Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
17 juillet 2022 7 17 /07 /juillet /2022 00:25
Les Députés Européens du Parti Communiste de Grèce : Question sur les deux jeunes communistes ukrainiens emprisonnés

Les Députés Européens du Parti Communiste de Grèce dans une Question posée au Haut Représentant de l'UE pour les affaires étrangères J. Borrell, dénoncent le fait que  depuis plus de 100 jours, les autorités ukrainiennes détiennent le Premier Secrétaire de l'Union de la Jeunesse Communiste Léniniste d'Ukraine, Mikhaïl Kononovich, et son frère Aleksander. Ceci se passe avec l'accord de l'UE, comme il ressort de sa réponse du 29/4/22 à la question des députés européens du KKE, selon laquelle elle "est au courant" et "en consultation directe avec les autorités ukrainiennes".

Alors que le conflit en Ukraine fait toujours rage avec des conséquences incalculables pour son peuple, les jeunes communistes persécutés sont soumis à des conditions de détention inacceptables et au chantage, selon des publications.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2022 1 06 /06 /juin /2022 09:15
Grèce - Les jeunes communistes grecs manifestent contre l'implantation d'une nouvelle base américaine à Alexandroupolis

Alexandroupolis doit être un port des peuples, pas une base ou une cible des impérialistes !

Du 27 au 29 mai, les organisations de la KNE ( Jeunesse Communiste de Grèce )dans les universités de Macédoine orientale-Thrace, de Macédoine centrale et de Macédoine occidentale, ont installé un camp à Alexandroupolis, envoyant un message fort contre la transformation de la ville en rampe de lancement pour la guerre et l'implication du pays dans la guerre impérialiste. 

Sur la base du nouvel accord entre la Grèce et le États-Unis sur les bases, Alexandroupolis a été sélectionnée pour l'établissement d'une nouvelle base américaine, alors qu'elle est déjà utilisée pour le transfert d'armes et de troupes de l'OTAN vers l'Europe de l'Est. [...]

La suite sur le site du KKE, Parti communiste de Grèce :

Partager cet article
Repost0
27 février 2022 7 27 /02 /février /2022 15:41
Guerre en Ukraine : les peuples doivent être maîtres de leur pays - Déclaration du CC du KKE ( Parti communiste grec ) sur l’invasion russe de l’Ukraine

« Trente ans après la dissolution de l’Union soviétique et le renversement du socialisme, salué par beaucoup parce qu’il était censé rendre le monde plus « pacifique » et « plus sûr », une autre guerre impérialiste a éclaté sur le sol européen après la guerre en Yougoslavie et ailleurs.

Le début officiel de la guerre est la méprisable intervention militaire russe et l’invasion de l’Ukraine ; cependant, la région est un baril de poudre depuis de nombreuses années.

Quels que soient les prétextes utilisés par les deux côtés, le conflit militaire en Ukraine est le résultat de l’exacerbation de la concurrence entre les deux camps antagonistes, principalement axée sur les sphères d’influence, les parts de marché, les matières premières, les plans énergétiques et les voies de transport ; une concurrence qui ne peut plus être résolue par des voies diplomatiques et politiques et des compromis fragiles.

D’un côté, il y a les États-Unis, l’OTAN et l’UE qui soutiennent le gouvernement réactionnaire de Kiev, les mécanismes paramilitaires et les groupes fascistes en Ukraine et défendent depuis des années leurs positions (élargissement de l’OTAN aux pays de l’Est, bouclier antimissile, etc.) visant l’encerclement économique, politique et militaire de la Russie.

D’autre part, il y a la Russie capitaliste qui promeut ses propres plans d’unification capitaliste des pays de l’ex-URSS et qui a procédé ces dernières années à l’annexion de la Crimée à la Fédération de Russie et à la reconnaissance récente de l’ « indépendance » des soi-disant « républiques populaires » de Donetsk et de Lougansk.

[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 10:07

Extraits

"Le projet de loi vise à calomnier la lutte du peuple et à interdire et restreindre toute mobilisation, à travers des dispositions qui seront interprétés par la police et les autres mécanismes de répression comme il leur convient."

"Il procède non seulement à l’interdiction et à la restriction des manifestations, mais aussi des rassemblements en général".

"Le projet de loi est un autre maillon important de la chaîne de mesures visant à intensifier le terrorisme d'État, l'autoritarisme et la répression, promues par tous les gouvernements précédents – l’actuel allant plus loin – afin de soutenir l'attaque du capital au détriment des besoins ouvriers populaires."

"Cette monstruosité législative indique clairement qu'elle vise toute idéologie et pratique radicales et progressistes".

"La criminalisation de l'idéologie et des pratiques radicales - et par conséquent communistes - est une politique officielle de l'UE".

Le KKE appelle à un soulèvement populaire de masse pour le retrait immédiat du projet de loi du gouvernement de la ND, qui tente d’abolir le droit à la mobilisation ouvrière populaire, pour lequel beaucoup de sang a été versé.

L'affirmation du gouvernement selon laquelle le projet de loi « met les choses en ordre » en ce qui concerne lesdésagréments causés au peuple, en raison des protestations des « petits groupes peux nombreuses », n'est qu'un misérable « écran de fumée ». En fait, par ces règlements, chaque protestation populaire est concernée. Les problèmes de transport, les retards et les carences dans les moyens de transport, le manque de travail dans les magasins ne sont pas la faute des rassemblements mais de la politique antipopulaire elle-même, qui aggrave les problèmes du peuple et le fait sortir dans la rue pour revendiquer ses droits.

Le projet de loi est un autre maillon important de la chaîne de mesures visant à intensifier le terrorisme d'État, l'autoritarisme et la répression, promues par tous les gouvernements précédents – l’actuel allant plus loin – afin de soutenir l'attaque du capital au détriment des besoins ouvriers populaires.

Cette monstruosité législative indique clairement qu'elle vise toute idéologie et pratique radicales et progressistes, car elle envisage la création d'une « Direction pour la prévention de la violence » relevant du Ministère de la protection civile, dans le but de lutter contre « l'idéologie de la violence », pour la « prévention des diverses formes et aspects de la violence, en particulier de la radicalisation et de l'extrémisme violent, de la violence domestique et sexiste, etc. ». En d'autres termes, le radicalisme et la politique d'opposition à la dictature du capital sont consciemment regroupés avec des formes de violence existantes (telles que la violence domestique,  le harcèlement à l’école, etc.).[...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents