Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 21:57
Nouvelles actions des agriculteurs à Rouen et Forges les Eaux

Des agriculteurs de Seine-Maritime ont organisé ce mardi 28 juillet de nouvelles actions sur des sites de restauration régionale pour vérifier la provenance des produits.

  • Par Mathilde Riou
  • Publié le 28/07/2015 | 15:57, mis à jour le 28/07/2015 | 18:59
 

© Stéphane L'Hote

© Stéphane L'Hote

 

Une vingtaine d’agriculteurs issus de la FNSEA et du syndicat des jeunes agriculteurs s’étaient donnés rendez-vous ce mardi 28 juillet devant la préfecture de Rouen. Ils tenaient à vérifier l’engagement pris par le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll. Parmi la réponse du gouvernement face à la crise agricole de la semaine dernière figurait la promotion des produits français pour la restauration collective.

En clair, les collectivités s’engagent à utiliser des produits frais d’origine française dans leurs menus. Les agriculteurs ont vérifié les réfrigérateurs de la cantine de la préfecture à Rouen qui sert chaque année 82.000 repas.

Après cette action, le constat est le suivant : beaucoup de produits sont d’origine étrangère mais reconditionnés en France. Par conséquent, les agriculteurs prévoient d’intervenir sur des sites de conditionnement.

Mardi 28 juillet 2015, les éleveurs de Seine-Maritime organisent une opération de contrôle des produits alimentaires dans les cuisines de la préfecture et du Conseil régional.

Mise à jour : 28/07/2015 à 13:17 par La Rédaction

 

Les éleveurs ont contrôlé les produits servis dans la cantine du Conseil régional de Haute-Normandie (photo : Gwénaëlle Fliti)

Les éleveurs ont contrôlé les produits servis dans la cantine du Conseil régional de Haute-Normandie (photo : Gwénaëlle Fliti)

La colère des agriculteurs ne faiblit pas. En Seine-Maritime, mardi 28 juillet 2015, la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles) organise une opération de contrôle des réfrigérateurs dans les cuisines de la préfecture et du Conseil régional à Rouen pour connaître la provenance des produits alimentaires. « Nous voulons savoir si les hommes politiques donnent l’exemple et s’ils ont le courage de consommer français », précise Stéphane Donckele, animateur de la FNSEA de Seine-Maritime.

Conditionné en France

À la préfecture, le syndicat a trouvé de nombreux produits alimentaires d’origine étrangère : « On a trouvé des terrines de lapin d’origine européenne, de joues de porc allemandes, de l’échalote de Chine et des champignons de Pologne, liste Stéphane Donckele. Ces produits sont conditionnés en France, mais ils ne sont pas d’origine française. » Ce qui leur permet d’être étiquetés Français. Les éleveurs regrettent que l’origine de beaucoup de produits ne soit pas identifiée. « Les gens ne savent pas ce qu’ils mangent ! »

Casino et hôtel de Forges-les-eaux

À l’intérieur du Conseil régional, les éleveurs ont indiqué que l’origine était plus précise. « Mais il existe toujours le problème de l’étiquette France alors qu’il ne s’agit que de conditionnement. » Bruno Ledru, agriculteur de Bosc-Guérard-Saint-Adrien, précise toutefois que toute « la viande rouge et les produits laitiers sont français ».

Les éleveurs ont également contrôlé les cuisines du casino et du Forges Hôtel à Forges les eaux.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents