Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 23:05

Philippe Martinez vient à la rencontre des "salariés des entreprises en lutte", jeudi 18 février 2016, en Seine-Maritime. Le patron de la CGT ira au Havre, à Dieppe et Paluel.

Mise à jour : 17/02/2016 à 16:46 par Karine Lebrun

 

Philippe Martinez, le patron de la CGT, vient à la rencontre des salariés des entreprises en lutte en Seine-Maritime (©CGT).

Philippe Martinez, le "patron de la CGT", vient à la rencontre "des salariés des entreprises en lutte", en Seine-Maritime, jeudi 18 février 2016. (©CGT).

Sa dernière visite est récente. Philippe Martinez, le patron de la CGT, était venu au Havre (Seine-Maritime), le 24 octobre 2015, à l’invitation des militants CGT de Renault Sandouville, à l’occasion des 50 ans du syndicat de l’usine et de la sortie de l’ouvrage « Au cœur du losange, les 50 ans de la CGT Sandouville ». Un livre que l’ancien de Renault a préfacé. Il est de retour, jeudi 18 février 2016, au Havre mais aussi à Dieppe et Paluel, pour se rapprocher de toutes les entreprises en lutte. Sidel et Lafarge au Havre, Davigel à Dieppe, et EDF à Paluel.

Grèves à la cimenterie Lafarge, et à EDF

Philippe Martinez doit débuter sa visite, jeudi 18 février 2016, sur le port du Havre, avec une rencontre avec le syndicat CGT des dockers. Il prévoit, par la suite, un temps d’échange avec les responsables syndicaux des entreprises Sidel et Lafarge… dans les locaux de l’union locale CGT du Havre. Sidel, le spécialiste de l’embouteillage d’Octeville-sur-Mer, fleuron industriel de l’agglomération du Havre, est frappé par un plan de restructuration. Après cinq mois de lutte, les syndicats ont obtenu une diminution conséquente du nombre de suppressions d’emplois : 92 contre 185 programmés initialement. Les syndicats de la cimenterie Lafarge, eux, rejettent, les projets de transformation industrielle des sites de la Couronne, près d’Angoulême (Charente-Maritime) et du Havre (Seine-Maritime) en station de broyage. Plus de 200 emplois pourraient être menacés au niveau national. L’ensemble des organisations syndicales appelaient, mercredi 17 février 2016, à une grande journée de grève et de mobilisation sur l’ensemble des sites Lafarge-Holcim. Les salariés de la cimenterie Lafarge de Saint-Vigor-d’Ymonville, près du Havre, ont fait le choix de rejoindre les manifestants devant le siège social de Lafarge France, à Clamart (Hauts-de-Seine). Ils étaient accompagnés du maire PCF de Gonfreville-l’Orcher, Jean-Paul Lecoq.

 

Journée de mobilisation des salariés de la cimenterie Lafarge devant le siège de Lafarge France, mercredi 17 février 2016 (©D.R.)

Journée de mobilisation des salariés de la cimenterie Lafarge devant le siège de Lafarge France, mercredi 17 février 2016. (©D.R.)

Le patron de la CGT se rendra ensuite à Dieppe où il effectuera d’abord une visite de l’usine Alpine, puis il rencontrera les différents syndicats CGT de la région dieppoise, dont ceux de Davigel et de l’Éducation nationale. Philippe Martinez achèvera sa tournée départementale par une visite des syndicats de la centrale nucléaire de Paluel, à l’occasion du mouvement national et intersyndical de grève à EDF, programmé jeudi 18 février 2016 « pour la pérennité d’EDF, du service public et des emplois ».

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents