Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 14:59

Ceux sont eux

 

qui le disent...

 

20minutes.fr

Economie

ENTREPRISES Les entreprises du CAC 40 ont versé autant de dividendes et actions à leurs actionnaires qu'en 2007, soit avant la crise...

En 2014, les actionnaires du CAC 40
ont reçu 56 milliards,
soit   +30% en un an

20 Minutes avec AFP

Les sommes versées par les entreprises du CAC 40 à leurs actionnaires, sous forme de dividendes et de rachats d'actions, ont grimpé de 30% l'an dernier à 56 milliards d'euros, selon une étude publiée par la lettre spécialisée Vernimmen.net.

Le même record qu'en 2007, avant la crise

Ce total égale presque le record atteint en 2007 par les grands groupes français cotés en Bourse, avant la crise financière qui avait éclaté l'année suivante, selon les données de l'étude. Dans le détail, les rachats d'actions ont bondi de 55% à plus de 10 milliards d'euros, et les dividendes de 25% à 46 milliards, d'après cette étude citée dans le quotidien Les Echos à paraître lundi.

Six groupes concentrent 50% des dividendes

 

Dans un environnement encore incertain, certaines entreprises françaises préférent récompenser leurs actionnaires, via des dividendes exceptionnels ou des rachats d'actions, un moyen d'utiliser des liquidités abondantes et de revaloriser leur titre en Bourse.

«Comme les années précédentes, le trio de tête des versements de dividendes (hors LVMH) représente de l'ordre du tiers des dividendes versés, il est à l'identique de l'an dernier composé de Total, Sanofi et GDF Suez. Si on ajoute EDF, Orange et BNP Paribas, on atteint avec 6 groupes presque 50% des dividendes», précise Vernimmen.net.

Ces chiffres pourraient relancer la polémique sur la propension des grands groupes français à récompenser leurs actionnaires plutôt qu'à embaucher et à investir, alors que le gouvernement a pris des mesures importantes en leur faveur avec le CICE puis le pacte de responsabilité. L'été dernier, des chiffres montrant une forte hausse des dividendes versés au premier semestre avaient déjà nourri ce débat.

La maison de luxe Hermès va verser à ses actionnaires 7 euros par action, soit un dividende de 2 euros auquel s'ajoute un dividende exceptionnel de 5 euros. Le groupe publicitaire français Havas a annoncé quant à lui un programme de rachat d'actions pouvant aller jusqu'à 12% de son capital, pour un montant maximum d'environ 253 millions d'euros.

Vivendi a lui préféré abaisser son dividende, mais offre une action gratuite par paquet de 30 actions détenues. De son côté, Wendel a décidé de proposer une action Legrand, groupe dans lequel il détient une part, pour 50 actions Wendel détenues à ses actionnaires. «On est dans une phase où les entreprises qui ont des liquidités préfèrent en rendre une partie à leurs actionnaires, dans un contexte économique incertain», observe Jean-Louis Mourier, économiste chez Aurel BGC.

Au total, «il y a un besoin de récompenser et de rassurer les actionnaires», 
  

"Ca n'empêche pas, Nicolas" :

Et le gouvernement Hollande-Valls-Macron pleure "sur les entreprises qu'il faut aider" en fracassant le code du Travail, en imposant toujours plus de sacrifice aux salariés, aux privés d'emploi et aux retraités en faisant voter par les élus PS des lois scélérates CICE et autres lois Macron,

alors que la France comte 3,5 millions de mal-logés dont 141.500 Sans Domicile Fixe,

alors que le nombre des privés d'emplois atteint des sommets

C'est l'INSEE qui le dit :

En moyenne sur le troisième trimestre 2014, le taux de chômage au sens du BIT s’élève à 10,4 % de la population active en France, après 10,1 % au deuxième trimestre. En France métropolitaine, avec 2,8 millions de personnes au chômage, le taux de chômage atteint 9,9 % et augmente de 0,2 point par rapport au trimestre précédent. Il retrouve son niveau du troisième trimestre 2013.

Taux de chômage au sens du BIT

Taux de chômage au sens du BIT

 

Car, nous répète le gouvernement et ses hommes-sandwich des médias, "les caisses de l'Etat sont vides", et de faire payer par le peuple français les centaines milliards d'euros de dividendes accumulées ces dix dernières années versées aux actionnaires. !

Rien d'étonnant à cela : ceux qui nous gouvernent sont, de droite comme de "gauche", sont les fondés de pouvoir de l'oligarchie financière, qui amasse profit et dividendes, qui détiennent les médias. 

Rien ne changera tant que financiers et grands patrons détiendront le pouvoir, celui d'exploiter les salariés,  du fait qu'une caste possède les moyens de production et d'échange !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents