Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 04:39

 

Auteur des Mythes de l’Histoire moderne, Jacques Pauwels nous explique pourquoi le nouvel ouvrage d’Annie Lacroix-Riz, La Non-épuration en France de 1943 aux années 1950, est indispensable pour remettre quelques pendules à l’heure. L’historiographie académique se voit en effet de plus en plus dominée par la droite. Le rôle de la Résistance se voit ainsi minimisé, voire diabolisé. Tandis que bon nombre de collaborateurs sont présentés comme des gens honnêtes, victimes de coercition par les Allemands. Corriger le tir est donc primordial, surtout dans le contexte politique actuel qui voit des mouvements fascistes remonter à la surface. Mais qui voit aussi des gouvernements dit démocratiques liquider l’Etat-Providence et l’héritage de la Résistance… (IGA)


Dans son livre le plus récent, «La Non-épuration en France de 1943 aux années 1950 », l’historienne Annie Lacroix-Riz affronte la vision falsifiée de la Libération du pays en 1944-1945 – et ses conséquences – telle qu’elle a récemment évolué vers une historiographie « académique » de plus en plus dominée par l’aile droite du spectre politique. Cette vision devenue dominante dans l’appareil universitaire est très critique à l’égard de la Résistance et, à l’inverse, plutôt indulgente à l’égard de la collaboration. On y prétend, par exemple, que la Résistance était généralement inefficace, de sorte que la France devait sa libération presque exclusivement aux efforts des Américains et des autres Alliés occidentaux – ces derniers appuyés par les forces des «Français libres» de de Gaulle – qui débarquèrent en Normandie en Juin 1944. De plus, il y est prétendu que la Résistance aurait saisi l’opportunité offerte par la libération de commettre toutes sortes d’atrocités, y compris des meurtres et la « tonte » publique de jeunes femmes innocentes qui coupables de «collaboration horizontale», c’est-à-dire , ayant eu des relations amoureuses avec des soldats allemands. Cette «épuration sauvage» des collaborateurs y est présentée comme un nouvelle période de «terreur», orchestrée par les communistes, vrais ou faux membres de la Résistance, pour tenter d’atteindre d’atroces objectifs révolutionnaires.[...]

La suite ici :https://www.investigaction.net/fr/de-petain-a-macron-de-la-resistance-aux-gilets-jaunes/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents