Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
17 décembre 2019 2 17 /12 /décembre /2019 00:16

Pays d’épargnants, la France est le premier marché d’Europe continentale pour la gestion d’actifs. Les institutionnels, qui représentent 73 % des encours en France, constituent une porte d’entrée privilégiée pour percer sur ce marché largement dominé par les acteurs locaux. Plusieurs gérants américains se penchent sur les opportunités offertes par la réforme de l’épargne retraite.C’est pour cela que ceux qui ont lancé cette « affaire » ne sont pas aussi fous qu’ils en ont l’air : Delevoye déclare finalement 13 mandats au lieu de 3, c’est une erreur dit-il et Philippe croit en sa « bonne foi ». Tout est dit ils nous roulent dans la farine mais c’est eux qui sont frits. Ils se tiennent tous comme dans l’affaire Benalla où un voyou paraît pouvoir bénéficier de protections inouïes, parce que ce monde est réellement un monde de voyous où les intérêts privés ont tous les droits de pillage, peuvent éborgner le citoyen qui proteste. Bref ces gens là  sont toujours en place même s’ils ont foutu le plus beau bordel qui se puisse imaginer. Ils ont même décidé de prendre en otage nos fêtes de la Noël, tout plutôt que de renoncer à ce marché juteux.  ( note de Danielle Bleitrach)

BlackRock gère environ 30 milliards d’euros pour le compte de clients français.

Shutterstock

Publié le 24 sept. 2019 à 10h54

Avec 4.142 milliards d’euros d’encours à la fin 2017, la France représente le premier marché d’Europe continentale pour la gestion d’actifs. Loin devant l’Allemagne (2.161 milliards) et la Suisse (1.887 milliards), selon une récente étude de l’Efama, le lobby européen des fonds d’investissements. Une manne qui ne passe pas inaperçue outre-Atlantique.

630 sociétés de gestion d’actifs

« Les Français sont de grands épargnants, même s’ils ne sont pas forcément investis de façon diversifiée pour le long terme », note Stéphane Lapiquonne, directeur général de  BlackRock en France . « C’est un marché clef en Europe », ajoute Thomas Chaussier, le directeur France de Morgan Stanley IM en France, qui souligne son caractère « très concurrentiel, avec de nombreux acteurs locaux de toutes tailles ». Il faut dire qu’avec 630 sociétés de gestion, la France concentre bien plus d’acteurs que l’Allemagne (380) ou le Luxembourg (304), dont le champion européen Amundi avec plus de 1.400 milliards d’euros d’encours, mais aussi Natixis IM (plus de 800 milliards d’actifs), BNP Paribas AM (plus de 530 milliards) ou encore La Banque Postale AM (220 milliards).[...]

La suite sur le blog Histoire et société :https://histoireetsociete.wordpress.com/2019/12/15/la-france-un-marche-strategique-pour-les-gerants-americains/

Et ci-dessous :

Larry Fink (BlackRock) et Emmanuel Macron à l’Elysée en juillet 2019 © Reuters

Larry Fink (BlackRock) et Emmanuel Macron à l’Elysée en juillet 2019 © Reuters

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents