Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
13 juin 2021 7 13 /06 /juin /2021 16:07

C'est bizarre ... pas entendu à la télé ni sur les informations en ligne ...

Nous avons des informations, des débats sur les pays européens qui reculent l'âge de droit à la retraite ou modifient le code du travail, ainsi que des "conseils", "analyses", "analyses prospectives", "recommandations" de la commission européenne à ce sujet.  Il parait même que ce serait une fausse nouvelle, un mensonge éhonté, une "fake news" en somme que de prétendre que la commission européenne aurait décidé quoi que ce soit à ce propos ... 😂😂😂

Mais nous n'avons jamais, jamais, d'informations à propos des grèves et manifestations menées dans ces mêmes pays contre ces mêmes politiques ...

Mauvais esprit ? Encore une "fake news" ?

Vivent les travailleurs grecs !

YG

DES NOUVELLES DE LA GRÈVE EN GRÈCE   par   Danielle Bleitrach

Sparte en Grèce c’est une histoire très ancienne qui raconte l’antique rivalité avec Athènes, mais aujourd’hui c’est un petit bourg. Pourtant même à Sparte hier jeudi 10 juin 2021, m’a téléphoné Michel, il y avait la grève générale, pas une usine, pas un chantier, pas un établissement, partout le pays était aux arrêts pour dire son refus de la politique de ce gouvernement, de la pression sur les travailleurs, les étudiants. La lutte du KKE en Grèce contre le nouveau projet de loi du gouvernement grec qui vise à mettre fin à la journée de travail de 8 heures, sape les conventions collectives, limite le droit de grève, cherche à imposer diverses réformes anti-ouvrières et octroie de nouveaux privilèges aux employeurs quant aux licenciements et le travail non rémunéré provoque une grande colère dans tout le pays.

"Tu entends, m’a-t-il dit et effectivement j’ai entendu des applaudissements dans le téléphone."

Partout il y a eu des meetings, à Sparte dans cette rue, comme dans toute la Grèce. Celle qui prend ici la parole c’est la représentante des femmes de Laconie, Léna, une avocate communiste. Elle est suivie de Georges de l’union des employés du privé, Vassilis le représentant des retraités encore un camarade, puis un autre qui parle au nom des paysans… [...]

lire la suite :

Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 15:53
Des milliers de travailleurs à Athènes, à Thessalonique et dans d'autres villes de Grèce ont répondu à l'appel des syndicats, qui se regroupent au sein du Front militant de tous les travailleurs (PAME), contre le nouveau projet de loi anti-ouvrier, qui abolit la journée de travail de 8 heures et met nouveaux obstacles à l'action syndicale. Les ouvriers ont exigé: « Ne touchez pas la journée de travail de 8 heures», précisant au gouvernement et aux employeurs qu'ils ne deviendront pas «des esclaves au 21e siècle ».

Des milliers de travailleurs à Athènes, à Thessalonique et dans d'autres villes de Grèce ont répondu à l'appel des syndicats, qui se regroupent au sein du Front militant de tous les travailleurs (PAME), contre le nouveau projet de loi anti-ouvrier, qui abolit la journée de travail de 8 heures et met nouveaux obstacles à l'action syndicale. Les ouvriers ont exigé: « Ne touchez pas la journée de travail de 8 heures», précisant au gouvernement et aux employeurs qu'ils ne deviendront pas «des esclaves au 21e siècle ».

Lu sur le site du KKE (Parti Communiste de Grèce)

Lors du rassemblement de masse des syndicats, qui a eu lieu dans le centre d'Athènes, Nikos Papageorgiou, membre de l'administration de la Fédération des travailleurs de l'alimentation et du tourisme (POEET) et de l'administration de la Confédération générale des travailleurs de Grèce (GSEE) a souligné que le message des syndicats est: « Retirez maintenant la monstruosité anti-ouvrière! », en ajoutant : « Notre «Saint Graal» est la défense de la journée de travail de 8 heures et la revendication d’une journée de travail de 7 heures, 5 jours par semaine. Avec des augmentations de salaire pour répondre à nos propres besoins. Avec des mesures pour protéger notre santé et notre sécurité dans les lieux de travail ».

Il a souligné que «La classe ouvrière donne la réponse suivante à ce que le gouvernement a annoncé hier: nous ne deviendrons pas des esclaves au 21e siècle! Ce que le ministre de l'Emploi a annoncé hier n'a qu'une seule réponse: tout le monde dans la rue! Tous dans la lutte pour ne pas vivre le cauchemar qu'ils nous préparent!»,en poursuivant: [...]

Lire la suite et voir les photos des manifestations dans toute la Grèce

 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2021 5 26 /03 /mars /2021 00:49

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 00:52

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

La Grèce, c'est bien en Europe, et même dans l'Union Européenne ? 

Depuis quelque temps de puissantes manifestations s'y déroulent contre la politique du gouvernement de droite.  Elles rassemblent des milliers de Grecs contre les restrictions de  libertés, prises à la faveur des mesures de confinement.  Elles mobilisent le secteur de la santé mis à mal par les "réformes" libérales imposées par la commission européenne appuyée par le conseil européen et la BCE.

Les grandes chaînes, celles d'"informations" en continu ont fait silence.  Le feuilleton de la monarchie anglaise est beaucoup plus important ...

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 11:23

Cet article est reposté depuis NBH-pour-un-nouveau-bloc-historique.over-blog.com.

« JE NE VEUX PAS MOURIR, MAIS VU LA SITUATION, ILS NE ME LAISSENT PAS LE CHOIX »
« JE NE VEUX PAS MOURIR, MAIS VU LA SITUATION, ILS NE ME LAISSENT PAS LE CHOIX »

« JE NE VEUX PAS MOURIR, MAIS VU LA SITUATION, ILS NE ME LAISSENT PAS LE CHOIX »

Ci-contre un extrait et un lien vers un article de Médiapart qui fait une mise au point historique et politique sur la répression contre Dimitris Koufodinas.  Pour préciser que les actions de D. Koufodinas ont eu lieu contre une dictature et les attentats perpétrés contre des agents de cette dictature fasciste.  Au cas où des journalistes mal informés -ce qui serait un comble-, de mauvaise foi ou victimes d'une brutale cécité historique auraient oublié ce contexte et propageraient des contre-vérités.  Mais je n'ai encore rien lu de tel, car on nous parle davantage de Navalny par les temps qui courent.Y.G.

http://Tribune de soutien au gréviste de la faim et de la soif Dimitris Koufontinas

Partager cet article
Repost0
16 février 2021 2 16 /02 /février /2021 14:33
Les étudiants en Grèce

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 10:07

Extraits

"Le projet de loi vise à calomnier la lutte du peuple et à interdire et restreindre toute mobilisation, à travers des dispositions qui seront interprétés par la police et les autres mécanismes de répression comme il leur convient."

"Il procède non seulement à l’interdiction et à la restriction des manifestations, mais aussi des rassemblements en général".

"Le projet de loi est un autre maillon important de la chaîne de mesures visant à intensifier le terrorisme d'État, l'autoritarisme et la répression, promues par tous les gouvernements précédents – l’actuel allant plus loin – afin de soutenir l'attaque du capital au détriment des besoins ouvriers populaires."

"Cette monstruosité législative indique clairement qu'elle vise toute idéologie et pratique radicales et progressistes".

"La criminalisation de l'idéologie et des pratiques radicales - et par conséquent communistes - est une politique officielle de l'UE".

Le KKE appelle à un soulèvement populaire de masse pour le retrait immédiat du projet de loi du gouvernement de la ND, qui tente d’abolir le droit à la mobilisation ouvrière populaire, pour lequel beaucoup de sang a été versé.

L'affirmation du gouvernement selon laquelle le projet de loi « met les choses en ordre » en ce qui concerne lesdésagréments causés au peuple, en raison des protestations des « petits groupes peux nombreuses », n'est qu'un misérable « écran de fumée ». En fait, par ces règlements, chaque protestation populaire est concernée. Les problèmes de transport, les retards et les carences dans les moyens de transport, le manque de travail dans les magasins ne sont pas la faute des rassemblements mais de la politique antipopulaire elle-même, qui aggrave les problèmes du peuple et le fait sortir dans la rue pour revendiquer ses droits.

Le projet de loi est un autre maillon important de la chaîne de mesures visant à intensifier le terrorisme d'État, l'autoritarisme et la répression, promues par tous les gouvernements précédents – l’actuel allant plus loin – afin de soutenir l'attaque du capital au détriment des besoins ouvriers populaires.

Cette monstruosité législative indique clairement qu'elle vise toute idéologie et pratique radicales et progressistes, car elle envisage la création d'une « Direction pour la prévention de la violence » relevant du Ministère de la protection civile, dans le but de lutter contre « l'idéologie de la violence », pour la « prévention des diverses formes et aspects de la violence, en particulier de la radicalisation et de l'extrémisme violent, de la violence domestique et sexiste, etc. ». En d'autres termes, le radicalisme et la politique d'opposition à la dictature du capital sont consciemment regroupés avec des formes de violence existantes (telles que la violence domestique,  le harcèlement à l’école, etc.).[...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
27 février 2020 4 27 /02 /février /2020 16:45
La "Une" de "Rizospastis", quotidien du PC Grec du 20 février 2020 - Image empruntée à "çanempêchepasnicolas"

La "Une" de "Rizospastis", quotidien du PC Grec du 20 février 2020 - Image empruntée à "çanempêchepasnicolas"

Le secteur public a tourné au ralenti le 18 février en Grèce. Environ 10 000 manifestants se sont mobilisés contre la réforme des retraites accusée de pérenniser la politique de réduction des pensions imposée lors de la crise. Environ 10 000 personnes ont manifesté dans le centre d'Athènes le 18 février, selon la police de la capitale grecque, bien que des rassemblements ont aussi eu lieu dans d'autres villes du pays. Blocages et grève se sont succédés, notamment dans le secteur des transports.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/71380-grece-ralenti-greves-manifestations-contre-reforme-retraites
Le secteur public a tourné au ralenti le 18 février en Grèce. Environ 10 000 manifestants se sont mobilisés contre la réforme des retraites accusée de pérenniser la politique de réduction des pensions imposée lors de la crise. Environ 10 000 personnes ont manifesté dans le centre d'Athènes le 18 février, selon la police de la capitale grecque, bien que des rassemblements ont aussi eu lieu dans d'autres villes du pays. Blocages et grève se sont succédés, notamment dans le secteur des transports.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/71380-grece-ralenti-greves-manifestations-contre-reforme-retraites

Le secteur public a tourné au ralenti le 18 février en Grèce. Environ 10 000 manifestants se sont mobilisés contre la réforme des retraites accusée de pérenniser la politique de réduction des pensions imposée lors de la crise.


Lire l'article ci-dessous :

https://francais.rt.com/international/71380-grece-ralenti-greves-manifestations-contre-reforme-retraites

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 15:15

17 novembre 2019 - 46ème anniversaire de la révolte des étudiants de l’Ecole Polytechnique et des ouvriers d’Athènes contre la junte :

Avec des grandes démonstrations contre l’impérialisme et la guerre, à Athènes, à Thessalonique et dans les autres grandes villes, a été honoré le 46ème anniversaire du soulèvement héroïque des étudiants de l’Ecole Polytechnique et des ouvriers d’Athènes, en novembre 1973, qui a constitué le point culminant de la lutte du peuple et de la jeunesse contre la dictature des colonels, qui étaient au pouvoir depuis le 21 avril 1967.

Les slogans de la révolte de l’Ecole Polytechnique restent actuels dabs la lutte contre la politique qui mène le peuple à la pauvreté, le chômage, l’insécurité, contre la participation de la Grèce aux plans impérialistes de l’OTAN, des Etats-Unis, de l’UE, contre la répression et l’autoritarisme.

Il n’était pas au hasard qu’à Athènes, la grande manifestation anti-impérialiste, en marchant dans les rues centrales de la ville, est arrivée devant l’ambassade américaine, pour rappeler que l’imposition de la dictature militaire, en 1967, a servi « par le feu et par l’épée » les intérêts de la classe bourgeoise contre le peuple, en réalisant les plans des impérialistes des Etats-Unis et de l’OTAN, jusqu’au coup en Chypre, qui a conduit à l’invasion et l’occupation turques.

Lire la suite ici : http://fr.kke.gr/fr/articles/Aucune-participation-aux-plans-dangereux-des-Etats-Unis-de-lOTAN-et-de-lUE-cest-le-message-de-la-revolte/

Partager cet article
Repost0
15 mai 2019 3 15 /05 /mai /2019 23:06

Le 9 mai 2019, lors du sommet informel à Sibiu, Roumanie, les dirigeants de l'UE, y compris Alexis Tsipras, ont signé la soi-disant Déclaration du Conseil européen, dans laquelle les « libéraux » et les « sociaux-démocrates », les « conservateurs » et les « progressistes » ont une nouvelle fois confirmé la pourriture des « valeurs fondatrices » de l'Union européenne des monopoles. En outre, la déclaration, signée lors du 74e anniversaire de la Grande Victoire antifasciste des peuples, constitue un autre monument de l'anticommunisme. Dès les premières lignes, il y est révélé que l’inquiétude des gouvernements tels que de SYRIZA face à « la montée de l'extrême droite » est hypocrite, et en « justifiant » le récit anticommuniste qui nourrit le fascisme, il y est écrit: « Il y a trente ans, des millions de personnes se sont battues pour leur liberté et pour l'unité et elles ont démoli le rideau de fer »!

« Voilà qui vous êtes, vous vous êtes engagés sur une pente glissante sans fin », a souligné le député du KKE, Yiannis Gkiokas, en dénonçant au Parlement la déclaration anticommuniste de l'UE et la signature de celle-ci par le Premier ministre qui a adopté « toute la propagande de l'impérialisme après la Seconde guerre mondiale, la propagande du maccarthysme contre la lutte des peuples et contre le mouvement mondial et le système socialiste. Toute la propagande existante, avec l'extrême droite pour fer de lance ». Comme il l'a dit, le gouvernement de SYRIZA a signé toute la propagande qui a envoyée les militants de notre pays dans les prisons, à l’exil,devant le peloton d’exécution.

G. Gkiokas a souligné que la Déclaration avait été signée la Journée de la Victoire antifasciste des peuples, qu’elle ne mentionne pas, « parce que le fascisme n'est pas un rival de l'UE, l'Union européenne a soutenu à plusieurs reprises des fascistes et des organisations similaires pour jouer ses jeux, son rival sont les peuples, son adversaire est le système socialiste, les partis communistes, le mouvement ouvrier et populaire. C'est pourquoi elle a essayé toutes ces années d’effacer de la mémoire collective la Journée de la Victoire antifasciste des peuples, le 9 mai, et d'en faire une Journée de l'Union européenne ». Il a également souligné que le Premier ministre grec « de gauche » a mis sa signature dans cette Déclaration à côté des signatures de Kurtz, d’Orban, de Merkel et de tous les autres hommes politiques d'extrême droite, contre lesquels il prétend lutter.

Commentant l'argument du gouvernement selon lequel l'UE a prétendument dévié de ses valeurs fondatrices ces dernières années et que cette déviation pouvait être corrigée, il a souligné que les valeurs fondatrices de l’UE sont l'anticommunisme, la barbarie, l'exploitation des peuples et les guerres. « Vous êtes tous dans le bateau de l'UE, de l'OTAN », a-t-il souligné, ajoutant que « l'UE montre par cette Déclaration de qui elle a peur, le spectre continue à hanter et nous faisons tout le possible pour que vos peurs deviennent réalité. Et vous êtes du côté des Unions sacrées modernes ».

En même temps, le député du KKE a précisé que le 9 mai le KKE célèbre le drapeau rouge avec la faucille et le marteau sur le Reichstag, « et car M. le Premier ministre et le gouvernement ont rejoint le camp de l’anticommunisme et de falsification de l'histoire », il a laissé une photo sur le siège du Premier ministre A. Tsipras « pour qu’il voie ce que nous célébrons le 9 mai ».

Lu ici : http://fr.kke.gr/fr/articles/SYRIZA-s-est-engage-sur-une-pente-glissante-sans-fin-Le-9-mai-il-a-signe-ce-qui-constitue-la-couronne-de-lanticommunisme/

Partager cet article
Repost0

Articles Récents