Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
15 novembre 2022 2 15 /11 /novembre /2022 00:25

POINTS DE RENDEZ‐VOUS :
 

CAEN : RECTORAT 14h
 

ROUEN : RECTORAT 14h

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2022 4 03 /11 /novembre /2022 16:30

Vu sur Facebook

 

Avec le commentaire de Christian Morin appelant à leur apporter notre solidarité :

Les camarades CGT de Carrefour Tourville la Rivière donnent RDV à 8h30 devant l'entrée du magasin
Un premier point sur la mobilisation aura lieu a 10h lors d'un rassemblement et un second aura lieu à 14h pour l'équipe de l'après-midi
Soyez nombreux à apporter votre soutien
On ne lâche rien
Vive la lutte
 
Pour info
 

 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2022 4 20 /10 /octobre /2022 23:37
 La grève est reconduite à la raffinerie Total de Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime) • © LOU BENOIST / AFP

La grève est reconduite à la raffinerie Total de Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime) • © LOU BENOIST / AFP

La grève est reconduite ce jeudi 20 octobre 2022 dans la raffinerie TotalEnergies de Gonfreville-l'Orcher en Seine-Maritime. La reconduction du mouvement a été voté lors d'assemblées générales.

Le syndicat CGT réclame une augmentation salariale rétroactive sur 2022, en raison de l'inflation et des profits de l'entreprise, des investissements sur la plateforme et l'embauche d'intérimaires.

Lire la suite sur le site de FR3 Normandie : https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/havre/la-greve-reconduite-dans-la-raffinerie-totalenergies-de-gonfreville-l-orcher-en-seine-maritime-2639056.html#xtor=EPR-521-[france3regions]-20221020-[info-titre1]&pid=726375-1458206835-639c8bda

La grève dans les raffineries est un grand espoir pour le monde ouvrier, pour le monde salarial.  Elle a été suivie de la journée de grève et de manifestation du 18 Octobre, d'autres secteurs importants de l'énergie, telles les centrales nucléaires, se sont mis en grève également, les cheminots etc ...

Mais de plus petites entreprises aussi  ont rejoint le mouvement.

Avec un point commun : les salaires !

Ainsi cette entreprise de transport routier qui obtient satisfaction au bout de 24 h d'arrêt de travail :

"C'est énorme": A Laval, en Mayenne, près de 150 salariés du transporteur Bréger  obtiennent 7% d'augmentation dès leur premier jour de grève.  Grève historique puisque c'était la première de leur histoire ... :

https://rmc.bfmtv.com/actualites/societe/transports/c-est-enorme-des-routiers-obtiennent-7-d-augmentation-des-leur-premier-jour-de-greve_AV-202210180205.html

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2022 5 14 /10 /octobre /2022 08:08
Partager cet article
Repost1
28 septembre 2022 3 28 /09 /septembre /2022 23:15

La CGT appelle à une mobilisation interprofessionnelle
JEUDI 29 SEPTEMBRE 2022
AGISSONS PAR LA GRÈVE

  • DIEPPE 10H30 Gare SNCF (Place Pierre Semard)
  • FÉCAMP 14H30 Espace Associatif (Rue Henri Dunant)
  • LE HAVRE 10H Franklin (119 Cours de la République)
  • LILLEBONNE 14H30 Esplanade du cirque romain
  • ROUEN 10H Cours Clemenceau
AU TRAVAIL ET DANS LA RUE, PRENONS LA MAIN !!!

LE PROGRÈS SOCIAL, MAINTENANT

• Augmenter les salaires et pensions
• 32 h par semaine
• retraite à 60 ans à taux plein
• Des emplois stables
• SMIC à 2 000 €

15 € / H QUI PROFITENT À TOUTES ET TOUS !
Tout augmente… sauf les salaires ! L’inflation qui, à fin juin atteignait + 5,8 %, la situation d’un très grand nombre de salariés, de retraités, de privés d’emplois et de Jeunes se dégrade, notamment en terme de pouvoir d’achat.

La CGT propose un taux horaire du SMIC à 15€/h pour répondre aux besoins élémentaires incompressibles : se nourrir, se loger, se soigner…
AUGMENTER LES SALAIRES, C’EST :
• améliorer immédiatement les conditions de vie de chacun.e
• alimenter le financement et permettre l’amélioration de notre système de protection sociale de solidarité indispensable tout au long de la vie : Santé, Retraite, Assurance Chômage.

2000 € PAR MOIS POUR 32 H PAR SEMAINE.
• 32 HEURES QUI PROFITENT À TOUTES ET TOUS !
Les 32 heures sans perte de salaire, c’est possible, c’est bénéfique et c’est urgent !
Les avantages économiques et sociétaux de la réduction du temps de travail sont connus :
• Création directe des emplois nécessaires à la satisfaction des besoins, des emplois qui doivent être de qualité, qualifiés et correctement rémunérés. (ex : + 350 000 emplois directs au moment du passage aux 35 heures)
• Amélioration de la santé des salarié.e.s
• Accès à toutes et à tous, sur le temps de travail, à la formation professionnelle tout au long de la carrière
• Création des conditions de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, et de l’égalité dans l’articulation entre vie professionnelle et vie personnelle.
• Permettre aux salarié.e.s de disposer des temps nécessaires pour s’investir sous différentes formes dans la vie de la cité
• Revoir la manière de travailler, de se déplacer, de produire et de consommer, pour répondre à l’urgence d’un développement respectueux de la planète qui garantisse aux générations d’aujourd’hui et de demain la satisfaction de leurs besoins.

[...]

• 60 ANS QUI PROFITENT À TOUTES ET TOUS !
Plus que jamais, la CGT défend la garantie d’un droit légal de départ à la retraite à 60 ans, avec une pension à taux plein qui ne doit pas être inférieure au SMIC, et une prise en compte des spécificités par le respect et l’amélioration des Droits obtenus dans les régimes spéciaux !.
Ce dernier doit être porté à 2 000 € brut. Rappelons que les retraités ont perdu entre 10 et 12 % de leur pouvoir d’achat en quinze ans, soit un mois de pension par an. Ce retour à une retraite à 60 ans constitue une mesure de justice sociale.

[...]

Le sens du progrès, c’est de travailler moins longtemps et vivre sa retraite en bonne santé. C’est le sens de l’Histoire !

[...]

 

La CGT appelle à une mobilisation interprofessionnelle
JEUDI 29 SEPTEMBRE 2022
AGISSONS PAR LA GRÈVE

  • DIEPPE 10H30 Gare SNCF (Place Pierre Semard)
  • FÉCAMP 14H30 Espace Associatif (Rue Henri Dunant)
  • LE HAVRE 10H Franklin (119 Cours de la République)
  • LILLEBONNE 14H30 Esplanade du cirque romain
  • ROUEN 10H Cours Clemenceau
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2022 6 24 /09 /septembre /2022 02:26
Le Carrefour de Barentin devrait être en grève samedi 24 septembre 2022 - Photo d’archives/Boris Maslard

Le Carrefour de Barentin devrait être en grève samedi 24 septembre 2022 - Photo d’archives/Boris Maslard

« C’est bien simple : je n’ai jamais vu des salariés venir vers moi pour réclamer une grève. C’est ce qui se passe aujourd’hui. Les propositions d’augmentation ne répondent pas au besoin des salariés », regrette Gaëtan Couturier, délégué central CGT des hypermarchés Carrefour, qui annonce un mouvement de grève samedi 24 septembre 2022.

L’hypermarché de Barentin sera ainsi bloqué selon la CGT. Le Carrefour de Mont-Saint-Aignan devrait être touché par la grève tandis que celui de Tourville-la-Rivière, en location gérance, pourrait ne pas la suivre.

« Nous sommes dans la continuité de la lutte pour les salariés des hypermarchés, précise le représentant syndical. La direction, malgré l’inflation, ne nous propose que 2 % d’augmentation alors qu’il en faudrait bien davantage. Nous pensons que sur les 20 dépôts Carrefour en France, nous en bloquerons 17 dont celui de Barentin. La grève est reconductible et, si nous ne sommes pas entendus, cela ira crescendo. »

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
20 août 2022 6 20 /08 /août /2022 09:16

Cet article est reposté depuis NBH-pour-un-nouveau-bloc-historique.over-blog.com.

Il n'y a pas que dans les chemins de fer que ça bouge au Royaume-Uni !

Voir l'article du Monde :  Si le Monde, qui n'est pas si friand des conflits sociaux et des luttes de classe, affirme que " Le pays connaît sa vague de grèves la plus importante depuis des décennies ", c'est que nos amis britanniques sont vraiment très, très, en colère.

Et leur gouvernement, avec toujours Johnson à sa tête, casse le droit de grève. Il a abrogé la loi britannique qui interdisait aux entreprises d'engager des intérimaires pour casser les grèves ... Ah, ces si réputées valeurs occidentales !

Pire que Thatcher ...

Partager cet article
Repost1
8 juin 2022 3 08 /06 /juin /2022 14:41
Déjà, à Rouen, le 7 juillet 2021, Infirmières et aides soignantes se sont rassemblées devant l'entrée de l'hôpital ce mercredi après midi, à l'appel de la CGT. © Radio France - Christine Wurtz

Déjà, à Rouen, le 7 juillet 2021, Infirmières et aides soignantes se sont rassemblées devant l'entrée de l'hôpital ce mercredi après midi, à l'appel de la CGT. © Radio France - Christine Wurtz

3000 personnes réunies à Oloron-Sainte-Marie contre la fermeture des urgences. 1000 à Carhaix contre celle des soins continus. La grève des urgences annoncée le 7 juin dans les hôpitaux s’annonce suivie parce qu’elle s’appuie sur des zones de résistance, déjà mobilisées tout au long du mois de mai…et parfois victorieuses. Tour d’horizon.

« Nous sommes dans une situation inédite : il n’y a jamais eu autant de fermetures de services d’urgences. Il n’y a jamais eu autant de fermetures de lits, jamais eu un taux d’absentéisme aussi élevé partout  », résume Cédric Volait animateur du groupe de travail national de la CGT sur les services d’urgence.

Syndicats et associations professionnelles s’accordent : environs 120 services d’urgences rencontrent actuellement des problèmes d’effectif au point de voir leur fonctionnement fortement perturbé. Certains d’entre eux sont fermés la nuit, d’autres ont mis en place un système de filtre consistant à demander à tout patient souhaitant se rendre aux urgence d’avoir préalablement contacté le 15 (voir notre article).

Une situation qui ne peut plus durer selon neuf syndicats et collectifs, qui appellent à la grève ce mardi 7 juin. Mis sous-pression, Emmanuel Macron a dores et déjà commandé une « mission flash » d’un mois pour faire un bilan de la situation dans les urgences. [...]

Lire la suite sur le site de l'ANC :

Partager cet article
Repost0
3 février 2022 4 03 /02 /février /2022 00:01

Suite à une grève sans précédent à Leroy-Merlin en novembre ayant débouché sur une revalorisation de 4%, la CGT poursuit le combat au niveau de la branche du bricolage pour relever les grilles salariales pour l’ensemble des enseignes.

Entretien avec Romain Coussin, délégué syndical CGT Leroy-Merlin
Propos recueillis par le PRCF 93-77

Initiative Communiste – Ce mardi 25 janvier, une action de la CGT a eu lieu au magasin Leroy-Merlin de Saint-Denis (93). Quel en était l’objectif ?

RC délégué syndical CGT Leroy-Merlin – Le salaire minimum de la branche du bricolage est tombé sous la barre du SMIC suite à sa revalorisation en janvier. Alors ils se sont réunis en panique pour nous proposer un nouvel accord. Leur proposition est de 1605 € brut, tout juste quelques euros au-dessus. Pour nous ce n’est pas acceptable donc il n’y aura pas de signature, nous allons poursuivre les négociations. L’accord porte sur divers sujets mais le sujet du salaire sera un fil conducteur. Ce n’est pas seulement une question de relèvement du SMIC. Les entreprises de bricolage ont fait des bénéfices records pendant la crise covid. Les Français qui ne pouvaient pas sortir ou partir en vacances en ont profité pour améliorer leur logement. Leroy-Merlin a fait 9 milliards de chiffre d’affaires en 2021 avec plus de 800 millions d’euros de bénéfices. L’ambition 2022 est de dépasser les 10 milliards de chiffre d’affaires et la redistribution n’est pas au rendez-vous. Pourtant les salariés ont consenti à beaucoup de sacrifices. Au départ on a travaillé sans protection lors du premier confinement. On ne peut pas continuer comme ça. On a donc planifié une série d’actions pour sensibiliser les salariés et porter nos revendications. À la CGT de manière générale nous défendons un salaire minimum à 2000€ pour tous.

[...]

La suite sur le site "Initiative communiste"

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2022 4 27 /01 /janvier /2022 00:12
 Les agents EDF de la centrale de Penly (Seine-Maritime) étaient en grève ce mercredi 26 janvier 2022 • © Grégory Archiapati

Les agents EDF de la centrale de Penly (Seine-Maritime) étaient en grève ce mercredi 26 janvier 2022 • © Grégory Archiapati

Les 4 principaux syndicats de l’énergie ont appelé à la grève des salariés d’EDF. Ils rejettent les mesures prises par le gouvernement pour faire baisser la facture des français, et notamment celle de vendre au rabais l’électricité à la concurrence. Selon eux, l’Etat « pille » EDF.

Plus d’un agent sur trois est en grève, selon les chiffres de la direction d’EDF. A Flamanville (Manche), la CGT nous indique que ce mercredi 26 janvier 2022, on compte 80,72% de grévistes. A Penly (Seine-Maritime), c’est une opération escargot qui a été organisée jusqu’à la sous-préfecture.

[...]

Nicolas Vincent, délégué CGT, souhaitait "demander au sous-préfet de se faire le portevoix de nos revendications, et demander une entrevue à Bruno le Maire qui viendra sur Dieppe ce vendredi." Leurs revendications : arrêter de vendre au rabais l’électricité à la concurrence et revenir à un service public de l’énergie. Explications.

 La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents