Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
28 avril 2022 4 28 /04 /avril /2022 07:55

Cet article est reposté depuis Ça n'empêche pas Nicolas.

Partager cet article
Repost1
24 avril 2022 7 24 /04 /avril /2022 17:07
Liberté de la presse - Aux Etats-Unis, Julian Assange risque cent soixante-quinze ans de prison - La justice britannique a autorisé formellement son extradition vers le pays phare du monde "libre"

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, se rapproche un peu plus d’une extradition aux Etats-Unis, où il serait jugé pour espionnage. Après des années de bras de fer judiciaire, la justice britannique a autorisé formellement, mercredi 20 avril, l’extradition du fondateur de WikiLeaks.

Le tribunal de Westminster Magistrates, à Londres, a officiellement rendu une ordonnance d’extradition et il revient désormais à la ministre de l’intérieur britannique, Priti Patel, de l’approuver. « En termes simples, je suis tenu d’envoyer votre affaire à la ministre d’Etat pour décision », a déclaré le magistrat Paul Goldspring lors d’une courte audience de sept minutes.

[...]

La suite sur un article du Monde ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
22 avril 2022 5 22 /04 /avril /2022 14:46

Nils Melzer, rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, avait refusé de rendre visite à Julian Assange avant 2019. Il était totalement d'accord avec la version des médias, jusqu'à ce qu'il commence à y regarder de plus près, à lire les rapports et rende visite à Assange. Trois ans plus tard, il écrit "The Trial of Julian Assange - A Story of Persecution", un appel urgent à tous les journalistes. "Ce qui arrive à Assange vous concerne tous".

Nils Melzer est un universitaire de renom, spécialisé dans le droit international, professeur à l’Université de Glasgow et à l’Académie de Droit International Humanitaire de Genève. Il a publié plusieurs ouvrages concernant ces matières.

Depuis 2016, il est rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, ce qui lui confère le mandat d’enquêter et de faire rapport à l’ONU à la suite de plaintes déposées par des particuliers et des organisations concernant des pratiques de torture dans tous les États membres de l’ONU. Les États membres des Nations Unies sont tenus de l’aider dans ses investigations.

Un Suisse qui parle aussi suédois ...

Le citoyen suisse Nils Melzer est fils d’un père suisse et d’une mère suédoise, d’où son prénom suédois. Ce dernier détail familial va le conduire en 2019 à quelque chose qu’il n’aurait pu envisager trois ans plus tôt. Il avait rejeté pendant plusieurs années les demandes des avocats de Julian Assange d’enquêter sur son cas. Ils avaient fait valoir que les poursuites étaient politiques et que ses conditions de détention équivalaient à de la torture.

[...]

La suite sur le site du "Grand Soir" :

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2021 1 13 /12 /décembre /2021 00:06
Les journalistes Dmitri Mouratov et Maria Ressa, prix nobel de la paix 2021. MIKHAIL METZEL/AARON FAVILA / AP et JULIAN ASSANGE qui vient d'être livré par le RU aux faucons US.
Les journalistes Dmitri Mouratov et Maria Ressa, prix nobel de la paix 2021. MIKHAIL METZEL/AARON FAVILA / AP et JULIAN ASSANGE qui vient d'être livré par le RU aux faucons US.

Les journalistes Dmitri Mouratov et Maria Ressa, prix nobel de la paix 2021. MIKHAIL METZEL/AARON FAVILA / AP et JULIAN ASSANGE qui vient d'être livré par le RU aux faucons US.

Il a été attribué à deux journalistes à la tête des journaux russe « Novaïa Gazeta » et philippin « Rappler ».

L'académie dit les récompenser pour « leur combat courageux pour la liberté d’expression ». Il s’agit du premier prix Nobel de la paix à récompenser la liberté d’information en tant que telle.

Julian Assange que la justice de Ben Johnson travaille à livrer aux faucons US ne bénéficie pas de la même mansuétude.

Pourtant ce qui met en fureur les gouvernements des USA ne relève-t-il pas plus encore du combat mondial pour la paix ?  Il semblerait que pour J. Assange la paix ait un prix qu'il paie au plus fort : celui de  sa liberté.

Canaille Lerouge

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2021 5 08 /10 /octobre /2021 20:53

Lu sur "Le Grand Soir"

Un peu d’histoire de la BBC - comment le "bien national" le plus puissant de Grande-Bretagne aide à contrôler le peuple britannique tout en servant l’impérialisme.

Pour comprendre la position adoptée par la BBC à l’égard de Julian Assange, fondateur de Wikileaks, journaliste primé, éditeur, fiancé, père, fils, frère, être humain, il est utile de connaître quelques données élémentaires sur la BBC.

Les dirigeants de la BBC sont triés sur le volet par le gouvernement. Ils ont souvent des liens étroits et de longue date avec le Premier ministre, comme Chris Patten qui était membre du cabinet de Margaret Thatcher en 1989 et David Clementi, ancien directeur adjoint de la Banque d’Angleterre, conseiller de Margaret Thatcher dans les années 1980. Le chef actuel est Richard Sharp, ancien conseiller de Boris Johnson lorsque celui-ci était maire de Londres. Sharp était également le manager du milliardaire Rishi Sunak, Ministre de l’Economie, lorsque ce dernier travaillait à la banque Goldman Sachs. Allié politique du gouvernement, Sharp a fait don de £400 000 au Parti Conservateur. Il est si riche qu’il peut se permettre de travailler gratuitement pour la BBC.

En Grande-Bretagne, le fait d’avoir un téléviseur et de ne pas payer la redevance TV, qui constitue la principale source de revenus de la BBC, constitue toujours un délit. Des personnes ont été emprisonnées, et peuvent encore l’être, pour ne pas avoir payé la redevance.

En 2020, le revenu de la redevance s’élevait à £3.750.000.000, soit plus que ce que le Royaume-Uni a dépensé pour ses prisons en 2019. Ses activités commerciales génèrent davantage de revenus. La situation financière de la BBC, qualifiée de privilégiée par l’autorité de régulation OFCOM, permet aux journalistes de haut niveau, aux présentateurs de journaux télévisés et aux présentateurs d’actualités de toucher des salaires lucratifs.

Le Ministre des Affaires Etrangères contrôle les objectifs, les priorités, les cibles et les langues dans lesquelles le Service International [World Service] est fourni.

Le BBC World Service n’est pas réglementé, il est exempté de tout contrôle officiel, bien que la BBC ait une audience internationale bien plus importante que l’audience nationale. Le World Service de la BBC pourrait atteindre 500 millions de personnes par semaine d’ici 2022. [...]

La suite sur le site du Grand Soir :

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2021 1 19 /07 /juillet /2021 15:57

Cet article est reposté depuis Réveil Communiste.

par Laurent Dauré,

Tour à tour calomnié et ignoré, le journaliste Julian Assange ne bénéficie pas du large mouvement de solidarité que son statut de prisonnier politique et de héros de la liberté de la presse aurait dû faire naître. Dans quelle mesure les médias peuvent-ils être tenus pour responsables de la relative indifférence face à la persécution du fondateur de WikiLeaks par Washington ? Pour Fabienne Sintes de France Inter, les causes du manque d’intérêt ne sont pas à chercher de ce côté-là. Retour sur son interview (31 mai 2021) de la compagne et de l’avocat français de celui qui croupit dans une geôle londonienne en attendant une éventuelle extradition vers les États-Unis.

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 04:36
Partager cet article
Repost0
5 juillet 2020 7 05 /07 /juillet /2020 14:52
Manifestation i Stockholm 14 december.

Manifestation i Stockholm 14 december.

Une quarantaine d'organisation de défense des droits ont publié une lettre ouverte au gouvernement britannique pour exiger la libération de Julian Assange et le blocage de l'extradition étasunienne qui équivaut selon elles à une «condamnation à mort» Les pétitions et les lettres ouvertes se multiplient à travers le monde pour exiger la libération sans condition du fondateur de Wikileaks, emprisonné à Londres, dans l'attente de son procès en extradition vers les Etats-Unis où il risque 175 ans de prison pour avoir publié, par le truchement de lanceurs d'alerte, des documents de l'armée américaine, dans lesquels sont exposés ce qui s'apparente à des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité. Dans une lettre ouverte adressée au gouvernement britannique et plus particulièrement à Robert Buckland, secrétaire d'Etat à la Justice, une quarantaine d'organisations de défense des droits appellent, ce 3 juillet, à la libération immédiate de Julian Assange et à bloquer son extradition vers les Etats-Unis. [...]

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/76547-40-organisations-demandent-liberation-immediate-julian-assange-gouvernement-britannique

Partager cet article
Repost0
12 avril 2020 7 12 /04 /avril /2020 14:39
Les trois syndicats de journalistes français écrivent une lettre de solidarité à Julian Assange -
Un an après l’incarcération de Julian Assange au Royaume Uni, les trois syndicats de journalistes français, membres de la FIJ (SNJ, SNJ-CGT, CFDT Journalistes), lui ont envoyé une lettre de solidarité le 11 Avril 2020.

Cher Julian,

En ces temps de pandémie où des remises en liberté sont massivement accordées à des prisonniers de plusieurs pays du monde, votre libération a été refusée par la juge qui entend vous garder derrière les barreaux afin de poursuivre les audiences sur votre potentielle extradition vers le sol américain. Audiences qui s’inscrivent dans une procédure viciée, empêchant une organisation efficace pour votre défense.

Au nom des trois syndicats de journalistes français membres de la FIJ (SNJ, SNJ-CGT, CFDT Journalistes), nous vous transmettons notre profond soutien face à l’avalanche d’injustices que vous subissez depuis près de huit ans. Nous ne pourrons jamais oublier le calvaire que vous traversez pour avoir réussi à rendre possibles les fuites d’informations d’intérêt général les plus massives du 21e siècle. Et nous ne vous remercierons jamais assez pour votre travail titanesque qui a permis à des journalistes du monde entier de relayer auprès du grand public les dossiers que vous avez contribué à rendre accessibles. [...]

La suite ici : https://cogiito.com/a-la-une/les-trois-syndicats-de-journalistes-francais-ecrivent-une-lettre-de-solidarite-a-julian-assange/

Partager cet article
Repost0
1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 18:13

Craig MURRAY

photo : illustration par la rédaction du Grand Soir (source indéterminée)

Lors de la procédure d’hier au tribunal, l’accusation a adopté des arguments si catégoriques et apparemment déraisonnables que je me suis demandé comment les rédiger d’une manière qui ne semble pas être une caricature ou une exagération injuste de ma part. Ce à quoi on assiste dans ce tribunal a depuis longtemps dépassé le stade de la caricature. Tout ce que je peux faire, c’est vous donner l’assurance personnelle que ce que je raconte est conforme à la réalité.

Comme d’habitude, je traiterai d’abord des questions de procédure et du traitement réservé à Julian, avant d’exposer clairement les arguments juridiques avancés.

Vanessa Baraitser a pour instruction claire de faire semblant d’être inquiète en demandant, vers la fin de chaque séance, juste avant la pause de toute façon, si Julian se sent bien et s’il souhaite une pause. Elle ignore alors systématiquement sa réponse. Hier, il a répondu assez longuement qu’il n’entendait pas bien dans sa boîte de verre et qu’il ne pouvait pas communiquer avec ses avocats (à un certain moment hier, ils avaient commencé à l’empêcher de passer des notes à son avocat, ce qui, j’apprends, a été le contexte de la prévention agressive de sa poignée de main d’adieu à Garzon).

Baraitser a insisté sur le fait qu’il ne pouvait être entendu que par ses avocats, ce qui, étant donné qu’on l’avait empêché de leur donner des instructions, était plutôt osé de sa part. Ceci
dit, nous avons eu un ajournement de dix minutes pendant que Julian et son avocat étaient autorisés à parler dans les cellules - probablement là où ils pourraient être à nouveau mis sur écoute de façon plus pratique.

Au retour, Edward Fitzgerald a fait une demande formelle pour que Julian soit autorisé à s’asseoir à côté de ses avocats dans la cour. Julian était "un homme doux et intellectuel" et non un terroriste. Baraitser répondit que la libération d’Assange du banc des accusés dans le corps du tribunal signifierait qu’il était libre. Pour y parvenir, il faudrait demander une mise en liberté sous caution. [...]

La suite ici : https://www.legrandsoir.info/compte-rendu-du-proces-assange-3eme-jour.html

Partager cet article
Repost0

Articles Récents