Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
7 février 2022 1 07 /02 /février /2022 17:23

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost1
10 juillet 2021 6 10 /07 /juillet /2021 10:42
 Des soldats de l'armée sénégalaise en patrouille en Casamance (image d'illustration). AFP

Des soldats de l'armée sénégalaise en patrouille en Casamance (image d'illustration). AFP

le 1er juin 2021

Dans un silence médiatique assourdissant les bombardements réguliers des villages et forêts de la Casamance se poursuivent depuis 5 mois. Pourtant le pouvoir néocolonial autocratique du libéral Macky Sall avait crié "victoire, prise de camps des rebelles et d'archives top secrets", mais "victoire" sans cadavres ni prisonniers de notre armée nationale qui était entrée sur le territoire de la Guinée Bissau avec la permission de son homologue Emballo à l'intronisation duquel il avait été le seul président présent dans un hôtel de la capitale de Bissau.

Alors que nos médias s'enferment dans un mutisme anti-national servile sur la sale guerre en cours en Casamance, voilà ce qu'on peut lire çà et là dans différents médias hors de notre pays : "L’armée sénégalaise bombarde les villages de Toubacouta et de Kouring dans l’arrondissement de Nyassia", " Tirs d’armes automatiques de l’armée sénégalaise près du village d’Elinkine", "15 tonnes d’obus et de bombes déversées en Casamance en deux semaines"," Le pilonnage de l’armée sénégalaise fait fuir les populations vers la Guinée Bissau", "combats intenses dans la forêt de Bissine après la mort d’un officier sénégalais", "Sept militaires sénégalais tués dans une embuscade au nord de Sindian", "Au moins quatre militaires sénégalais tués dans une embuscade dans la forêt de Bissine", " Après l’embuscade dans la forêt de Bissine, la peur s’installe au coeur de l’armée sénégalaise", " Exclusif ! Défection de 21 soldats d’origine casamançaise de l’armée sénégalaise ","14 soldats décampent et rejoignent le maquis du MFDC", "Exclusif ! Défection de 21 soldats d’origine casamançaise de l’armée sénégalaise", " Plus de 600 anciens combattants et militaires rejoignent le maquis du MFDC", "Macky Sall demande l’aide des armées gambienne et bissau-guinéenne pour déclencher une nouvelle guerre en Casamance", etc.

La suite sur le site Collectif communiste Polex

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2020 7 12 /07 /juillet /2020 05:25

Si la lutte contre l'évasion fiscale ou l'"optimisation fiscale" était efficace en Afrique combien de migrants africains auraient pu rester chez eux ? Le G20, les multinationales qui dominent le monde, les Etats qui les servent créent un monde inégal, des populations de plus en plus appauvries, des jeunes qui ne voient d'autre issue que la fuite désespérée vers les rivages de l'Europe.

https://afriquinfos.com/afrique/levasion-fiscale-un-poison-silencieux-mais-redoutable-pour-les-economies-africaines/

https://afriquinfos.com/afrique/levasion-fiscale-un-poison-silencieux-mais-redoutable-pour-les-economies-africaines/

Alors que l’Afrique cherche environ 100 milliards de dollars pour faire face au financement des plans de riposte contre le covid-19, voilà des chiffres, qui figuraient le fameux rapport Tabo Mbeki , aujourd’hui imposés par l’actualité des annulations de dette, des initiatives G20 et des emprunts périlleux dans un marché international à taux négatif mais toujours aussi conservateur envers le “risque Afrique”.

En Afrique, indique Christian Savestre, auteur de “La grande enquête sur l’évasion fiscale”, ce sont 224 milliards de dollars d’évasion fiscale qui quittent le continent chaque année soit 9,4% de son PIB (2384,8 milliards de dollars en 2017) ou encore 175 dollars volé à chaque africain, entre le Cap et le Caire. Ce montant colossal représente 7.100 dollars par seconde, selon l’expert.[...]

Lire ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2019 5 06 /09 /septembre /2019 13:28
 Un soldat américain à la base de Thies, au Sénégal, en février 2016. Seyllou / AFP

Un soldat américain à la base de Thies, au Sénégal, en février 2016. Seyllou / AFP

Quelques mois après l’annonce à la Fondation Heritage de la « nouvelles stratégie pour l’Afrique par le conseiller américain à la Sécurité nationale John Bolton, la nouvelle politique des États-Unis a tué des civils, exploité les ressources de l’Afrique et utilisé le continent comme champ de bataille pour provoquer des tensions avec la Russie et la Chine.

U.S. Africa Command’s “Strategic Posture” — listing 34 military outposts — from a 2018 briefing by Science Advisor Peter E. Teil.

Image: U.S. Africa Command - Paru sur le site "The Intercept"

En février 2011, Robert Gates, alors ministre de la Défense, a déclaré à West Point que « tout futur ministre de la Défense qui conseillerait au président d’envoyer à nouveau une grande armée de terre américaine en Asie, au Moyen-Orient ou en Afrique devrait se faire examiner la tête ». Tandis que le sang était versé en Libye par les forces de la coalition de l’OTAN, tuant des centaines de gens depuis le ciel et offrant une couverture aux extrémistes religieux pour en tuer des milliers d’autres, le conseil de Gates a été sans doute suivi et l’engagement armé a été utilisé à plein, tranquillement et discrètement, en particulier en Afrique.

L’un des projets de la « guerre contre le terrorisme » dont l’administration Obama a hérité de l’administration Bush était le Commandement Afrique des États-Unis, ou AFRICOM. Au moment où Donald Trump a accédé à la présidence en 2016, l’AFRICOM était devenu un monstre de 250 millions de dollars. Une grande partie de la politique de l’AFRICOM consiste à entraîner les forces locales en se concentrant sur la « lutte contre le terrorisme ». Jessica Piombo, rédactrice en chef de The US Military in Africa: Enhancing Security and Development? écrit : « [L’]armée américaine a tenté de créer de nouveau programmes qui incluent une série d’acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux dans des programmes de sécurités qui vont au-delà de la formation et de l’équipement des armées africaines. »[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
12 août 2019 1 12 /08 /août /2019 14:57

Pour sortir des scandales d'évasion et de contournement fiscal, les pays dont les rentrées sont siphonnées par les paradis fiscaux doivent faire preuve de volonté politique pour contribuer à la réforme du système international.

Selon la chercheure les négociations ouvertes à l'OCDE sont l'occasion d'exiger un taux d'imposition minimum mondial aux multinationales.

Pauline Leclère, porte-parole de Oxfam a été jointe au téléphone par Godlove Kamwa.

Commentaire : Est-il vraiment sérieux de penser réformer le capitalisme de façon durable ? 

Les actionnaires veulent toujours plus de profits.   Les systèmes institutionnels, juridiques, économiques mondiaux concourent tous à perpétuer la course aux profits.  On peut gagner temporairement un taux d'imposition mondial aux multinationales.  Mais la tendance lourde est que les multinationales, tant que le capitalisme dominera le monde, chercheront à piller les pays et les nations, à démanteler les réformes, même minimes, qui les contraignent.  Elles écarteront, par tous les moyens, tout ce qui pourrait réduire leurs dividendes.  Pour cela leurs partisans, militaires, juristes, économistes, politiques, sont prêts à écraser les peuples, et à s'attaquer aux nations. 

Ce qui se passe en France avec la destruction des "conquis" de la Libération et du CNR illustre cette tendance.

C'est à la racine du mal qu'il faut s'en prendre.  C'est le capitalisme lui-même qu'il faut combattre pour lui substituer une autre logique que le profit.

Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas se battre pour faire payer les multinationales.  Il faut le faire.  Toute défaite des multinationales forcent les muscles de ceux qui les combattent.  Toute victoire des peuples, des salariés et des nations permet d'entrevoir une autre voie.  Mais c'est le système capitaliste, finalement, qu'il faut abattre car il ne peut être ni réformé, ni social.  YG.

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2019 1 22 /07 /juillet /2019 08:22
Image collectée ici : https://lapartmanquante.com/2013/01/29/mali-ko-un-chant-despoir-pour-le-mali/

Image collectée ici : https://lapartmanquante.com/2013/01/29/mali-ko-un-chant-despoir-pour-le-mali/

publié le : 2 avril 2019

Lettre à ma famille peule et à l’ensemble des Maliens ( extraits )

A Diarama.

Je condamne vigoureusement la tuerie perpétrée par de vils semeurs de haine et de morts contre les paisibles populations du village peul de Koulogon, acte de barbarie et de lâcheté que rien ne saurait justifier....

la communauté peule est le véritable ciment national, non seulement en cohabitation avec toutes les autres communautés, mais parce qu'en plus, elle a formé presqu’avec chacune d’elle un groupe métis. Les Khassonkés, Diallo en majorité, sont des métis Malinkés-Peuls. Les Ganas, également Diallo pour la plupart, sont des métis Sénoufos-Peuls. Les Peuls ont pris femme chez les Malinkés du Wassoulou, et leur descendance peuple désormais cette région : Diallo et Diakité, Sidibé et Sangaré. Les Dembèrès, dans la région de Ségou, sont des métis Bambaras-Peuls. D’autres sont dans la zone de Bambaramaoudé. Presque chaque famille bamanan a sa maman peule. Les Peuls ont aussi une descendance avec les Soninkés dans la région de Yélimané. Un métissage Dogons-Peuls a donné les Kossodjos ; le brassage Mossis-Peuls a donné les Silmégas (ethnie de Thomas SANKARA)*. On pourrait en dire davantage.....

Après avoir longtemps cherché le moyen de diviser le Mali en passant par une fracture avec la communauté touarègue, depuis les premières heures de l’Indépendance, la France colonialiste cible en plus, cette fois ci, le cordon, le ligament, le plus sensible de la société malienne, la communauté qui en est pour ainsi dire le ciment : la grande famille peule.

Tout commence par le stratagème impérialiste mis au point sous George Walker Bush : « combattre l’islam par l’islam » ; discréditer la foi islamique pure par un islam alibi, politique, violent, pervers.  Dans une interview au Washington Post, peut-on lire sur la toile, le prince héritier Mohamed ben Salmane a déclaré que "l'Arabie saoudite avait commencé à propager l'idéologie wahhabite à la demande de ses alliés occidentaux, pendant la guerre froide, pour contrer l'URSS ». Pourquoi les Etats-Unis et alliés ont-ils financé l’expansion de cet autre islam conquérant à travers le monde, même après la guerre froide, qui a fini par donner les Talibans, les Al Qaeda, les Daesh… ?[...]

Notre pays, comme l’Algérie voisine et la Libye, ne parlons pas du Congo martyr, fait partie des Etats aux richesses convoitées par ces puissances du mal à l’origine de tous les grands conflits dans le monde. [...]

par Mohamed Coulibaly

Article intégral sur le site de ¨Parlons clair", site du Collectif Communiste Polex  : http://www.collectif-communiste-polex.org/bulletin/bulletin_174_art3.php

 

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2019 1 22 /07 /juillet /2019 08:01
http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/01/14/de-serval-a-barkhane-quelles-evolutions-du-dispositif-franca-13292.html

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/01/14/de-serval-a-barkhane-quelles-evolutions-du-dispositif-franca-13292.html

Paru sur "Parlons clair"

publié le : 2 janvier 2019

Les troupes françaises, dans le cadre d'opérations conjointes ( Barkhane ) avec leurs alliés États-uniens qui fournissent les drones, et d'alliés africains qui fournissent les supplétifs, patrouillent au Sahel, annonçant de temps à autres quelques morts ou blessés dans leurs rangs ( les victimes adverses, djihadistes africains ou paysans locaux atteints par occurence sont bien rarement signalées ). Des morts qui ne sont pas suffisamment nombreux pour émouvoir l'opinion française comme durant la Guerre coloniale d'Algérie, trop nombreux tout de même parce que le Président Macron s'obstine à présenter cette occupation militaire au service de l'Impérialisme occidental comme une nécessité humanitaire, justifiée par la lutte contre les bandes armées d'Islamistes. Ce qui est une contre-vérité évidente que l'opinion de France ignore, anesthésiée qu'elle est par ses médias aux ordres. Tous ceux qui, parmi nous, ont un peu pratiqué le Mali ou le Niger savent bien que l'Islam commun en ces anciennes colonies françaises à toujours été un exemple de tolérance et d'harmonie, réfractaire à tout intégrisme. Cette idéologie mortifère, inspirée des prédicateurs Wahabites venus des Monarchies Arabes du Moyen Orient alliées de l'Occident, n'a commencé à s'y propager que grâce à l'occupation française, A CAUSE D'ELLE, ET LES GROUPES ARMÉS DJIHADISTES SONT COMPOSÉS DE TRAFIQUANTS ( de migrants, d'armes et de drogue ) AUTANT QUE DE FANATIQUES RELIGIEUX.

LA TRISTE RÉALITÉ DE CETTE PRÉSENCE MILITAIRE FRANÇAISE EN AFRIQUE SAHÉLIENNE EST LA DEFENSE DES INVESTISSEURS OCCIDENTAUX DANS LA REGION, ET NOTAMMENT D'AREVA AU NIGER ( uranium ), DES AFFAIRISTES PÉTROLIERS AU TCHAD, AVEC SURTOUT LA VOLONTÉ OBSESSIONNELLE D'INTERDIRE LA VENUE DE CONCURRENTS CHINOIS AU SAHEL, EN ETHIOPIE, RAISON POUR LAQUELLE MACRON EST ALLÉ PARADER RÉCEMMENT AUPRÈS DU DICTATEUR DJIBOUTIEN, ETC. La pire des conséquences locales est l'affaiblissement délibéré des Etats africains locaux. Alors que les Indépendances y avaient fait progresser partout, du Mali A la Centrafrique, un édifice national capable de juguler les séparatismes ethnicistes et tribaux, l'occupation étrangère les fait renaître, les cultive même. On a ainsi, à l'issue de nombreux incidents "inter-communautaires en 2018, découvert le 23 mars tout un village peul massacre, plus de 130 morts innocents, enfants et vieillards inclus: tuerie que les autorités ont attribué sans preuve aucune AUX confréries de chasseurs Dogons, équipées de pétoires pour le petit gibier... A ce sujet, il nous a paru utile de publier l'analyse d'un intellectuel malien, qui connaît bien les différences culturelles dans son pays ( nomades Targui, éleveurs Peuls, chasseurs Dozos, cultivateurs Bambaras, etc ), Mais qui sait aussi, comme le disait le Président militant Modibo Keïta, qu'elles "sont les cent fleurs qui forment la Nation", et que les opposer est un crime, une arme de l'impérialisme. Redisons encore une fois qu'il est temps de rapatrier en France toutes nos forces d'intervention en Afrique. Il ne sera possible d'y contraindre le Pouvoir macronien QUE si les organisations démocratiques et pacifistes suscitent un vaste mouvement populaire à ce sujet, comme elles surent le faire autrefois contre les guerres coloniales.

Francis Arzalier

 

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 16:02

Qu'est ce que la cour pénale internationale ?

Source Wikipédia :

Le Statut de Rome est le traité international qui a créé la Cour pénale internationale. Il est adopté lors d'une conférence diplomatique réunissant les représentants des États adhérant aux Nations unies, dite Conférence de Rome, qui se déroule du au à Rome, en Italie. Il entre en vigueur le après sa ratification par 60 États2 : la Cour pénale internationale est alors officiellement créée. Cependant, la compétence de la Cour n’étant pas rétroactive, elle traite les crimes commis à compter de cette date.

Le siège officiel de la Cour est situé à La Haye, aux Pays-Bas. Depuis le 4 mars 2016, 123 États sur les 193 États membres de l'ONU ont ratifié le Statut de Rome et acceptent l'autorité de la CPI (dont tous les États de l'Union européenne). Cependant, trente-deux États supplémentaires, dont la Russie et les États-Unis, ont signé le Statut de Rome mais ne l’ont pas ratifié. Certains, dont la Chine et l’Inde, émettent des critiques au sujet de la Cour et n’ont pas signé le Statut.

La CPI peut en principe exercer sa compétence si la personne mise en accusation est un national d’un État membre, ou si le crime supposé est commis sur le territoire d’un État membre, ou encore si l’affaire lui est transmise par le Conseil de sécurité des Nations unies. La Cour est conçue pour compléter les systèmes judiciaires nationaux : elle ne peut exercer sa compétence que lorsque les juridictions nationales n’ont pas la volonté ou la compétence pour juger de tels crimes. L’initiative en matière d’enquête et de jugement de ces crimes est donc laissée aux États.

