Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
21 décembre 2020 1 21 /12 /décembre /2020 11:41
Le nickel et les tensions en Nouvelle Calédonie
Le nickel et les tensions en Nouvelle Calédonie
Lu sur le site "Communistes"

Trois mois après le référendum Kanak, sur l’autonomie du territoire colonisé par la France, la vente par le groupe brésilien Vale de l’usine de Nickel suscite la colère des indépendantistes et des chefferies kanak.

Depuis l'annonce mercredi 9 décembre par le groupe brésilien Vale de vendre son usine de nickel à un consortium calédonien et international, incluant le groupe Suisse spécialisé dans le courtage et le transport de matières premières, Trafigura dont le chiffre d’affaires s’élève à plus de 100 milliards de dollars. Les violences vont crescendo dans l'archipel français du Pacifique.
Le Nickel représente près de 80% des exportations de la Nouvelle Calédonie, alors que seulement la moitié de la production est traitée sur place.
Le collectif "usine du sud: usine pays" et l'Instance coutumière autochtone de négociations (ICAN) soutenus par les indépendantistes du FLNKS sont "totalement opposés" à ce projet, qui consacre selon eux "la mainmise des multinationales sur les richesses du pays". Et nous pouvons ajouter, favorise le transfert du minerai vers d’autres destinations !
Bien entendu les serviteurs du colonialisme donnent de la voix : « Laurent Prévost, haut-commissaire en Nouvelle-Calédonie, a aussitôt "condamné fermement ces actes irresponsables", à l'instar de Sonia Backés (loyaliste), présidente de la province sud, qui a dénoncé des "manœuvres inconscientes". "Chacun doit privilégier la voie du dialogue et de la recherche d'un consensus plutôt que de laisser les fantômes… ». Les fantômes parlons-en : Éloi Machoro et Marcel Nonnaro, sont abattus le 12 janvier 1985 pendant le septennat de Mitterrand par des tireurs d’élite du GIGN de la gendarmerie à La FOA. Venue de France pour ça ! D’autres avant lui, ont été abattus : Pierre Declercq, le 19 septembre 1981, dirigeant du FLNKS Jean Marie Djibaou, un démocrate-chrétien, il est assassiné le 4 mai 1989, pendant le 2ème Septennat de Mitterrand avec Yeiwéné Yeiwéné son bras droit au FLNKS, par un indépendantiste Kanak téléguidé. Etc…
Les colons ne sont pas en reste, samedi 12 dans Nouméa 23.000 personnes ont manifesté selon la police, 30.000 selon les organisateurs, pour dire "stop aux blocages" et réclamer la "liberté de circuler". Il avait le soutien du sénateur Pierre Frogier (LR), ainsi que du président du gouvernement local Thierry Santa et la présidente de la province Sud Sonia Backés ainsi que du RN de Marine Lepen !
Le soutien de Parti Révolutionnaire Communistes va au peuple Kanak et à leur exigence de voir leur droit à l’indépendance, les richesses du sous-sol leur appartenir, ils ont raison de les défendre, de vouloir leur nationalisation contre les multinationales.
https://www.sitecommunistes.org/index.php/monde/oceanie/1091-nouvelle-caledonie-l-independance-en-jeu

 

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 23:40

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Publié le 14 décembre 2020 - Ajout d'un nouvel article le 15 décembre.

Insurrection kanak de 1878 - Elle est écrasée par les Français en 1879 - En 1880 se crée la Société Le Nickel (SLN)

Insurrection kanak de 1878 - Elle est écrasée par les Français en 1879 - En 1880 se crée la Société Le Nickel (SLN)

La Nouvelle Calédonie a été colonisée par la France en 1853 - En 1878 éclate une insurrection kanak - La France promet la vie sauve aux Kanaks qui se rallient et combattent les insurgés - « On donnait en 1878 cinq francs pour une paire d'oreilles coupées, ce qui sera transformé en une prime par tête coupée (pour éviter de payer pour les femmes et les enfants tués, sur la seule vue des oreilles coupées aux morts).» - La rébellion dure un an, de Juin 1878 à Juin 1879  - L’ensemble des opérations a causé environ 1 200 morts, soit 200 européens et 800 à 1 600 kanaks - 1000 à 1500 kanak sont déportés dans les îles proches -  Les chefs rebelles sont exécutés, sans jugement, au cours des opérations - L’expansion coloniale est stabilisée au début, puis reprend. En 1883, il n’y a pas de propriété - chez les colons - inférieure à 600 ha, la moyenne est de 1000 ha, la maximale de 10.000.

L’exploitation minière se développe, avec la création en 1880 de la Société Le Nickel (SLN).

Source : Wikipédia

Partager cet article
Repost0
21 juin 2020 7 21 /06 /juin /2020 23:40

Le 17 juin, à la station de métro Gallieni, à Bagnolet, le terminus de la ligne 3 du métro parisien, une opération symbolique a été organisée pour l’appeler « Josette et Maurice Audin », conjointement à une demande officielle à la RATP pour qu’elle soit ainsi rebaptisée. Ci-dessous l’article de Rosa Moussaoui que le quotidien l’Humanité a publié le 19 juin 2020, et les échos de ce rassemblement sur LCI et la radio France bleu, Paris. Nous reprenons également le dossier réalisé par les Archives nationales sur la carrière militaire et coloniale du général Joseph Gallieni et son gouvernorat sanglant de Madagascar (de 1896 à 1905).

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
14 mars 2019 4 14 /03 /mars /2019 17:02

mardi 26 février 2019

Dans un entretien donné à "l’Humanité", Alain Ruscio explique qu’il a voulu, dans son livre "Les Communistes et l’Algérie, des origines à la guerre d’indépendance (1920-1962)", analyser, en évitant les polémiques, le rôle que jouèrent les communistes, en France et en Algérie, dans les luttes anticoloniales. Selon lui, ce qu’il appelle la "force communiste" — expression dans laquelle il englobe dirigeants, membres du parti et des syndicats et organisations de masse qui lui étaient liées — a été au cœur de la protestation anticolonialiste en France. Et, en dépit des hésitations, des détours et des erreurs du PCF, il y eut bien une "résistance communiste" à la guerre d’Algérie.

Alain Ruscio : « La force communiste fut à l’origine de la protestation anticolonialiste en France »

Entretien réalisé par Rosa Moussaoui, publié dans l’Humanité du 22 février 2019 Source

Dans un essai alerte, Les Communistes et l’Algérie (la Découverte), l’historien analyse le rôle que jouèrent les communistes, en France et en Algérie, dans les luttes anticoloniales. En dépit des hésitations, des détours et des erreurs, il y eut bien, affirme-t-il, une « résistance communiste » à la guerre d’Algérie.

Rosa Moussaoui : Une certaine historiographie a longtemps lu dans la politique algérienne du PCF un anticolonialisme « usurpé ». Vous parlez, au contraire, d’une « résistance communiste » à la barbarie coloniale. Quel rôle les communistes ont-ils joué dans l’émergence, en France, d’une subjectivité politique anticolonialiste ?

Alain Ruscio : Sur cette vaste et ancienne problématique « communisme et anticolonialisme », bien des auteurs ont jugé nécessaire de « choisir un camp » : majoritairement les « contre », de façon secondaire les « pour ». « Aux creux réquisitoires succédaient autant de vaines réhabilitations », comme l’écrivait Marc Bloch à propos de la vie de Robespierre. Je me suis inscrit, modestement, dans cette lignée « blochienne ». On connaît l’expression : « L’Histoire jugera. » Oui, mais pas l’historien. Ce qui ne m’empêche pas de souligner, dans la première partie du livre, qui couvre la période précédant la guerre d’indépendance, que la « force communiste » (je préfère cette expression, car elle englobe des dirigeants et militants du Parti, mais aussi ceux qui consacraient surtout leur activité aux syndicats, aux mouvements de jeunesse, aux « organisations de masse », type Mouvement de la paix) a été à l’origine de la protestation anticolonialiste en France et qu’elle a souvent été bien seule, hors quelques intellectuels plus ou moins « compagnons de route ».[...]

La suite sur le site Histoire coloniale et postcoloniale : https://histoirecoloniale.net/Alain-Ruscio-a-produit-sur-les-communistes-et-l-Algerie-1920-1962-un-livre.html

Lire également cet article paru dans le Fil rouge, mensuel de l'IHS-CGT de Seine-Maritime sur La révolte des rappelés de la caserne Richepanse.  Ecrit par Serge Laloyer

Dans la nuit du 6 au 7 octobre 1955, encerclés par des gendarmes et des CRS, 600 jeunes réservistes de la caserne Richepanse de Rouen refusent d’embarquer à bord de camions, direction l’Afrique du nord. Photo ci-dessous parue dans l'Humanité le 23 octobre 2015

Alain Ruscio a produit sur les communistes et l’Algérie (1920-1962) un livre nuancé et documenté
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 00:18

Vu sur le blog de Jean Lévy "canempechepasnicolas"

Cliquez ci-dessous

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2018 4 27 /09 /septembre /2018 22:42

Nous publions en avant-première les bonnes feuilles relatives à l’affaire Audin dans l’ouvrage d’Alain Ruscio, "Les Communistes et l’Algérie. Des origines à la guerre d’indépendance, 1920-1962", à paraître aux Éditions La Découverte en février 2019. Ce chapitre retrace utilement les réactions et les mobilisations en France, où Pierre Vidal-Naquet a joué un rôle important, dans les mois et les années qui suivirent l’assassinat du jeune mathématicien membre du parti communiste algérien par les parachutistes français.

L’affaire Audin dans l’Histoire, par Alain Ruscio

Maurice Audin était membre du Parti communiste algérien depuis 1950 — il avait alors dix-huit ans. Mathématicien brillant, assistant à la faculté d’Alger, il s’apprêtait à soutenir une thèse et à devenir ainsi un des plus jeunes docteurs ès sciences de France. Son directeur, René de Possel, témoigna de la qualité exceptionnelle des travaux de celui qui était un des espoirs de la recherche française [1]. Après l’interdiction du PCA en septembre 1955, ses dirigeants avaient estimé qu’Audin, qui n’avait pas de responsabilités politiques de premier plan et n’était pas forcément fiché, serait plus utile dans un travail discret que dans la lutte armée. Il hébergea des militants traqués, stocka de la documentation, etc. Il participa également à des activités dangereuses, comme par exemple l’exfiltration vers les pays socialistes du secrétaire général Larbi Bouhali en septembre 1956 : ce fut en quelque sorte une affaire de famille, Maurice Audin ayant assuré la logistique avec sa sœur Charlie et son beau-frère Christian Buono.

L’affaire Audin, l’« affaire de la France »

L’engrenage se met en place le 9 juin 1957. Le docteur Georges Hadjadj, membre du PCA, est arrêté. Torturé, il résiste durant trois jours, mais craque devant la menace de torturer sa femme : il finit, le 11 dans la soirée, par dire qu’il a soigné Paul Caballero, un dirigeant communiste de premier plan, au domicile de la famille Audin.[...]

La suite ci-dessous

Partager cet article
Repost0
4 mai 2018 5 04 /05 /mai /2018 00:05

 

La date du référendum d’autodétermination de la Kanaky (1) est enfin fixée au 4 novembre 2018. Ce référendum obtenu par les accords de Nouméa de 1998 a connu de nombreuses péripéties : conflit sur la composition du corps électoral avec l’exclusion de 25 000 électeurs kanak, conflit sur la formulation de la question posée avec la tentative d’imposer en implicite une élimination de la perspective d’une indépendance totale (2), nomination de Manuel Valls comme président d’une « mission d’information sur la Nouvelle-Calédonie » et déclarations publiques anti-indépendantistes de celui-ci, etc. L’histoire longue et récente de l’archipel souligne son importance économique et stratégique pour le colonialisme français. Celui-ci mettra tout en œuvre pour maintenir sa mainmise sur cette colonie de peuplement dans laquelle a été tentée une tentative de génocide par substitution. Résumant l’attitude de l’Etat français devant le comité de décolonisation des Nations-Unies, Roch Wamytan président du groupe UC-FLNKS et nationalistes au congrès de Nouvelle-Calédonie déclare ainsi en mai 2015 : « sous couvert de démocratie, nous pouvons déceler des manœuvres d’un Etat tentant d’assurer sa domination tout en faisant bonne figure devant la communauté internationale. » (3)

[...]

Lire la suite sur le site Investig'action :https://www.investigaction.net/fr/loeuvre-negative-du-colonialisme-francais-en-kanaky-une-tentative-de-genocide-par-substitution/

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 13:54
Insupportable ingérence du CRIF

Communiqué de l’AFPS, vendredi 30 juin 2017

Le président du CRIF vient une nouvelle fois de sortir de son rôle en demandant au ministre des Affaires étrangères de se conformer aux directives de Netanyahou et de légitimer la colonisation. Il vient en effet de l’appeler à s’opposer à l’inscription de la vieille ville d’Hébron comme patrimoine mondial en péril au titre du patrimoine palestinien au cours de la session du Comité du patrimoine qui s’ouvre le 2 juillet à Cracovie. Il pousse l’impudence jusqu’à écrire aux ambassadeurs de 16 des 21 pays membres de ce Comité, alors même que Netanyahou a empêché vendredi l’accès à la vieille ville d’un groupe d’experts de l’UNESCO.

Il fait mine d’ignorer qu’Hébron est, à son corps défendant, devenue LA ville emblématique de l’occupation et de l’apartheid israélien où quelques centaines de colons fanatiques, implantés de force au cœur de la ville, appuyés par l’armée d’occupation, pourrissent la vie de milliers de Palestiniens. Ils y occupent maisons et appartements par la force, menaçant et violentant les habitants pour les expulser de leur quartier après avoir contraint commerçants et artisans à quitter le cœur vivant de la ville.

La protection de ce site est depuis longtemps à l’ordre du jour et depuis 2009 deux villes françaises jumelées avec Hébron ont contribué à la création d’un comité international pour la défense et la promotion de ce patrimoine unique.

Le ministre des Affaires étrangères ne peut accepter de se transformer en supplétif du gouvernement Netanyahou mais doit rappeler fermement que la France s’oppose à la colonisation ici à l’œuvre avec une violence extrême et ne reconnaît aucun fait établi par la force. Elle doit rejeter cette ingérence grossière où un responsable communautaire se fait le porte-parole d’une puissance étrangère qui viole le droit international.

Elle doit encourager les membres du Comité du patrimoine de l’UNESCO à résister aux pressions d’Israël et des Etats-Unis de Trump.

Le Bureau national

Source : http://www.france-palestine.org/Insupportable-ingerence-du-CRIF

 
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 15:46

 

Sur franceinfo, Leila Shahid, ex-ambassadrice de la Palestine auprès de l’Union européenne, a jugé Shimon Peres "décevant pour les partisans de la paix palestiniens mais aussi israéliens". L’ancien premier Ministre israélien est mort mercredi 28 septembre à l’âge de 93 ans.

France info, mercredi 28 septembre 2016

Leila Shahid, ancienne déléguée générale de l'Autorité palestinienne en France et ex-ambassadrice de la Palestine auprès de l'Union européenne (FETHI BELAID / AFP)

Lu sur le site de France-Info.  Voir en lien ci-dessous pour lire l'intégralité de l'article et écouter l'interview :

http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/leila-shahid-pour-les-palestiniens-shimon-peres-restera-l-homme-qui-n-a-pas-mis-en-oeuvre-les-accords-d-oslo_1845715.html

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 10:48

France-Palestine « Les Colons », un documentaire incontournable, ce soir sur Arte

 

Ce film est une pépite et il faut s’attendre à des réactions très enflammées de la part des soutiens d’Israël après la diffusion, ce mardi 27 septembre sur Arte, du documentaire du réalisateur israélien Shimon Doton, « Les Colons ».

Le film montre à quel point « ce monstre d’un demi-million de personnes fait aujourd’hui obstacle à la paix », dixit Akiva Eldar, journaliste à Haaretz. A partir de 20h55, la chaîne franco-allemande propose ce fabuleux documentaire très pédagogique, nourri d’importantes et inédites images d’archives et qui donne la parole aussi bien aux pionniers du mouvement de colonisation, qu’aux colons actuels, religieux ou laïcs.

Divisé en deux parties de 50 minutes, le film retrace pas à pas l’entreprise criminelle de l’Etat d’Israël depuis 1967, depuis le jour où le premier colon s’est installé en Cisjordanie. Près de 50 ans plus tard, le résultat est effroyable pour les Palestiniens : ce sont un peu plus de 400 000 colons (sans compter Jérusalem-Est avec ses 200 000 colons) qui vivent illégalement en Cisjordanie, avec la bénédiction de tous les gouvernements israéliens, répartis dans 225 colonies, au milieu de 2,7 millions de Palestiniens.

Le film a pour mérite de se concentrer, non pas sur les répercussions de la colonisation auprès de la population palestinienne, un sujet hautement traité, mais sur les raisons qui ont mené à l’implantation de toutes ces colonies, ainsi que de leurs justifications, souvent religieuses.

Un documentaire qui fait froid dans le dos et qui ne laisse rien présager de bon pour l’avenir de la Palestine. A ne pas louper.

Nadir Dendoune

Les Colons

La prophétie

mardi 27 septembre à 20h55 (51 min)

Rediffusion jeudi 29.09 à 9h25

Une exploration en profondeur de l’histoire des communautés de colons, qui exercent une influence déterminante et controversée sur le futur d’Israël. Premier volet : la prophétie. En 1967, la victoire d’Israël lors de la guerre des Six Jours et sa mainmise sur Jérusalem-Est et la Cisjordanie offrent de nouvelles perspectives à ceux qui rêvent de retrouver la "Judée-Samarie" biblique.

Partager cet article
Repost0

Articles Récents