : http://cgtchapelledarblayupm.unblog.fr/

Le site de La Chapelle Darblay près de Rouen est unique en France et tous les acteurs que la CGT a réuni pour être porteurs de projets diversifiés industriels en conviennent : on ne peut pas faire une croix sur cet outil moderne qui répond aux défis environnementaux d’aujourd’hui et de demain.

Les débouchés pour les vieux papiers sont multiples : papier-presse, sacherie, ouate, production d’énergie…L’avenir du site on le sait est multiple,et le gouvernement qui s’était engagé à oeuvrer à porter des projets industriels papetiers est prêt aujourd’hui à trahir la confiance des salariés en portant un projet hydrogène qui risque de condamner l’outil industriel et de le voir complètement démanteler.

Perdre ce site serait un non sens social et environnemental !

La France n’est pas particulièrement exemplaire sur le traitement des déchets, La Chapelle l’est! Elle est un acteur essentiel de l’économie circulaire de la Région, de l’axe Seine et au delà. La Chapelle, c’est plus de 30% du recyclage des vieux papiers de toute la France, celui qui est trié par les citoyens et collecté par des centaines de collectivités.

Le temps s’est écoulé, un Comité Social Economique se tient vendredi pour sceller le sort de La Chapelle. Le gouvernement peut encore agir pour donner du temps aux acteurs qui croient dans l’avenir du site.

Nous appelons toutes les forces de la CGT, et aussi tous les acteurs associatifs, politiques et économiques qui soutiennent depuis de longs mois les projets et qui croient à l’avenir de l’industrie en France à se mobiliser ensemble.

Capture d’écran 2021-06-29 153331

Partager cet article
Repost0
14 juin 2021 1 14 /06 /juin /2021 05:26

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

APPEL AUX CHEMINOTS – LE 22 JUIN 2021 : CONTRE LA CONCURRENCE ET LA JUNGLE SOCIALE !cheminots
Partager cet article
Repost0
26 mai 2021 3 26 /05 /mai /2021 22:27

Cet article est reposté depuis SYNDICAT CGT UNILEVER FRANCE HPCI.

Vu sur FR3 et vu sur révolution permanente
Vu sur FR3 et vu sur révolution permanente

Vu sur FR3 et vu sur révolution permanente

Partager cet article
Repost0
9 mars 2021 2 09 /03 /mars /2021 17:08
Manifestation à Vitry le 4 mars 2021 contre les 400 licenciements

Manifestation à Vitry le 4 mars 2021 contre les 400 licenciements

Le était présent le 4 mars 2021 à Vitry pour soutenir les salariés qui manifestaient contre le plan de licenciements de près de 400 personnes en R&D. En 2021, Sanofi va verser 4 milliards d’euros à ses actionnaires, comme en 2020. De plus, le groupe a reçu plus d’un milliard d’euros d’aides publiques en 10 ans ! Malgré tout, ils continuent à licencier à tour de bras et à détruire la production industrielle française pour ne garder que les programmes de recherche les plus rentables. Nous avons interrogé Pascal Collemine, délégué central CGT Sanofi R&D France, pour qu’il nous informe de l’actualité de la engagée. Le PRCF apporte tout son soutien aux salariés de Sanofi et se battra à leur côté contre Macron, le MEDEF et l’UE, pour le maintien des emplois industriels en France, et pour la immédiate du groupe, sans contreparties et sous contrôle démocratique des salariés ! [...]

La vidéo et l'intégralité de l'article sur le site d'Initiative communiste ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
23 février 2021 2 23 /02 /février /2021 14:51
Manifestation de soutien à Hervé Ossant, secrétaire départemental de la CGT-93, accusé par des policiers d'avoir giflé l'un d'entre eux - Une vidéo dément les accusateurs

Manifestation de soutien à Hervé Ossant, secrétaire départemental de la CGT-93, accusé par des policiers d'avoir giflé l'un d'entre eux - Une vidéo dément les accusateurs

SOURCE : L'Humanité

Deux semaines après l’audience du 8 février dernier, le tribunal a décidé de relaxer Hervé Ossant, le secrétaire départemental de la centrale. Il était accusé d’avoir giflé un policier lors d’une manifestation. Une vidéo a permis de le disculper.

Le tribunal de Bobigny a relaxé Hervé Ossant ce lundi. Le secrétaire départemental de la CGT 93 était accusé d'avoir giflé un policier lors d'une manifestation organisée en octobre 2019 devant la préfecture, en soutien au service public de la Seine-Saint-Denis.

Les faits avaient d'abord été considérés comme des violences. Ils avaient été requalifiés en outrage lors de l'audience du 8 février dernier. « C'est une victoire de la vérité contre le mensonge éhonté de personne dépositaire de l'autorité publique, écrit la CGT dans un communiqué de presse. C'est aussi une victoire de nos libertés syndicales. »

Hervé Ossant était poursuivi pour avoir donné une gifle à un policier, alors qu'il affirmait avoir seulement fait tomber le calot du gardien de la paix. C'était parole contre parole. Mais lors de la manifestation du 31 octobre 2019, qui rassembla une quinzaine de militants cégétistes, l'un d'eux avait filmé la scène avec son smartphone. En l'occurrence, c'est Abdel Saidi, élu depuis maire de Bobigny, qui a immortalisé ces instants.

Cette vidéo montrait bien un couvre-chef s'envoler mais nullement un soufflet sur la joue du policier. Le procureur l'avait lui-même admis : « Il y a eu une grosse foire d'empoigne, mais on ne peut pas en déduire qu'il y a eu gifle. » Il avait donc demandé la requalification des faits en outrage.

Cette vidéo est maintenant brandie par le syndicat qui la place au cœur de son combat : « Cette décision rappelle l'utilité de la liberté de filmer, d'informer alors qu' une sombre loi dite de sécurité globale souhaite l'entraver », martèle le syndicat.

Fort de sa relaxe, Hervé Ossant ne souhaite pas en rester là. « Il faut que toute la lumière soit faite sur ces policiers qui ont menti sciemment, insiste-t-il. Nous réfléchissons aux suites à donner ».

Partager cet article
Repost0

Articles Récents