À ce jour, la Cour a ouvert une procédure d’enquête dans 11 situations : Ouganda (2004), République démocratique du Congo (2004), Centrafrique (2004), Soudan (2005), Kenya  (2010), Libye [archive] (2011), Côte d’Ivoire (2011), Mali (2013), Centrafrique II  (2014), Géorgie  (2016) et Burundi (2017).

Cette cour internationale n'est donc pas si internationale que cela puisque 2 grands pays qui, à eux seuls, font presque la moitié de l'Humanité, ne l'ont pas signé : la Chine et l'Inde.  En outre, à l'exception de la Géorgie, seuls des ressortissants de pays africains sont sous le coup d'une enquête.  Cette constatation jette une ombre sur le caractère impartial de l'institution.

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 15:56

"La décision des juges est un nouveau camouflet pour la CPI. Les tentatives précédentes de la Cour afin de juger des personnalités politiques de haut rang - la plupart en Afrique - ont toutes rencontré des obstacles."

Publié le - AFP - vu sur Le Point

 

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2018 7 28 /10 /octobre /2018 16:38

Des scandales dans plusieurs villes du monde : Suez est-elle une multinationale de petite vertu ?

Commentaires : Mais peut-il exister des multinationales de grande ou de petite vertu ?  Accepter la concurrence, c'est accepter la loi du renard libre dans un poulailler de poules "libres" ... La loi capitaliste, appelée souvent "loi du marché" par les médias dominants,  n'admet aucune contrainte.  La liberté de commercer, spéculer et exploiter sans entraves est son credo.  Parfois, contrainte par des mobilisations plus fortes, elle consent - toujours temporairement - à passer un compromis.  Jamais par probité mais par contrainte.  Et toujours au nom des intérêts des actionnaires et des dividendes.

Sénégal - Le marché de l'eau confié à Suez - Le Forum social sénégalais s'inquiète du manque de transparence de l'attribution et des scandales liés à la multinationale - Mais peut-il exister des multinationales vertueuses ?

Dans Senenews

Le cri de cœur du Forum social sénégalais (FSS) à propos de l’attribution du marché de l’eau mérite d’être entendu par l’Etat du Sénégal. Le ministre de l’Hydraulique, en l’occurrence, devrait répondre clairement et apporter des réponses aux inquiétudes de cette organisation  de la société civile. Elle pose des questions bien censées et pertinentes  quant à la probité de  la multinationale Suez qui, est trempée dans plusieurs affaires de corruption dans le cadre de ses activités, notamment dans des villes européennes. La hausse des prix n’est pas à éviter dans le futur.

Audio - Marché de l'eau confié à SUEZ : Le ministère de l'Hydraulique s'expliqueSélectionné pour vous : Audio – Marché de l’eau confié à SUEZ : Le ministère de l’Hydraulique s’explique

La multinationale française Suez, spécialisé dans le domaine de l’eau depuis des siècles n’est pas un exemple en matière de vertu. Dans beaucoup ville d’Europe et surtout en Espagne,où il a opéré,  à travers ses filiales, son nom est associé à des scandales de corruptions divers, de malversation lors de concession. Et des exemples, on en trouve à foison.  Dans son  passé  ne rassure guère.  Par contre, Si les conditions de l’attribution du marché de l’eau qu’elle vient d’obtenir au Sénégal, au nez et à la barbe de la SDE, sont transparentes et respectent les règle de la concurrence, on n’a pas à le lui reprocher. Si, en revanche, il y a des zones d’ombre, il faut mieux les éclairer.

Le Forum social Sénégal plaide pour une préférence nationale. C’est toujours préférable que ce soit des entreprises nationales qui gagnent les marchés dans un pays puisque ces entreprises participent, de facto,  à la création de richesses dans leurs pays et  vont faire investissements sur place. Par contre, les entreprises étrangères qui gagnent  les marchés rapatrient toujours les devises dans leurs pays d’origine. Seulement, étant dans une économie ouverte,  la concurrence s’impose.[...]

La suite ici : https://www.senenews.com/actualites/des-scandales-dans-plusieurs-villes-du-monde-suez-est-elle-une-multinationale-de-petite-vertu_251565.html

 

Partager cet article
Repost0

Articles Récents