Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
13 septembre 2022 2 13 /09 /septembre /2022 09:05

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Vaste manifestation à Prague contre l'inflation, l'UE et l'Otan (Challenges)

publié le 5 septembre

 

Selon la police, environ 70 000 Tchèques se sont rassemblés samedi à Prague.  | EPA-EFE/MARTIN DIVISEK

Selon la police, environ 70 000 Tchèques se sont rassemblés samedi à Prague.  | EPA-EFE/MARTIN DIVISEK

Partager cet article
Repost1
29 juin 2022 3 29 /06 /juin /2022 09:39

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Après Londres, ce sont maintenant les travailleurs et les travailleuses belges qui descendent dans les rues à Bruxelle
Partager cet article
Repost1
28 juin 2022 2 28 /06 /juin /2022 15:13

Cet article est reposté depuis Commun COMMUNE [le blog d'El Diablo].

Peu avant le sommet de l'OTAN : Manifestation pour la paix à Madrid ce dimanche 26 juin

On trouve des articles dans la presse écrite.  Mais peu d'échos dans les infos en continu ...

Sur les pancartes et dans les slogans : "Faites la paix, pas la guerre", "Assez de dépenses militaires, donnez aux écoles et aux hôpitaux", « Non à la guerre, non à l’Otan ! »

Madrid - 26 juin 2022
Madrid - 26 juin 2022
Madrid - 26 juin 2022

Madrid - 26 juin 2022

Partager cet article
Repost1
3 mai 2022 2 03 /05 /mai /2022 15:48

Cet article est reposté depuis Bolivar Infos.

Cuba : Cuba vit et travaille - Et en plus ils manifestent, très très nombreux pour la Journée internationale de lutte des travailleurs - Solidarité !
Partager cet article
Repost1
5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 00:19

Samedi 5 mars : 15 H devant l’Hôtel de ville à Rouen

Pour

  • Un cessez-le-feu en Ukraine et la mise en oeuvre des accords existants
  • L’arrêt des menaces et des livraisons d’armes à toutes les parties
  • Que les Nations-Unies soient le cadre privilégié d’élaboration des solutions politiques et diplomatiques pour régler la question ukrainienne.
  • Avec les organisations du Collectif national des marches pour la paix, la CGT appelle aux initiatives de mobilisation pour la paix et une solution négociée en Ukraine.
Quelle connerie la guerre - Dans l'info Luttes de la CGT-76
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 16:07

Lu dans actu.fr

Au pont Ango de Dieppe (Seine-Maritime), 130 manifestants se sont rassemblés samedi 29 janvier 2022 face à des fermetures de classes et une augmentation d'effectif en Ulis.

Ulis : Unités localisés pour l’inclusion scolaire

Toujours moins de services publics.  Et des élèves et enseignants privés de bonnes conditions de travail. 

A Dieppe (Seine-Maritime), parents, élèves et professeurs ont manifesté samedi 29 janvier 2022 face à des suppressions de classes et à l’augmentation du seuil des élèves en dispositif Ulis. (©Les Informations Dieppoises) - Campagne de La CGT pour la défense des services publicsA Dieppe (Seine-Maritime), parents, élèves et professeurs ont manifesté samedi 29 janvier 2022 face à des suppressions de classes et à l’augmentation du seuil des élèves en dispositif Ulis. (©Les Informations Dieppoises) - Campagne de La CGT pour la défense des services publics

A Dieppe (Seine-Maritime), parents, élèves et professeurs ont manifesté samedi 29 janvier 2022 face à des suppressions de classes et à l’augmentation du seuil des élèves en dispositif Ulis. (©Les Informations Dieppoises) - Campagne de La CGT pour la défense des services publics

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2021 2 07 /12 /décembre /2021 11:14

Le matin au Havre, l’après-midi à Rouen

Au Havre, tous les salariés des secteurs social et médico-social mais aussi les citoyens et les étudiants sont invités à rejoindre un mouvement de grève qui débutera à 8 heures devant le centre infantile Raymond-Lerch pour y distribuer des tracts. Ensuite, à 10 heures, un rassemblement aura lieu place de l’hôtel de ville.

