Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 18:31

Cet article est reposté depuis Analyse communiste internationale.

Partager cet article
Repost1
1 décembre 2021 3 01 /12 /décembre /2021 15:18

"Les vaccins permettent à des grandes boîtes pharmaceutiques de faire des profits colossaux. Nous demandons la levée des brevets. Les variants apparaissent dans les pays qui ont été moins vaccinés."

Patrick Le Moal Membre de la fondation Copernic

Manifestation à Rouen pour demander la levée des brevets

Manifestation à Rouen pour demander la levée des brevets

Des rassemblements étaient prévus mardi 30 novembre pour demander la levée des brevets pour les vaccins contre la Covid-19.
Rendez-vous était donné à Rouen à 18 heures au niveau de la station Teor Théâtre des Arts, avec la participation de la CGT Santé Action sociale, de SUD Santé Sociaux, d'Attac, du collectif "Brevets sur les vaccins anti-Covid, stop. Réquisition !", de l'Association des médecins urgentistes de France, de la Ligue des droits de l'Homme.

Mais des "antivax" se sont invités et ont agressés les manifestants aux cris de « Traitres », « assassins », « collabos » et "Touchez pas à nos enfants".

Les organisateurs ont préféré annuler la manifestation.

Les "antivax" savaient qui étaient les organisateurs, ils connaissaient les mots d'ordre, ils savaient que ""levée des brevets" ne signifiait pas que les manifestants soutenaient le passe sanitaire, ni qu'ils réclamaient l'obligation vaccinale. 

Il s'agissait de réclamer "la levée des brevets et des droits de propreté intellectuelle, sur les vaccins, mais aussi les traitements, les tests, les moyens de prévention, et pour la réquisition des capacités de production inutilisées" "pour un accès universel, gratuit, effectif aux vaccins biens communs, ainsi qu’à tous les traitements et tests anti-covid."  Les pancartes étaient claires et dénonçaient les profits réalisés par Big Pharma sur la pandémie.

Alors pourquoi cette irruption brutale pour interdire une manifestation qui exige simplement que les vaccins, traitements, tests pour traiter le Covid deviennent biens communs de l'humanité comme le réclament l'Inde et l'Afrique du Sud ?

Cela ne sert ni le combat pour les libertés, ni le combat contre le pouvoir et les profits faramineux des multinationales pharmaceutiques.  La division des classes populaires profite toujours aux dominants.

Yvette Genestal

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 16:23

C'est une mobilisation inédite à Rouen, comme dans plusieurs villes de France. Des rassemblements sont prévus mardi 30 novembre pour demander la levée des brevets pour les vaccins contre la Covid-19.

Plusieurs rassemblements sont prévus mardi 30 novembre au soir à Paris et dans plusieurs villes en régions pour demander la levée des brevets sur les vaccins et les traitements contre la Covid-19, à l'appel de plusieurs syndicats et ONG.
Rendez-vous est donné à Rouen à 18 heures au niveau de la station Teor Théâtre des Arts, et à Paris place de la Bourse à 18 heures, avec la participation de la CGT Santé Action sociale, de SUD Santé Sociaux, d'Attac, du collectif "Brevets sur les vaccins anti-Covid, stop. Réquisition !", de l'Association des médecins urgentistes de France, de la Ligue des droits de l'Homme.

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2021 6 06 /11 /novembre /2021 16:05
  Les labos affichent une profitabilité que n'atteignent que quelques majors du tabac, du luxe ou de la finance, loin devant le taux de profit moyen de 7 % des autres secteurs. SOURCE : YAHOO ! FINANCE  - https://www.challenges.fr/entreprise/sante-et-pharmacie/la-verite-sur-les-profits-des-big-pharma_758527

Les labos affichent une profitabilité que n'atteignent que quelques majors du tabac, du luxe ou de la finance, loin devant le taux de profit moyen de 7 % des autres secteurs. SOURCE : YAHOO ! FINANCE - https://www.challenges.fr/entreprise/sante-et-pharmacie/la-verite-sur-les-profits-des-big-pharma_758527

Auteur :

Les vaccins COVID qui ont été mis au point n’ont pas été conçus pour endiguer la pandémie à court terme. Ils ont été développés pour consolider les monopoles économiques et en créer de nouveaux.

Le développement des vaccins contre le coronavirus est généralement présenté comme un grand triomphe de la science. Ce n’est pas entièrement justifié. D’un certain point de vue, une avancée scientifique majeure a été réalisée. Des vaccins présentant une bonne efficacité ont été mis sur le marché plus rapidement que prévu. Ce développement est absolument spectaculaire.

Développer des vaccins efficaces est une chose. Fabriquer des vaccins capables de vaincre une pandémie est une autre affaire. À cet égard, jusqu’à l’heure actuelle, le développement des vaccins contre le coronavirus avait été un échec retentissant. Il suffit de voir l’inégale couverture vaccinale de la population mondiale que nous pouvons constater aujourd’hui, à l’été 2021.

On a souligné à juste titre à quel point la protection des brevets entravait le déploiement mondial de la campagne de vaccination. Le système actuel des brevets est un obstacle à une lutte efficace contre la pandémie. Mais l’histoire commence en fait par la manière dont les vaccins et les médicaments sont développés.

[...]

Lire la suite sur le site Investig'action :

Partager cet article
Repost0
14 août 2021 6 14 /08 /août /2021 04:02

Cet article est reposté depuis Canaille le Rouge, son c@rnet, ses p@ges..

Partager cet article
Repost0
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 00:40

Cet article est reposté depuis MS21.

Vaccins : biens communs ?
Partager cet article
Repost0
19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 16:00
COVID19 - Il est urgent de lever les brevets sur les vaccins et les médicaments à l’OMC - L'Union Européenne et les pays riches, dont la France s'y opposent

L’Union européenne, la France en particulier, et les pays riches en général, vont-ils enfin consentir à accepter de lever les brevets sur les vaccins et médicaments contre la COVID-19 comme le réclament les pays du Sud depuis des mois ? Ces 10 et 11 mars, l’OMC est en effet à nouveau saisie de la proposition portée par l’Afrique du Sud et l’Inde, et soutenue par plus d’une centaine de pays pauvres, visant à activer les dérogations prévues dans les accords ADPIC sur la propriété intellectuelle permettant de lever les brevets en cas de crise sanitaire. Les pays riches, s’y opposent.

Partager cet article
Repost0
25 février 2021 4 25 /02 /février /2021 16:26

Cet article est reposté depuis Bordeaux-moscou... Loubianka..

Partager cet article
Repost0
4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 16:42
Devant chez Pfizer et au siège de l'OMS, le PCF mobilise pour la levée en urgence des brevets sur les vaccins

« Les vaccins découverts peuvent et doivent tomber dans le domaine public, c’est la demande que nous faisons ici à Pfizer », résume d’emblée, lors d’une prise de parole, Fabien Roussel, secrétaire national du PCF.

 

Le PCF relaie ainsi une campagne européenne.

"Le PCF a lancé le 30 novembre dernier, avec des associations, ONG's, syndicats et une quinzaine de forces politiques au niveau européen l'initiative citoyenne européenne #PasdeProfitSurLaPandemie #Right2Cure", lit-on sur le site du Parti communiste français.

A l'heure où ça bloque partout en France sur les vaccins, cette revendication semble de bon sens.  Les personnes de plus de 75 ans, avec des facteurs de comorbidité, sont nombreuses à ne pas avoir pu prendre rendez-vous.  Manque de vaccins, gestion calamiteuse des rendez-vous confiée à des organismes privés, tout semble être fait par ce gouvernement pour mettre les Français en rage.  Jusqu'aux vaccins russe et chinois dont les médias bien-pensants nous ont seriné depuis des mois l'efficacité douteuse ... Avant d'effectuer depuis le début de la semaine un revirement spectaculaire.

L'idéologie occidentale ( impérialisme étatsunien ) et libéralo-capitaliste ( concurrence libre et non faussée) nous fait décidément grand tort.  Un certain nombre d'entre nous en mourront. 

L'initiative du PCF est ici la bienvenue.  Il s'agit d'une campagne européenne.  Mais les initiatives nationales seront beaucoup plus visibles et plus efficaces. L'UE est beaucoup trop opaque et lointaine.  On espère que d'autres forces se joindront, en France, aux militants et élus communistes.

Dommage que Maud Vergnol, codirectrice de la rédaction de l’Humanité, n'ait pas rappelé cette campagne à France TV Info le 3 Février dernier.  Sans doute est-ce parce que le quotidien dont elle est journaliste, n'est plus, depuis bien longtemps, le journal du PCF. (Après le XXVIIIe congrès du Parti communiste français (1994), la mention « organe central du PCF » est remplacée par « journal du PCF ». À l'occasion d'une nouvelle formule en 1999, la mention du lien avec le parti est supprimée). 

YG

Plus d'infos sur cette campagne en cliquant sur les liens ci-dessous :

Organisations qui, en France, soutiennent l'initiative

Association des médecins urgentistes de France (AMUF)
Comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité
Confédération de la CGT
CGT Fédération de la santé et de l’action sociale
CGT Fédération nationale des industries chimiques
CGT Syndicat Sanofi
Convergence des services publics
Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité
Économistes atterrés
Fédération des mutuelles de France
Fédération nationale des centres de santé
Fédération SUD Santé-Sociaux
FSU – Fédération Syndicale Unitaire
Fondation Gabriel Péri
La France Insoumise
Oxfam France
PCF
People’s Health Movement France
République & Socialisme
Solidaires
Solimut Mutuelle
Union syndicale de la psychiatrie
Union Sante Départementale du Val de Marne
Union syndicale Solidaires
Union syndicale des médecins de centres de santé

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 17:55

Vu sur le site France Palestine Solidarité

Article repris sur Libération

Alors qu’Israël vaccine à un rythme effréné, les habitants de Cisjordanie et Gaza risquent d’attendre encore longtemps. Plusieurs ONG appellent les Israéliens à débloquer la situation, parlant d’obligation « morale, humanitaire et juridique ».

Au moment où Israël mène une campagne de vaccination d’une rapidité et d’une efficacité incontestables, les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza, eux, n’ont toujours pas accès au vaccin. Mi-décembre déjà, Mai al-Kaila, ministre palestinienne de la Santé l’avait annoncé. Impossible pour les Palestiniens d’envisager le vaccin du laboratoire Pfizer/BioNTech. Trop cher, et logistiquement trop compliqué. En termes de transport et de stockage, ces doses nécessitent des conditions bien particulières et une température de -70° Celsius, impliquant une quantité certaine de « super-congélateurs » que l’Autorité palestinienne (AP) – financièrement au bord du gouffre – ne peut s’offrir. Dès lors, les Palestiniens se tournent vers l’initiative COVAX – un programme soutenu par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui permet à 92 pays pauvres d’obtenir des vaccins pour 20% de sa population. « Mais il y a des procédures bureaucratiques assez longues », précise Gérald Rockenschaub, directeur de l’OMS dans les Territoires palestiniens. Selon lui, ces vaccins ne devraient pas arriver avant fin février, début mars, si tout se passe bien, et ne seront disponibles qu’en quantité très limitée, destinés prioritairement à ceux en première ligne face au virus (personnel médical et forces de sécurité) puis aux personnes âgées et aux patients ayant des antécédents médicaux.

Lire la suite sur Liberation.fr

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents