Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 00:08
Manifestation du 16 janvier 2020 à Rouen
Manifestation du 16 janvier 2020 à Rouen
Manifestation du 16 janvier 2020 à Rouen
Manifestation du 16 janvier 2020 à Rouen
Manifestation du 16 janvier 2020 à Rouen

Manifestation du 16 janvier 2020 à Rouen

Posté par cgtchapelledarblayupm le 27 novembre 2020

*

Le Conseil d’Etat confirme la liberté de déplacement pour se rendre en manifestation et aux rassemblements .vv

Alors que les déplacements pour motif syndical et revendicatif avaient été oubliés des textes lors du premier confinement, ils n’ont à nouveau pas été prévus par le décret paru pour le deuxième confinement, en dépit de l’intervention de la CGT à ce sujet.

La CGT a donc à nouveau saisi le ministre de l’Intérieur de la question dès la parution du décret, ce qui a porté ses fruits.

En effet, une décision du Conseil d’Etat du 21 novembre 2020 confirme que les préfets ont reçu des instructions ministérielles afin d’autoriser les déplacements des citoyens qui se rendraient en manifestation.

Il rappelle que la liberté d’expression, de manifester et la liberté syndicale sont des libertés fondamentales, et constate que le décret prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 n’a pas interdit les manifestations revendicatives, ce qui implique nécessairement que les citoyens puissent s’y rendre.

Et ce, peu importe que le décret n’ait pas prévu de motif de déplacement à ce titre.

Le Conseil d’Etat explique également la marche à suivre pour se rendre en manifestation : les manifestants « pourront invoquer un motif  » déplacement professionnel  » si la manifestation porte sur des revendications professionnelles ou un motif  » familial impérieux  » ou  » d’intérêt général  » si la manifestation présente un autre motif.

Ils devront uniquement indiquer l’heure et le lieu de la manifestation ou son itinéraire pour permettre aux forces de sécurité intérieure d’apprécier la plausibilité du motif invoqué ».

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2020 7 22 /11 /novembre /2020 18:05
Au Havre et à Rouen, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés pour protester contre le projet de loi sécurité globale. (©ML/76actu)

Au Havre et à Rouen, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés pour protester contre le projet de loi sécurité globale. (©ML/76actu)

Deux rassemblements, l'un à Rouen, l'autre Havre (Seine-Maritime) étaient organisés samedi 21 novembre 2020 pour dire non au projet de loi de "sécurité globale". Retour en images.

Source : Actu.Fr

Environ 800 personnes à Rouen (selon la police), et autour de 400 au Havre, ont manifesté contre le texte qui prévoit notamment l’interdiction de diffuser des images non floutées des forces de l’ordre « dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique ».

Ils étaient environ 800 manifestants dans les rues de Rouen (Seine-Maritime). (©JBM) - Au Havre également, le cortège de la manifestation était fourni. (©MCN)
Ils étaient environ 800 manifestants dans les rues de Rouen (Seine-Maritime). (©JBM) - Au Havre également, le cortège de la manifestation était fourni. (©MCN)

Ils étaient environ 800 manifestants dans les rues de Rouen (Seine-Maritime). (©JBM) - Au Havre également, le cortège de la manifestation était fourni. (©MCN)

Ci-dessous l'article intégral :

Partager cet article

Repost0

Articles Récents