A Rouen, le rendez-vous est donné à 13h30 devant le Théâtre des arts.

 

Mardi 7 décembre 2021, à Rouen et au Havre, les secteurs social et médico-social manifesteront pour de meilleures conditions de travail. (©Illustration/AdobeStock)

Mardi 7 décembre 2021, à Rouen et au Havre, les secteurs social et médico-social manifesteront pour de meilleures conditions de travail. (©Illustration/AdobeStock)

Partager cet article
Repost0
28 avril 2021 3 28 /04 /avril /2021 22:00
Papeterie de CHAPELLE-DARBLAY : Une belle action avec le collectif « plus jamais ça »

Reçu ce matin par courriel :

..."au pied du ministère de l’économie nous sommes réunis avec des salarié·es et des militant·es de 8 des organisations du collectif Plus jamais ça, pour exiger la sauvegarde de la papeterie de Chapelle-Darblay.

Nous sommes à peu près 130 avec des banderoles, des drapeaux, des tambours et des mégaphones pour soutenir les salariés de l'usine.


Nous sommes en action ce matin devant Bercy pour sauver la papeterie de Chapelle-Darblay qui est en danger. Si nous sommes aux côtés de la CGT, d’Attac, de la F.S.U, de Solidaires, des Amis de la Terre, d’Oxfam France et de la Confédération Paysanne (rien que ça !), c’est bien parce que nous sommes solidaires des salarié·es, pour que vive ce site industriel qui est un modèle d’économie circulaire et un fleuron de l’économie de demain !

Business as usual ?

Le 15 juin prochain, le site de Chapelle-Darblay, seule papeterie en France à produire du papier journal 100% recyclé, sera démantelé si aucun repreneur ne se manifeste d’ici-là. Au total, 228 salarié·es se retrouvent au chômage et 567 emplois indirects vont disparaître.

Le groupe finlandais UPM, propriétaire de l’usine située en Seine-Maritime, près de Rouen, a décidé d’exporter son activité dans un pays où le coût de la main-d'œuvre est beaucoup moins élevé, et produira du papier à partir de bois et non de papier recyclé.

Oui ! Industrie peut rimer avec écologie

Pourtant, Chapelle-Darblay était rentable (16 millions d’euros de chiffre d'affaires en 2019) et ses activités avaient un impact positif d’un point de vue environnemental. L’usine recyclait chaque année 350 000 tonnes de papier, fournies essentiellement par les collectivités territoriales, soit l’équivalent du geste de tri de 24 millions de Français·es, et près de 250 000 tonnes de papier recyclé sortaient de ses gigantesques machines, destinées entre autres au monde de l’édition. De plus, l’usine dispose d’une station d’épuration qui peut subvenir aux besoins de 400 000 personnes et d’une chaudière biomasse qui peut chauffer 20 000 foyers

 
Je participe à la sauvegarde

 
Chapelle-Darblay est le symbole qu’il est possible de concilier industrie et préservation de l’environnement. La fermeture de cette usine nous priverait d'une place de choix dans ce secteur, dans notre autonomie industrielle, et condamnerait la filière du recyclage.

Pour toutes ces raisons, nous, le collectif d’associations Plus Jamais Ça, demandons au gouvernement d'intervenir pour soutenir les collectivités territoriales qui se disent prêtes à une reprise du site.

Alors que l’État et les collectivités locales ont la possibilité d'éviter le démantèlement de Chapelle-Darblay en garantissant que l'intégralité des activités de cette usine soient maintenues sur le site, n’attendez plus, apportez votre soutien aux salarié·es de Chapelle-Darblay, et parlez-en autour de vous !
 
Je signe la pétition
 
Je partage la pétition sur Twitter
 
Je partage la pétition sur Facebook
 
Je partage la pétition sur Whatsapp
 
Je partage la pétition par email

 

 

Si vous voulez signer et faire signer la pétition, soutenue par 8 organisations du collectif Plus jamais ça : CGT, Attac, F.S.U, Solidaires, les Amis de la Terre, Oxfam France, Confédération Paysanne et Greenpeace France. cliquez et diffusez  : "Sauvons #ChapelleDarblay"

Et voir les photos de la manif de ce 28 avril à Paris sur le site du syndicat CGT Chapelle-Darblay

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 00:08
Manifestation du 16 janvier 2020 à Rouen
Manifestation du 16 janvier 2020 à Rouen
Manifestation du 16 janvier 2020 à Rouen
Manifestation du 16 janvier 2020 à Rouen
Manifestation du 16 janvier 2020 à Rouen

Manifestation du 16 janvier 2020 à Rouen

Posté par cgtchapelledarblayupm le 27 novembre 2020

*

Le Conseil d’Etat confirme la liberté de déplacement pour se rendre en manifestation et aux rassemblements .vv

Alors que les déplacements pour motif syndical et revendicatif avaient été oubliés des textes lors du premier confinement, ils n’ont à nouveau pas été prévus par le décret paru pour le deuxième confinement, en dépit de l’intervention de la CGT à ce sujet.

La CGT a donc à nouveau saisi le ministre de l’Intérieur de la question dès la parution du décret, ce qui a porté ses fruits.

En effet, une décision du Conseil d’Etat du 21 novembre 2020 confirme que les préfets ont reçu des instructions ministérielles afin d’autoriser les déplacements des citoyens qui se rendraient en manifestation.

Il rappelle que la liberté d’expression, de manifester et la liberté syndicale sont des libertés fondamentales, et constate que le décret prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 n’a pas interdit les manifestations revendicatives, ce qui implique nécessairement que les citoyens puissent s’y rendre.

Et ce, peu importe que le décret n’ait pas prévu de motif de déplacement à ce titre.

Le Conseil d’Etat explique également la marche à suivre pour se rendre en manifestation : les manifestants « pourront invoquer un motif  » déplacement professionnel  » si la manifestation porte sur des revendications professionnelles ou un motif  » familial impérieux  » ou  » d’intérêt général  » si la manifestation présente un autre motif.

Ils devront uniquement indiquer l’heure et le lieu de la manifestation ou son itinéraire pour permettre aux forces de sécurité intérieure d’apprécier la plausibilité du motif invoqué ».

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2020 7 22 /11 /novembre /2020 18:05
Au Havre et à Rouen, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés pour protester contre le projet de loi sécurité globale. (©ML/76actu)

Au Havre et à Rouen, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés pour protester contre le projet de loi sécurité globale. (©ML/76actu)

Deux rassemblements, l'un à Rouen, l'autre Havre (Seine-Maritime) étaient organisés samedi 21 novembre 2020 pour dire non au projet de loi de "sécurité globale". Retour en images.

Source : Actu.Fr

Environ 800 personnes à Rouen (selon la police), et autour de 400 au Havre, ont manifesté contre le texte qui prévoit notamment l’interdiction de diffuser des images non floutées des forces de l’ordre « dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique ».

Ils étaient environ 800 manifestants dans les rues de Rouen (Seine-Maritime). (©JBM) - Au Havre également, le cortège de la manifestation était fourni. (©MCN)
Ils étaient environ 800 manifestants dans les rues de Rouen (Seine-Maritime). (©JBM) - Au Havre également, le cortège de la manifestation était fourni. (©MCN)

Ils étaient environ 800 manifestants dans les rues de Rouen (Seine-Maritime). (©JBM) - Au Havre également, le cortège de la manifestation était fourni. (©MCN)

Ci-dessous l'article intégral :

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents