Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
12 juin 2018 2 12 /06 /juin /2018 23:22

Ils dénoncent pêle-mêle la politique du gouvernement français, son abandon de la grande agriculture industrielle française au profit des importations de produits ne répondant pas aux normes françaises, la signature des traités de libre-échange (CETA, Mercosur ...). En conséquence les agriculteurs de la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs réclament à la commission des normes communes européennes et au gouvernement français l'interdiction de "l'importation de tout produit de pays tiers ne correspondant pas aux standards de protection français".  Une revendication hérétique pour les partisans de l'UE.

Ainsi la FNSEA se bat contre la politique libérale de la commission et du gouvernement Philippe, et dénonce les traités de libre échange.

Venant d'un syndicat agricole jusque là très européiste et très libéral, ces revendications peuvent surprendre.  Elles soulignent à la fois les contradictions de ce syndicat et la difficulté de la commission à faire passer ses politiques.

La signature des traités de libre-échange - tant voulus et promus par Bruxelles - s'avère plus difficile que prévu.  Et si même la FNSEA formule de telles propositions, l'"idée européenne" a de bien mauvais jours devant elle.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents