Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 14:56

88 fermetures de classe sont annoncées contre 44 ouvertures. Pourtant les effectifs moyens sont en 2016 plus élevés qu’en 2012.

Avec ces fermetures de classes le SNUIPP dénonce « des classes de maternelle à plus de trente élèves et d’élémentaire à plus de 28. Même en Éducation Prioritaire, certaines écoles continuent de subir des effectifs au-delà de 25 élèves. »

 

Pour les écoles rurales il y a une volonté rectorale manifeste de « contraindre les maires de contraindre les maires à regrouper leurs écoles. Créer des classes de 28 élèves avec 5 niveaux n'est pas admissible. " En réalité, le Rectorat fait la chasse aux classes uniques dans les villages.

Ces classes uniques ( comprenant tous les cours du CP au CM2), autrefois, ne pouvaient être supprimées qu'en dessous du seuil de 12 élèves. Quel recul que d'envisager une classe unique à 28 !

Le choix des regroupements scolaires en milieu rural répond à deux objectifs :

1 des économies de postes

2 des objectifs soi-disant pédagogiques : l'argument serait que les résultats seraient meilleurs dans des classes à un ou deux niveaux.

Or rien de tel n'est prouvé. Au contraire, dans ces classes uniques, l'enfant acquiert plus tôt l'autonomie. Il n'est pas obligé de se lever très tôt pour attendre le car dans un endroit parfois désert, de nuit en hiver. Il n'est pas contraint de passer entre une demi-heure à une heure par jour dans le car scolaire.

De surcroît, les rapports sociaux dans les villages se nouent dès les premières années d'école. Or ces regroupements sur plusieurs villages séparent les générations d'enfants d'une même commune. Ils ne se connaissent plus et n'ont plus le temps de jouer. Les liens sociaux se défont encore davantage.

Le choix de la classe unique ou du regroupement scolaire devrait donc au moins être laissé aux conseils municipaux des communes rurales et non pas imposé de la sorte au nom d'impératifs budgétaires.

Une priorité l'école ? - Carte scolaire en Seine-Maritime - Des effectifs moyens plus élevés en 2016 qu’en 2012... : 88 fermetures de classe contre 44 ouvertures - Les écoles rurales pénalisées
Une priorité l'école ? - Carte scolaire en Seine-Maritime - Des effectifs moyens plus élevés en 2016 qu’en 2012... : 88 fermetures de classe contre 44 ouvertures - Les écoles rurales pénalisées

Partager cet article

Repost 0
Published by Action communiste - dans services publics Lutte de classes
commenter cet article

commentaires

Articles Récents