Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 16:27

Une correspondante nous l’a signalé dans un commentaire à l'article sur le retrait de l'Uruguay des négociations sur TISA : “ Selon une information donnée cette année par la mission permanente du Paraguay de Genève, le Paraguay s'est également retiré des négociations secrètes qui ont lieu à Genève sur TISA (vers la fin septembre 2015)".
Isabelle Muller
membre du syndicat Adetra (syndicat suisse :ADETRA - Association de Défense des Travailleuses et Travailleurs )

Thomas Lemahieu
Jeudi, 4 Février, 2016
sur le site de L'Humanité

Services publics Les eurodéputés ont adopté hier une résolution élaborée par Viviane Reding. De quoi encourager la Commission à continuer dans ses tractations secrètes...

La grande coalition a encore frappé au Parlement européen. Hier, les députés conservateurs, libéraux et socialistes ont voté ensemble la résolution élaborée par Viviane Reding, ex-commissaire européenne et membre du groupe PPE (droite) sur les très discrètes négociations en vue d’un nouvel accord international de libre-échange sur les services (Tisa), cousin du TTIP ou du TPP (lire ci-contre). Le texte a été adopté avec 532 voix pour, 131 contre et 36 abstentions.[...]

Lire l'intégralité sur le site de l'Humanité.

Commentaires : Les députés GUE-NGL ont rejeté le texte.  Un député de Syriza est intervenu : " Ce sont les multinationales et leurs représentants politiques" qui veulent les accords comme Tisa ( ou Tafta ).  Malgré cela les partis de la gauche unie européenne acceptent encore cette mascarade de démocratie.  Après l'exemple de la Grèce, il est évident que les peuples ne seront jamais écoutés dans cette institution qui n'oeuvre que pour le capitalisme mondialisé des grandes multinationales.  La droite et les socialistes disent qu'il n'y a pas d'autre alternative que le capitalisme mondialisé et son instrument de déréglementation, l'UE.  Et ils votent au parlement européen, loin du regard des électeurs, tout ou presque, ce que propose la commission.

Pourtant il y a bien une autre alternative et c'est la seule que l'UE, la droite et les socialistes européens laissent aux salariés, aux salariées et aux peuples : c'est la sortie de l'Union européenne et la reconqête de la souveraineté nationale et populaire.  C'est la seule façon d'échapper aux politiques européennes désastreuses qui s'annoncent avec TISA et TAFTA.  C'est la seule façon de se donner le pouvoir de contrôler et orienter l'économie, les services publics, la politique sociale.  C'est la seule voie pour reconquérir le pouvoir de renationaliser les entreprises d'utilité publique comme EDF-GDF ou la SNCF.  C'est le seul moyen pour dire NON à TISA et TAFTA, pour dire NON au dumping social, pour contrôler les importations agricoles ...  C'est la seule solution pour décider de notre avenir collectif national.

Donnons-nous les moyens de combattre TISA et TAFTA.  Sortons de l'Europe.  Et retirons-nous des négociations.  Comme le Paraguay et l'Uruguay.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Nous regrettons de ne pas pouvoir vous transmettre cet article de presse en français, ne maîtrisant pas suffisamment l'anglais pour en faire une traduction en langue française.
Répondre
S
Le 22 mars 2018. Bonjour, voici une information diffusée par Uni Global Union et l'OWINFS (Our world is not for sale), ONGs travaillant depuis plusieurs années sur l'accord de libre-échange TISA
https://insidetrade.com/daily-news/lighthizer-work-new-trade-agreements-begin-next-week-tisa-decision-soon

Inside U.S. Trade - Lighthizer: Work on new trade agreements to begin next week; TISA decision soon

The Office of the U.S. Trade Representative will begin consulting with Congress and the administration on new free trade agreements next week and will soon begin to consider in earnest its stance on the dormant Trade in Services Agreement, U.S. Trade Representative Robert Lighthizer told the Senate Finance Committee on Thursday.

Lighthizer also reiterated that his team was “seriously” looking into a FTA with a country in Africa as well, adding that any new FTA would be negotiated quickly.

His comments came during a hearing dominated by senators' concerns about the potential for retaliation in response to the Trump administration’s planned steel and aluminum tariffs as well as just-announced trade and investment restrictions on China.

In response to Sen. Pat Roberts (R-KS), who pressed him to open up new export markets for U.S. agriculture producers that are facing a depressed commodity market and retaliation from China, Lighthizer said “too often we think of agriculture on the defense.”

“The fact is that every place where we have a market, and we have a lot of them, the market could be much bigger. And in most cases its protectionism where we’re going is holding us back. Even the places like Mexico, where as you say we sell $18 billion, China for sure, every one of these markets,” Lighthizer said.

He added that “there are additional opportunities and they are in East Asia and other places.” On Wednesday, Lighthizer told the House Ways & Means Committee that the Philippines would be a “reasonable” initial target for a free trade agreement in the Asia-Pacific region and added that he would be tasking his deputy USTR for Asia, Jeffrey Gerrish, to study which other countries should be approached for a potential deal.

President Trump has said he hopes to sign bilateral deals with countries in Southeast Asia and Africa after withdrawing the U.S. from the Trans-Pacific Partnership last year.

“We are in a position where very soon – as I say, I mean like, next week – start the process of consulting, a deputy each doing one, consulting in the administration, consulting with the House, consulting with the Senate Finance Committee, picking this out, deciding what our objectives are and then going forward and deciding what the best way to get the FTA is,” Lighthizer told the Finance Committee.

“And it’s not, if I have my way, it’s not going to be a five-year negotiation to do all this stuff. It’s going to be a focused negotiation where we get something very quickly for agriculture but also other parts of the U.S. economy and increase exports,” he continued.

Lighthizer told the Ways & Means Committee that each country in the Southeast Asia would present its “own kind of complications,” noting that the Trump administration has told Japan it was interested in a free trade deal “at the appropriate time.” Japan, however, is preoccupied with getting the deal between the 11 remaining Trans-Pacific Partnership countries ratified and implemented, Lighthizer said.

Lighthizer also said a FTA with a country from Africa could more seriously be considered now that his deputies are in place. “That’s something where I was literally just waiting for me to have these deputies because I just can’t do that and these other things,” he told the Senate Finance panel.

“We ought to pick out the right country, we ought to have an FTA. It would be very good for them and potentially very good for us. So that’s something that we’re very serious about,” Lighthizer said.

Sen. Rob Portman (R-OH), a former USTR, called an FTA with a country in Africa a “strategic opportunity,” noting that China’s trade with the continent has skyrocketed in the past decade while U.S. trade with Africa has not significantly increased.

Pressed by Sen. Tom Carper (D-DE) on the administration’s position on TISA, Lighthizer said the agreement was still being studied – with the core question being whether it offers the most expeditious path to getting a deal sealed on the issues central to the agreement.

“The TISA agreement is something that we are studying,” Lighthizer said, adding that “the issue is whether you take all those items, and you’re more likely to make progress in a shorter period of time with TISA or you’re more likely to deal with them in specific groups of like-minded people who actually have the desire to move forward in that area and not take hostages in agriculture and all kinds of other stuff.”

The TISA talks have been stalled since President Trump won the White House in 2016. Before that, TISA members had hoped to conclude the negotiations in December 2016.

“It’s something that we’re still looking at. We now have our deputies on board as of this week, so we’re at kind of a crucial time and it probably makes sense for us to sit down and talk about it,” Lighthizer added. – Jack Caporal ( jcaporal@iwpnews.com)
Répondre
A
Merci. Est-ce que vous avez ce texte en Français ?
S
Bonjour,

Voici une nouvelle étude sur TISA, axée sur l'UE, qui a été commandée par la Chambre autrichienne du travail : "ASSESS-TiSA : Évaluation des avantages allégués de l'accord sur le commerce des services". Les auteurs sont : Werner Raza, Bernhard Tröster et Rudi von Arnim. http://www.akeuropa.eu/en/publication-full.html?doc_id=492&vID=37

Those who won’t have the time to read through it, may find the key results here:
In German: http://www.akeuropa.eu/de/news-full.html?cmp_id=7&news_id=3457&vID=37
And in English: http://www.akeuropa.eu/en/news-full.html?cmp_id=7&news_id=3457&vID=37
Répondre
S
Février 2018. Parution d'un nouveau rapport sur TISA.
"TiSA : Pas notre avenir ! Quand tout est un service, un accord sur le commerce des services affecte tout le monde" par le professeur Jane Kelsey de l'Université d'Auckland.

Ce rapport dévoile la portée du coup de force des grandes entreprises en examinant de près l'impact potentiel de TISA sur les travailleurs de tous les secteurs de l'Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie-restauration, du tabac et des branches connexes (IUF-UITA), ainsi que les conséquences plus larges de TISA sur le mouvement ouvrier, la société et la gouvernance démocratique. http://www.iuf.org/w/?q=node/6049

Le soutien à ce rapport a été apporté par la Fondation Friedrich-Ebert (Friedrich-Ebert-Stiftung)
Répondre
A
Merci pour les précisions. Action communiste;
A
Bonjour,
Nous vous tiendrons informés d'une éventuelle reprise des négociations de TISA.
A noter aussi le danger d'une éventuelle compétence exclusive de l'UE (Mixité ou non-mixité de TISA ?).
Voir à cet égard la position de Raoul Marc Jennar, expert des accords de libre-échange (commentaires 18 à 21) :
http://www.jennar.fr/2017/05/09/les-appareils-politiques-doivent-se-soumettre-au-peuple/comment-page-1/#comment-288913
Bien cordialement, Isabelle Muller
Répondre

Articles Récents