Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
1 décembre 2021 3 01 /12 /décembre /2021 15:18

"Les vaccins permettent à des grandes boîtes pharmaceutiques de faire des profits colossaux. Nous demandons la levée des brevets. Les variants apparaissent dans les pays qui ont été moins vaccinés."

Patrick Le Moal Membre de la fondation Copernic

Manifestation à Rouen pour demander la levée des brevets

Manifestation à Rouen pour demander la levée des brevets

Des rassemblements étaient prévus mardi 30 novembre pour demander la levée des brevets pour les vaccins contre la Covid-19.
Rendez-vous était donné à Rouen à 18 heures au niveau de la station Teor Théâtre des Arts, avec la participation de la CGT Santé Action sociale, de SUD Santé Sociaux, d'Attac, du collectif "Brevets sur les vaccins anti-Covid, stop. Réquisition !", de l'Association des médecins urgentistes de France, de la Ligue des droits de l'Homme.

Mais des "antivax" se sont invités et ont agressés les manifestants aux cris de « Traitres », « assassins », « collabos » et "Touchez pas à nos enfants".

Les organisateurs ont préféré annuler la manifestation.

Les "antivax" savaient qui étaient les organisateurs, ils connaissaient les mots d'ordre, ils savaient que ""levée des brevets" ne signifiait pas que les manifestants soutenaient le passe sanitaire, ni qu'ils réclamaient l'obligation vaccinale. 

Il s'agissait de réclamer "la levée des brevets et des droits de propreté intellectuelle, sur les vaccins, mais aussi les traitements, les tests, les moyens de prévention, et pour la réquisition des capacités de production inutilisées" "pour un accès universel, gratuit, effectif aux vaccins biens communs, ainsi qu’à tous les traitements et tests anti-covid."  Les pancartes étaient claires et dénonçaient les profits réalisés par Big Pharma sur la pandémie.

Alors pourquoi cette irruption brutale pour interdire une manifestation qui exige simplement que les vaccins, traitements, tests pour traiter le Covid deviennent biens communs de l'humanité comme le réclament l'Inde et l'Afrique du Sud ?

Cela ne sert ni le combat pour les libertés, ni le combat contre le pouvoir et les profits faramineux des multinationales pharmaceutiques.  La division des classes populaires profite toujours aux dominants.

Yvette Genestal

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2020 6 14 /11 /novembre /2020 15:13

Source : Bi.team
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Alors que le Royaume-Uni entre dans son deuxième confinement national, une lumière a émergé dans un petit pays d’Europe centrale. Le week-end dernier, la Slovaquie a testé 3,6 millions de personnes pour le coronavirus, soit 97% de la population éligible (personnes âgées de 10 à 65 ans).

L’objectif était d’identifier le plus grand nombre possible de cas positifs et de les mettre à l’isolement – et ce afin d’éviter la mise en place d’un confinement en Slovaquie. Cette idée pourrait aider à atteindre le compromis consistant à sauver des vies tout en préservant les modes de vie.[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2020 6 03 /10 /octobre /2020 14:46

Paroles de salariés - Extraits des articles ci-dessous.

"La direction de Biopath-Unilabs souhaite qu'on fasse aujourd'hui 6 000 tests par jour. Nos équipes sont à bout." Meaux

Biopath-Unilabs : « C’est la cantine de la ville qui nous a fournies des surblouses. Nous n’avions qu’un masque par jour. Nous avons pratiqué des tests PCR sans l’équipement approprié et certains ont été contaminés. » Témoignages des personnels des laboratoires de Bercy, La Queue-en-Brie, Roissy-en-Brie ou encore Valenton

nous sommes, nous aussi, en première ligne”. “Notre plateau technique est capable de faire 1500 tests par jour et nous sommes à 5000. D’où le retard et l’agressivité des patients qui s’inquiètent de ne pas avoir leurs résultats en temps et en heure. (...) Pour toutes les secrétaires ou techniciens, c’est lourd à porter et très stressant”. Biofusion - Laboratoires Biofusion du Tarn-et-Garonne, Haute-Garonne et Lot

On manque de tout, de machines, de personnel, de réactifs - Pascal Boudeau, La Garenne-Colombes ( Ouest-France)

 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 15:15

Le gouvernement prépare-t-il la fin du confinement en renouvelant son stock de gaz lacrymogènes ? Craint-il donc tant la colère des Français ?

Gazer des manifestants ou tester les salariés, les enfants, les enseignants en vue de préparer le déconfinement ...

Stocker des masques ou des gaz ?

Stocker des gaz lacrymogènes ou des tests ?

Dis-moi ce que tu stockes et je te dirai qui tu sers ...

Partager cet article
Repost0

Articles Récents